Richard Therrien

Archive de la catégorie ‘Information’

Jeudi 13 avril 2017 | Mise en ligne à 16h25 | Commenter Commentaires (31)

Dans la catégorie «question ultra gênante»

latendresse

Bien des journalistes ont déjà posé une question gênante au cours de leur carrière. Disons que celle-ci est dure à battre.

Contexte: le porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, répond aux questions des journalistes, alors que les États-Unis viennent de bombarder des caches souterraines de l’État islamique dans l’est de l’Afghanistan.

Après deux questions sérieuses, arrive cette troisième, farfelue et franchement gênante, du journaliste de TVA, Richard Latendresse: «Avec le début des séries éliminatoires de hockey, le président prendra-t-il pour les Rangers ou les Capitals?»

Réponse de Spicer: «Ce n’est pas le genre de sujet dont on parle à la Maison-Blanche.»

Manque de jugement flagrant de la part du journaliste, pourtant conscient de la gravité des événements. Richard Latendresse a le privilège de pouvoir poser des questions à la Maison-Blanche. Aujourd’hui, il n’a pas su s’en servir adéquatement.

Réagissant à l’événement dans le Washington Post, le blogueur et chroniqueur Dan Steinberg a voulu rappeler que Latendresse et son épouse suivent les Capitals, et qu’ils ont même reçu à leur résidence le chanteur Bob McDonald, interprète de l’hymne du pays, quand l’épouse du journaliste a obtenu sa citoyenneté américaine.

AJOUT: En début de soirée, Richard Latendresse a fait son mea culpa sur Twitter, reconnaissant que sa «dernière question au briefing de la Maison-Blanche était mal à propos».

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (31)  |  Commenter cet article






Jeudi 23 mars 2017 | Mise en ligne à 14h37 | Commenter Commentaires (16)

Michel Viens prend sa retraite

michelviens

Michel Viens quittera ICI RDI à la fin de la présente saison des Ex, le jeudi 22 juin prochain, après 24 ans de service à Radio-Canada.

Il a d’abord fait sa marque à CKAC à Montréal, de 1974 à 1992, comme journaliste, chef de pupitre et chef d’antenne. Il passe ensuite à la télévision pour animer Droit de parole à Radio-Québec durant trois saisons, au début des années 90.

C’est en animant le magazine économique À tout prix qu’il fait son entrée à Radio-Canada en 1993, avant d’enchaîner avec le bulletin Le Midi, Bon matin et Matin express à RDI. Il succède à Simon Durivage à l’animation des Ex en 2015. L’émission reste encore aujourd’hui la plus regardée d’ICI RDI.

Dans une note interne, la première directrice de la chaîne, information continue et multiplateforme, Paule Genest, a souligné «son professionnalisme et cette grande capacité de digérer et rendre accessible l’actualité, et ça en temps réel».

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (16)  |  Commenter cet article






Mercredi 19 octobre 2016 | Mise en ligne à 21h47 | Commenter Commentaires (56)

Pierre Bruneau, chef d’antenne depuis 40 ans

bruneau

J’ai 44 ans. Du plus loin que je me souvienne, Pierre Bruneau a toujours été là pour me lire les nouvelles. Chez nous, ça osait regarder Télé-Métropole, alors que les parents de certains de mes amis les empêchaient de synthoniser le 10. Trop populiste.

Voilà 40 ans que Pierre Bruneau fait partie de notre quotidien. Est de tous les grands événements, hélas le plus souvent malheureux. La mort de René Lévesque. Polytechnique. Le 11 septembre. Un phare, une voix rassurante, un français impeccable, un contact direct avec le public. Pierre Bruneau nous parle à nous.

Je me souviens du temps où on snobait l’information du «canal 10». Ses artisans admettent eux-mêmes qu’ils travaillaient avec les moyens du bord. Il a fallu la crise d’Oka en 1990 pour que TVA se fasse un nom en information. Depuis, le diffuseur n’a jamais cessé de marquer des points, se bâtissant une solide crédibilité, qui a ébranlé à maintes reprises la grande tour.

Bruneau a traversé tout ça, et reçoit encore chaque année le trophée Artis du lecteur de bulletin de nouvelles. Et les soirs d’élection, fédérale comme provinciale, c’est vers lui que se tourne le public en majorité. Vers TVA, oui, mais vers Pierre Bruneau aussi.

Son vis-à-vis de 18h, Patrice Roy, l’a salué ce soir au Téléjournal Grand Montréal. Un geste de gentleman qu’on devrait voir plus souvent, d’un côté comme de l’autre.

Quarante ans comme chef d’antenne, c’est un tour de force. Chapeau Pierre Bruneau.

Lire les commentaires (56)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2017
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives