Richard Therrien

Archive de la catégorie ‘Télé-réalité’

Jeudi 3 juillet 2014 | Mise en ligne à 11h02 | Commenter Commentaires (23)

Les chefs!: il y aura du sang!

chefsrevanche

C’est bien connu, c’est souvent sur les classiques que se butent les candidats des Chefs!. Après les crêpes, la crème anglaise et l’oeuf poché, la tarte Tatin. Un défi, même pour des pros comme les 12 anciens candidats de retour pour la cinquième saison, Les chefs! – La revanche, qui démarre dès lundi à 20h sur ICI Radio-Canada Télé. Et avec Jean-Luc Boulay, qui s’y connaît en tarte Tatin, ces kamikazes de la casserole ont intérêt à ne pas la rater.

Une bonne dose d’adrénaline, de rage et même de sang (!) pour lancer cette saison de 10 épisodes, qui arrive bien tardivement. Je ne dirais pas qu’il s’agit d’une émission «de l’intensité d’une finale», comme le pensent les juges, mais parlons d’un départ canon pour cette édition spéciale.

Outre le fait de ramener d’anciens candidats qui ont laissé leur marque, la formule demeure sensiblement la même. À la différence que cette année, il y autant de filles que de garçons dans la compétition. Pour la première, ils sont divisés en deux équipes de gars et deux équipes de filles, les jaunes, les verts, les bleus et les rouges. Leur caucus fait penser aux joueurs de la LNI, qui réfléchissent à haute voix à leur impro.

Je suis particulièrement heureux de retrouver Isabelle, qui l’a échappé de peu l’an dernier, Ashley, Sébastien, Frédéric et Marjorie. Étrangement, même s’ils veulent tous gagner, on sent une forte solidarité entre les candidats, du moins au premier épisode. Ils se connaissent et se respectent.

On se souvient du power trip de Hakim Chajar le soir de la finale de la troisième saison. Son comportement désagréable lui a coûté la victoire. Déjà au début de cette revanche, on le sent prendre le titre de leader, ce qui fera dire à Normand Laprise que «Hakim n’est pas juste chef, il est chef exécutif».

Pour leur premier défi, quatre volailles leur sont imposées par Élyse Marquis et Daniel Vézina : canard, pigeonneau, faisan et caille. Et pour la tarte Tatin, il leur faudra choisir la bonne poêle, la bonne pomme – la jaune ou la Cortland -, et obtenir une cuisson parfaite, les juges accordant une importance particulière à la caramélisation. «Tout va se jouer sur la tarte Tatin», lance Jean-Luc Boulay, qui fait de cette tarte inversée une véritable religion. À la décharge des chefs, précisons qu’ils ne disposent que de une heure 15 minutes pour terminer leur défi, incluant l’entrée, le plat principal et le dessert.

Ils ont beau tous travailler en gastronomie, les juges réussiront à leur trouver des défauts. Le niveau est nettement supérieur – on le sent -, et la défaite sera d’autant plus cruelle, en particulier au terme de la première émission. On ne parle cependant pas d’humiliation.

Aux bourses totalisant 20 000 $ et au voyage gastronomique de 12 000 $ remis au grand gagnant, s’ajoutera une voiture d’une valeur de 24 000 $, au terme d’une finale «tout Paul Bocuse» en septembre.

Lire les commentaires (23)  |  Commenter cet article






Jeudi 17 avril 2014 | Mise en ligne à 12h39 | Commenter Commentaires (14)

Les chefs qui prendront leur revanche sont…

chefsrevanche

ICI Radio-Canada Télé a dévoilé la liste des candidats de l’émission Les chefs! – La revanche, un retour pour ces cuistots qui font tous carrière en restauration depuis leur participation à cette compétition culinaire.

Sont issus de la toute première brigade, Hugo Giroux Saint-Jacques, de Longueuil, Marie-Pier Morin, de Montréal, et Marjorie Maltais, de Québec. Robin Filteau-Boucher, de Montréal, est le seul candidat provenant de la deuxième édition. Vous reconnaîtrez cinq chefs de la troisième saison: Constance Tassé-Gagnon, Fabrizia Rollo, Hakim Chajar et Jonathan Rassi, tous de Montréal, et Sébastien Laframboise, de Québec. Enfin, trois sont de la quatrième et plus récente brigade: Ashley Thornton, de Montréal, Frédéric Dufort-Béland, de Sainte-Julie, et la finaliste Isabelle Deschamps Plante, de Québec.

Mais où est Laurence Frenette, demanderez-vous? La finaliste de la deuxième saison a été approchée mais a décliné l’invitation pour manque de temps. Comment Hakim Chajar peut-il revenir, lui qui a travaillé pour Daniel Vézina au Laurie Raphaël? On nous dit qu’il n’est plus à l’emploi du chef et mentor de l’émission, et que plus rien ne l’empêche de participer. Arnaud Marchand, partenaire d’affaires de Jean-Luc Boulay, et Luca Cianciulli, employé de Normand Laprise au Toqué!, n’auront toutefois pas ce privilège.

Toujours tournée à Québec malgré la disparition du Fonds pour l’amélioration de la programmation locale, Les chefs! – La revanche prend l’antenne le lundi 7 juillet à 20h. C’est bien tard, mais ICI RC Télé explique que les Jeux de Sotchi, les élections et l’épisode supplémentaire de Dans l’oeil du dragon, qui reprend l’antenne lundi, ne leur ont pas laissé le choix.

Les juges Jean-Luc Boulay, Normand Laprise et Pasquale Vari sont de retour, mais auront la compagnie de juges invités, Helena Loureiro, Colombe St-Pierre, Martin Picard, et pour la finale, Laurent Godbout, qui avait été juge permanent lors du tout premier été.

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (14)  |  Commenter cet article






Dimanche 13 avril 2014 | Mise en ligne à 22h17 | Commenter Commentaires (32)

Yoan et sa voix grave l’emportent

ART-LA-VOIX-FINALE

Sa voix grave et ses airs country ont conquis le public: Yoan Garneau repart gagnant de cette deuxième saison de La voix, qui s’est conclue dimanche soir au terme de 13 semaines. Créant la surprise, le protégé d’Isabelle Boulay, originaire de Ferme-Neuve, a ainsi coiffé au fil d’arrivée les Renée, Valérie et Rémi, avec en poches un contrat de disque et une bourse de 50 000$. Un beau cadeau pour sa majorité.

Je dois l’avouer: je n’ai jamais été un grand partisan de Yoan, et je ne peux pas dire que la chanson country que lui a écrite Luc De Larochellière, T’aimer trop, m’a conquis dimanche soir. Tout ça manquait d’âme, un peu trop «détendu et relax» à mon goût, pourtant des qualités que lui a soulignées Louis-Jean Cormier. Et je ne parle même pas des quatre danseuses en t-shirts blancs et shorts serrés pour l’accompagner. Mais voilà, le public a le dernier mot, et sa voix, tout à fait reconnaissable, lui a porté bonheur.

Car pour moi, Rémi Chassé a offert dimanche la meilleure performance des quatre finalistes, et la chanson que lui destinait son coach Louis-Jean Cormier, Une armée dans la voix, collait parfaitement à ce rocker sympathique de Sainte-Marie tout en sonnant vraiment Louis-Jean. Après sa prestation, Cormier est celui des quatre coachs qui a le plus manifesté son désir de retravailler avec son finaliste.

J’ai préféré les airs réjouissants de l’an dernier aux ballades un peu sirupeuses de dimanche soir. Dont celle de Marc Dupré à Renée Wilkin, ma préférée, qui méritait mieux que Comment je te dirais. Dupré est capable de titres plus accrocheurs et Renée a déjà eu meilleure voix. «Peu importe ce qui arrive ce soir, quand tu vas sortir de scène, je vais être encore là pour toi», lui a envoyé Marc Dupré.

Même hésitation de ma part pour J’existe, qu’Éric Lapointe et Roger Tabra avaient écrit pour Valérie Lahaie. Celle-ci l’a néanmoins fait sienne, et ne manquait pas de conviction en chantant: «Ton coat de cuir reste su’l sofa, on dirait qu’il garde ta place, j’ai toujours de l’amour pour toi, j’ai mis mon coeur su’a glace».

Pour le reste, un spectacle parfaitement rodé, comme nous y a habitué Productions J, mais pas de grand moment d’émotion non plus. Tout paraissait un peu figé, alors qu’on sait à quel point l’émotion a pu monter sur le plateau de Charles Lafortune au cours des dernières semaines.

CeeLo Green a ouvert la soirée, tout de rouge vêtu, chapeau y compris. Les finalistes l’ont accompagné, y compris Yoan, qui semblait cependant se demander ce qu’il faisait là. L’ancien coach de The Voice aux États-Unis a tenu à s’asseoir dans une des chaises tournantes, dont il s’ennuie visiblement. Éric Lapointe lui a laissé la sienne.

Je suis resté sur ma faim après la prestation de Julie Masse et Corey Hart, qui se sont arrêtés après n’avoir chanté que deux de leurs succès, C’est zéro pour Julie et Never Surrender pour Corey. On en aurait voulu plus, surtout que c’est de la visite rare. Julie Masse, toujours en beauté et très très bronzée, n’a pas perdu la voix, après toutes ces années. En compagnie de son épouse, Corey Hart donnera son spectacle d’adieu le 31 mai au Centre Bell.

Sans le vouloir, Isabelle Boulay a volé un punch et dévoilé qu’un album de La voix serait lancé le 19 mai prochain. Quel beau trio a-t-elle formé avec Les soeurs Boulay pour Mappemonde. Beau numéro aussi d’Alex Nevsky, entouré de tous les candidats dans un immense party de ballons. Ravi de réentendre Shiraz et Thomas reprendre On leur a fait croire avec l’artiste.

Valérie Carpentier est venue chanter avec sa coach, Ariane Moffatt, qu’il faisait bon revoir. La première gagnante de La voix a annoncé une série de 40 spectacles, dont un le 11 septembre au Théâtre du Capitole. Une troisième saison de La voix est déjà prévue pour l’hiver prochain à TVA.

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (32)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité