Richard Therrien

Archive de la catégorie ‘Variétés’

Jeudi 16 avril 2015 | Mise en ligne à 23h03 | Commenter Commentaires (7)

Finale explosive d’En mode Salvail

C’est en reprenant la scène d’explosion de la voiture dans 19-2 qu’Éric Salvail a conclu sa deuxième saison d’En mode Salvail, jeudi soir sur V. Un clin d’oeil génial aux finales dramatiques de nos séries.

Au lieu de Claude Legault cette fois, c’est la mère d’Éric qui voyait exploser la voiture avec son fils à bord, tentant ensuite de lui porter secours, avant l’arrivée d’Isabelle Racicot, à la place de Tyler.

«À ma connaissance, c’est la première fois qu’une émission de variétés a une fin dramatique», blaguait l’animateur au téléphone mercredi. Il n’a rien fait à moitié, sollicitant le même spécialiste des effets spéciaux que pour la scène d’explosion dans 19-2.

Pour cette dernière émission, durant laquelle on ne s’est pas ennuyé une seconde, Éric Salvail a reçu Stéphane Rousseau, et une succession d’invités qu’il avait déjà reçus cette saison, et à qui il n’avait pas eu le temps de poser toutes ses questions. Surprise avant le générique quand Marc Labrèche s’est présenté sur le plateau, ne restant que 30 secondes.

Bien sûr, Éric Salvail sera de retour pour une troisième saison cet automne.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Dimanche 12 avril 2015 | Mise en ligne à 22h40 | Commenter Commentaires (28)

La voix: Kevin l’emporte devant Angelike

kevin

Il ne fallait pas avoir de diplôme en divination pour prédire la victoire de Kevin Bazinet à la finale de La voix, un spectacle de très haut calibre où se succédaient les légendes. Favori, le «frère de l’autre» (Bobby Bazini) avait conquis le public avant même d’avoir donné sa prestation, d’une qualité pourtant en deçà de ce dont il est capable. Hier soir, la nouvelle coqueluche a recueilli 46% des votes du public, devant Angelike Falbo, qui en a obtenu 24%.

Marc Dupré, qui remporte sa première victoire de «coach» en trois ans, n’a pas fait mentir sa réputation de machine à hits; la chanson qu’il destinait à son protégé, Jusqu’où tu m’aimes, possède tous les ingrédients d’un succès radio. Mais autant Kevin semblait posséder la foule, autant on le sentait tenaillé par la nervosité. Sur cet air un peu haut perché, sa voix manquait de solidité, j’ai même craint qu’elle flanche.

Bon dernier avec 14% de la faveur du public, Mathieu Holubowski a pourtant offert une performance magnifique, servi par la chanson la plus originale de la soirée, signée par son «coach», Pierre Lapointe, et Philippe B. Pas de refrains ni de couplets dans Feuille d’argent et feuille d’or, tout à fait dans le style de Pierre Lapointe, et parfaite pour la voix la plus singulière des quatre finalistes. «Je ferais Montréal-Gaspé 10 fois aller-retour avec la même chanson pis ta voix», lui a lancé Isabelle Boulay, lors d’une de ses rares interventions.

Éric Lapointe avait de quoi être fier de sa rockeuse, Rosa Laricchiuta, qui a donné toute la mesure de son talent, notamment dans le numéro d’ouverture avec Def Leppard, dans Let’s Get Rocked et Pour Some Sugar on Me. Aucunement intimidée, Rosa a trouvé sa place au milieu de ces dieux du rock et s’est montrée tout aussi solide plus tard aux côtés de Melissa Etheridge; leurs deux voix se mariaient à merveille dans ce numéro électrique, le meilleur de la soirée, où «la first lady du rock’n roll» a repris trois de ses grands succès, avant de promettre une présence sur scène aux quatre finalistes lors de ses prochains spectacles à Montréal.

Pour la prestation de Rosa, sans faille, on se serait attendu à un air plus rock que la chanson Je pleure que lui avait créée Lynda Lemay et Éric Lapointe. Mais elle a su la faire sienne et lui donner la puissance voulue. Elle a récolté 16% des votes, tout juste devant Mathieu. Passée la dernière, Angelike a hérité d’une ballade plutôt sirupeuse, Comme un appel, cadeau de Vincent Vallières, qui lui a valu la deuxième position.

Il n’y a pas eu de numéro faible hier soir dans cette finale d’une qualité exceptionnelle qui ne comptait que de gros noms, dont Kelly Clarkson. La star, qui n’oublie pas qu’elle a elle-même gagné American Idol, a fait preuve de beaucoup de générosité à l’égard des candidats et su les mettre en valeur. On était loin de Lady Gaga à Star Académie, qui ignorait la pauvre Carolanne D’Astous-Paquet.

Il ne fallait pas cligner des yeux pour voir le souhait de bonne chance de Christina Aguilera à Angelike; ça devait coûter cher la seconde. Magnifique numéro d’Alex Nevsky avec les candidates des directs, même émerveillement pour Patrice Michaud, entouré de 10 guitares et un banjo pour Mécaniques générales. Jean Leloup, qu’on avait gardé pour le dessert, n’a rien gâché, bien au contraire, alignant Johnny Go et sa récente Paradis City dans un numéro qualifié de «moment d’anthologie» par Charles Lafortune.

Le gagnant de La voix de l’an dernier, Yoan Garneau, a déjà vendu 80 000 exemplaires de son nouvel album. En deux semaines. De quoi faire mentir ses détracteurs de l’an dernier, qui n’en revenaient pas de sa victoire. Après l’immense succès de La voix tout l’hiver, Charles Lafortune a confirmé en fin d’émission qu’il y aurait une quatrième saison à TVA.

Le compte rendu et l’étoile du match de Tout le monde en parle seront exceptionnellement publiés en matinée lundi.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (28)  |  Commenter cet article






Vendredi 3 avril 2015 | Mise en ligne à 5h00 | Commenter Commentaires (16)

C’est ma toune disparaît de la grille

cestmatoune2

C’est ma toune chantera ses dernières notes le 10 avril prochain; j’ai appris qu’ICI Radio-Canada Télé a décidé de ne pas renouveler l’émission de Jean-François Breau et Marie-Ève Janvier pour la saison prochaine.

Produit par Louis Morissette, le grand party en direct du vendredi à 20h subit donc le même sort que Le choc des générations, qu’animait Gregory Charles dans la même case horaire à l’automne. La nouvelle directrice générale de la télévision de Radio-Canada, Dominique Chaloult, est bien résolue à renouveler l’offre en variétés le vendredi.

Arrivée à l’hiver 2014, C’est ma toune rappelait l’ambiance de La fureur, avec un public en délire en studio, les gars d’un bord, les filles de l’autre, au studio 42. Deuxième coup dur pour Jean-François Breau, qui a aussi perdu Un air de famille, où il était coach et qui a été déprogrammée après trois saisons.

KOTV, la boîte de Louis Morissette, a tourné des émissions pilotes de deux concepts récemment, une revue humoristique avec Laurent Paquin et un jeu télévisé, toujours à l’étude.

C’est ma toune était suivie en moyenne par 493 000 téléspectateurs, comparativement à 581 000 à l’hiver 2014.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (16)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité