Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 17 mai 2012 | Mise en ligne à 9h55 | Commenter Commentaires (13)

    Les meilleures bouffes de rue au monde… après la poutine

    Photothèque La Presse

    Photothèque La Presse

    Violaine Ballivy
    Montréal

    Aller en Italie sans goûter un gelato? Impensable, non?

    Les expériences gourmandes les plus mémorables en voyage ne sont pas nécessairement celles qui coûtent le plus cher, vécues dans les restaurants plus raffinés ou les plus chics. Les voyageurs ne devraient jamais lever le nez sur le plaisir de manger dans la rue les spécialités dont les gens du coin raffolent… même si pour cela, ils doivent déboutonner leur pantalon!

    Le Lonely Planet s’est amusé à dresser une liste des 11 meilleures «bouffes de rue» qui méritent de faire un accroc à son régime et ses bonnes habitudes alimentaires.

    Les Québécois retrouveront bien sûr la Poutine (quoi que ce ne soit pas un met qui se déguste aussi souvent dans la rue qu’à la table d’un casse-croûte…), et qui se classe sans doute dans le top des plus caloriques, talonnée de près par cela dit par la «Gordita» (la petite grosse), un sandwich du Mexique fait de pain de maïs à peine rôti, farci de porc, de saucisses, de fromage ou de piment et de quelques brins de laitue.

    Photo: archives La Presse. Un voyage en Italie sans gelato? Impensable!

    Photo: archives La Presse. Un voyage en Italie sans gelato? Impensable!

    En voyage en Allemagne, il faudra goûter la saucisse au curry imaginée après la Deuxième Guerre mondiale par une cuisinière chez qui des soldats britanniques avaient laissé des sachets de curry indien. Et dans le Nord-Ouest de la Chine, aux brochettes de moutons grillées dans la rue.

    Les végétariens ne sont pas en reste : ils pourront jeter leur dévolu en Italie sur les glaces ou, au Portugal, sur les petites tartelettes aux oeufs (Pastel de Belém), si populaires que l’une des plus célèbres pâtisseries de Lisbonne en écoule pas moins de 19 000 chaque jour!

    Quelle «bouffe de rue» avez-vous préféré en voyage ?

    Le palmarès complet du Lonely Planet


    • Lonely Planet à sorti, il y a deux mois, le livre des meilleurs bouffe de rue de la planete: Lonely Planet The World’s Best Street Food…
      Je me le suis procuré et il est super interessant (avec +/- 125 recettes)!!!

      Pour ma bouffe de rue préférée, le Hawtti tat (je n’ai aucune idée de l’ortographe), une spécialité du Kanchanaburi (thailande) qui est une espece de crèpe aux moules…
      Sinon, le Som Tam (salade de Papaye) est toujours près du sommet de ma liste.

    • Nikku-man au Japon,
      les petites brochettes en Thailande
      Bahn mi au Vietnam

    • Selon leur article, une poutine veut dire “mess”? J’ai jamais entendu ma mère me dire que ma chambre est tellement à l’envers qu’elle fait poutine mais bon…

      Au Sri Lanka, la bouffe de rue est formidable!
      Je recommande vivement le kottu: http://en.wikipedia.org/wiki/Kottu
      Ils hâchent un pain spécial avec un mix de légumes et de viande, avec les meilleures épices. Nourrissant et succulent! Traditionnellement, c’est fait sur une plaque de métal alors t’entends les cuisiniers le préparer de loin avec le bruit.

    • Le “xis” (lire “cheese” -burger) brésilien avec du maïs. À dévorer avant ou après les matchs de foot. L’ambiance survoltée décuple l’expérience.

    • Le Bombay Sandwich au coeur du Chor Bazaar. Un délice végétarien. Inmanquablement, il y aura du fromage, des tomates et des patates, le reste devient la touche personelle du “wallah”.

    • Dur de battre un Mee Goreng à Kuala Lumpur, un Char Kuey Teow à Penang ou un Pad Thai à Bangkok, mais bon, je suis amateur de nouilles…

    • J’ai vu cette liste hier sur le site de Lonely Planet, et le commentaire que j’avais rejoignait celui de plusieurs autres : où est la bouffe de rue indienne? Lors de mon voyage en Inde l’an dernier mon plus grand plaisir était de puiser dans l’interminable gamme de mets de rue, en arosant le tout d’un bon thé préparé de façon très artistique par un chai wallah. Extraordinaire et, d’après nos normes, pratiquement donné.

    • À Bangkok ! Toute la bonne bouffe qu’on peut trouver dans la rue, c’est un régal !
      Les brochettes de boeuf ou poulet, les soupes, les annanas. JE me suis jamais autant bourré la face… pour pas cher !
      Bon appétit !

    • Si on accepte la poutine alors on accepte les crèpes et galettes en Bretagne.
      Des queues de castor dans le Vieux-Montréal.
      Un Hurricane sur Bourbon Street à New Orleans. (Bon, ca se boit mais ou peut-on boire une boisson alcoolisée sur la rue.)

    • Les kebabs de Turquie, quel délice !!

    • Pour moi c’est le pad tai servi par un travesti qui fait flamber un wok noirci le soir dans une ruelle derrière Ko San Road à Bangkok en Thaïlande. Ou le mi goreng des rues de Bali surtout quand il est servi dans du papier journal. Sinon près du marché aux voleurs à Singapour de jeunes filles habillées de robes colorées vendent des brochettes de poulpe grillé mais aussi de cuisses de grenouilles ou autres créatures comme collation pour les gens qui s’apprêtent à prendre le bus.

    • Mes bouffes de rue préférées en voyage.

      Le poulet tandoori cuit dans les tandoor, aux coins des rues à Delhi. Parfaitement assaisonné, tendre, juteux, accompagné de rondelles d’oignons, de lime et de petits piments forts. Même si on le cuit de la même façon dans les restos indiens ici, je n’ai jamais retrouvé cette saveur et, surtout, cette tendreté du poulet comme en Inde. Ici, il a tendance à être plutôt sec (et j’ai essayé plusieurs restos indiens à Montréal)

      Les classiques et éternelles soupes-repas à tous les coins de rues et à toutes heures du jour au Vietnam.

      J Fournier

    • Les pad thai de rue a Bangkok, qui coutent environ 1$, sont delicieux!

      Sinon, la bouffe de rue sud-corenne, aussi bon marché que savoureuse, n’est pas a dénigrer non plus.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2012
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité