Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 19 avril 2010 | Mise en ligne à 11h19 | Commenter Commentaires (8)

    Poutine et porno manga à Akihabara

    Il ne reste plus qu’un jour à notre journaliste Émilie Côté pour profiter de Tokyo  avant de rentrer à Montréal. Partie il y a deux semaines, elle a passé la première moitié de son voyage à Bali, en Indonésie. Son retour à Montréal sera court. Elle sera en Éthiopie la semaine prochaine, du moins si les vols pour l’Europe reprennent d’ici samedi.

    ÉMILIE CÔTÉ

    La dernière fois que je vous ai quittés, je partais à la rencontre des Harajuku girls, ces filles déguisées en poupées ou en lolitas-gothiques qui se retrouvent chaque dimanche à Tokyo.

    Elles ne sont plus que quelques-unes à s’y retrouver. Pour être bien honnête, les touristes qui se déplacent pour les photographier sont plus nombreuses qu’elles. C’est en train de devenir un phénomène du passé.

    Mais je pourrai dire que dans ma vie, j’ai vu de mes yeux vu des harajuku girls, aussi appelées cosplay-sazu.

    Tokyo5 004a

     

    Tokyo5 005a

     

    Cette dernière avait le support moral de son chum quand son bidule de princesse a brisé:

    Tokyo5 009a

     

    Il y avait même une harajuku girl caucasienne:

    Tokyo5 024a

     

    Autre signe que les temps changent, cette femme portait un kimono traditionnel, mais consultait son cellulaire/lecteur MP3.

    Tokyo5 011a

     

    Tokyo5 012a

     

    De toute façon, les harajaku girls ont des remplaçants sur le pont qui relie le sanctuaire Meiji-jingu et la rue Omotesando (rue comparée aux Champs-Élysées dont je vous parlais hier). Des gars qui offrent des calins gratuits. “Free hugs“. Why not?

    Tokyo5 001a

     

    La veille, je n’avais pas pris le temps d’aller me balader dans ce que le Lonely Planet décrit comme le plus beau sancturaire shinto de Tokyo (voire du pays), le Meiji-Jingu. Construit en 1920 en l’honneur de l’empereur Meiji et de son impératrice, il comprend un jardin. On peut s’entendre pour dire que c”est comme un parc. Il faisait beau hier, donc la balade était bien agréable:

    Tokyo5 021a

     

    Tokyo5 013a

     

    Tokyo5 017a

     

    Tokyo5 020a

     

    J’ai aussi croisé les sosies japonais de Jack et Meg White du groupe The White Stripes.

    Tokyo5 019a

     

    Et le petit bonhomme le plus looké qu’il m’est arrivé de voir pour son âge. Non mais regardez-moi ses skinny jeans et ses espadrilles:

    Tokyo5 015a

     

    Je suis ensuite passée du calme à la folie en me rendant à Akihabara, appelée “la ville électrique”, le paradis des amateurs de mangas, de jeux vidéo et de gadgets électroniques.

    Tokyo5 047a

     

    Tokyo5 033a

     

    Tokyo5 034a

     

    Tokyo5 037a

     

    Ah Sega! Je connais, me suis-je dit. Je jouais à Sonic avec mon frère quand j’étais petite:

    Tokyo5 036a

     

    Il y a des cabines pour jouer un peu partout.

    Tokyo5 045a

     

    Et des magasins d’électronique aux rangées sans fin:

    Tokyo5 048a

     

    Dans un magasin “ordinaire”, j’ai vu ça:

    Tokyo5 042a

     

    Et un peu plus tard, j’ai bien dû me rendre à l’évidence: ce dont je redoutais l’existence existe bel et bien…

    Tokyo5 052a

     

    Moi, dans ma tête de jeune femme innocente, les mangas, c’était des “comics”, des dessins animés. C’était Demetan, Candy, Rémi et Ochi qui m’ont donc fait pleurer quand j’étais enfant… Bien non, il y a de la porn de mangas !?!

    Tokyo5 055a

     

    Tokyo5 056a

    (Entendre des voix de dessins animés qui jouissent, j’ai trouvé ça très limite.)

    Les clients masculins du magasin n’appréciaient pas tellement le fait que je prenais des photos (celles que j’ai mises en ligne sont très softs):

    Tokyo5 057a

     

    En sortant du magasin, j’étais encore un peu sous le choc quand…TADAM, j’ai trouvé ce que je cherchais depuis mon arrivée à Tokyo: l’un des fameux restaurants Becker’s qui font de la poutine!

    Tokyo5 030a

     

    Tokyo5 031a

     

    Voir un article du Time Out ici, dans lequel les proprios des Becker’s expliquent pourquoi ils ont mis au menu ce ”dish from rural Quebec“.

    J’y ai goûté, et ce n’était pas aussi bon que chez nous. Tout est dans le fromage, dont il n’avait que très peu.

    Tokyo5 049a

     

    C’est alors qu’une chanson de Sara McLachlan s’est mise à jouer à la radio. Je me sentais presque comme chez nous:)

    Surtout qu’en matinée, j’avais vu que le Canadien avait perdu contre les Capitals. Pas sur Cyberpresse: dans le journal japonais The Daily Yomiuri !!

    Tokyo5 060a

     

    Tokyo5 059a

    ***

    Au moment d’écrire ces lignes, je suis rentrée à l’hôtel. Un lecteur me dit d’absolument aller dans le quartier d’Ikebukuro. Demain peut-être? Ce sera ma dernière journée et Shinjuku figure déjà à mon programme. On verra bien.

    Allez, à demain. Et priez pour des milliers de voyageurs et moi que les vols reprennent bientôt entre l’Amérique du Nord et l’Europe. Je suis supposée arriver en Éthiopie dimanche prochain. Et ce n’est pas pour faire la belle vie. C’est pour une bonne cause, soit travailler dans un orphelinat et faire un reportage sur les voyages dits “solidaires”.

    Si j’étais toujours à Bali, je ferais des offrandes.


    • Pourquoi que la cie d’Annie Villeneuve ne leur exporte pas le fromage qui fait crunch-crunch pour faire une vrai poutine?

    • Wow , jamais au grand jamais j’aurais cru à la présence de notre plat de fast-food national au Japon. J’y suis allé deux fois avec mon frère, la dernière en 2008, et nous ne le savions même pas…

      Pour ce qui est des mangas et animes porno: les mangas avec des allusions érotiques “softs” sont qualifiés “ecchi” normalement seulement quelques dessins osées par épisodes; les autres vraiment pornographique sont nommés “hentai”. Nous avions fait l’expérience d’entrer dans une de ces boutiques et avions remarqué que la porno avec des vrais être humains était rare comparativement au hentai.

      Je crois qu’au niveau culturel les Japonais sont très réservés et réticents à montrer des personnes faisant des actions de ce genre (la nouvelle génération a tendance à moins s’en offusquer). Alors, ils se rabattent sur les mangas et animes pour assouvir leurs désirs un peu plus “sombres”. Ils sont moins ouvert face à leur sexualité que les occidentaux.

      Merci pour votre blogue avec beaucoup de photos, ça m’a rappelé plein de souvenirs et j’ai encore plus le goût d’y retourner. Si vous avez la chance d’y retourner, pour un autre reportage ou par plaisir, faîtes l’ascension du mont Fuji (Fuji-san pour les Japonais) et coucher dans le refuge au sommet. Vous ne verrez pas le coucher de soleil du au couvre-feu trop hâtif (19h00) mais vous verrez tout un lever de soleil (4h00am environ) et surtout un paysage à couper le souffle. C’est un pèlerinage que tout Japonais fait au moins 1 fois dans sa vie, sans nécessairement coucher dans un refuge. N’oubliez pas d’apporter votre passeport, vous en aurez de besoin pour avoir le droit de coucher là.

    • Est-ce que les passants réagissent lorsque vous prenez des photos d’eux ? Est-ce que vous leur parlez avant de les prendre en photo ?

      En fait il y même beaucoup de Manga porno limite trash-viol. Je n’ai pas de difficulté à vous croire quand vous dites que vos images son soft !

      -Marie
      www.eurotriptips.com

    • Toujours aussi ” tripatif ” votre voyage….. Merci de nous le faire partager !

    • Je peux pas croire que vous avez trouve la poutine de Becker’s en dessous de la ligne de train …

      … J’ai habite 8 ans a Tokyo (a HK depuis peu) et cette poutine m’a non seulement fait sourire mais m’a aussi aide lors d’une journee d’automne ou j’avais les blues du Quebec.

      Il vous manque le “Shibuya” crossing (Kosaten) ou des milliers de gens traversent la rue. Bien avant Ikebukuro selon moi … vous avez manque les “Elvis” de Yoyogi Koen tout pres des Harajuku girl …

      Bon petit resume … il ne manquait que les melons a $1,000 a l’epicerie !

    • À supercorn, je suis allée à Shibuya. Voir le post de ma première journée à Tokyo. C’est là qu’est mon hôtel.
      À mawie 49, je demande la permission aux gens de prendre des photos par un signe de tête.
      Merci à tous de vos commentaires.

    • Si vous allez a Tokyo … il faut ABSOLUMENT y aller un dimanche, voici l’itineraire :

      1) Vous commencer a Omotesando Kosaten (le “coin” Omotesando) qui est le croisement de la rue Omotesando et la “route” 246. Omotesando est “les champs Elysees” de Tokyo, soit un grand boulevard avec des arbres et des boutiques de luxe de chaque cote. Vous vous diriger vers Yoyogi Koen (le parc Yoyogi).

      2) prendre un morceau a “Anniversaire”. Une des plus belle terrasse de Tokyo avec une copie d’eglise en arriere plan. Il y a des mariages au 30 minutes, et voire les Japonaises se rassembler dans la rue pour s’ecrier “sugoi” (wow), et “Kawaii” (cute) est a mourire de rire.

      3) continuer tranquillement votre marche vers le parc en passant par Harajuku, ce quartier pour les jeunes et le shopping dans les rues avoisinantes. Fascinant. Harajuku station tout au bout avec les gens qui se deguisent comme des personnages de mangas … seulement le diamnche, vers 2:00hres …

      4) Au parc, les “Elvis”, ou “Rockabellies” qui y dansent chaque dimanche .. tres mal en plus. Certains n’ont vraiment pas le look, il y a du tape sur leurs bottes car ils se dehanchent directement sur l’asphalte .. personne n’a pense a y mettre du carton.

      5) continuer vers Shibuya apres une pause au parc s’il fait beau. Tout le long vous aller y voir des groupes de musique qui se pratique et vendent leur CD. Il y en a de tres bon, d’autres sont tres droles …

      6) objectif, Shibuya. Shibuya crossing la ou les gens traversent la rue par milliers quand tout les feux tombent au rouge. Le Starbucks le plus “busy” au monde qui offre une super vue.

      7) remonter vers Omotesando a travers la rue pietonniere qui longe Meiji Dori (la rue Meiji). Plein de vendeurs s’y installe et vendent t-shirts, etc. Il y a meme des vendeurs ambulant de tempura, creme glacee, crepes …

      Ca comble une journee, et vous serez bien entoure de la vie trepidente des jeunes qui snt a l’ecole 6 jours par semaine et qui se defoulent !!!

    • mets-en qu’il y a de la “porn de manga” on appelle cela des “hentai”

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité