Richard Therrien

Archive de la catégorie ‘Souvenirs’

Vendredi 29 août 2014 | Mise en ligne à 11h30 | Commenter Commentaires (8)

Souvenir Télé Presse: Stéphan Bureau

sbureau

Stéphan Bureau n’a peut-être que 30 ans lorsqu’il fait la page couverture de Télé+ dans la semaine du 20 au 27 août 1994, il compte déjà 17 ans d’expérience en télévision, dont 11 en information et journalisme.

À l’époque plus joufflu, il anime L’événement à TVA, un magazine d’affaires publiques où sont décortiqués les sujets qui ont fait l’actualité durant la semaine, le dimanche à 22h. L’émission, qui avait d’abord été animée par Pierre Nadeau, propose aussi des tables rondes sur des sujets chauds. «C’est LE rendez-vous pour parler avec les témoins de l’actualité, les newsmakers, ceux qui font l’information quelle qu’elle soit et, pendant les élections, c’est vraiment l’émission rendez-vous», confie-t-il à la journaliste Lucie Côté, à quelques semaines des élections provinciales remportées par le Parti québécois de Jacques Parizeau.

Stéphan Bureau déborde d’enthousiasme lorsqu’il parle de L’événement. «Cette émission, c’est la tribune des tribunes, c’est passionnant, stimulant. Pour un animateur d’affaires publiques, c’est un rêve. C’est un privilège, un honneur et un plaisir que de faire cette émission. Ça n’a pas de bon sens», s’exclame le volubile journaliste.

L’année suivante, Stéphan Bureau fera l’événement, cette fois par cette entrevue avec Jacques Parizeau, tournée le jour même du référendum de 1995. Chef d’antenne à 22h, il quitte TVA au printemps de 1997, avant de réapparaître l’année suivante à Radio-Canada pour prendre la relève de Bernard Derome au Téléjournal de 22h. Il a failli renouer avec TVA, qui lui a offert l’animation du concept français Combien ça coûte? en 2005, mais le projet n’a jamais vu le jour.

    Je publie chaque vendredi une première page du défunt guide horaire de La Presse. L’idée est de revenir sur des moments marquants de l’histoire de notre télévision, des succès et des flops, ou alors de ressortir des boules à mites un nom ou un titre qui avaient disparu de notre mémoire et de constater à quel point notre télé a changé. Ces couvertures souvenirs sont pigées dans les années 60, 70, 80 ou 90, à des époques où l’horaire des différentes chaînes n’apparaissait pas encore sur nos téléviseurs, et que le télé-horaire sur papier faisait figure de bible dans nos salons.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






Vendredi 22 août 2014 | Mise en ligne à 13h24 | Commenter Commentaires (9)

Souvenir Télé Presse: Michel Jasmin

jasmin

Au début de l’été de 1987, lorsqu’il apparaît en page couverture de Télé Presse, Michel Jasmin s’apprête à effectuer son retour, cette fois à Télévision Quatre Saisons. Le titre de son nouveau talk-show: Jasmin centre-ville.

Le maître de l’entrevue aborde cette nouvelle aventure après une période difficile. Son passage à Télé-4 à l’émission Via Québec avait été de courte durée, conclu prématurément par un bête accident.

«J’ai eu besoin de ce temps pour me désintoxiquer de la télévision, confie-t-il à la journaliste Suzanne Colpron. Après Télé-Métropole et mon passage à Radio-Québec, je ne voulais plus rien savoir de la télé. Mais aujourd’hui, je me sens plus serein et aussi plus mature. J’ai le goût de donner tout ce que je peux, pour assurer le succès de cette nouvelle émission.»

Le décor représente un appartement du 20e étage d’un édifice du centre-ville de Montréal. Comme s’il s’agissait de son véritable logis, Michel Jasmin y reçoit des personnalités en entrevue devant public. Les invités se présentent en sortant d’un faux ascenseur. Certains d’entre eux proposeront des numéros de variétés. «C’est un peu comme si je me trouvais dans mon appartement et que des amis me visitaient, tandis que d’autres, des voisins de paliers par exemple, faisaient irruption chez moi à l’improviste», raconte-t-il à Télé Presse.

Trouvaille originale: on demande à Mad Dog Vachon de jouer le portier, qui rend visite à l’animateur de temps à autre durant l’émission.

Diffusé en semaine à 18h30 tout l’été, Jasmin centre-ville déménagera en fin de soirée l’automne venu, mais aura une courte durée de vie.

Présenté comme «l’homme de deux millions et demi» dans l’article, l’animateur reste à ce jour l’un de nos plus grands interviewers. Il connaîtra son apogée au début des années 80 avec son talk-show Michel Jasmin, un incontournable de milieu de soirée à TVA. D’autres titres parmi une longue liste: Ciné-quiz, Bon dimanche, Un air d’étéBonsoir le monde, Bonjour le monde, Variétés Michel Jasmin, Café show et Coup de pouce télé. Sa dernière émission, aussi intitulée Michel Jasmin, a pris fin en 2010 après plus de 1000 entrevues.

    Je publie chaque vendredi une première page du défunt guide horaire de La Presse. L’idée est de revenir sur des moments marquants de l’histoire de notre télévision, des succès et des flops, ou alors de ressortir des boules à mites un nom ou un titre qui avaient disparu de notre mémoire et de constater à quel point notre télé a changé. Ces couvertures souvenirs sont pigées dans les années 60, 70, 80 ou 90, à des époques où l’horaire des différentes chaînes n’apparaissait pas encore sur nos téléviseurs, et que le télé-horaire sur papier faisait figure de bible dans nos salons.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






Vendredi 15 août 2014 | Mise en ligne à 13h09 | Commenter Commentaires (12)

Souvenir Télé Presse: Louise Deschâtelets

tp_Louise

À l’époque où elle apparaît en couverture de Télé Presse, dans la semaine du 2 au 9 août 1975, Louise Deschâtelets fait beaucoup au théâtre, occupe le poste de vice-présidente de l’Union des artistes, et joue à la télé dans Rue des Pignons le rôle de Doudou Désiré, une fille aux moeurs légères, qui parle un langage populaire. «Elle s’est si bien débrouillée que son personnage s’est imposé tout de suite aux téléspectateurs, et sans doute à l’auteur, qui a l’air de lui porter une affection particulière, et qui d’ailleurs, lui a donné toujours de plus en plus d’importance», écrit Rudel-Tessier dans Télé Presse.

Louise Deschâtelets traîne un bagage considérable: elle a suivi des cours de mime, de danse classique et de danse moderne, en plus de posséder un diplôme d’enseignement de l’Institut de diction française. Dans Télé Presse, elle raconte le grave accident qui lui a valu des fractures à l’omoplate, au bassin, aux côtes et une perforation du poumon. Trois quarts d’heure avant de monter sur la scène du Théâtre du Capitole pour jouer dans Bilan de Marcel Dubé, elle fait une chute de 20 pieds dans une trappe en coulisse. Neuf mois après son accident, elle remonte sur les planches du Théâtre d’aujourd’hui, dans le rôle d’une femme de 280 livres, alors qu’elle en pèse 90. «J’avais décidé plusieurs mois plus tard que je n’attendrais pas le retour de mes forces pour recommencer à travailler. J’avais compris qu’après une si longue maladie, on n’est jamais prêt à retourner au boulot. Qu’il faut se forcer, recommencer à vivre pleinement. Des fois, d’ailleurs, je me dis que je me suis guérie par un effort de volonté constant, par une sorte de décision de ne pas me laisser avoir», confie celle qui deviendra beaucoup plus tard confidente des lecteurs du Journal de Montréal.

Louise Deschâtelets a connu une longue carrière, autant comme comédienne qu’animatrice de radio et de télévision. Ses rôles les plus marquants, en plus de celui de Doudou, restent ceux de Simone Saint-Laurent dans Peau de banane, Louise Leblanc dans Chambres en ville et Diane Cadieux dans Ent’Cadieux.

    Je publie chaque vendredi une première page du défunt guide horaire de La Presse. L’idée est de revenir sur des moments marquants de l’histoire de notre télévision, des succès et des flops, ou alors de ressortir des boules à mites un nom ou un titre qui avaient disparu de notre mémoire et de constater à quel point notre télé a changé. Ces couvertures souvenirs sont pigées dans les années 60, 70, 80 ou 90, à des époques où l’horaire des différentes chaînes n’apparaissait pas encore sur nos téléviseurs, et que le télé-horaire sur papier faisait figure de bible dans nos salons.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité