Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 2 avril 2013 | Mise en ligne à 15h43 | Commenter Commentaires (23)

    Payer son billet d’avion en fonction de son poids?

    Photo: archives AP

    Photo: archives AP

    Violaine Ballivy
    Montréal

    Les passagers plus lourds devraient-ils payer leurs billets d’avion plus cher? C’est la proposition étonnante d’un économiste norvégien suivant la logique que plus un avion est lourd, plus il dépense de carburant. Et donc plus le vol coûte cher au transporteur aérien.

    Selon les travaux de Bharat P Battah, publiés dans le Journal of Revenue and Pricing Management, la réduction du poids d’un avion d’un seul kilo permettrait de réaliser des économies de carburant de 3000$ par année, en plus des réductions d’émissions de CO2.
    «La notion de poids et d’espace est beaucoup plus importante en aviation que dans toutes les autres formes de transports, et les transporteurs aériens devraient en tenir davantage compte», dit le chercheur.

    Bharat P. Battah a élaboré trois modèles possibles de tarification :
    - Fixer le prix des billets par kilo. Le passager serait pesé avec ses bagages à l’embarquement, et son poids total multiplié par le prix au kilo prédéterminé par le transporteur aérien.
    - Fixer un prix de base pour le vol pour un poids moyen. Le passager serait pesé avec ses bagages à l’embarquement : soit on lui offrirait un rabais pour chaque kilo en deçà du poids moyen, soit lui facturerait un supplément pour chaque kilo au-delà de ce poids moyen.
    - Fixer un prix de base pour le vol pour un poids moyen et offrir un rabais ou une surtaxe d’un montant prédéterminé aux passagers qui seront soit plus légers ou plus lourds que le poids moyen prévu. Les passagers ne seraient pas pesés systématiquement à l’aéroport. On se fierait à leur déclaration, mais pour dissuader les tricheurs, on sélectionnerait sur chaque vol quelques passagers qui seraient contrôlés et mis à l’amende en cas de faute.

    Le professeur Battah estime que la dernière option est la meilleure. Cela dit, dans tous les cas, son modèle risque d’entraîner des frais supplémentaires aux sociétés aériennes, et d’obliger les passagers à arriver encore plus tôt à l’aéroport. Alors on ne pariera pas sa paie sur le fait que son modèle sera appliqué bientôt à grande échelle…

    Que pensez-vous de cette avenue?
    Vous arrive-t-il de choisir un transporteur aérien en fonction du poids qu’il vous autorise à emporter avec vous?


    • Il faut tenir compte de la grandeur aussi; si on veut tenir compte du confort des voisins de sièges et pas seulement de la consommation de carburant. À 1.87m, 100kg je prends moins de place sur la largeur que beaucoup de passagers qui ont des dimensions plus horizontales. Mais bien sur que l’avion ne fait pas la différence entre 1 kg de muscles vs 1 kg de gras alors…

    • qui voudrait acheter un billet à la dernière minute sans savoir combien il va payer

    • À ce compte là il faudrait aussi tenir compte du niveau d’achalandage de l’avion, si chaque siège est occupé la compagnie va pouvoir rentabiliser davantage chaque kilo de carburant mais si il vole à moitié vide chargera-t-on plus cher aux voyageurs présents? Ce n’est pas comme si l’avion ne coutait rien à faire voler vide… L’idée a du sens en théorie, mais en pratique non. L’idée de louer un siège reste la meilleure, et si le voyageur est trop gros pour s’y installer qu’il s’achète une place en première classe ou un deuxième fauteuil en classe économique. Je crois d’ailleurs que des lobbys de personnes obèses ont perdu des causes en cour là-dessus après avoir poursuivi des compagnies aériennes qui les obligeaient à faire cela.

    • Je boycotte Air France depuis qu’ils ont décidé de ne plus accepter les vélos comme bagage. C’était il y a quelques années, je crois qu’ils sont maintenant revenus à leur ancienne politique, mais tant pis, ça leur apprendra.

      Pour ce qui est de la tarification basée sur le poids, je suis tout à fait d’accord… et ce n’est pas parce que je suis plus léger que la moyenne.

    • Parfaitement d’accord. On paie le billet en fonction d’un poid total déclaré et, à l’enregistrement des bagages, on monte sur la balance avec ses valises; Un écart de plus de, disons cinq kilos et on applique un réajustement de tarif.

      Il n’y a pas que le coût du carburant en cause. On suppose un poid moyen par passager (trop faible) pour établir le poid de l’appareil au décollage et la quantité de carburant requis. Utiliser le poid réel permaittrait de n’embarquer que le carburant nécessaire et de rehausser la sécurité (si vous avez une délégation de lutteurs de sumo estimés à seulement 75 kg chacun, les calculs de poid et centrage seront faussés).

    • Une telle proposition, affichée le lendemain du 1er avril, me parait suspecte. Ou bien elle est un reste de canular de la veille, ou bien elle est un reste de crise épileptique, une sorte de spasme de déraison. Sourions poliment dans le premier cas et, dans le deuxième, constatons avec tristesse la faillite de l’économisme. Ici, manifestement et pour dire le moins, l’économiste qui a eu cette idée saugrenue est loin de faire le poids.

    • Tout à fait. Je ne veux pas payer pour les gros. Seuls les sacs de golf peuvent passer sans pesé.

    • Je suis tout a fait daccord avec cette option… en plus que être assis à côté de gens avec beaucoup de surplus de poid est très désagréable, ça inciterait peut-être certaines personnes à vouloir en perdre…

    • Rien de plus frustrant que de payer un surplus pour un bagage trop pesant de disons 3kg quand un autre passager trimballe 40kg supplémentaire dans sa bédaine!

    • tout a fait d’accord , on le fait pour le fret , on le fait pour les bagages , et comme je n’ai jamais recu de ristourne pour mes 53Kg corporel et mon habitude de voyager leger (carryon seulement, pcq je deteste attendre apres mes bagages apres plusieurs heure de vols en cattle class) , j’ai subventionne contre mon gre ceux qui debordent de partout et envahissent le peut d’espace qui m’est alloue , rendant ces quelques heures encore plus desagreable , le gras dans une cabine de gros porteur c’est comme la boucanne dans les endroits publique : une nuisance a controller de facon stricte et draconnienne

    • Ridicule.

    • Tres bonne idée ,c’est pas aux compagnies de payer pour les obeses.

    • Très bonne idée. Mais avant que ca passe, la ligne des obèses va avoir son GROS mot à dire.  Donc on va se calmer , c’est pas pour demain que les maigrichons vont voler gratos.

    • Discriminer les gens par leur poids !! On voit bien ou l’intolérance des gens est rendue !!!

      Etre assis à coté d’un gros … quelle nuisance !!
      C’est comme … être assis d’une personne qui insiste pour te parler tout le long du voyage.
      C’est comme … être assis à coté d’un bébé qui pleure.
      C’est comme … être assis à coté d’une personne qui sent le dessous de bras.
      C’est comme … être assis à coté d’une personne qui sent trop le parfum.

      Ce n’est qu’une question de poids, pas de confort.

      Tant qu’à faire, les bébés de moins que x mois qui voyagent sur les genoux d’un parent ne paient pas de supplément. Pourtant, ils ont du bagage. Qu’on les fasse payer leur bagage également !!!

      Non. Non. Pas une bonne idée. Qu’ils budgetent pour un poids moyen. Comme pour le prix des vètements. Un chandail x-large coute la même chose qu’un x-small.

      @respectable
      Les sacs de golf sont pesés. N’importe quoi …. air connu

    • Et comment fait-on pour acheter ses billets d’avance, en ligne? On fait preuve d’honnêteté et on indique notre poids réel? Bon, so far so good. Mais si notre voyage est en fait pour six mois plus tard et qu’entre-temps, on perd 10 kilos, que ce soit par bonne volonté, à la suite d’une peine d’amour ou en raison d’un cancer qui nous ronge de l’intérieur? Aura-t-on droit à un remboursement lors de la pesée officielle avant de monter à bord?

      - Comment pouvez-vous prouver que votre poids était bel et bien celui-là au moment de l’achat de votre billet et que vous n’avez pas planifié cette mise en scène dès le début pour profiter d’un rabais, monsieur?

      - Bah… je ne peux pas. Mais je suis quelqu’un d’honnête, je vous jure. C’est qu’en fait, on m’a dit il y a deux mois que je souffre d’un can…

      - D’un cancer du pancréas, oui, je sais. Et vous voulez profiter des derniers mois qui vous restent à vivre. Oui, je sais. On me l’a déjà sortie, celle-là. Cry me a freaking river. Bou-hou. Suivant!

      * * *

      Vous imaginez le casse-tête logistique? Fournir une preuve médicale du poids au moment de l’achat du billet, des mois plus tôt, et s’assurer que le médecin qui a fourni cette preuve écrite fait partie de la liste des médecins reconnus par le transporteur aérien.

      Non, ça ne marchera pas, pour la simple raison qu’acheter son billet d’avance est souvent le meilleur moyen d’obtenir un meilleur prix et que le poids des gens peut varier facilement, pour plein de raisons. Pour conclure, voici une petite image:

      http://nationalpostnews.files.wordpress.com/2012/04/shuttlediscovery.jpg?w=940

    • Si faire payer les gens obèses n’est pas équitable, le contraire l’est pas non plus.

      En effet: d’une façon ou d’une autre quelqu’un doit payer la facture du carburant dépensé. Donc si tout le monde ”paye égal”, tout le monde paie plus cher lorsqu’il y a plus de poids à transporter.

      Et, franchement, si une compagnie aérienne m’offrirait de meilleurs prix pour ”récompenser” mon gabarit moyen, j’irais sans hésiter et sans crier au scandale. De même que j’applaudirait une cie aérienne qui développerait le marché de niche pour voyageurs obèses en offrant du charter optimisé et plus confortable à coût raisonnable.

      Y a des boutiques de linge exclusivement pour grosses tailles, pourquoi s’offusquer si d’autres cies de produits ou services veulent suivre la même voie ?

    • Masse maximale au décollage d’un 787 dreamliner 787-8 (228 000 kg)
      126 917 L de kérosène.
      242 passagers max. à mettons 85 kg/passager = 21780 kg soit environ 10% de la masse totale au décollage.
      Maintenant si les compagnies veulent surcharger les passagers en surpoids (mettons 5 kg de surpoids en moyenne par passager ce qui est beaucoup.) cela équivaudra à vouloir faire payer pour une surcharge d’environ 0.5% de la charge maximale au décollage. (242 passagers X 5 kg/228 000kg (masse max.) X 100)
      Donc, dans des conditions optimales (capacités de passagers maximales atteintes et surpoids moyen de 5 kg/passagers) ce surpoids ne représente que 0.5% de la masse totale de l’Avion. Ridicule.
      Encore un coup des compagnies aérienne pour exploiter les clients. Cette fois, ils utilisent une façon politiquement acceptée (le surpoids)

      G.Duquette

    • Franchement. Ridicule comme dirait Larousse_estdouce

      Je mesure 5′8” et je pèse 155 livres. Pas grosse, pas mince, athlétique comme on dit. Mon chum et mon aîné mesurent plus de 6′ et pèsent respectivement 210 et 195 livres. Oui, on est pesant. Obèse? non, mais pesant. Est-ce que je devrais payer plus que la moyenne parce que la génétique ne m’a pas favorisée? Que nous sommes des personnes plus grandes que la moyenne? Parce qu’on s’entend, jamais je ne pourrai peser 100 livres, je n’ai pas la morphologie pour ça et jamais mes gars ne pourront peser 140 livres. Est-ce que je suis la seule? Je ne croierais pas.

      On ne peut pas mettre une personne pesant 155 livres mais mesurant 5′8” et une autre mesurant 5′ sur le même pieds d’égalité. Une a un poids santé et une est obèse. À quel poids est-on obèse? Voyons, il est impossible de généraliser.

      Par contre, un avion de joueur de football devrait être assez payant. ;-)

    • Les gros devraient payer plus cher. Le coût du carburant nécessaire au déplacement est directement proportionnel au poids. Ils payent déjà plus cher pour leur malbouffe, alors qu’ils payent plus cher pour leurs billets d’avion. Ça les incitera peut-être plus à économiser.

    • Et le grand gagnant est… Weight Watchers!

    • Vont-ils faire des fouilles pour trouver de l’hélium ?

    • @g.duquette
      La meilleure intervention de ce blogue !!! La preuve évidente qu’ils grattent les fonds de tiroir pour nous faire payer plus.

    • Ce serait non seulement illegal mais ridicule: que faites vous des gens ayant du surpoids pour cause de maladie, des grands etc. A 6′1″ comme femme je suis au-dela du poids moyen tout en ayant un poids sante…et j’ai des cousines de 6′3″, 6′4″… Donc, un petit chicot anorexique et rabougri aurait un meilleur tarif?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2013
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité