Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 15 janvier 2013 | Mise en ligne à 10h39 | Commenter Commentaires (11)

    Satané GPS!

    blogue
    Stéphanie Morin

    L’utilisation d’un appareil de navigation comme un GPS empêche-t-il d’user d’un peu de gros bon sens? Pour certains, il semble que oui.

    Une Belge de 67 ans a quitté sa résidence d’Erquelinnes, dans la province wallonne de Hainault, pour aller chercher un ami à la gare de Bruxelles-nord. Un trajet qui devait durer 40 minutes.

    Sur les indications de son GPS, elle a plutôt roulé pendant 12h, franchi 1450km, traversé l’Allemagne puis l’Autriche avant d’aboutir à Zagreb, en Croatie. Où elle a fini par s’apercevoir de la méprise.

    Son explication? « J’étais distraite, alors j’ai continué d’appuyer sur l’accélérateur, » a dit Sabine Moureau au quotidien Het Nieuwsbald.

    «  J’ai allumé mon GPS et entré l’adresse. J’ai commencé à rouler, mais mon GPS a semblé connaître quelques ratés. Il m’a fait passer par plusieurs déviations; c’est sûrement à ce moment que l’erreur s’est produite. »

    De son propre aveu, la femme a croisé « une tonne de panneaux indicateurs, d’abord en français, puis en allemand », mais a tout de même décidé de rester fidèle à son GPS. L’idée que, peut-être, elle faisait fausse route lui a bien traversé l’esprit, mais plutôt que de rebrousser chemin, elle a dormi quelques heures dans sa voiture avant de repartir.

    « Ce n’est qu’une fois rendue à Zagreb que j’ai réalisé que je n’étais plus en Belgique. »

    Inquiet de ne pas voir sa mère revenir à la maison, son fils a alerté le service de police en Belgique. Espérons maintenant que quelqu’un lui confisquera son GPS …


    • C’est bien d’une Belge qu’on parle!!! faut pas trop chercher longtemps l’erreur!

    • Ouf! Elle l’a échappé belle. Si elle avait pitonné l’aéroport de Londre, elle se serait noyée dans la Manche.

    • C’est vraiment incroyable cette histoire! Je suis de la vieille école; les bonnes cartes nous suffisent en voyage. On ne loue jamais une voiture à l’étranger avec le GPS en option et nous n’en avons pas dans nos propres véhicules automobiles. Des cartes et un bon sens de l’orientation nous suffisent ( et une étude des routes et des endroits à visiter à l’étranger avant de partir). Le google map au Québec est très utile aussi. Le GPS rend paresseux et dépendant d’une machine au point que certains ne se font plus confiance et perde la carte comme cette dame. Le GPS, non merci!

    • Chose certaine, il ne peut redonner aux gens ce qu’ils n’ont pas au départ…

    • Belle dinde… en tous cas si j’avais fait une niaiserie pareille j’aurais tenu ça mort! Maintenant la terre entière sait qu’elle est nouille. Je suis pas certaine que son gps ait fait une erreur…peut-être a-t-elle entré un mauvais code postal. C’est comme ma belle-mère : tous ses appareils électroniques sont mystérieusement “défectueux” quand elle s’en sert…

    • Les panneaux en allemand ne lui ont pas sonné une cloche? Son passage à différents postes frontaliers non plus? Les pancartes disaient quoi? Si je lis Chibougamau, je sais que je suis encore au Québec, mais si je lis Sudbury, même en anglais, j’ai une maudite bonne idée que je ne suis plus au Québec. Je suis au courant que si je roule 12 heures au sud, à l’est ou à l’ouest, je vais sortir du Québec qui est loin d’avoir les dimensions de l’ancienne URSS.

      L’erreur, ce n’est pas du GPS qu’elle vient. Je me demande même si on devrait continuer à lui permettre de conduire!

    • @prog.sylvie
      J’utilise un GPS en Europe et ça dépanne beaucoup. C’est mieux qu’une carte lorsqu’on derrière le volant. La carte sert lorsqu’on prépare son itinéraire. Et quand on est dans un pays de langue étrangère, c’est encore plus utile. A Zurich, les noms de rues ont 22 lettres de long et contiennent 3 voyelles seulement. “La deuxième à droite” est plus pratique que “Pflanschulstrasse”.
      Comme dit Loubia, le problème n’est pas le GPS. Ca arrive que le GPS m’induise en erreur, mais le pire qui m’est arrivé est un détour de 10 minutes dans le centre d’un village médiéval ou il a fallu fermer les miroirs de coté pour le traverser. C’était un très beau détour.

    • Le GPS est très pratique mais il faut toujours l’utiliser avec le GBS.

    • Rouler par erreur un trajet pareil – j’ai de sérieux doutes: il y a certes plus de postes de douane depuis la Belgique jusqu’en Slovénie, mais passer de la Slovénie à la Croatie, c’est quitter l’espace Schengen, donc une “vraie” frontière.
      En plus, quel véhicule permet de rouler cette distance sans au moins une fois refaire le plein d’essence?
      Certes, un wallon peut prendre les panneaux et indications en allemand pour du flamand, mais plus ceux en slovène ou croate.

      Par contre, l’utilisation de GPS n’est pas sans problèmes et limitations, surtout dans les villes où il pourrait être le plus utile. Quand le système de navigation n’arrive plus à avoir de contact avec assez de satellites à cause par exemple des câbles électriques en plus des bâtiments, il vaut mieux se fier aux panneaux routiers et avoir une idée générale de l’endroit où on se trouve.
      J’ai essayé de sortir de Bâle l’année passée sous plein de câbles de tram et trolleybus en utilisant un système de naviagation sur iPhone – si j’avais suivi le GPS plutôt que les panneaux routiers, je serais probablement encore en train de tourner en rond dans cette ville ……

      Problème aussi les chantiers, surtout sur Autoroutes où je me suis trouvé plus d’une fois devant une sortie fermée pour travaux ou modifications en suivant les indications d’un système de navigation.

    • Je crois que le GBS est plus important que l’utilisation du GPS.. Nous avons traversé l’Espagne et la Croatie en voiture. Le seul endroit où le GPS aurait été utile c’est à Grenade. Nous avons visité deux fois cette magnifique ville ( en 1993 et en 2004), et par les deux fois il n’était pas évident de conduire dans cette ville et de trouver un endroit pour stationner dans la vielle partie ou d’y trouver l’hôtel que nous avions choisie; ( sens uniques, rues non droites , plusieurs quartiers…). Par les deux fois, nous avons trouvé cela rock and roll et nous ne parvenons toujours pas à configurer cette ville, sauf à pied bien sûr. La Croatie et le MonteNegro, pas de problèmes.

    • Ce n’est pas son GPS qu’on devrait lui retirer plutôt son permis. Elle doit être un véritable danger.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2012
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité