Triple Jeu

Triple Jeu - Auteur
  • Triple Jeu

    Aigles de Trois-Rivières, Ligue Can-Am, baseball majeur et junior élite. Trois journalistes du Nouvelliste partagent avec vous leur passion du baseball, en portant une attention particulière aux activités en Mauricie.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 14 mars 2017 | Mise en ligne à 7h39 | Commenter Aucun commentaire

    Classique mondiale: le country club canadien

    George Kottaras (33 ans) et Ryan Dempster (39 ans) avaient la tâche d'être piliers pour l'équipe canadienne avec l'absence de plusieurs joueurs. - Photo: AP

    George Kottaras (33 ans) et Ryan Dempster (39 ans) avaient la tâche d'être piliers pour l'équipe canadienne avec l'absence de plusieurs joueurs. - Photo: AP

    nicL’édition 2017 de la Classique mondiale de baseball pourrait être qualifiée de succès jusqu’à présent. Des matchs excitants, des équipes surprises et une ambiance du tonnerre. Les seize équipes impliquées méritent nos félicitations. Les seize? Non. Le Canada ne mérite certainement pas nos félicitations.

    Quelle performance décevante des représentants de l’unifolié. Trois matchs, trois défaites et seulement trois points marqués. Bien sûr, je ne m’attendais pas à ce que la troupe d’Ernie Whitt passe la première ronde. Avec la République dominicaine et les États-Unis dans le groupe, à moins que les manches 7 à 9 se jouent en patins, le Canada n’avait aucune chance.

    Mais il y a aussi dans la manière. Un différentiel de -18 points marqués combiné à une inefficacité à produire quoi que ce soit sur le terrain vous laisse froid.

    Je peux vivre avec une telle performance… si elle est formatrice. Mais quand on regarde l’équipe que le Canada a habillé lors de ce tournoi, il faut se poser des questions.

    Ryan Dempster a été l’un des meilleurs lanceurs de l’histoire du Canada, en haut de l’échelle pas très loin de Ferguson Jenkins. Mais d’en faire ton partant #1 trois ans après sa retraite… alors que ses qualités d’artilleurs ne sont plus ce qu’elles étaient depuis 2012? C’eut été une magnifique histoire… qui restera un rêve. On vit dans le passé.

    La même analyse peut être appliquée à Justin Morneau. Il aura été un grand joueur du baseball canadien, mais ses statistiques lors de la Classique (,000/,083,/,000) n’ont pas été à la hauteur. C’est similaire pour Éric Gagné, pour qui, au moins, tout ce sera bien déroulé. On peut ajouter Pete Orr à la liste, qui ne joue plus au baseball depuis 2015. Est-ce que la Classique servait à compétitionner ou à ramener des joueurs vers les majeures?

    Avant le début de la Classique, Jonathan Malo, des Capitales de Québec, a annoncé qu’il prendrait sa retraite après le tournoi. Croyez-le ou non, mais il était le 8e joueur le plus âgée de cette équipe. J’étais déçu de ses statistiques offensives… jusqu’à ce que je réalise qu’il avait le 5e meilleur OPS de l’équipe! Félicitations Jonathan, tu auras été meilleur à ce chapitre que Freddie Freeman, dont l’histoire aura été le seul rayon de soleil sur l’équipe canadienne.

    Au total, 14 joueurs étaient âgés de plus de 30 ans lors de cette Classique. Il ne manquait que Pierre-Luc Laforest… qui aurait probablement pu obtenir 3-4 buts sur balles durant le tournoi (comme il l’a démontré chez les Aigles). Bref, on parle d’une vieille équipe, une formation pour laquelle ce tournoi sera uniquement qu’un souvenir intéressant.

    Oui, Ernie Whitt a raison lorsqu’il dit que le Canada était privé de ses éléments les plus importants : Russell Martin (blessure), Joey Votto (décision personnelle), et Brett Lawrie, qui en avait pourtant bien besoin. Ajoutez à cette liste les lanceurs Jameson Taillon (décision personnelle) qui aurait été l’artilleur numéro #1 du club. James Paxton l’aurait complété parfaitement, mais il a lui aussi refusé.  Avec ces cinq joueurs, le Canada aurait assurément pu mieux paraître. Mais convaincre les joueurs de se présenter, c’est aussi le travail de Baseball Canada et de Whitt, justement.

    Dans une optique où le pays allait souffrir de ces absences, pourquoi ne pas utiliser davantage de jeunes. Je pense entre autres à Jesen Therrien (PHI), qui n’a pas lancé une seule manche. Choix de 1re ronde des Padres, Cal Quantrill, le fils de l’autre, n’était pas de l’équipe et Rowan Wick (STL) a vu peu d’action. Et pourquoi ne pas pousser jusqu’au bout et ramener Philippe Aumont? Bien sûr, ces jeunes auraient pu être mitraillés, mais une bonne performance aurait pu être l’étincelle vers une grande carrière. Au pire, essaye de te réinventer.

    Comment analyser la performance décevante du Canada? Il s’agit d’un creux de vague qui est partiellement artificiel, dû à toutes ces absences. Mais le Canada a aussi perdu, depuis 2008, ce pan de développement que représentent les Olympiques. Une manière de fidéliser les joueurs à l’équipe canadienne. Fort heureusement, la petite balle blanche à coutures fera son retour aux Olympiques de Tokyo en 2020. Ça ne pourra qu’aider.

    Une vraie Coupe du monde

    L’été dernier, la Ligue nationale de hockey nous a exposé à sa «Coupe du monde», remportée sans surprise par le Canada. Tout au long du tournoi, j’ai eu un léger goût de vomi dans la bouche en constatant qu’on avait dû inventer deux «pays» pour compléter le tournoi.

    Si la LNH doit prendre des notes de la Classique mondiale de baseball, c’est qu’elle n’a pas à changer la géographie mondiale pour créer de l’intérêt. Les petites nations du globe tirent leur épingle du jeu jusqu’à présent. L’île de Porto Rico, plus petite en habitants que Montréal, a dominé son groupe, alors qu’Israël continue sa poussée. Même les Pays-Bas, menés par Wladimir Balentien, un ancien des majeures qui domine au Japon, sont spectaculaires à voir. Et que dire de la couleur de matchs disputés partout sur la planète! On chante, on danse, et surtout, on apprécie !

    Constatez l’ambiance qui régnait samedi soir au Marlins Park lors de la rencontre entre les États-Unis et la République dominicaine. On se serait cru de l’autre côté du golfe du Mexique. C’est coloré et c’est franchement excitant. Merci à la WBC de laisser chaque nation espérer, et à plusieurs immigrants, le temps d’une soirée, de retrouver leur terre natale.


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2017
    D L Ma Me J V S
    « déc    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives