Le Blogue-Trotter

Archive, novembre 2011

Mercredi 30 novembre 2011 | Mise en ligne à 11h28 | Commenter Un commentaire

Noël au sommet

Sur la route de Chadar, un reportage à lire sur le site du New York Times (photo tirée du site).

En route vers Padum... à lire sur le site du New York Times (photo tirée du site).

Simon Chabot

Tout le monde ne fête pas Noël en famille, au pied du sapin. Beaucoup de voyageurs profitent des vacances de fin d’année pour aller voir du pays. Histoire de décrocher, de prendre un peu de soleil en plein solstice d’hiver ou pour voir comment Noël se fête ailleurs. D’autres, enfin, préfèrent prendre le large pour se faire oublier et éviter les fêtes de famille à répétition et les tensions qui les accompagnent parfois.

Pour être complètement ailleurs pour les Fêtes, difficile de faire mieux que ce voyage sur la route de glace du Zanskar, aux confins de l’Himalaya en Inde, que raconte Jonathan Mingle sur le site du New York Times. Cette route d’un peu plus de 60 km suit le lit de la rivière Zanskar et n’est ouverte qu’en plein hiver. Elle permet de rejoindre une douzaine de villages à l’ombre des montagnes. On la parcourt à pied en trois jours quand les conditions sont bonnes. Le double quand la neige, les avalanches ou le redoux sont de la partie. Le soir venu, les marcheurs trouveront le sommeil dans de vieilles grottes qui servent de refuges depuis la nuit des temps.

Les voyageurs qui ne craignent ni le froid ni la fatigue auront droit à des points de vue sur des formations rocheuses spectaculaires au milieu de canyons profonds, explique Mingle, dont l’expédition a eu beaucoup de chance, le trajet n’ayant duré que trois jours à peine. Mais sur la route, ses compagnons et lui ont rencontré des Indiens qui rebroussaient chemin, rebutés par des efforts physiques au-dessus de leurs moyens.

À l’arrivée, le village de Padum, principale localité de la région, où vivent 1500 fermiers, commerçants et fonctionnaires. On y trouve un temple bouddhiste et une mosquée. Et du repos, enfin, relate le journaliste.

Avec le réchauffement climatique, la route est désormais ouverte moins longtemps. Parfois, les premiers passages ne se font qu’au début janvier. Peut-être tard pour Noël, donc, mais pas pour l’aventure.

Et vous, où passeriez-vous Noël si vous preniez le large?

À lire samedi dans le cahier Voyage de La Presse: S’évader pour fêter, des suggestions d’escapades de fin d’année préparées par Stéphanie Morin.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Lundi 28 novembre 2011 | Mise en ligne à 10h05 | Commenter Commentaires (24)

Faut-il vraiment éteindre son portable dans l’avion?

Photothèque La Presse.

Photothèque La Presse.

Violaine Ballivy
Montréal

Les passagers d’avion doivent-ils nécessairement obéir à la consigne leur demandant gentiment leur téléphone portable avant le décollage?

Non, répondait ce week-end le New York Times. La preuve ? Le quotidien doute que TOUS les passagers obéissent systématiquement à la directive donnée par les agents de bords. Or, il semble bien que cela n’ait jamais eu d’effet malheureux. Aucun écrasement d’avion n’a été attribué en 2010 à l’utilisation, par un passager, d’un appareil technologique à bord, pas plus qu’en 2009, en 2008, en 2007, et ainsi de suite.

«Si les gadgets électroniques pouvaient provoquer un écrasement d’avion, le département de la sécurité dans les transports, qui a réussi à contrôler les liquides à bord des avions, ne permettrait certainement pas aux passagers d’introduire dans la cabine un iPad, de peur qu’ils soient utilisés par des terroristes», note le journaliste, qui balaie la possibilité que les appareils du commun des mortels puissent interférer avec ceux des avions de ligne.

Le New York Times cite un expert en télécommunications qui affirme les fréquences radios utilisées par les avions sont complètement différentes de celles des ondes commerciales des téléphones cellulaires et que les appareils de guidage sont tous pourvus de services de protection appropriés.

Un porte-parole des services de sécurité américains réplique que les scientifiques n’ayant pas écarté hors de tout doute cette possibilité, il vaut mieux utiliser le principe de précaution.

Éteignez-vous systématiquement votre ordinateur portable et votre téléphone cellulaire au moment du décollage? Croyez-vous que la mise en garde soit utile? Écrivez-nous, on veut vous lire!

Lire les commentaires (24)  |  Commenter cet article






Jeudi 24 novembre 2011 | Mise en ligne à 13h38 | Commenter Commentaires (2)

Sortir comme le Parisien de gauche ou de droite?

Photo: Reuters

Photo: Reuters

VIolaine Ballivy
Montréal

Pour apprécier Paris, il faut vivre comme les Parisiens. Adopter leurs bonnes tables, leurs meilleures boulangeries, s’attabler au café du coin. Mais… faut-il faire comme le Parisien de Gauche ou de Droite? À chacun ses convictions politiques.
À quelques mois des élections présidentielles, le Figaro (réputé pour ses positions plutôt à droite) s’est prêté au jeu d’identifier les lieux fétiches des deux types électeurs, qu’ils soient plutôt à gauche –dont enclins à voter pour François Hollande- ou à droite de l’échiquier politique –donc enclins à voter pour Nicolas Sarkozy.

Photo: Reuters. Quel est le monument favori de Nicolas Sakozy à Paris? Selon le Figaro, les électeurs à droite de l'échiquier politique ont un faible pour l'Arc de Triomphe.

Photo: Reuters. Quel est le monument favori de Nicolas Sakozy à Paris? Selon le Figaro, les électeurs à droite de l'échiquier politique ont un faible pour l'Arc de Triomphe.

Selon cet exercice –mené avec humour- le Parisien de gauche aime prendre un verre d’Absinthe bio chez Jeannette, utilise le service de partage de voitures Autolib’ et fréquente la Maison de la Poésie mais son monument favori est l’Opéra Bastille.

Le Parisien de droite, lui, se remplit la panse chez Guy Savoy en écoutant Aznavour, après s’être baladé sous l’Arc de Triomphe.
Cela dit, il paraît les politiciens de toutes allégeances confondues accepdent de s’attabler les uns aux côtés des autres, Chez Françoise, où le menu «parlementaire» coûte 29 euros.

La suite de l’article sur Le Figaro.fr

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2012
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité