Richard Therrien

Archive de la catégorie ‘Général’

Jeudi 28 août 2014 | Mise en ligne à 9h13 | Commenter Commentaires (41)

Inquiétude à Télé-Québec

helenedavid

Comme une mauvaise pièce de théâtre qui se joue et se rejoue, Télé-Québec s’attend à une année difficile, son avenir étant encore remis en question dans les officines du pouvoir. Les rumeurs sont mauvaises et créent beaucoup d’incertitude à l’interne.

L’objet de cette inquiétude : la Commission de révision permanente des programmes, qui se tiendra à la fin de l’automne, et qui a pour but de trouver des économies de 3,2 milliards $ afin d’atteindre l’équilibre budgétaire.

Au cabinet de la ministre de la Culture et des Communications, Hélène David (sur la photo avec le premier ministre Philippe Couillard), on rappelle que le récent budget libéral a accordé un million de dollars supplémentaires à Télé-Québec, destinés à la nouvelle plateforme Web La Fabrique culturelle.

En 1995, Télé-Québec voyait son budget amputé de 20%. En 2004, le mouvement Sauvons Télé-Québec s’organisait après d’autres coupes de 8%. Depuis, la production interne a pratiquement disparu et a été confiée au privé.

Le diffuseur public lançait sa programmation automne-hiver mercredi et en voici les grandes lignes.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (41)  |  Commenter cet article






Mercredi 27 août 2014 | Mise en ligne à 9h30 | Commenter Commentaires (5)

Nouvelle adresse: entre désespoir et réconfort

nouvelleadresse

Je ne croyais pas dire ça d’une série dont l’héroïne apprend qu’elle mourra du cancer, mais Nouvelle adresse m’a fait du bien. Du moins, les deux premiers épisodes que j’en ai vu. Voilà une série qui s’annonce réconfortante comme une doudou au coin du feu.

Et pourtant, certains passages ne sont pas joyeux du tout. Comme ce moment fatidique où le médecin prononce ces mots cruels : «Je n’ai pas de bonnes nouvelles.» Ou encore, cet instant où la mère n’a qu’à regarder sa fille pour comprendre que quelque chose ne va pas, une scène qui arrache les larmes.

Rappelons la prémisse : Nathalie Lapointe, jouée par Macha Grenon, apprend que son cancer du rein qu’elle croyait guéri est réapparu. Cette fois, c’est sérieux et sans appel : l’oncologue lui donne un an, ou un peu plus.

Une telle nouvelle chambarde toute une vie et celle de l’entourage. Chroniqueuse vedette d’un grand quotidien, Nathalie élève seule ses trois enfants, deux filles et un garçon de 12, 14 et 19 ans. Bien sûr, on ne peut faire autrement que de se voir à sa place, dans le bureau du médecin, confronté à notre propre mort. Mais on la sent bien entourée, et c’est ce cocon qui nous rassure pour l’avenir.

Son frère médecin Laurent (Jean-François Pichette) est attentionné, sa femme Johanne (Sophie Prégent) aussi. Sa soeur Magalie (Monia Chokri), beaucoup plus wild qu’elle, au point de dire oui à un trip à trois, est sensible sous des airs de femme forte. Et son deuxième frère, Olivier (Patrick Hivon), reviendra de Los Angeles où il a vécu 10 ans, spécialement pour revoir sa soeur. Dans le rôle des parents, Pierre Curzi, qu’on n’a pas vu depuis longtemps, et Muriel Dutil.

C’est possiblement le pire moment pour entreprendre une relation avec le directeur d’école de sa fille (Benoît Gouin), avec qui tout s’annonçait pour le mieux. Et c’est pourtant le premier à lui arracher un sourire après la mauvaise nouvelle.

Je me suis très rapidement attaché aux personnages, à cette famille qu’on aimerait connaître dans la vraie vie. Un point fort qui fera de moi un abonné. Les jeunes acteurs qui jouent les enfants sont crédibles, et Macha Limonchik apporte un vent de fraîcheur en voisine un peu folle, capable de passer la vaisselle de son conjoint au broyeur pour lui manifester sa colère, mais foncièrement généreuse et drôle. Ensemble, les deux Macha forment un duo disparate, mais l’une a besoin de l’autre.

Oui, la vie continue pour Nathalie, mais l’auteur annonce qu’il ne la guérira pas par miracle, et on en conclut qu’elle mourra bel et bien. Au bout de trois, quatre saisons? Radio-Canada n’a pas décidé, et on attend de voir les réactions.

Nouvelle adresse n’a pas le ressort et le rythme des précédentes séries de Richard Blaimert, comme Les hauts et les bas de Sophie Paquin, mais transporte une charge émotive supérieure à tout ce qu’il a fait. La facture superbe de Richard Ciupka est celle d’une série, mais l’ambiance et le ton se rapprochent beaucoup plus du téléroman.

La série, dont la deuxième saison est déjà en tournage, succède à La galère dans la case du lundi à 21h, contre Toute la vérité à TVA, et se poursuivra à l’hiver. Sophie Lorain a réalisé neuf épisodes et Rafaël Ouellet, les trois autres. Première le lundi 8 septembre.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Mardi 12 août 2014 | Mise en ligne à 15h29 | Commenter Commentaires (4)

Hommage à Robin Williams

891462-matt-damon-robin-williams-destin

Au moins quatre chaînes rendront hommage à Robin Williams en diffusant quelques-uns de ses films.

D’abord, jeudi à 21h, Télé-Québec présentera Le destin de Will Hunting, un grand film qui a valu un Oscar à l’acteur. On le voit sur la photo avec Matt Damon.

Vendredi à 19h, Prise 2 proposera deux films à la suite, Jumanji et Patch Adams.

ICI Radio-Canada Télé lui rendra hommage en deux temps. D’abord, samedi à 14h, avec Les 2 font la père, version française de Old Dogs, avec John Travolta. Puis, dimanche à 22h30, avec La société des poètes disparus, un film marquant dans sa carrière.

Et enfin, à TVA, on a opté pour Mme Doubtfire, qu’on diffusera samedi à 20h30.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « août    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité