Le Blogue-Trotter

Vendredi 19 septembre 2014 | Mise en ligne à 13h13 | Commenter Commentaires (7)

La saison des couleurs

Lorsque vous êtes journaliste en tourisme, il y a des sujets qui reviennent année après année.

La saison du ski, de la cabane à sucre, du camping, des pommes. Le Carnaval de Québec et le Festival western de Saint-Tite.

On essaie d’aborder les mêmes sujets avec des angles différents. On se casse la tête pour visiter toutes les régions du Québec.

Et vous savez quoi? On découvre encore plein de petits trésors. On rencontre des gens fascinants. On revient de reportage excitées comme des puces et on retourne dans les endroits qu’on a visités avec nos familles, pour nos vacances. Que ce soit à deux pas ou à l’autre bout de la province.

J’ai découvert le Canton de Hemmingford, il y a deux semaines, pour un article qui sera publié demain dans La Presse +.

hemmingford-571.JPG

hemmingford-813.JPG

Photos: Catherine Lefebvre, collaboration spéciale, La Presse

Quel coin formidable! Il fait bon s’y promener, entre les vergers, les vieilles églises et les fermes. La route y est vraiment belle, et elle le sera encore plus dans les prochaines semaines, avec les couleurs qui s’installent rapidement dans le paysage.

Et parlant de couleurs…

Je suis à la recherche d’endroits à visiter à l’automne, de points de vue qui coupent le souffle tellement ils sont beaux quand il commence à faire frais.

Vous profitez de la saison des couleurs? Vous avez des escapades annuelles, des endroits secrets ou alors archiconnus, mais qui vous rappellent, à tous les automnes? Vous êtes prêts à partagez vos secrets?

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 18 septembre 2014 | Mise en ligne à 11h08 | Commenter Commentaires (65)

Les pourboires : sommes-nous cheap?

Cette histoire de pourboires aux femmes de chambre a beaucoup fait réagir…

«Je ne savais même pas qu’il fallait laisser des pourboires à la chambre », me confiait hier une collègue qui voyage énormément, surtout en tourisme d’aventure. D’aventure extrême. Alors les pourboires, en voyage, elle connaît. Je ne lui ai pas demandé, mais si elle le calculait, le montant total des pourboires qu’elle a donnés dans sa vie de voyageuse (surtout à des guides) doit donner le tournis.

Mais ailleurs, elle se dit radine à l’os.

Ce qui nous a mené à une discussion sur la pléthore de pourboires qu’il faut maintenant donner en voyage. Ironiquement, la propension au pourboire survient au moment où nous n’avons plus d’argent comptant sur nous, encore moins des petites coupures.

Je reviens d’un séjour dans le Sud, pour un reportage à venir sur les tout-inclus, et je n’ai jamais autant laissé de pourboires. À la chambre. Au chauffeur de taxi ou de navette, tous les jours, pour le trajet d’un hôtel à l’autre. Au resto. Au préposé qui prend mon mini-sac-carry-on dans la voiture à l’arrivée à l’hôtel, avant même que j’aie pu mettre le pied à l’extérieur du véhicule.

Mais où diable est passé mon sac?

Il vous sera livré à la chambre madame.

«Il t’a hijacké ton sac, tu n’as pas à donner de pourboire! » a répliqué Marie, à qui je racontais mes histoires de pourboire.

Elle a tout à fait raison. Est-ce qu’on doit payer pour un service qui nous est imposé?

J’ai évidemment donné un pourboire…

LE BRISTOL HOTEL

Photo: Blommberg

Dans son communiqué publié mardi, dans la foulée de cette histoire de pourboire lancée par Marriott, l’Américaine Jacqueline Whitmore donne des règles à suivre pour les pourboires en voyage. Les voici :

- de 10% à 15% aux chauffeurs de taxi

- 1$ par sac pour les conducteurs de navette

- de 1$ à 2$ pour le valet qui prend votre sac et l’apporte à la réception à votre arrivée à l’hôtel

- de 1$ à 2$ pour le valet qui vous appelle un taxi

- de 1$ à 2$ par sac pour le préposé qui vous apporte vos sacs à la chambre

- 10$ au concierge qui vous obtient une réservation au restaurant ou pour tout autre service spécial

- 2$ à 3$ par nuit à la femme de chambre et 1$ ou 2$ supplémentaires pour les demandes spéciales

- de 15% à 18% pour le serveur qui vous apporte votre repas à la chambre (à moins que le service soit inclus)

- de 2$ à 5$ pour le valet qui vous apporte votre voiture

Lire les commentaires (65)  |  Commenter cet article

 

Mardi 16 septembre 2014 | Mise en ligne à 16h19 | Commenter Commentaires (63)

Hôtel : oui ou non au pourboire à la chambre?

Le pourboire laissé à la chambre, à l’hôtel, est une pratique dont les principes sont un peu flous.

Dans un hôtel oui, même pour une nuit.  Et dans une auberge? Un tout-inclus? Et puis, on laisse combien?

Le géant de l’hôtellerie Marriott vient de nous faciliter la vie. La réponse est oui.

Marriott a annoncé hier que pour nous rappeler de ne pas oublier ses préposés à l’entretien, il y aurait maintenant une enveloppe dans les chambres de ses hôtels américains, dès cette semaine.

Tipping Hotel Maids

D’autres établissements utilisent déjà ces enveloppes à pourboires, mais l’annonce de Marriott (160 000 chambres participantes) n’est pas passée inaperçue.

Dans un article-coup de poing, Forbes accuse Marriott de refiler la note à ses clients plutôt que de payer décemment ses employés. Plusieurs articles publiés hier et aujourd’hui vont dans le même sens.

«Si Marriott veut vraiment mettre en lumière l’excellent travail que font, dans l’ombre, ses employés à l’entretien, pourquoi ne pas augmenter leurs salaires?», se demande-t-on?

C’est une excellente question. Mais si le salaire augmente, la note de la chambre aussi va augmenter. Et en cette ère d’Expédia, Trivago et leurs multiples ramifications où le prix est l’unique facteur de décision du client, pas question d’augmenter les tarifs.

Une femme de chambre gagne 9,41$/l’heure chez Marriott, une multinationale qui a justement vu ses profits bondir de 7,3% au dernier trimestre, note avec ironie Forbes, pour atteindre 192 millions de dollars.

Ça fait beaucoup de sous dans l’enveloppe, ça…

Vous, vous laissez combien en pourboire à la chambre?

La spécialiste de l’étiquette, l’Américaine Jacqueline Whitmore, a publié un communiqué plus tôt aujourd’hui, suivant l’annonce de Marriott. Selon elle, la règle à respecter est très simple : 2$ à 3$ par nuitée et 1$ ou 2$ en surplus, si vous avez fait des demandes spéciales.

L’Association des hôtels et des établissements hôteliers des États-Unis suggère jusqu’à 5$ par jour, selon le service, et conseille de laisser du pourboire à tous les jours.

Marriott précise que vous pouvez aussi écrire un petit mot de remerciement avec le pourboire…

Lire les commentaires (63)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « août    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité