Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 13 avril 2010 | Mise en ligne à 10h45 | Commenter Commentaires (4)

    D’un volcan à la plage

    Voilà maintenant cinq jours que notre journaliste Émilie Côté est à Bali, en Indonésie. Après un séjour dans le centre de l’île, elle est de retour sur les plages du Sud, à Nusa Dua. Il lui reste deux jours avant de s’envoler à Tokyo, au Japon.

    ÉMILIE CÔTÉ

    C’était le temps de faire mes bagages et de quitter le village d’Ubud ce matin. J’avais rendez-vous à 9h dans le lobby de l’hôtel avec un chauffeur et un guide, nommés Pilipus et Santika. Deux visites étaient prévues aujourd’hui dans le nord de l’île. Cela ne semble peut-être pas logique puisque je retournais ensuite encore plus au sud, mais je vous rappelle que l’île ne fait que 80 km de “hauteur” (voir la carte de Bali ici).

    Nous sommes d’abord arrêtés dans l’un des nombreux sites «agro-touristisques» que nous avons croisés sur la route, soit un genre de musée nature qui “expose” les différentes plantes et divers arbres fruitiers qui poussent à Bali. C’était vraiment intéressant. Il y avait d’abord des sentiers pour voir les végétaux dans leur cadre naturel. Quelle bouille sympathique il a ce Pilipus (”Philippe”).

    blogue3 094a

     

    J’ai pu voir de quoi viennent le gingembre, la citronnelle, la vanille, la cannelle ( la photo), etc.

    blogue3 097a

     

    Et voici les grains de café les plus prisés de Bali…mais ils sont prisés une fois qu’ils ont parcouru le système digestif d’une petite bête appelée « luwak » (de son vrai nom Paradoxurus).

    blogue3 100a

     

    Voici les grains, avant leur fermentation:

    blogue3 089a

     

    Et… on va se dire les « vraies » affaires, voici les “grains-crottes”…qui sont nettoyés tout de même une fois “sortis”. J’ai bien fait rire le guide, par ailleurs, quand il m’a demandé : « Do you understand ? ». « Yeah Yeah, ai-je répondu. It’s shit. »

    blogue3 103a

     

    Dans le fond des sentiers, il y avait un petit café écologique où j’ai goûté à du chocolat liquide, ainsi qu’à des thés au ginseng, à la citronnelle (mon préféré) et au gingembre, de même qu’à du café (ordinaire…malheureusement ou heureusement, c’est selon).

    blogue3 101a

     

    C’était ma charmante hôtesse, bien à la mode avec ses skinny jeans.

    blogue3 104a

     

    J’ai ensuite goûté à plusieurs fruits locaux délicieux et très savoureux (nos pommes peuvent aller se rhabiller). Notamment le salak, surnommé le fruit « peau de serpent ». Voir ici sans et avec la peau:

     blogue3 106a

     

    Et aussi le mangustan, dont on ne mange à l’intérieur que la partie molle qui enveloppe les noyaux.

    blogue3 107a

     

    Nous avons ensuite repris la route. Et encore une fois, je n’ai pu m’empêcher de faire arrêter la voiture pour photographier des écoliers à la sortie des classes. Avec la petite casquette que portaient ces enfants avec leur uniforme, j’étais complètement sous le charme.

    blogue3 110a

     

    blogue3 112a

     

    Il valait la peine de faire un détour vers le nord de Bali. C’était pour admirer un volcan, le mont Batur, haut de 1717 mètres (voir Kintamani sur la carte). Depuis mon arrivée, j’avais vu des paysages de mer, mais pas de montagnes. Et avec la végétation luxuriante, il est rare d’avoir des « vues de loin » au centre de l’île. Alors quand tout d’un coup, au tournant d’une route, on voit le volcan entouré d’un lac, notre réaction est immédiate. « C’est don’ ben beau », ai-je crié, en faisant presque peur à Pilipus.

    blogue3 116a

     

    Au bas du volcan, il y a un lac, formé dans un cratère, qui est au pied d’une autre montagne :

    blogue3 117a

     

    Toujours actif, le volcan –le deuxième plus haut de Bali– s’est réveillé par plus tard qu’en 1994…sans trop de dégâts, contrairement aux éruptions de 1916 et 1927. J’aurais pu admirer la vue pendant des heures, mais il fallait prendre le chemin du retour pour arriver –à ma demande–, pas trop tard à mon prochain et dernier hôtel, le Ayodya resort, situé au sud de l’île, à Nusa Dua, dans la péninsule de Bukit (voir encore la carte).

    Nusa Dua est un secteur où sont regroupés plusieurs complexes hôteliers de type Club Med ainsi que des centres de congrès. C’est là qu’a eu lieu la conférence de Bali sur les changements climatiques organisée par les Nations Unies, en décembre 2007.

    Après un accueil chaleureux, j’ai eu accès à ma chambre. 

    blogue3 153a

     

    En moins de cinq minutes, j’étais en maillot de bain, prête à courir jusqu’à l’une des choses de la vie dont je préfère…la plage. C’est dans mon sang. Depuis que j’ai deux mois, je vais tous les étés sur les plages du Maine.

    S’il y a un phénomène que je ne comprends pas, par ailleurs, ce sont les gens qui passent leur temps à côté d’une piscine quand la mer est à quelques mètres de là.

    Remarquez que c’est bien personnel. Tout ça pour vous dire qu’un grand sourire est apparu sur mon visage quand j’ai vu ça :

    blogue3 167a

     

    blogue3 168a

     

    Je me suis baignée, j’en ai profité.

    blogue3 176a

     

    Le ciel s’est couvert donc j’ai visité un peu le Ayodya Resort.

    blogue3 190a

     

    Je suis ensuite rentrée dans ma chambre pour écrire un peu, puis je suis allée boire un verre au Palace lounge, un espace réservé de l’hôtel auquel j’ai accès. La buveuse de vin blanc que je suis était très heureuse de boire du Sauvignon blanc de la Nouvelle-Zélande. À Ubud, les restaurants où je suis allée et mon hôtel ne servaient tout simplement pas de vin; que de la bière et des cocktails.

    Bonheur. 

    blogue3 203a

     

    Je suis ensuite allée dans l’édifice principal du resort pour aller manger des sushis, où j’ai reçu une canne à pêche faite avec des feuilles de plantes.

    blogue3 206a

     

    blogue3 208a

     

    N’importe quoi!

    blogue3 210a

     

    Le temps passe si vite. J’ai à peine réfléchi au fait que je serai dans la folie urbaine de Tokyo, après-demain. En passant, chers lecteurs, merci pour vos commentaires, que je peux toutefois approuver seulement à mon réveil, alors que pour vous, au Québec, il se fait déjà tard.

    Si j’oublie de répondre à vos questions, prière de m’écrire à ecote@lapresse.ca. J’insiste. Merci encore.

    À demain.


    • Pas que je considère la valeur monétaire d’un voyage comme étant le plus important facteur mais est-ce que ces chambres sont à un prix raisonnable ou sont-elles aussi chères qu’elles semblent luxueuses ?

      Les plages font changement des plages cubaines ou mexicaines bondées… enfin un peu de tranquilité!

      Autrement, merci pour ces photos ! 12h30 ici, vous m’avez donné faim avec ces sushis.

      -Marie
      www.eurotriptips.com

    • Bonjour Émilie,
      Je vois que vous profitez de la vie balinaise!!!
      Il est intéressant de voir que vous avez été à la même place que moi afin de d’observer les différentes plantes que cultive les balinais et pour une déguster un café, un chocolat chaud, une boisson au gingembre ainsi que plusieurs fruits tropicaux tels le snake fruit, mangoustine, Ramboutan … Avez-vous eu droit à une cigarette maison également???

      Jespère que vous n’avez pas manqué les rizière en terrasses…

      La visite faisait partie d’un forfait que nous avions eu, avec un certain Wayan, pour faire l’ascension du Volcan. Avez-vous grimpé le Batur de nuit???

      Vous avez fait un quiz intéressant dans une de vos dernières capsules, mais saviez-vous que tous les balinais INDOUS ont presque tous les mêmes noms…(voici le top 4)

      1-Wayan
      2-Maday
      3-Yoman
      4-Kettuk

      Vous n’avez rien manqué de la visite du nord de l’ile et de Lovina, endroit très ordinaire et le paysages moins impressionants. (Bcp moins de trucs à faire, bref, le scooter est essentiel)

      Aimez-vous Nusa Dua, moi je n’ai pas aimé, j’ai préféré Candi Dasa et Sanur … et bien sûr … Kuta Beach … avez-vous profité du nightlife???

      Je continue à suivre vos aventures!!!

    • À mawie49: c’est très abordable d’être à Bali…une fois sur place. J’ai pour ma part un forfait de 7 jours avec Tour East Holidays. Il y a aussi des forfaits de 14 jours. Voir les prix ici: http://www.toureast.com/fr/bali-fleur-de-lasie-pricing
      C’est l’avion qui coûte cher.

      À le_91e, je suis au courant pour les noms accordés au premier enfant de la famille, deuxième, troisième, etc.
      Je suis justement allée à Kuta hier soir. J’ai bien aimé, mais j’apprécie aussi le calme de Nusa Dua.

    • En 2002 j’étais à Bali, juste après les attentats. Budget moyen par jours : 10 $, incluant le logement, la bouffe, les transports et activités.

      Vrai que je n’avais pas le tiers du luxe décrit et que j’ai logé dans des Homestay et des losemen (donc chez l’habitant), acheté un vieux scooter pour toute la portion indonésienne de mon voyage et que j’ai mangé dans les warungs de rue.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « oct    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité