Le Blogue-Trotter

Le Blogue-Trotter - Auteur
  • Stéphanie Bérubé

    Stéphanie Bérubé est journaliste à La Presse depuis 1997. Elle a travaillé aux informations générales et aux arts, puis écrit désormais pour les sections du samedi, Voyage, Gourmand et Maison.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 15 octobre 2009 | Mise en ligne à 16h41 | Commenter Commentaires (18)

    Voyager (plus) vert

    Sylvie St-Jacques

    Chaque fois que je pars en voyage, je constate comment il est difficile d’être sur la route sans générer trop de déchets ou laisser derrière soi l’empreinte carbone de trois Hummer. Dans un long trajet de train en mars dernier, je me désolais d’être forcée de balancer par la fenêtre l’assiette de carton et d’aluminium dans laquelle m’avait été servie mon briyani (il n’y a pas plus de poubelles pour les touristes que pour les Indiens!)

    La vieille dame (indienne) à côté de moi, elle, mangeait tranquillement son cari dans sa propre assiette de métal, pendant que je polluais la voie ferrée de son pays. Et c’est sans parler de toutes les bouteilles d’eau en plastique que j’ai envoyées dans la nature (l’eau courante n’étant pas vraiment une option en Inde.)

    Le journaliste Hans Tammemagi du site de voyage Takeoffeh.com propose six façons de voyager plus “vert.”

    1- Changer son attitude. Renoncer à des vacances hédonistes où tous les excès (de bouffe, shopping, alcool) sont permis. Il suggère plutôt de voyager dans une optique de découverte culturelle ou de repos. “La consommation n’est pas nécessairement la voie du bonheur”, dit-il.

    2- S’informer à l’avance des possibilités d’hébergement du pays que l’on s’apprête à visiter, et réserver dans un établissement qui recycle et est engagé dans une démarche de développement durable.

    3- Brûler moins d’essence: les bateaux à moteur, les jet skis et bien sûr les avions alourdissent tous votre empreinte carbone. Par contre, flotter sur un kayak ou monter à cheval ne demandent aucun carburant et vous permettent d’observer tranquillement la nature.

    4- Utiliser les transports en commun. Non seulement cela vous permettra-t-il d’économiser des sous, mais favorisera les rencontres avec les locaux.

    5- Impliquez-vous. Par exemple, en travaillant dans un programme de sauvegarde d’espèces de tortues menacées au Costa Rica. Une autre belle façon d’entrer en contact avec la culture locale.

    6- Ajouter une “vacance à la maison” à votre liste de projets. Plutôt que de vous envoler à l’autre bout du monde, optez pour une destination accessible par voiture, bus ou train.


    • 7- … diminuez d’une bonne moitié le rythme de votre respiration est un autre bon conseil à ne pas oublier! Vous diminuerez ainsi vos émissions de CO2 d’autant!

    • Je suis membre de Greenpeace. Et pour moi ces tests d’empreinte écologique c’est bon à faire avec un sourire en coin, sans trop les prendre au sérieux, comme les tests psycho de Reader’s.

      Bien sur il y a des types de voyage que je trouve exagérés; les tours du monde en 15-20 jours, les traversées d’Amérique en immense bus réaménagé. Même en Winnebago c’est trop.

      Mais grosso modo j’encourage tous et chacun à voyager et à s’ouvrir sur la diversité. Se rendre compte que la manière que l’on pense, que l’on vit n’est pas universelle. Beaucoup font des remises en question après des voyages. Réalisent qu’ils vivent dans l’opulence.

      C’est toujours une question de fréquences, de concentrations et de bon sens. Je ne me sentirai jamais coupable de prendre mon bateau pour faire une randonnée. Ça ne m’arrive pas tous les jours et je ne suis pas dans un lac fermé.

      Et je suis certain que beaucoup de voyageurs préféreraient les types de voyages où l’on côtoie l’habitant aux tout inclus dans des villes fermées. Seulement le choix n’est pas tellement là.

    • Je comprends tout à fait votre sentiment lorsque vous avez balancer votre assiette par la fenêtre. Pour ma part, je me suis faite dévisagée à plusieurs reprises lorsque je rammassais les assiettes, bouteilles et autres détritus des passagers assis à côté de moi entre Moshi et Dar Es Salaam en Tanzanie (voyage de 7 heures en bus) pour les jeter dans une poubelle en arrivant au terminus d’autobus. Ou encore en Argentine, les regards d’incompréhension des cassières en épicerie quand je lui disais que je n’avais pas besoin de sac, vu mon immense sacoche. Je pense qu’en voyageant plus vert, on peut aussi montrer l’exemple et/ou rappeler à ceux qui habitent encore des endroits verts que pour conserver leur petit coin de paradis, quelques gestes et principes s’imposent.

    • Bonjour. Pour être un bon globe-trotter vert, il faut définitivement une machine espresso verte. voici un lien vers une machine qui se préoccupe de l’environnement. (http://www.consoglobe.com/zp-3522-handpresso-machine-expresso-portable.html).

    • Pour voyager plus vert sans compromis sur le gout, il y a la Handpresso. http://www.consoglobe.com/zp-3522-handpresso-machine-expresso-portable.html

    • plus vert que ca,ca c peut pas ,,,,,,,,,mets un crochet dans ton bac a composte,,,,,,,ca ca coute pas chere pis tu finis par sentir les odeurs de ton pays ,,,,,,,,(en travaillant dans un programme de sauvegarde d’espèces de tortues menacées au Costa Rica),,,,,,,,,,,,non mais ,c est incroyable se que j lit des fois,,,,hi hi hi .

    • wow, vive les voyages plattes! aussi bien aller en asie en pédalo!

    • quand les tracks de chemin de fer vont etre tres encombrées,,,,,ils les enleverons,,,,,,point a la ligne,s ils perdent des touristes,,,,,,,,,,,he bien,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,pas besoin d en rajouter .

    • quand on part en voyage,,,,,,c est pour raconter des anecdotes,dans ton cas ,c est fait,t as rien d autres a dire que ca sur ce pays, alors c etait pas la peine d y aller,,,,,,,,,,,,,,,,si je voyage,ca serais pas pour aller voir les egouts a ciel ouvert,et encore moins de le raconter,,,,,,c est sure que c est pas tout a fait comme mon beau quartier chez moi .

    • On peut aussi voyager à vélo, transporter un bidon, une popote petite et légère et cætera.

    • …… Bref, ayez des vacances PLATTES!

    • plus vert tu reste chez vous au lieu de contaminé ailleurs .

    • C,est la première fois que je vous lis… J’espère que vous exagérez. inde, pas Inde, je n’en reviens pas que vous ayez jeté votre assiette par la fenêtre et toutes ces bouteilles d’eau à la rue, simplement pcq il n’y a pas de poublees en vue… Vous auriez pu trouver une autre solution, du genre: attendre d’arriver dans un lieu ou il y aurait un semblant de poubelles. Vous pouvez garder un petit sac vide dans votre sac de voyage et y mettre vos déchets jusqu’au prochain “pit-stop”. En auto, il m’arrive parfois de manger: je ne jette pas mes déchets par la fenêtre si je n’ai pas de sacs de déchets. J’attends d’arrêter quelque part et là, je jette mes déchets dans un endroit approprié. C’est le même principe, non. Je suis décue de votre attitude de voyageuse…

    • rammasse tes sacs de plastique pis change de blogue.

    • Intéressant, mais bon, à partir du moment où l’on met les pieds dans un avion…

    • change de blogue,,,,,s en a l air fou .

    • Tout simplement incroyable de telles recommandations. Je croyais lire un texte de science fiction suite à une attaque de déchets en provenance d’une planète éloignée. Bon Dieu, ma chère Sylvie, vous vivez sur la planète terre. Jamais, je voudrais faire un voyage avec vous,
      je me sentirais coupable en tout temps de polluer, une telle phobie de la pollution me rendrais malade. Si vous mettez en pratique ce que vous dites, vous serez la seule personne au monde
      à le faire. Bon voyage.

    • Meme au Costa Rica c’est pas evident de voyager vert. Beaucoup d’hotels ont des bacs pour le recyclage mais au bout du compte ca finit dans les depotoirs.
      C’est certain que c’est beaucoup mieux que dans la majoritee des pays mais il y a quand meme beaucoup de chemin a faire.
      Pour ceux qui veulent y faire du tourisme vert je vous conseil le tourisme communautaire. Vous avez juste a visiter www.actuarcostarica.com.
      Une facon pas trop cher et tres interessante de voir le Costa Rica

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2009
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité