Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 13 décembre 2010 | Mise en ligne à 12h22 | Commenter Commentaires (10)

    20+C+M+B-10

    Violaine Ballivy, en Autriche

    Le centre-ville d'Innsbruck, décoré pour Noël.

    Le centre-ville d'Innsbruck, décoré pour Noël.


    D’étranges codes lettrés et chiffrés ornent le haut de la porte de plusieurs maisons des environs d’Innsbruck. Ils sont écrits à la craie blanche. On pourrait penser qu’ils sont le triste souvenir d’une lointaine époque où l’on marquait les maisons frappées par une épidémie quelconque, ou hébergeant les collaborateurs d’un camp ennemi pendant la guerre.
    L'inscription laissée à la craie par des jeunes chanteurs déguisés en Rois mages, le 6 janvier dernier.

    L'inscription laissée à la craie par des jeunes chanteurs déguisés en Rois mages, le 6 janvier dernier.


    Mais il n’y a rien de triste dans ces chiffres, bien au contraire. Ils ont été laissés par les enfants déguisés en rois Mages qui circulent, de maison en maison pour chanter des cantiques le jour de l’Épiphanie. La coutume veut que les enfants inscrivent alors, en souvenir de leur passage, la date à la craie et les initiales des trois rois mages qu’ils représentaient. L’inscription sera conservée en guise de porte-bonheur.
    Le phénomène est peut-être exacerbé à l’approche de Noël, mais reste que les traditions semblent terriblement bien ancrés dans le Tyrol.
    L'église du village de Mutters, à moins de 15 minutes d'Innsbruck.

    L'église du village de Mutters, à moins de 15 minutes d'Innsbruck.


    Il suffit de quelques minutes de bus seulement du centre-ville d’Innsbruck pour rejoindre de charmants petits villages de montagne où l’on vit, encore, sur des fermes, élevant le bétail qui fournira la viande et le fromage qui seront ensuite vendus ensuite au marché pour arrondir les fins de mois.
    Une ferme d'Igls, à 4 km d'Innsbruck.

    Une ferme d'Igls, à 4 km d'Innsbruck.


    Parlant de traditions : il faut absolument, de passage à Innsbruck, faire une petite pause à la fonderie de cloches Grassmayr. Pas tellement pour le musée en soi, mais pour rencontrer la famille Grassmayr. L’entreprise se transmet de père en fils et en fille depuis maintenant 14 générations, soit plus de 400 ans !
    Elizabeth Grassmayr, à l’aube de ses 70 ans mais avec l’énergie d’une adolescente, fait encore visiter les lieux aux touristes, leur présentant au passage ses deux fils et son mari…
    La fabrique des cloches Grassmayr, vieille de plus de 400 ans.

    La fabrique des cloches Grassmayr, vieille de plus de 400 ans.


    Certaines des plus grosses cloches d’Europe y sont fabriquées. Vous ne devinerez jamais l’ingrédient essentiel ajouté à l’argile servant à faire le moule des cloches : de la bière ! Avec un peu de poil de vache et de crottin de cheval. Les traditions n’ont peut-être pas de prix, mais une odeur, ça oui !


    • J’adore vos photos. Elles représentent bien l’esprit de l’endroit ! Et vos textes sont directs et informatifs. Vivement le prochain billet !

      -Marie
      www.eurotriptips.com

    • Je suis avec intérêt votre carnet de voyage, l’Autriche étant un pays cher à mon coeur.

      Quel bonheur de lire votre billet sur cette belle coutume célébrant la fête des rois mages. J’ai vu pareille inscription pour la première fois dans la région de la Forêt noire, en Allemagne. J’avais d’abord cru, comme vous, qu’il s’agissait de la date en chiffres romains, mais en voyant le “B”, j’ai constaté que le compte n’y était pas :) Ces lettres symbolisent plutôt les prénoms de trois rois mages : Gaspar (Caspar), Melchior et Balthazar.

      Au plaisir de vous relire!

    • Les chiffres ne sont pas tristes. Ce qui est triste est que ces enfants ne savent pas écrire en chiffres romains.

    • Merci de la précision (entre les traductions de l’Allemand à l’anglais puis au français, quelques détails se perdent et des erreurs se glissent malheureusement!)
      En effet: c’était donc 2010, les trois lettres représentant le passage de chacun des rois mages.
      V.

    • En fait, comme l’a précisé un lecteur, il s’agit plutôt de la date du dernier passage des enfants (2010) et des initiales des trois rois mages qu’ils représentaient. Merci, et désolée de cette erreur qui s’est faufilée entre les traductions successives!

    • Je retire mon commentaire (en chantant un air joyeux de Noël en allemand … O Tannenbaum …).

      Avez-vous vu “das christkind” l’esprit de Noël autrichien qui apporte des cadeaux.

    • Malheureusement non… mais j’ai visité le marché de Noël et goûté plusieurs de ces spécialités. On est si proches de l’Italie, à Innsbruck: fromages, jambons séchés et saucissons, chocolats. On ne s’ennuie pas.

    • Ha que c’est déchirant d’entendre parler de tout ça. Pendant le temps des fêtes, nous sommes supposés décider ou nous irons en vacances l’été prochain.
      Nous avions cerné deux itinéraires : Carcassonne, Biarritz, Bordeaux et Calgary, Vancouver, Victoria. Mais, je crois que nous devrons ajouter : est de la Suisse, Autriche et nord de l’Italie.

    • Tout à fait. Et particulièrement si vous aimez la randonnée. Les sentiers y sont très nombreux et ils semblent bien balisés et répertoriés.

    • Ces inscriptions ne sont pas spécifiques au Tirol, la tradition des Sternsinger existe dans les régions catholiques de l’Autriche, du Südtirol, mais aussi de Allemagne, de la Suisse alémanique et de l’Alsace (également un région alémanique)
      Les inscriptions peuvent légèrement différer d’une région à une autre.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2011
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité