Richard Therrien

Archive de la catégorie ‘Humour’

Mercredi 13 avril 2016 | Mise en ligne à 10h11 | Commenter Commentaires (10)

Nouveau duo pour le Bye Bye

sofecteau

Simon Olivier Fecteau et le producteur Guillaume Lespérance, qui ont travaillé ensemble pour Ces gars-là et En audition avec Simon, seront aux commandes du Bye Bye 2016.

Louis Morissette, qui a lui-même approché le duo pour lui confier la revue humoristique de l’année, reste tout de même dans le portrait comme coproducteur pour KOTV avec A Média et ICI Radio-Canada Télé.

Simon Olivier Fecteau avait déjà coréalisé les Bye Bye de RBO en 2006 et 2007. En plus de Ces gars-là, Guillaume Lespérance produit des émissions aussi populaires que Tout le monde en parle, Un souper presque parfait et Qui êtes-vous?.

Aucun autre détail n’a été fourni, que ce soit sur les auteurs ou l’équipe de comédiens. À suivre…

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (10)  |  Commenter cet article






Mercredi 30 mars 2016 | Mise en ligne à 11h51 | Commenter Commentaires (3)

Jean Bissonnette, bâtisseur de la télé

370286-denise-filiatrault-raconte-jean-bissonnette

Pendant qu’on attendait le lourd verdict des victimes de l’écrasement d’avion mardi, on apprenait la mort d’un autre grand personnage de la télé. Véritable bâtisseur des variétés, le producteur et réalisateur Jean Bissonnette a été de ceux qui ont façonné le petit écran à une époque où tout était à inventer.

C’est lui qui a permis à Dominique Michel de s’imposer vraiment à la télé avec Au p’tit café, dont l’émission du 31 décembre était l’ancêtre du Bye Bye, bien avant Moi et l’autre. La scène du soldat par Olivier Guimond au Bye Bye de 1970, c’est lui. On lui doit le premier talk-show de la télé, Les couche-tard. Comme producteur, il est derrière des succès comme Piment fort, Un gars, une fille, La petite vie. Guy A. Lepage en parlait comme un père.

Vous dire l’apport de cet homme. Un être passionné, qui s’entourait de rires, à qui la télé et le monde du spectacle doivent énormément.

Pour lui rendre hommage, ICI Radio-Canada Télé rediffuse dimanche à 22h50 le documentaire Le show-business québécois: du Big Bang à aujourd’hui.

Sur la photo avec Denise Filiatrault.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Jeudi 10 mars 2016 | Mise en ligne à 19h46 | Commenter Commentaires (5)

Ego trip en tête des nominations aux prix Aurore

Gardy Fury, Patrick Huard et Guy Jodoin dans «Ego trip». Photo: Films Séville

Gardy Fury, Patrick Huard et Guy Jodoin dans «Ego trip». Photo: Films Séville

Pour la 10e année, Infoman remettra ses prix Aurore à ce que le cinéma a fait de pire, le jeudi 17 mars à 19h30 à ICI Radio-Canada Télé. Et il semble que le film Ego trip, mettant en vedette Patrick Huard, ait fortement déplu au jury, récoltant 10 nominations.

Ainsi, quatre titres se disputent le titre de «meilleur pire film de l’année», et pas les plus connus: After the ball, Autrui, Ego trip et Le scaphandrier.

Dans la catégorie «Liquid Paper masculin de la performance la moins mémorable», sont en nomination: Raymond Bouchard dans Le scaphandrier, Guy Jodoin dans Ego trip, Alexandre Landry dans Le scaphandrier, Robin Aubert dans Autrui et Marc-André Grondin dans After the ball.

Du côté féminin: Édith Côté-Demers dans Le scaphandrier, Évelyne Brochu dans Les loups, Laurence Leboeuf dans Turbo kid et Marie-Ève Milot dans Ego trip.

Pour le 10e anniversaire, Jean-René Dufort et Chantal Lamarre animeront la soirée à Paris, rien de moins. Comme c’est la coutume, Pierre Brassard acceptera les prix à la place des gagnants. À moins qu’un d’entre eux ne se manifeste et réclame son rond de poêle à MC Gilles, resté à Montréal.

Vingt-trois films étaient éligibles aux prix Aurore. À la catégorie «La fârmes-tu ta yeule?» s’ajoutent de nouvelles comme «meilleure pire cascade», «meilleure pire chanson» et le prix Aurore «Bécosse d’or» pour «la meilleure représentation du transit intestinal et urinaire».

Le jury de ces 10es Aurore était composé de Manon Dumais et Odile Tremblay du Devoir, Marc-André Lussier de La Presse, Brandon Kelly de The Gazette et Michel Coulombe de Radio-Canada.

L’an dernier, Le règne de la beauté de Denys Arcand avait reçu l’Aurore du meilleur pire film.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2016
    L Ma Me J V S D
    « juin    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives