Richard Therrien

Archive de la catégorie ‘Général’

Mercredi 19 novembre 2014 | Mise en ligne à 14h01 | Commenter Commentaires (94)

Cri du coeur de Charles Tisseyre

Beaucoup d’émotion au cours de l’Assemblée publique annuelle de CBC/Radio-Canada ce midi au studio 47 à Montréal. Une rencontre chaotique et houleuse, que le public pouvait suivre sur le Web.

En réponse à une question de l’animatrice de l’événement, Rebecca Makonnen, Charles Tisseyre s’est emporté et lancé ce cri du coeur. À son avis, comment procéder au virage numérique, la marotte du pdg Hubert T. Lacroix, sans réinvestir dans l’entreprise?

«Ceux qui seraient le fer de lance, le moteur de ce lancement-là, les jeunes, on les fout à la porte!»

M. Tisseyre affirme que les compressions l’ont obligé à commencer sa saison de Découverte trois semaines plus tard. Une émission sur quatre est une rediffusion. «Il faut que ça cesse, et que le gouvernement comprenne que Radio-Canada/CBC est une institution capitale dans ce pays, et il faut nous soutenir!» a-t-il dit, sous les applaudissements.

L’ambiance était pour le moins tendue lors de cette assemblée annuelle, qui réunissait Hubert Lacroix, le président du conseil d’administration, Rémi Racine, de même que six panélistes. À un moment, Fabienne Larouche a admis être «très mal à l’aise», pensant ne pas être à sa place sur la scène.

Un intervenant de la salle a réclamé la démission d’Hubert Lacroix, et lui avait même rédigé sa lettre, qu’il lui a remise en mains propres.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (94)  |  Commenter cet article






Lundi 17 novembre 2014 | Mise en ligne à 11h57 | Commenter Commentaires (35)

Véro chez Québecor

verovie

Le choc ce matin d’apprendre que Groupe TVA fait l’acquisition de 15 magazines de Transcontinental, dont Véro Magazine.

Évidemment, on se demande tout de suite si la récente réconciliation médiatique de Véronique Cloutier et Louis Morissette avec Québecor a quelque chose à voir avec cette transaction majeure dans le monde des magazines.

En entrevue avec Paul Arcand au 98,5 FM, la principale intéressée a dit avoir appris la nouvelle tard dimanche soir. «Je n’avais jamais entendu parler de ces négociations-là.»

Elle ignore si la vente changera quoi que ce soit au contenu et à l’équipe du magazine. «Ils avaient le droit de vendre sans me consulter», affirme Véronique Cloutier, encore ébranlée par la nouvelle.

L’animatrice dit aussi qu’à sa connaissance, la transaction n’est pas reliée à sa présence au Banquier à TVA, dernièrement. «S’il y avait des intérêts, des raisons en-dessous de tout ça, je ne les connaissais pas.»

Plusieurs personnes du monde des médias ont aussi associé la réconciliation avec l’engagement de Pierre Karl Péladeau en politique. Dans les derniers mois, celui-ci a adouci son approche en prenant la défense, notamment, de Radio-Canada.

En plus de Véro, Groupe TVA a fait l’acquisition, en tout ou en partie, des magazines Coup de pouce, Décormag, Elle Québec, Elle Canada et Canadian Living. L’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) a réagi sur Twitter en affirmant que «TVA a le pire contrat du milieu» pour les pigistes.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (35)  |  Commenter cet article






Mercredi 12 novembre 2014 | Mise en ligne à 15h48 | Commenter Commentaires (39)

Un prix d’Hubert Lacroix: non merci

Coup d’éclat des employés de Radio-Canada en Estrie, qui ont refusé un prix que venait leur remettre en personne le pdg Hubert T. Lacroix, mercredi en matinée, en réaction aux nombreuses compressions en cours chez le diffuseur public.

Comme le rapporte mon collègue de La Tribune, Steve Bergeron, ce Prix du président, baptisé Auditoire avant tout, félicitait le travail des employés lors de la tragédie de Lac-Mégantic à l’été 2013.

M. Lacroix est sorti vexé de cette rencontre qui a coupé court, indiquant aux employés qu’il s’agissait d’«un coup d’épée dans l’eau» de leur part.

Par la voix de sa porte-parole, Carole Breton, la direction de Radio-Canada a exprimé sa déception. «Les employés de Sherbrooke ont décidé de refuser leur prix, c’est leur choix, et c’est dommage. Cette équipe a refusé un prix qui leur vient de leurs pairs. C’est une reconnaissance de l’excellente programmation entourant la tragédie de Lac-Mégantic. Plusieurs équipes ont contribué à ce contenu multiplateforme. Les employés des autres stations impliqués dans ce projet méritent cette reconnaissance et recevront le prix comme convenu.»

Voici la déclaration du journaliste Pierre Tousignant, délégué du Syndicat des communications de Radio-Canada lue à Hubert Lacroix, interrompant son discours:

«La tragédie de Lac-Mégantic constitue un événement marquant pour nous. Les gens de cette communauté nous ont permis de témoigner et raconter ce drame, malgré cela l’obtention d’un des prix du président nous plonge dans un inconfort certain. Comment, en toute décence, accepter ce prix alors que des milliers de nos collègues ont été mis à la rue et ont vu leurs emplois supprimés et que plus d’un millier d’autres vont les suivre? C’est pourquoi nous réalisateurs, personnels techniques, personnels de la production en ondes du service public, nous tenons à te dire, Hubert, tout simplement et en tout respect, non merci.»

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (39)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité