Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 30 octobre 2010 | Mise en ligne à 8h46 | Commenter Commentaires (4)

    Gastronomie de campus

    Un peu d'Alka-Seltzer avec votre Fat Darrell?

    Un peu d'Alka-Seltzer avec votre Fat Darrell?

    Quiconque est nostalgique de ses années de cégep ou d’université (la belle époque où vous vous couchiez à pas d’heure après avoir bu des hectolitres de bières pour vous levez le lendemain frais comme une rose) doit faire un arrêt à New Brunswick, New Jersey.

    Sur le campus de l’université Rutgers, un terrain pas plus grand qu’un terrain de tennis agit comme un aimant sur les étudiants. Quatre ou cinq roulottes à patates – baptisées Grease Trucks – y sont installées à l’année. Et ici, on sert ce qui fait la renommée culinaire de l’endroit : les Fat Sandwichs.

    Comme son nom l’indique, le Fat Sandwich est tout sauf santé. L’item le plus populaire du menu est le Fat Darrell. Voyez un peu : des filets de poulet (frits), des bâtonnets de mozzarella (frits), des patates (frites) et de la sauce tomate, servis dans un gros pain à hot-dog. Exactement le genre de truc qu’on mange au New Jersey et qu’on finit de digérer en Caroline…

    Le soir, à la sortie des bars, l’endroit est bondé. Ihab, un des proprios de la roulotte Just Delicious, expliquait, en me tendant mon calorifique souper d’hier soir: « la police nous oblige à fermer à deux heures du matin, mais si on restait ouverts, il y aurait du monde toute la nuit ! »

    Les gens viennent de partout sur la planète pour goûter les Fat Sandwichs, dit-il. Le magazine Maxim a même déjà couronné le Fat Darrell meilleur sandwich au pays ! Et Ihab jure que certains étudiants viennent chercher un Fat Sandwich AVANT et APRÈS leur soirée dans les bars.

    Le plus cruel : contrairement à moi, eux n’ont pas besoin de déjeuner avec un verre d’eau chaude au citron et quelques fruits le lendemain de leur festin au Fat Darrell…


    • On comprend mieux pourquoi tant d’Américains sont obèses. Il y a moyen de manger des choses délicieuses sans tout ce gras. De toute façon, la bouffe n’est pas le point fort des É-U.

    • C’est un genre de “double down” (vous savez, le sandwich cauchemar de PFK). Atroce! Mais bon….à Montréal à la sortie des bars, le resto La Banquise est pleine. À chacun son gras!

    • Quelque chose comme 40% des américains ont un problème de surpoids. En voyant ça, on comprend pourquoi.

      Quand je vais aux USA visiter mon fils et que je vois les gens manger des hamburgers dégoulinant de toute espèce de condiment-assaisonnement et pesant au moins trois quarts de livre et boire le cola en demi-gallon, (avec service à volonté) pour faire descendre le tout, ça me coupe l’appétit tout net.

      Et le pire, c’est que fiston habite en Californie, l’état que l’on dit le plus frugal et inventif en matière de bouffe. Remarquez qu’on y trouve en effet d’excellents restos ainsi que des marchés où l’on peut s’approvisionner plus que convenablement et se mitonner de savoureux plats.

    • Humm, Grossy but delicious !?
      J’aime toujours connaître quel est le snack de la place, je garde ça en tête, merci !

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité