Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 12 juillet 2011 | Mise en ligne à 10h22 | Commenter Commentaires (23)

    Le voyageur aux 10 millions de miles

    Photo: archives AP.   Ce dont Georges Clooney rêvait au cinéma, dans le film Up in the Air, Tom Stuker l'a fait en vrai: accumuler 10 millions de points au programme de fidélisation d'un transporteur aérien.

    Photo: archives AP. Ce dont Georges Clooney rêvait au cinéma, dans le film Up in the Air, Tom Stuker l'a fait en vrai: accumuler 10 millions de points au programme de fidélisation d'un transporteur aérien.


    Violaine Ballivy
    Montréal

    Tom Stuker n’attend jamais quand il veut faire une réservation auprès de United Airlines : au contraire, le transporteur aérien a parfois retardé le départ d’un avion pour attendre qu’il soit à bord! Tom Stuker est LE passager le plus assidu d’United Airlines : il est devenu le week-end dernier le premier client à accumuler 10 millions de points au programme de fidélité en effectuant près de 6000 vols au cours des 29 dernières années. L’équivalent, en somme, de 400 fois le tour de la Terre.

    Photo: United Airlines/CNN.com.      Tom Stuker, un «voyageur fréquent» dans une classe à part.

    Photo: United Airlines/CNN.com. Tom Stuker, un «voyageur fréquent» dans une classe à part.

    Tom Stuker, un consultant de l’industrie automobile basé à Chicago, voyage énormément pour le travail, mais aussi le plaisir : «je deviens impatient quand je ne vole pas pour une semaine ou deux», disait-il ce week-end en entrevue à CNN. «Je ne dors pas beaucoup en vol, mais je réfléchis beaucoup. J’ai eu certaines de mes meilleures idées dans les airs.»

    Comme Georges Clooney, dans le film Up in the Air, il a droit à tous les égards, dont une ligne téléphonique directe pour les réservations. Et il pourra même maintenant voler à bord d’un appareil qui porte son nom : United Airlines a baptisé un Boeing 747-400 en l’honneur de ce client unique.

    Tom Stuker voyage si souvent qu’il connaît presque tous les agents de bord. Son aéroport préféré ? Celui de Chicago, parce qu’on le traite dans les salons d’United Airlines «comme si je possédais l’entreprise».

    N’empêche que tout n’est pas parfait dans le monde léché de la première classe. «La nourriture se ressemble toujours. Je l’aime, mais elle est ennuyante : j’ai eu des filets de poulets cuits de 126 différentes façons au moins! Alors parfois, je commande un menu pour enfant juste pour avoir quelque chose d’un peu nouveau.»

    Et vous, quel est le voyage le plus important que vous avez payé avec les points accumulés dans un programme de fidélisation ?


    • «Et vous, quel est le voyage le plus important que vous avez payé avec les points accumulés dans un programme de fidélisation ?»
      ++++++++++++

      Ça ne se classe pas par «importance» mais par l’agrément que l’on a quand on a assez de milles pour délaisser la classe «troupeau» (que les firmes ont le culot de camoufler sous toutes sortes de noms sympas) et voyager en classe Affaires et ainsi minimiser les ennuis causés par les désagréments de l’intendance. ( Les files d’attente, l’enregistrement et les surplus de bagages, les délais de correspondance, etc.)

    • En fait, je suis surtout curieuse de savoir vers quelles destinations vous avez déjà pu vous envoler grâce à des miles, et combien de temps vous a-t-il fallu pour les accumuler.

    • Ce qui était vraiment intéressant, c’est lorsque mes parents, avec leur commerce, utilisaient la carte air miles pour faire le plein lors des livraisons. Ça montait très très vite.

      @vballivy

      J’accumule les “air miles” depuis quelques années mais je surveille ceux-ci un peu plus sérieusement depuis environ 3 ans. Alors que j’avais accumulé environ 1500 miles en 6-7 ans par ci par là, je suis passé de ce 1500 à 6500 en 3 ans. Je surveille les promotions chez Shell, IGA, Jean Coutu, Rona etc…

      Maintenant, à savoir qu’est-ce que ça me donne ces 6500 miles? Ça donne plus ou moins un billet aller-retour en Europe ou un voyage tout inclus dans le sud (pas les plus chers).

      Conclusion, faut être assidu et ne pas être pressé de partir. D’ici quelques années, moi et ma femme auront la surprise d’en avoir assez pour un petit voyage qu’on n’aura pas budgété. Voilà…

    • Pérou en solo il y a quelques années, avec quelque chose comme 30000 milles. Costa Rica en couple avec 35 000 milles chacun, mais comme j’en avais pas assez il a fallu que j’allonge quelques 200$ pour acheter les miles manquants. Aussi 1 weekend à New York (15000) et un autre à l’Ile du Prince Édouard (15000). Mais c’est rien, certain se paient des tours du monde en 1ere classes grâce à leurs milles…

    • Ma soeur habite à plus de 10 heures de voiture de chez moi. Curieusement, mes Air Miles servent à payer l’avion qui rendra le voyage plus agréable qu’en auto. Le prix d’un voyage en avion est tellement cher à l’intérieur du Québec que je réserve mes miles exclusivement pour ça ou presque. Ça me fait moins mal au coeur et au portefeuille…

    • 23,000 air miles pour deux billets aller-retour pour le Caire en pleine période de pointe en décembre 2009. 10 ans pour les ramasser…ça vidé mon compte…qui est revenu depuis 2 ans à 12,500 air miles. Hep !! Une blonde qui dépense beaucoup :-)

    • Pour le commun des mortels, ce sera un ou deux voyages payés grâce aux programmes de fidélisation au cours d’une vie. Et si on est chanceux, ce sera à l’extérieur de l’Amérique du Nord.

    • J’ai accumulé dans la dernière année 40000 milles chez Delta Air Lines et 30000 milles chez Air Canada. J’ai eu à aller 3 fois en Asie pour le travail et chacune des fois c’était en classes affaire (1.5 x les miles) et plus d’environ 10 fois aux USA/Mexique. Je ne peux malheureusement pas choisir mes vols (c’est la compagnie qui paie) c’est pourquoi j’ai accumulé les points sur deux transporteurs différents.

      Je ne les ai pas encore utilisé mais j’ai vérifié et je peux prendre un voyage n’importe où au Canada avec AC et un voyage pas mal n’importe où aux USA (pas hawai cependant) avec Delta.

      Francis

    • J’ai une nouvelle carte airmiles et je me suis rendu compte que pour mon dernier voyage en europe je n’ai pas reçu de points airmiles (normal, j’ai pas donné ma carte). Bref, voilà ma question : Comment on fait? Pour ramasser des points, est-ce que ce sont toutes les compagnies aériennes qui en donnent? Dois-je simplement donner ma carte airmiles à la réservation? Et quand je le fais par internet, on ne me pose pas la question…?! C’est que je réserve pour Vegas dans 1 semaine et j’achète 10 billets, ca pourrait être un bon début…

      Signé : une recrue du airmiles.

    • 400 fois le tour de la terre! Et qu’est-ce qu’il a vu?

    • @toomuchmat

      il y a plusieurs manière d’accumulé des miles et il ne faut confondre les AIR MILES avec les “Frequent Flyer Miles” (que l’on pourait traduire en miles de récompenses de fidélité).

      Les Air Miles tu les accumulent lors d’achat et tu peux les utilisé selon ce que le programme de réconpense offre.

      Les frequent flyer miles sont des miles que les compagnie offrent aux personnes qui sont dans l’avion. Dans mon cas c’est ma compagnie qui paie mais parce que c’est moi qui est dans l’avion c’est moi qui récolte les miles de fidélité. Certaines compagnies ont également des engagements avec des hotels et des cartes de crédit (Air Canada offre une carte de crédit Master Card avec la banque nationnal je pense qui permet d’accumuler des miles aeroplan lors d’achat avec la carte). Ces miles peuvent ensuite être échangés contre des vols à bord de cette compagnie. Pour récolté 1 miles de récompense il faut que tu parcours une distance de 1 mile dans l’avion. Un vol Mtl-Tor donne donc environ 400 miles de récompenses.

      Pour ce qui est de ton voyage à Vegas, le seul moyen que tu pourrais accumuler des miles c’est si tu as une carte de crédit qui te permet d’accumuler les miles. Si non se sont les personnes à bord de l’avion qui vont récolter les miles.

      j’espère que ça aide.

      Francis

    • Nous n’avons jamais utilisé des air miles pour l’avion ( seulement pour des billets de ski ). Nous n’avons jamais assez d’air miles pour des billets d’avion. Cependant, avec la Carte de crédit CAA, nous avions accumulé plus de 1,600.00 $ CAA que nous avons pu appliquer sur un voyage à Hawaï. Un dollars CAA est un dollars réel et non pas de simple points. Maintenant, c’est la TD Infinity qui nous permet d’économiser sur toutes les dépenses de voyages. ( un 550.00 $ la dernière fois pour l’Égypte en octobre 2010);

      Sylvie

    • Avec les milles Aéroplan, 2x l an en Floride ou en Californie avec la famille mais avec les taxes à payer souvent plus intéressant d’acheter son billet lors d’un solde d’American (4 x 322$ cette année). L’an dernier vraiment utile avec Montréal-Rome-Paris-Montréal pour 4 en plein été plus un un petit coup de carte d’hôtel pour un des fleurons de Paris à 100$ par soir déjeuner pour 4 compris au lieu de 889 plus déjeuners à 40 euros! Pour nous Aéroplan a représenté plus de 8 voyages en famille ces dernières années. Comme je peux l’utiliser professionnellement le compte se rempli assez vite.

    • Certains s’endettent en utilisant à outrance leurs cartes de crédit-Air Miles pour avoir un voyage gratuit… C’est fou!

    • 2 billets en première classe Montréal -Paris, retour Londres – Montréal (165 000 points Aeroplan).

      Les points sont accumulés à l’aide d’une carte de crédit et de voyages d’affaire (environ 50 000 points par année).

    • D’un coté les entreprises(surtout Aéroplan) ne cessent de changer les règles faisant ainsi diminuer la valeur des points et de l’autre, les compagnies aériennes ont souvent d’excellents soldes.
      Malgré mes 15,000 points Airmiles, mes 140,000 points Aéroplan et 130,000 points sur ma visa Banque Royale, je préfère acheter mes billets. Les points Aéroplan sont surtout utiles pour louer des autos. Ça c’est plus facile.

    • Pour les questions AirMiles, voici un calcul rapide et simple. 1 Air Mile = 0.15$.

      Faite le calcul pour un voyage dans le sud pour 2, allons-y modérément avec une facture de 3000$, ca va vous couté 20 000 Air Miles.

    • Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait le tour du monde 100 fois, mais celui qui a fait le tour de lui-même 1 seule fois…. (dans le sens se connaître soi-même)

    • j’ai accumulé au fil des voyages d’affaire plus de 450,000 milles Aéroplan sur une période de 10 ans. Les dépenses de la carte de cédit ont grandement contribué à l’atteinte de ce “magot”. Mais malheureusement, je pouvais difficilement m’en servir à cause du manque de sièges alloués par Air Canada pour les voyages sur les points… On est finalement allé à Disney toute la famille (7) en réservant très longtemps d’avance… l’été dernier! Depuis 8 ans, j’utilise une carte de crédit sans limitations et je voyage régulièrement avec des billets gratuits sans devoir m’y prendre 11 mois et 29 jours d’avance! Fini Aéroplan!

    • wow… et moi en 12 ans, j’ai ramassé que 600 air miles… je serais curieux de voir vos habitudes de consommation… au lieu de courir toutes les promotions et me ramasser avec de cossins que je n’ai nullement besoin et qui vont se retrouver aux vidanges 6 mois plus tard, ben je me paye un voyage quand j’en veux un: equateur, maroc, inde et espagne. Si on fait tous les comptes, je suis pas mal sur que ces programmes ne sont pas si economiques que ca, ya jamais rien de gratuit au royaume du capitalisme. on finit toujour par payer ce quon nous “donne”. et toc.

      sur ce, bon voyage a tous!

    • Pour accumuler des Air Miles j’ai pris plusieurs moyens. Tout d’abord un compte à la BMO. Il y a aussi la carte Master Card BMO Air Miles et la carte American Express Air Miles. En plus chaque fois que j’achète de l’essence chez Shell je présente ma carte Air Miles et la Master Card Air Miles. Donc les milles sont en double. C’est la même chose chez Jean Coutu, chez Rona et plusieurs autres commerces qui acceptent la carte Air Miles. Même si un commerçant n’accepte pas la carte Air Miles, j’utilise la carte de crédit Air Miles. Aussitôt que j’arrive à la maison, je fais le paiement du compte dans mon compte BMO. À ce moment-là pas de gros compte à la fin du mois et pas d’intérêt à payer. Je sais que d’autres banques participent au programme Air Miles. J’ai joué au golf 3 fois l’an dernier avec mon fils au Mont-Tremblant où ça coûte normalement 125$ chacun pour y jouer. Une valeur de 750$. J’en ai assez pour faire un voyage en Europe en ce moment. Plusieurs autres récompenses sont offerts.
      Par contre il faut vraiment se concentrer sur un seul programme. Moi c’est le programme Air Miles. Il y en a plusieurs autres probablement aussi bons, mais moi c’est celui-là. C’est comme les lièvres, il faut n’en courrir qu’un seul à la fois.
      Bonne chance et bon voyages.

    • Je suis parti en Chine avec ma femme et mes 3 enfants en classe exécutive d’air canada… 600 000 points accumuler en un peu plus d’un an….aeroplan est un programme pour voyageurs… Ceux qui ne voyagent pas mettent des années a accumuler des points pour un petit voyage.

    • J’avais planifié un voyage de terkking à Banf avec mes miles Aéroplan, mais ils avaient expirés la veille de la journée où j’ai appelé pour réserver…

      Aéroplan m’a assuré qu’il n’y avait rien à faire sauf de les racheter (à un coût plus élevé que le marché.)

      Je ne veux plus rien savoir de ça…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « oct    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité