Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 7 décembre 2012 | Mise en ligne à 12h22 | Commenter Commentaires (7)

    Un hôtel qui «déçoit les visiteurs depuis 40 ans»

    Marie-Eve Morasse – Montréal

    Sur leurs sites internet, les hôtels font généralement tout pour attirer la clientèle potentielle. Ce n’est visiblement pas la stratégie de l’auberge Hans Brinker à Amsterdam, qui a sans doute conçu le site internet le moins vendeur de tout le web!

    Parmi les perles tirées du site, notons que l’établissement se targue d’avoir un «bar en sous-sol sans air frais et mal éclairé», des «niveaux de confort comparables à une prison» et une «cuisine ouverte selon l’humeur du cuisinier».

    Le slogan de l’hôtel: «ça ne peut pas être pire, mais nous allons faire de notre mieux». La campagne de marketing pour le moins particulière semble avoir eu son effet sur les jeunes qui voyagent sac au dos. Malgré sa réputation de pire hôtel au monde, l’établissement ne peine pas à recruter des clients.

    Sur le site de critiques TripAdvisor, plusieurs semblent avoir apprécié l’hôtel pour sa localisation, au coeur d’Amsterdam.

    «Nous avons réservé cet hôtel parce que nous avions entendu dire qu’il s’agissait d’une “expérience” mais que ce n’était pas aussi terrible que ce dont ça avait l’air», écrit une touriste italienne. Un autre visiteur a moins apprécié l’établissement. «Les chambres étaient comme des cellules de prison, avec de vieux lits et des casiers en métal qui ne fermaient pas correctement. Marcher dans les corridors donnait l’impression de déambuler dans un hôpital abandonné.»

    Vous connaissez l’adage: parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en…

    Quelle a été votre pire expérience d’hébergement?


    • Leur principal argument est dans leur raison sociale ”Budget” donc le prix, on suppose. Ensuite, pour les publicités et pour attirer les jeunes visés on axe carrément sur l’humour.

      Cet humlour me rappelle la campagne de pub de Coche-Tard pour La Sloche. Plus c’est dégueu plus cela vend.

      Combien de pubs dans cette suite de vidéos, ils ont de l’argent pour faire de la pub et augmenter leur notoriété. Vraiment pas l’endroit pour ceux à la recherche de confort et de luxed mais la clientèle visée en veut-elle ?

      J’imagien qu’il ya d’autres places plus intéressantes pour les jeunes qui voyagent et qui fouillent pour se trouver des endroits à prix modique mais autrement, il y a peut-être cet endroit là pour Amsterdam.

      Les gens aussi aiment bien raconter leurs mésaventures de voyage…

    • Moi c’était un motel à Niagara Falls que je ne nommerai pas à cause des risques de poursuite.

      Une incroyable porcherie, sale, décrépite dont les images sur le web annoncent tout autre chose. Une fois que vous avez eu la bêtise de payer votre chambre, impossible de vous faire rembourser.

      Alors deux conseils: appelez la chambre de Commerce de Niagara Falls pour vous informer AVANT votre voyage. Et ensuite, habitude que j’ai conservée depuis: exigez de visiter la chambre avant de signer le registre et de sortir votre carte de crédit.

      J’avais porté plainte auprès de la salubrité publique de Niagara: ils ont prévenu mon hôte avant de leur envoyer un inspecteur! Ma plainte est bien entendue tombée à plat.

      Vérifications faites, ce trou immonde est encore ouvert…

    • Le motel Adam à Gatineau.

    • L’hôtel du point à Gorom Gorom au Burkina Faso. Cet hôtel, autrefois très bien, tombait en ruine. J’ai depuis constaté qu’il est maintenant en ruine. J’ai dû être le dernier client. Mort de fatigue suite, a un long voyage depuis Ouagadougou, j’ai pris la chambre qui était extrêmement salle, il y avait au moins 0,5 cm de poussière sur le lit. Les moustiques rentraient de partout et les toilettes ne fonctionnaient plus.
      J’ai logé dans des hôtels moins salles en Afrique, mais où il était difficile de dormir en raison de la musique trop forte ou comme en ce moment (il est 0h15) à Dakar en raison de chants religieux.

    • la chambre à coucher d’un ado.

    • Quand j’étais au secondaire, on avait débarqué en échange en France. Et on passait 3 jours à Paris dans un hôtel. Un hôtel assez minable merci. L’ascenseur n’arrêtait pas directement sur l’étage (genre la moitié de la porte de l’étage, en haut de la porte d’ascenseur. Plusieurs personnes se sont fait voler des choses dans leur chambre (qui vole des ados de 15 ans!?!?!). Sinon, un hostel à Prague. On avait loué une chambre privée avec des amis. C’était tellement sale! Je ne voulais pas prendre ma douche!

    • Justement une ancienne prison transformée en auberge de jeunesse. Probablement pas les mêmes toilettes que les prisonniers, mais c’est comme ça qu’on se l’est fait présenter. Les portes de chambre sont les mêmes grillages et les lits très très étroits. Avec pleins de grafitis disant qu’un « a été emprisonné dans cette cellule pour tel crime » (même s’ils ont dû être ajoutés après!). Pour couronner les frissons dans le dos : on peut visiter l’endroit où les prisonniers étaient pendus.

      Non, vraiment pas ma meilleure nuit!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2012
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    272829  
  • Archives

  • publicité