Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 27 août 2010 | Mise en ligne à 6h53 | Commenter Commentaires (14)

    Cartier, Cartier, ô Jacques Cartier…

    Il y a plein de touristes prestigieux qui sont passés avant moi à St-Anthony, à l’extrémité nord de Terre-Neuve. Jacques Cartier, par exemple. Ce qui n’est pas une mauvaise référence.

    C’est d’ailleurs ce bon M. Cartier qui aurait nommé St-Anthony. C’est-à-dire, qui lui aurait donné le nom de Havre de Saint-Antoine. Quoique les historiens ne s’entendent pas trop là -dessus. Les pêcheurs basques et français fréquentaient déjà les parages et auraient peut-être nommé le coin avant M. Cartier. Mais c’est au cours de son fameux voyage de 1534 que Jacques Cartier a officialisé ce nom.

    Le phare de Fox Point, au-dessus de St-Anthony.

    Le phare de Fox Point, au-dessus de St-Anthony.

    Ça me fait penser à la fameuse chanson de Charlebois… si Jacques Cartier avait décidé de rester à St-Anthony, nous aurions tous été pêcheurs de morue… et nous aurions tous été frappés par le fameux moratoire de 1992. Mais je m’égare.

    En visitant le coin, j’ai appris plein de choses sur la présence française à Terre-Neuve. En fait, au 17e siècle, Terre-Neuve était pratiquement plus française qu’anglaise. Entre 1678 et 1688, par exemple, il y avait 20 000 pêcheurs français sur place, soit deux fois plus que de pêcheurs anglais! (Ce n’est pas moi qui le dis, c’est l’Université Memorial sur ce site très intéressant).

    L’Angleterre a obtenu Terre-Neuve par le traité d’Utrecht en 1713, mais les Français ont conservé des droits de pêche tout au long de ce qu’on appelait la French Shore, qui s’étendant de la Pointe Riche au Cap Bonavista, ce qui couvrait grosso modo le nord de Terre-Neuve. Toutefois, les Français n’avaient pas le droit de s’établir ou de passer l’hiver sur place.

    Le Traité de Versailles, en 1783, a eu pour effet de ramener la zone française  plus à l’ouest. Les Français ont conservé leurs  droits de pêche sur le nord de la péninsule et sur toute la côte ouest. Mais il y a eu de moins en moins de pêcheurs français (133 en 1898, contre 9000 dans les années 1820!). Et en 1904, la France a cédé ses droits de pêche à l’Angleterre en vertu de l’Entente cordiale en échange de concessions en Afrique. Mais la France a gardé Saint-Pierre et Miquelon…

    Je retrouve des bribes de cette histoire tout au long de mon périple. À St-Anthony, on est très fier de la connection avec Jacques Cartier. À St-Lunaire-Griquet, l’économusée Dark Tickle présente une exposition sur le capitaine Guillaume-Jacques Constant de Liberge de Granchain, qui a effectué une mission en 1784 le long de la côte française pour vérifier si les droits des pêcheurs français étaient respectés (ce n’était pas toujours facile entre les Français et les pêcheurs terre-neuviens).

    Le phare de Lobster Cove Head.

    Le phare de Lobster Cove Head.

    Et sur la côte ouest, au phare Lobster Cove Head (tout près de Rocky Harbor et du Parc national du Gros-Morne), je tombe sur une exposition sur les diverses populations qui se sont succédés ici, ce qui comprend les indiens archaïques, les paléo-esquimaux, les vikings et les Français.

    Encore ici, le voyage de Jacques Cartier en 1534 est à l’honneur. En gros, on dit que c’est Jacques Cartier qui a «mis Terre-Neuve sur la map»!


    • Je savais que Terre-Neuve avait déjà appartenu à la France, mais j’ignorais à quel point les pècheurs français étaient présent. Ça me donne des idées pour un long voyage l’été prochain!

    • Et contrairement aux anglais,qui ont exterminé les Béothuks, les Français n’ont jamais massacré d’Indiens.

    • Terre-Neuve était déjà sur les “maps” avant Cartier, si je ne m’abuse. Cartier savait exactement où il s’en allait et plusieurs lieux ne sont pas nommés par lui. Il croise d’ailleurs des bateaux (des dizaines de bateaux européens y pêchaient dès le début du 16e siècle). Des pêcheurs, mais aussi des explorateurs (Corte Real, Cabot, Verrazano, sans parler des Vikings et de leur Vinland). Un historien dans la salle?

    • @Peauline
      Bien d’accord avec vous mais allez dire ça à un Ontarien et ils ne vous croira pas.

      Traduisez-lui des bons bouts du “le livre noir du canada Anglais” de Normand Lester et il va crier à la campagne de salissage.

      Montrez-lui toutes la documentation et les références dans ce livre et il va finalement se la fermer.

      @unholy_ghost
      Giovani Caboto de son vrai nom a découvert Terra Nova en 1497.
      Si vous lisez l’anglais :
      http://en.wikipedia.org/wiki/Pre-Columbian_trans-oceanic_contact

    • Qu’est-ce que des “‘indiens archaïques” à la fin de votre article? Et je comprends lorsque vous dites, en fran-glais: “Jacques Cartier a mis Terre-Neuve sur la map” , mais n’auriez-vous pas pu l’écrire en français? Jacques Cartier a mis Terre-Neuve sur la carte!
      Vos photos sont belles et comme un précédent internaute l’a dit, ça donne vraiment le goût d’y aller…

    • @totof
      “map” est un raccourci pour “mappemonde” ;-)

    • @gl000001

      Merçi de l’information. Êtes-vous historien-ne?
      Toujours impressionnant le besoin d’appropriation des terres par ceux qui ont ou avaient la puissance militaire…Angleterre, France, Espagne, Portugal, etc.

    • POUR INFO – Voici un lien vers le Centre d’Interprétation de la présence française a Conche T-N.
      Un détour vers ce petit village ainsi que vers Croque est un détour qui vaut vraiment le voyage!

      http://www.frenchshore.com/fr/welcome.htm

    • @peauline ,27 août 2010,07h52:«Et contrairement aux anglais,qui ont exterminé les Béothuks, les Français n’ont jamais massacré d’Indiens.»
      ++++++++++

      «Jamais»? Je ne saurais dire. À première vue il semble que vous ayez raison. J’ai déjà lu un extrait de politique de colonisation de la Nouvelle-France où il était même question, sous LouisXIV, de mariages mixtes en vue de former «un seul et mesme peuple».

      Chose certaine, les Français n’ont pas inventé les réserves indiennes, ni les déportations, ni instauré quelque forme de «partition» où que ce soit et à aucun moment, ce que les Anglais ne se sont jamais privé de faire.(e.g. Les Acadiens, la colonie pénitentiaire qu’était à l’origine l’Australie, l’Irlande du Nord, les Haut et Bas Canadas, les comtés dit «protégés» par L’AANB, la création du Pakistan, les enclaves comme Hong-Kong et le capharnaüm du Moyen Orient).

      Ils ne sont devenus «multiculturalistes» que quand l’Empire ne fut plus assez puissant pour faire autrement.

    • @totof.
      Non. Pas historien. Mais je lis beaucoup et je sais chercher sur Internet.
      Ils voulaient s’approprier plus de territoires pour controler les ressources. Le commerce n’était pas assez “équitable” pour certains.

    • @ tous ceux qui ne sont pas capables de s’empêcher de relier tout aux méchants anglais et bienveillants et généreux français.

      1) Il me semble que ce blogue parle de voyage-plein-air.

      2) C’était quoi encore l’histoire de Champlain et ses mousquets et les iroquois?

    • @4tiloup
      La blogueuse en chef a laissé passer nos messages car elle-même a parlé d’histoire dans son message.
      Champlain a été ami avec les montagnais, les algonquins et les hurons. Et ce sont les iroquois (ennemis des trois précédents) qui les ont attaqués.

    • @gl000001

      Merci de me rappeler! C’est bien vrai, quand les français tuaient des indiens c’était pour une bonne cause!

    • @4tiloup
      Il vous faudrait expliquer pourquoi vous dite ça, car je n’ai rien dit de tel. Généraliser sur les écrits des autres, c’est très impoli.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « nov    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité