Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 6 décembre 2010 | Mise en ligne à 1h55 | Commenter Commentaires (7)

    Un café chez Sissi

    Violaine Ballivy, sur la route des marchés de Noël d’Allemagne et d’Autriche.

    Quelque part, en train, sur la route entre Munich et Vienne.

    Quelque part, en train, sur la route entre Munich et Vienne.


    L’hiver est bien arrivé en Autriche. Les 10 centimètres qui recouvraient Munich quand je l’ai quittée se sont changés en plus d’une trentaine de l’autre côté de la frontière.
    Sur le chemin qui m’emmène à Vienne, on fait du ski de fond et de la raquette. Les enfants dévalent les collines en traîneau.
    Le château de Schönbrunn.

    Le château de Schönbrunn.


    Le sentier le plus à pic menant à la Gloriette a été fermé pour l'hiver. Il faut passer par les allées latérales.

    Le sentier le plus à pic menant à la Gloriette a été fermé pour l'hiver. Il faut passer par les allées latérales.


    L'intérieur du café de la Gloriette...

    L'intérieur du café de la Gloriette.


    À Schonbrunn, résidence d’été de l’Impératrice Sissi, les sculptures sont recouvertes d’un épais manteau blanc. La montée vers le pavillon de la Gloriette est en partie fermée. Il fait froid. Le sol est couvert de glace. Mais l’effort (et la chute!) en vaut la peine. Le cappuccino qu’on y sert au café y est, et de loin, l’un des plus réconfortants depuis le début du voyage, à défaut d’être l’un des meilleurs. Une adresse à retenir à Vienne.

    ... ses serveurs...

    ... ses serveurs...


    ... son cappuccino.

    ... son cappuccino.


    Au fait: il n’y a pas qu’UN, mais au moins une dizaine de marchés de Noël à Vienne. Dont un, bien sûr, à Schönbrunn.
    Un gigantesque sapin de Noël a été installé devant le château de Schönbrunn à l'ouverture de son marché de Noël, fin novembre.

    Un gigantesque sapin de Noël a été installé devant le château de Schönbrunn à l'ouverture de son marché de Noël, fin novembre.


    • après avoir lu Madame Lortie sur son périple à Vienne et ses découvertes de la cuisine autrichienne et des cafés …quel plaisir de vous lire sur cet hiver Viennois.
      Nous partons le 20 décembre pour vivre Vienne dans le temps des fêtes jusqu’au 2 janvier…Vous comprendrez que votre article et ceux qui suivront, j’ose l’espérer, viennent compléter notre documentation.Notre programme comprend quelques marchés de Noël, des musées , des concerts dont un au chateau de Schöbrunn et un à l’opéra de Vienne.Nous verrons aussi le spectacle de l’école expagnole….
      Alors, vous comprenez que votre séjour et vos commentaires nous intéressent au plus haut point.
      Présentement , il y a plus de neige à Vienne qu’à Montréal…
      au plaisir de vous lire

      Michel Goprom

    • Ah! Les cafés à Vienne, toujours accompagnés d’un verre d’eau. C’est comme si on nous donnait la permission de prendre notre temps… Je vous conseille d’essayer le Melange (proche du cappuccino).

    • Nous avons rencontré, ma copine et moi, deux Autrichiens au Maroc le mois dernier. Dans les montagnes, ils s’apprêtaient à savourer les crêtes et les cols du Tadraz. Ils se demandaient si les pluies de la veille avaient donné de la neige au col supérieur. Je leur ai servi d’interprète auprès des gens des montagnes qui prétendaient que la neige bloquerait le passage certainement.

      La veille au soir, suite à leur couscous dégusté en parrallèle avec notre repas partagé à l’intérieur d’un salon aux allures marocaines surréalistes : un plafond orné d’arabesques, des éclairages et des éphégies d’un autre monde, nous avions discuté montagnes et passages. La vodka les avaient-elle prédisposés aux pires dangers ?

      Le lendemain, nous les retrouvions sur leur monture en direction des cols vertigineux.

      Nous les avons faits en voiture et déjà, c’était fabuleux. À moto, ce devait être ce que j’avais prédit. Je suis jaloux, avais-je avoué à notre conducteur en quête de sécurité routière. Mais au Maroc dans les cols des montagnes de l’Atlas, il est impossible de prévoir ce qui se présentera. Surtout si l’on est Autrichien et que l’on connaît les rigueurs des paysages montagneux.

      On ne s’est jamais revus, mais je suis convaincu qu’ils ont vécu un moment sublime de leurs existences.

      Les cols de l’Atlas et les montagnes autrichiennes : mêmes angoisses… Mais, mêmes plaisirs !

    • @goprom,6 décembre 2010,09h49.
      ++++++++++++
      Profitez en pour aller faire un tour au Schottenring Café, sur le Ring, justement. Joli!
      Et «Gut Reise».

    • Il suffisait que je parle de la neige à Vienne versus Montréal pour que la première tempête arrive…comme quoi il faut parfois se méfier …

      Michel Goprom

    • Et il suffisait que la neige arrive à Montréal pour que le mercure remonte à Vienne… comme quoi!

    • En effet: c’est l’une des belles découvertes pour les voyageurs en solitaire. On peut rester aussi longtemps qu’on le souhaite dans les cafés de Vienne. Sans être importuné par les serveurs nous incitant à consommer davantage et sans attirer les regards indiscrets des autres clients. On y est un peu comme chez soi.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité