Richard Therrien

Archive de la catégorie ‘Information’

Lundi 7 avril 2014 | Mise en ligne à 23h16 | Commenter Commentaires (114)

L’image de la défaite

defaitemarois

Personne ne s’attendait à une telle vague libérale, même le plus optimiste des militants. Et certainement pas les analystes des deux grands réseaux. À TVA, les Lapierre, Dumont et Facal semblaient sonnés, incrédules devant les chiffres qui se profilaient devant eux.

J’ai couvert de nombreuses soirées électorales, et j’ai rarement vu une telle déferlante de résultats, très tôt. Au bout du compte, peu d’entrevues n’ont pas été interrompues par les chefs d’antenne pour aller à des résultats, d’un côté comme de l’autre, et ce n’était pas toujours nécessaire.

On peut dire sans se tromper que les deux réseaux ont fait du bon boulot lundi soir. Pierre Bruneau impeccable, Patrice Roy, efficace et toujours ce sourire cool. Radio-Canada avait un décor splendide et m’a parue moins sclérosée qu’à certaines élections, mais TVA restait le plus vif, le plus alerte.

Sur les résultats, rien à redire sur leur clarté à l’écran. Un peu trop de bleu à TVA, il devait y avoir une aubaine dans la peinture chez Home Depot. Bonne idée de Radio-Canada d’ouvrir deux fenêtres durant les discours, pour nous permettre de continuer à voir les résultats par circonscriptions, mais l’image des chefs était bien petite. Des discours que TVA avait tendance à interrompre plus tôt pour retourner à son bureau d’analystes, mais dont le son était meilleur que chez le concurrent.

Il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour que TVA nous annonce un gouvernement libéral à 20h22, tout juste avant Radio-Canada, qui a suivi à 20h25. Le diffuseur public s’est repris en devançant TVA pour annoncer la majorité des libéraux à 20h43. Le réseau CTV a été plus vite que les réseaux francophones en donnant la victoire aux libéraux dès 20h18, et en annonçant qu’ils seraient majoritaires à 20h36.

Le premier à faire de l’humour a été Gaétan Barrette. «J’vous promets qu’on fera pas de body surfing, ça va être trop difficile pour vous autres!» a lancé le nouveau député de La Pinière, euphorique. En entrevue, il n’a pas voulu spéculer sur ses chances de devenir ministre de la Santé.

Amir Khadir, lui, n’entendait pas à rire: «Le gouvernement libéral va nous trouver sur son chemin», a-t-il dit, outré, ajoutant que le peuple venait de réélire un gouvernement corrompu. «Vox populi, vox dei», lui a rappelé Pierre Bruneau. Pire, à Radio-Canada, M. Khadir s’est fait couper le sifflet par le discours de PKP.

Devant un parterre survolté à Saint-Jérôme, ce discours n’avait pas l’air de venir d’un simple député, mais bien d’un chef en devenir. Trop tôt pour en parler, a dit M. Péladeau aux journalistes, s’engageant à rester dans l’opposition. Une image claire du discours de PKP à TVA, des militants qui nous cachaient la vue à Radio-Canada.

TVA avait ajouté une femme à son second panel d’analystes, l’ex-députée du PQ Elsie Lefebvre, mais pourquoi pas Josée Legault, maintenant dans la famille Québecor et toujours pertinente? Sur le cas Fatima Houda Pépin, qui semblait très amère, Joseph Facal et Mario Dumont la défendaient, alors que Jean Lapierre, lui, considérait qu’elle avait cherché son malheur. Réjean Hébert, au bord des larmes, a été le premier du Parti québécois envoyé en pâture pour tenter d’expliquer cette dégelée.

TVA a annoncé en primeur la défaite de Pauline Marois dans sa circonscription, mais Radio-Canada n’a pas voulu se mouiller après la bourde sur Jean Charest. Une fin de carrière d’une tristesse infinie pour Joseph Facal, mais «la meilleure chose qui puisse lui arriver» pour Luc Lavoie. Parce qu’un psychodrame, digne d’un téléroman, se dessine au Parti québécois. Encore une fois.

Malaise devant cette profession de foi des possibles candidats à la chefferie du Parti québécois, Péladeau, Lisée et Drainville, avant le discours de Pauline Marois. Une démonstration de déni, un appel au pays, qui avait quelque chose de pathétique. «C’est devenu franchement indécent», a dit Michel David à juste titre. L’image de la défaite.

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (114)  |  Commenter cet article






Mercredi 12 mars 2014 | Mise en ligne à 15h50 | Commenter Commentaires (8)

TVA perd Léveillé et Vigneault

leveille

Deux journalistes de renom quittent le bateau de TVA le même jour. Il s’agit de Réjean Léveillé, qui abandonne du même coup le journalisme, de même que Nicolas Vigneault, qui passe de TVA à Radio-Canada à Québec.

Léveillé quitte donc son poste de chef d’antenne des bulletins du week-end à TVA et LCN pour un tout autre domaine: il devient coordonnateur des communications à l’Institut Marie-Clarac à Montréal, qui comprend une école et un hôpital.

Très identifié à TVA, outre un bref passage à TQS, Réjean Léveillé a survécu en 2009 à l’écrasement de l’hélicoptère TVA près de l’autoroute Bonaventure à Montréal.

Quant à Nicolas Vigneault, il quitte TVA après presque 20 ans dans cette boîte, dont les 17 dernières à la station de Québec. À 43 ans, il dit quitter en très bons termes, mais souhaitait prendre un virage dans sa carrière. À Radio-Canada, il aura le mandat de trouver des nouvelles exclusives dans la région de Québec.

N’essayez pas de voir en ces départs un lien avec la récente candidature de Pierre Karl Péladeau pour le Parti québécois; de telles décisions ne se prennent pas en trois jours. À ce sujet, TVA révèle qu’Armand Dubois, ancien journaliste de l’antenne très impliqué au sein du syndicat, affrontera M. Péladeau dans Saint-Jérôme sous la bannière du Parti libéral du Québec.

Suivez-moi sur Twitter.

nvigneault

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






Mardi 11 février 2014 | Mise en ligne à 9h33 | Commenter Commentaires (46)

SUN News et l’anglais trop français de CBC

blilley

Sur SUN News, toutes les raisons sont bonnes pour faire du CBC bashing. La nouvelle lubie de l’animateur Brian Lilley: les animateurs de la télé publique se ridiculisent en prononçant les noms des athlètes québécois… en français. Pourquoi dire «Justiiine»? demande Lilley, en se moquant de l’accent francophone.

Dites-moi que je rêve.

Dans cette séquence complètement surréaliste et franchement méprisante, il interviewe un spécialiste de la langue, Harley Sims, pour appuyer cette critique, dans le seul but de caricaturer la concurrence.

Non, vraiment, on peut toujours compter sur SUN News pour approfondir les enjeux les plus urgents et les plus préoccupants. C’est vrai que le problème ne se présenterait pas s’il y avait plus d’athlètes du reste du Canada qui remportaient des médailles…

AJOUT: Veuillez noter que SUN News a retiré la vidéo de son site en milieu d’après-midi mardi. Devant la tempête créée par ses affirmations, Brian Lilley a formulé ses excuses durant son émission.

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (46)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité