Le Blogue-Trotter

Archive, janvier 2013

Lundi 28 janvier 2013 | Mise en ligne à 10h04 | Commenter Commentaires (3)

Un paradis (olympique) du ski de fond

Photo tirée de la page Facebook du centre de ski Mt Van Hoevenberg. Le départ des participants à la loppet de Lake Placid, le 26 janvier.

Photo tirée de la page Facebook du centre de ski Mt Van Hoevenberg. Le départ des participants à la loppet de Lake Placid, le 26 janvier.

Violaine Ballivy
Montréal

Ce n’est pas un secret bien gardé : les environs de Lake Placid ont quelque chose de paradisiaque pour les amateurs de sports d’hiver et de plein air. Mais une virée en ski de fond, le week-end dernier, m’a permis de bien comprendre pourquoi on y a organisé par deux fois plutôt qu’une des Jeux olympiques d’hiver.

Le centre de ski du mont Van Hoevenberg, où ont eu lieu des compétitions olympiques de ski de fond et de biathlon, est l’un des plus beaux qu’il m’a été donné d’essayer avec sa cinquantaine de kilomètres de pistes sillonnant la forêt des Adirondaks, tout en montées et en descentes. L’entretien des pistes est irréprochable –leur surface était très belle ce week-end, malgré la pluie reçue une semaine plus tôt, suivie d’une période de froid intense- et le tracé bien pensé : ici, pas de virage en épingle difficile à manœuvrer à la fin d’une descente abrupte, les pistes sont larges et bien dégagées.

Bref, l’un de ces centres où les novices comme les experts auront de quoi s’amuser. On y tenait d’ailleurs samedi une loppet pour le moins relevée : le plus rapide des fondeurs, en style libre, a parcouru les 50km du tracé en moins d’1h50!

Ajoutez à cela un chalet d’accueil des plus chaleureux –on fourni même les oranges fraîches gratuitement- et une distance raisonnable depuis Montréal (un peu plus de 2 heures de route), et on repart de là en se promettant d’en faire un pèlerinage annuel de la saison de ski de fond.

Et vous? Quels sont vos centres de ski de fond de prédilection?

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Vendredi 25 janvier 2013 | Mise en ligne à 10h50 | Commenter Commentaires (3)

Voyager chez les narcos

Photo: AFP. Une quinzaine de sculptures de Botero ont été installées dans les parcs de Medellin.

Photo: AFP. Une quinzaine de sculptures de Botero ont été installées dans les parcs de Medellin.

Violaine Ballivy
Montréal

La métropole colombienne Medellin n’est plus ce qu’elle était. Et c’est tant mieux pour les touristes.

Les choses ont terriblement changé, et pour le mieux constate un journaliste du New York Times dans un long reportage. Si, dans les années, 80-90, il fallait pour s’y rendre soit : posséder une police d’assurance blindée, être armé d’une horde de chiens, ou avoir une conception très vague du concept «espérance de vie», la témérité n’est plus de mise.

Le visage de la ville s’embelli. Parcs, librairies, musées et hôtels ont été construits après la mort du chef des narcotrafiquants, Pablo Escobar. Les services de transports publics se sont améliorés. La plupart des nouveaux édifices sont tenus d’inclure des œuvres d’art public, les stations de métro et les favelas sont décorés de murales colorées. Une quinzaine de statues de l’artiste Botéro ont été installées dans un parc public, et les décorations pour la période de Noël n’avaient rien à envier au sapin de Noël du Rockefeller Center de New York.

La ville a tant changé, que le journaliste raconte même ne pas avoir craint de sortir dans les bars pour profiter de la vie nocturne, très animée, de Medellin.

Qu’en pensez-vous? Êtes-vous déjà allé à Medellin? Seriez-vous intéressés à y aller?

Lisez l’article complet du New York Times.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Mardi 22 janvier 2013 | Mise en ligne à 12h19 | Commenter Commentaires (4)

Skier moins cher à Vail

Photo: archives La Presse. Vail, l'une des destinations les plus dispendieuses aux États-Unis.

Photo: archives La Presse. Vail, l'une des destinations les plus dispendieuses aux États-Unis.

Violaine Ballivy
Montréal

Une enquête récente menée par le site TripAdvisor classait le centre de ski alpin de Vail au premier rang des destinations les plus chères au Canada et aux Etats-Unis, toutes dépenses comprises. S’il est vrai que la facture peut grimper très, très vite (800$ pour une nuitée, une journée de ski, la location d’équipement et les repas), quelques astuces permettent de s’en tirer à bien meilleur compte.

Un habitué, Luc Genest, nous a fait part de ses trucs qui lui permettent à lui et sa conjointe de s’en tirer à moins de 2000$ chacun, billet d’avions inclus, pour une semaine. Voici ses conseils.
- Achetez une passe de ski pour 5 jours (400$). Vail offre le programme de points Peaks qui permet d’accumuler 1000 points chaque jour. À deux, vous aurez atteint les 10 000 points à la fin de la semaine, et obtiendrez un billet gratuit pour la sixième journée.
- Louez un condo à West Vail, plus abordables que le centre. Des condos sont disponibles dès 155$ la nuit. Site suggéré par Luc Genest : www.vrbo.com
- Utilisez la navette municipale gratuite pour voyager entre West Vail et le bas des pistes. Si vous ne voulez pas traîner vos skis dans la navette, prenez un casier au American Ski Exchange, au coût de 10$.
- Profitez de la cuisine du condo pour préparer tous vos repas du matin et du soir.
- Apportez vos lunchs le midi. Si vous mangez à la montagne : optez pour le spécial du jour.

« Total pour une semaine: environ $1850 par personne. La poudreuse du Colorado: priceless», dixit Luc Genest.

Et vous? Où irez-vous skier pendant la semaine de relâche cette année?

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2010
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité