Richard Therrien

Archive de la catégorie ‘Général’

Mardi 15 avril 2014 | Mise en ligne à 0h00 | Commenter Commentaires (26)

La messe subit aussi des coupures

jourduseigneur

Il est grand le mystère de Lacroix, Hubert de son prénom. Pour espérer limiter les coupures de postes à Radio-Canada, annoncées jeudi par le pdg, les employés de la station de Québec pourront désormais allumer des lampions: dans la foulée des restructurations, l’émission Le jour du Seigneur, qui était produite à Ottawa depuis 2003, déménage à Québec. Ainsi soit-il.

Finie la tournée des églises, jugée trop coûteuse, la messe sera désormais captée toujours au même endroit, comme le défunt chapelet en famille. L’église qui accueillera les caméras n’a pas encore été désignée, mais on veut choisir une paroisse qui attire suffisamment de pèlerins, en accord avec les autorités ecclésiastiques. Ce déménagement ne créera évidemment aucun poste à Québec. On souhaite limiter les dépenses au minimum, quitte à automatiser la retransmission de la messe du dimanche matin.

Diffusée depuis plus de 60 ans, Le jour du Seigneur attire en moyenne 110 000 téléspectateurs. Quiconque a voulu s’attaquer à la messe s’est brûlé les doigts; quand le diffuseur a annoncé qu’il la déplaçait de 10h à 11h en 2003, il a été enseveli sous un nombre record de plaintes.

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (26)  |  Commenter cet article






Jeudi 10 avril 2014 | Mise en ligne à 13h20 | Commenter Commentaires (67)

CBC/Radio-Canada: 657 postes abolis

tour

Triste jour à CBC/Radio-Canada: la direction a annoncé ce midi à son personnel de tout le pays qu’elle devra abolir 657 nouveaux postes au courant des deux prochaines années, dont la moitié au réseau français.

Le service des sports est particulièrement touché. Le bulletin de sports de fin de soirée disparaîtra et Radio-Canada ne souhaite plus concurrencer avec les réseaux privés pour les droits du sport professionnel. Les Jeux olympiques ne sont pas en péril.

D’autre part, comme je vous l’ai annoncé la semaine dernière, la grille de jour de la télévision subira une saignée: Alors on jase! n’a pas été renouvelée, et plusieurs émissions, dont Quelle histoire!, verront leur saison écourtée. Une nécessité afin de protéger la programmation aux heures de grande écoute.

Les régions sont aussi touchées: les émissions locales d’Espace Musique sont tout simplement abandonnées. On maintient les bulletins de nouvelles locales sept jours sur sept, mais certaines émissions locales seront remplacées par des émissions régionales regroupant plusieurs stations.

Le diffuseur public doit réduire ses dépenses de 130 millions $. L’obtention des droits du hockey par TVA et Rogers fait mal, mais aussi les revenus publicitaires en chute libre.

Du côté anglais, on devra se départir d’une série originale et le talk-show de George Stroumboulopoulos, The Hour, ne sera pas remplacé.

Ces abolitions massives s’ajoutent aux 2100 postes supprimés depuis 2009. Le recours au plan incitatif de retraites volontaires a été exclu, la direction le jugeant trop coûteux.

Plus de détails dans Le Soleil.

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (67)  |  Commenter cet article






Jeudi 20 mars 2014 | Mise en ligne à 19h59 | Commenter Commentaires (2)

Pas un, mais deux pires films aux Aurore

hotdog

Le jury des Aurore a été incapable de trancher: Lac Mystère et Hot Dog méritent tous deux le titre de meilleur pire film québécois de l’année. C’est la première fois dans l’histoire de ce «gala» organisé par Infoman et diffusé jeudi soir pour la huitième année sur ICI Radio-Canada Télé qu’on remet un prix ex æquo dans cette catégorie.

Lac Mystère, un film d’Érik Canuel, a aussi reçu le prix Aurore «On n’avait pas besoin de voir ça» pour une scène où Gildor Roy se fait lécher les plaies par un chien. Quant à Hot Dog, de Marc-André Lavoie, il en a reçu trois autres, l’Aurore du pire animal de compagnie pour la perruque de Dino Tavarone, celui de la pire réplique à Daniel Lemire, et celui de la pire scène entre Éric Salvail (sur la photo) et Rémy Girard, ce qui en fait le film le plus «récompensé» de la soirée avec quatre trophées en forme de rond de poêle.

Pascale Bussières et Émilie Bibeau ont été «déshonorées» pour leur prestation dans Émilie, Bussières deux fois plutôt qu’une, alors que François Arnaud l’a été pour Moroccan Gigolos, qui a aussi valu à l’auteur François Avard l’Aurore du pire accessoire.

Les productions Rouge sang, Il était une fois les Boys et L’autre maison ont également été gratifiés d’un prix Aurore au cours de cette émission spéciale tournée en partie à Toronto, et coanimée par Jean-René Dufort, MC Gilles et Chantal Lamarre. Comme toujours, Pierre Brassard a accepté les prix au nom des gagnants. Six critiques de cinéma provenant de différents médias composaient le jury de ces Razzies québécois, dont Marc Cassivi et Marc-André Lussier de La Presse.

Lac Mystère et Hot Dog succèdent à Roméo et Juliette, Québec sur ordonnance, Cruising Bar 2, Le bonheur de Pierre, Le poil de la bête, French Immersion et Omertà, tous qualifiés de meilleur pire film lors des précédentes éditions.

Le prix Aurore de l’arme weird ou ridicule
La statue de Sainte Vierge «assommeuse» de Chinois dans Roche papier ciseaux
Un piège à renard dans Lac Mystère
Un piège à ours dans Vic + Flo ont vu un ours
Sarbacane dans Hot Dog
Lit de fakir dans Rouge sang

Le prix hommage à La Mutuelle d’Omaha: Aurore du pire animal de compagnie
Perruque de Dino Tavarone dans Hot Dog
Léopards sacrifiés pour habiller Laurence Leboeuf dans Lac Mystère
François Arnaud déguisé en poulet dans Moroccan Gigolos

Le prix Aurore du pire faux accent
Jeune anglo fatiguant dans Sarah préfère la course
Laurence Leboeuf dans Lac Mystère
Pascale Bussières dans Émilie

Le prix Aurore de la pire réplique
Louis Champagne à sa femme (Fanny Mallette) dans Amsterdam: «Va falloir que tu t’achètes un costume de bain ma pitoune. On s’en va se faire griller le pina colada!»
Luc Picard dans La maison du pêcheur: «Qu’y a fassent leur crisse de révolution, mais pas devant mon camping»
Daniel Lemire dans Hot dog: «C’est drôle la vie des fois : t’as beau être en train de gérer une crise internationale, une opération à coeur ouvert ou une grande rencontre, m’as te dire que quand t’as une envie de chier; toutte s’arrête!»
Yvan Ponton et sa femme dans Il était une fois les Boys: «J’ai Einstein assis à ma table pis tu veux que je change de sujet? – Y était pas fif, lui ?»

Le prix Aurore du meilleur pire accessoire
Le poireau dans la face de Romane Bohringer dans Vic+Flo ont vu un ours
Le cure-dent de Benoit Gouin dans Lac Mystère
La dent dans la saucisse dans Hot Dog
François Avard, le scénariste accessoire de Moroccan Gigolos qui n’a servi à rien

Le prix Aurore «On n’avait pas besoin de voir ça»
Les fesses de Jacques L’Heureux dans Émilie
Gildor Roy qui se fait lécher les plaies par un chien dans Lac Mystère

Le prix Aurore de la pire scène
Éric Salvail et Rémy Girard qui se la jouent Matrix dans Hot Dog
L’accouchement de Pascale Bussières dans le salon de coiffure dans Émilie
La recherche du noyé dans le trou de glace dans Amsterdam
Cascade dans les poubelles en vélo de Patrick Drolet dans Émilie

Le prix Aurore «Chante-la ta toune – not!»
Chanson originale pour le générique dans Hot Dog
Garou, Roch Voisine et Bryan Adams dans Il était une fois les Boys
Toutes les tounes du chansonnier dans La maison du pêcheur

Le prix Aurore du pire placement de produit
Le Journal de Montréal avec la une «Une saucisse qui a du mordant» dans Hot Dog
DVD du film Cadavres dans Lac Mystère
Patrice Roy dans L’autre maison

Le prix Aurore Liquid Paper féminin remis à l’actrice qui devrait effacer de son CV le film dans lequel elle a compromis sa carrière cette année
Pascale Bussières et Émilie Bibeau dans Émilie
Édith Cochrane dans Hot Dog
Guylaine Tremblay dans Moroccan Gigolos

Le prix Aurore Liquid Paper masculin remis à l’acteur qui devrait effacer de son CV le film dans lequel il a compromis sa carrière cette année
Éric Salvail, Daniel Lemire, Rémy Girard, Paul Doucet, Dino Tavarone, Pierre-François Legendre et toute la distribution masculine de Hot Dog
Luc Picard dans La maison du pêcheur
François Arnaud dans Moroccan Gigolos

Le prix Aurore du meilleur pire film
Lac Mystère d’Érik Canuel
La maison du pêcheur d’Alain Chartrand
Hot Dog de Marc-André Lavoie
Émilie de Guillaume Lonergan
Moroccan Gigolos de Ismaël Saidi

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2011
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité