Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 23 février 2012 | Mise en ligne à 10h27 | Commenter Commentaires (5)

    Les J.O., manne touristique?

    Le centre de Londres et The Shard, le nouveau gratte-ciel de la capitale britannique, haut de 310 m. Photo AP.

    Le centre de Londres et The Shard, le nouveau gratte-ciel de la capitale britannique, haut de 310 m. Photo AP.

    ARIANE KROL
    LONDRES

    Pas à Londres, si l’on en croit certains analystes. Ils sont en effet quelques-uns à prédire un été plus tranquille qu’à l’habitude dans la capitale britannique, et un déplacement des visiteurs vers d’autres grandes villes européennes.

    Il est encore tôt et la situation a le temps de changer, mais les voyageurs qui prévoient venir ici pendant les Jeux auraient intérêt à magasiner.

    Le comité organisateur a libéré 120 000 nuitées qu’il avait réservées en trop, et les hôteliers pourraient bien rester avec une partie de celles-ci sur les bras. Car avant de se dégonfler, cette demande anticipée a eu le temps de faire grimper les prix, ce qui aurait eu un effet dissuasif sur les réservations.

    Résultat? Le taux d’occupation durant les Jeux pourrait bien être inférieur a 80%, alors que d’habitude, en juillet et aout, les hôtels sont pleins a 90% ou plus, avance le quotidien The Independent.

    Et vous, irez-vous voir les J.O. cet été? Vos réservations sont-elles faites? Ou avez-vous plutôt tendance a fuir les villes qui reçoivent de gros événements?


    • Je fuis les grand événements a moins que ce soit l’événement lui-même que je vais voir. En fait, je fuis toujours les grande affluence touristiques: je ne vais pas dans un pays pour rencontrer des touristes, mais des gens de la place.

      Par exemple, je ne vais pas à Cuba pour me retrouver entourer de Québécois bedonnants, mais bien pour me promener dans des rues remplies de Cubains.

      Posez-vous la question à l’inverse: Est-ce que Montréal est une ville remplie de bon restaurant et de bon bistro pour prendre une bière en été, ou est-ce un gros festival de foule tel que lors de l’arrivée des clowns de la F1? Poser la question est y répondre: une ville perd son identité lors des grands événements.

    • Avant de visiter une ville, un pays, je m’assure de ne pas me retrouver au milieu d’un festival ou d’un événement sportif important, quand tout devient plus difficile: séjour, déplacement, repas, visites, etc.

    • Ils ont pas tort , pour y être allé deux fois, les villes se vident car tout le monde croit qu’elles vont se remplir et que ça ne sera plus vivable, je crois par contre que Vancouver était l’exception.
      albert bela

    • Je fuis également les JO. Tout est trop cher (chaque Olympiques je regarde le prix des hôtels et je compare) et il y a trop de monde pour une trop grande période de temps. Je suis allé à Carcassonne le 14 juillet. Il y a une grande foule mais c’est une seule journée.
      Et sincèrement, Londres ne m’attire pas. Notamment à cause de leur arrogance pendant le processus d’attribution des Jeux. La femme du maire de Londres avait dit que Paris était une ville “sans culture”.
      @wyztix
      Montréal peut être les deux. Les gens aiment aller sur les terrasses et aller aux grands événements. Pourquoi, il faudrait choisir l’un ou l’autre ?
      “une ville perd son identité lors des grands événements”
      Au contraire, ça définit un ville. On a eu Expo 67, le JO. On a le festival de Jazz, Montréal en lumière… Il me semble que ça dit au reste de la planète qu’on aime les défis, qu’on aime les rassemblements.

    • J’aurais beaucoup aimé y aller, mais ”no money, no candy”. Il y a 2 ans, nous étions à Vancouver pour les jeux et ça a été un voyage mémorable. On se souvient de la partie Canada-Russie, bien entendu, et de l’ambiance à l’intérieur comme à l’extérieur. Les enfants se souvienent aussi quand le Canada a gagné la médaille d’or au curling. Nous étions à pieds à revenir du parc Stanley et nous nous arrêtions à chaque bistro où il y avait une télé pour voir les résultats. Quand le Canada a gagné, nous avons bien sûr entendu les acclamations au loin. Le feeling était assez spécial… Mes gars avaient 10 et 12 ans et il s’en souviennent comme si c’était hier. La victoire du canada au hockey, nous l’avons vécu dans un party là où nous logions. Vraiment à revivre…
      Je suis assez d’accord avec gl0001, les évènements dans une ville, ça la définit. J’aime bien aller au Festival d’été, j’ai adoré les championnats mondiaux de hockey en 2008, le festival de jazz de Montréal et j’ai eu la chance d’aller au festival des films de Rouyn-Noranda pendant plusieurs années. Beaucoup de gens qui habitent la ville participent aux festivals, championnats divers ou compétitions divers et ça donnent, avec les touristes un mélange assez intéressant.
      Mon chum a participé pendant des années à des marathons. Nous regardions les dates disponibles pour les vacances, s’il y avait un marathon intéressant et hop notre destination était trouvée. À Chicago, il y a 45 000 participants au marathon. Ça fait du monde mais ça donne une anmbiance assez spéciale.
      Londres, oui n’importe quand surtout si on peut se payer un séjour pour 4. Malheureusement, je doute que ça arrive…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2011
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité