Richard Therrien

Archive de la catégorie ‘Téléromans’

Jeudi 3 avril 2014 | Mise en ligne à 23h14 | Commenter Commentaires (24)

Laurie, où es-tu ?

memoireslaurie

À droite, le personnage de Linda, joué par Sophie Paradis. À gauche, le portrait robot de ce qu’aurait l’air Laurie Berthier aujourd’hui. La photo-montage circule actuellement, et on ne peut nier la ressemblance.

La théorie voulant que Laurie puisse être la femme qui a trouvé la photo sous le matelas, et qui prend soin du patient de Claire Hamelin dans Mémoires vives, semble se confirmer depuis le dernier épisode, diffusé mardi soir. Une lectrice, Mme Michèle B. Tremblay, qui m’avait exposé cette possibilité il y a deux semaines, avait vu juste.

«Il l’a enlevée, enfermée pendant des années jusqu’à tuer en elle toute idée de son identité. Il l’a graduellement laissée prendre un peu de liberté. Elle a développé le syndrome de Stockholm et prend soin de cet homme tout en ayant l’air la moitié du temps égarée, aliénée et effrayée par lui», élaborait Mme Tremblay dans son message.

Une autre lectrice, Mme Dyann Rhéaume, allait plus loin: «Une scène de la saison dernière nous montre qu’il va donner des fleurs à la docteure à son domicile alors qu’elle recoit sa famille. Pourquoi a-t-il remarqué autant la présence de Roseline (qui a le même profil d’enfant de Laurie) et ensuite, il a fortement remarqué la photo de Laurie dans le bureau de la docteure et il l’a volée?… Et pour ce qui est de Frank Fisher qui est en prison, il serait peut-être le frère de ce patient, car celui-ci, affaibli par sa maladie, ferait en sorte que l’autre pourrait continuer “les affaires de la famille” en capturant les petites filles qui ont toutes le même profil d’enfant que celui de Laurie.»

Autre hypothèse, celle de Madeleine: «Moi, je crois que Laurie, c’est plutôt la blonde qui vient d’avoir un bébé et qui a tout oublié de son passé (pas sûre toutefois à cause de l’âge) … ou bien la fameuse Nancy qui hante la jolie docteure…» On sait maintenant que les chances sont minces.

Comme Unité 9 juste avant, Mémoires vives a pris fin dans le sang, avec le jeune Clovis, victime d’un coup de feu. Il n’est pas forcément mort, même si des policiers se sont présentés au domicile de Claire pour annoncer à Christian le tragique événement. La suite en septembre…

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (24)  |  Commenter cet article






Mardi 1 avril 2014 | Mise en ligne à 20h59 | Commenter Commentaires (37)

Unité 9: finale explosive (ATTENTION PHOTOS)

NE LISEZ PAS CECI SI VOUS N’AVEZ PAS VU LA FINALE D’UNITÉ 9

eliseunite9

Finale explosive d’Unité 9, mardi soir, qui ne laissait pas beaucoup de répit. Et cinq punchs immenses. Un des épisodes les plus forts de la série.

Ce qui est arrivé à Élise et Shandy est ce que je craignais le plus. Un choix de scénario qu’une auteure ne prend pas à la légère. «C’est toujours extrêmement difficile, m’a confié Danielle Trottier. On est en face d’une femme qui avait attendu toute sa vie et qui n’était plus capable d’attendre. Toute l’équipe a eu le coeur à l’envers en tournant cette scène-là.»

On devine qu’après un tel coup, Shandy risque de retourner à Lietteville. «Son délit est très grave: possession d’arme illégale, appartenance à un gang. Mais on n’est pas très étonné.»

En voyant l’itinérante Henriette Boulier dans l’unité 9, je me suis dit que c’en était fini de l’apparente harmonie entre les femmes. Comment pourront-elles vivre avec un être aussi asocial et dégoûtant? «Après la sororité et l’entraide réconfortantes dans la première saison, j’ai rendu ça plus dur cette année. L’histoire doit avancer, il faut que j’aille vers autre chose», répond l’auteure. Henriette est donc là pour rester.

La révélation sur Despins nous en dit beaucoup sur le personnage. «Il commence à s’accepter tel qu’il est. C’était quelqu’un de fermé, en contrôle. Là, on va voir quelqu’un qui a moins de contrôle sur lui.»

Quant à Marie, que s’est-il donc passé pour qu’elle finisse en si mauvaise posture? Quelles conséquences aura l’incartade de Suzanne, démolie par ce que ses fils lui ont fait vivre? Et Mélissa regrettera-t-elle de s’être laissée emporter par la passion pour Jeanne? Mes chers amis, il faudra attendre jusqu’en septembre pour le savoir…

Suivez-moi sur Twitter.

shandyelise

Lire les commentaires (37)  |  Commenter cet article






Vendredi 10 janvier 2014 | Mise en ligne à 5h00 | Commenter Commentaires (10)

Unité 9 à la conquête du Canada anglais

unite9lanctottremblay

Marie, Shandy, Jeanne, le directeur Despins et l’IPL Nancy pourraient avoir leurs équivalents canadiens anglais. Mes sources m’ont appris que CBC a commandé une adaptation anglaise d’Unité 9 à l’auteur Steve Galluccio, qui en fera l’adaptation.

On parle d’une nouvelle production avec des acteurs (surtout des actrices) anglophones, actuellement en période de développement, et qui porte le titre de travail Unit 9. Au mieux, si elle reçoit l’approbation du diffuseur public, la version anglaise entrerait en production en avril pour une diffusion à l’automne 2015, et serait produite chez Aetios par Fabienne Larouche, comme sa version originale. Céline Bonnier, qui joue aussi bien en anglais qu’en français, pourrait-elle y reprendre son rôle de Suzanne?

La direction des dramatiques de CBC a confirmé notre information, préférant réserver ses commentaires pour plus tard. Les patrons à Toronto auraient remarqué Unité 9 au Banff World Media Festival en Alberta, qui réunit chaque printemps l’industrie de la télévision. Le téléroman de Danielle Trottier y a reçu l’année dernière le Grand Prix des émissions francophones. Il existe aussi une version sous-titrée en anglais de la première saison. Une des directrices à la programmation, Sally Catto, serait une grande fan d’Unité 9.

À quoi pourrait ressembler l’univers des détenues de Lietteville dans un environnement anglophone? Il est encore bien tôt pour le dire, mais après tout, il s’agit d’un établissement fédéral soumis aux mêmes règles que dans le reste du pays. La série pourrait aussi bien être tournée à Montréal qu’à Toronto, et pourquoi pas dans les studios actuels d’Unité 9 à Radio-Canada? Le réalisateur Jean-Philippe Duval pourrait aussi prendre en charge ce tournage puisqu’il a déjà travaillé en anglais. Tout est sur la table.

Montréalais d’origine italienne, Steve Galluccio est bien connu dans la communauté anglophone mais aussi francophone. On lui doit notamment la pièce Mambo italiano, adaptée au grand écran, les scénarios des films Comment survivre à sa mère et Funkytown, de même que la série télévisée Ciao Bella. La traduction des 25 premiers épisodes d’Unité 9 a été confiée à l’auteur et réalisateur Martin Barry.

Après avoir dû abandonner l’adaptation anglaise de 19-2, qui sera finalement diffusée sur la chaîne Bravo à partir du 29 janvier, CBC est en quête d’un gros succès en fiction pour les prochaines années. D’autant que le diffuseur a perdu la production de Hockey Night in Canada au profit de Rogers. La version anglaise de 19-2 a été réalisée par Louis Choquette et produite par Jocelyn Deschênes. Jared Keeso et Adrian Holmes jouent le duo principal, et quelques Québécois composent la distribution dont Maxim Roy, Laurence Leboeuf, Catherine Bérubé et Benz Antoine. CBC explique avoir renoncé au projet parce qu’il y avait déjà un nombre suffisant d’émissions mettant le milieu policier en vedette dans sa grille horaire.

L’auteure Danielle Trottier, actuellement en Uruguay, et la productrice Fabienne Larouche ont préféré ne pas commenter.

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (10)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité