Richard Therrien

Archive de la catégorie ‘Galas’

Vendredi 4 avril 2014 | Mise en ligne à 23h03 | Commenter Commentaires (16)

La galère crée la surprise aux Zapettes d’or

galerezapettes

Véronique Cloutier aura été la reine de cette sixième édition des Zapettes d’or, le gala qui clôture la saison de C’est juste de la TV, avec deux prix, un pour elle, un qu’elle partage avec son acolyte Antoine Bertrand. Vous dire combien le public va s’ennuyer au lendemain de la dernière des Enfants de la télé, mercredi prochain.

De ça, on n’est pas surpris. Mais du Grand Prix Ça m’allume, le plus important de la soirée, qui va à La galère, ça, c’est beaucoup moins évident. Une situation incongrue, considérant que Les beaux malaises et Unité 9 avaient beaucoup plus de chances de gagner. Il faut rappeler que les Zapettes sont décernées par le public, qui pouvait voter sur Internet. Un nombre record de 25 000 votes a été enregistré. Les nombreux fidèles du quatuor féminin auraient-ils «paqueté le vote», comme on dit? Ça me fait un peu penser à OuiSurf, l’émission d’Évasion, qui s’était retrouvée en nomination aux Gémeaux dans la catégorie Coup de coeur du public, à la suite d’un vote populaire par Internet. Pour La galère, il s’agit d’un deuxième prix aux Zapettes, Anne Casabonne ayant remporté le prix du personnage fictif incontournable de l’année pour le rôle de Claude, lors de la deuxième année.

Animée pour la première fois par Marie-Soleil Michon, cette soirée des Zapettes d’or provenait en direct du Musée des Beaux-Arts de Montréal, pas le meilleur endroit avec l’écho des lieux. Six prix ont été remis au cours de l’émission spéciale de deux heures – tous à des artistes ou des émissions de Radio-Canada, sauf le réparateur –, en présence des trois panélistes, Jean-Michel Dufaux, Dave Ouellet et Anne-Marie Withenshaw.

L’émission Les enfants de la télé s’est donc distinguée en remportant une troisième Zapette, celle de l’éclat de rire mémorable de l’année. Véronique a pour sa part reçu le titre de personnalité la plus marquante de la télé, une belle façon de boucler la boucle, à cinq jours de la finale sur ICI Radio-Canada Télé. C’est Jean-Luc Mongrain qui lui a remis sa Zapette; elle avait dit à C’est juste de la TV qu’elle aimerait le voir plus souvent à la télé.

veromongrain

Les fans de Marc Arcand dans Série noire auraient aimé voir leur personnage favori remporter la Zapette du personnage fictif incontournable, qui est plutôt allé à Marie Lamontagne d’Unité 9. Le prix de l’émission la plus utile de l’année a été remis à Enquête pour la deuxième année consécutive.

Les citations de Paula, Claudie et les autres ont valu à la série Les jeunes loups le prix spécial du réparateur, le seul à avoir été remis à une émission de TVA. L’oeuvre de Réjean Tremblay a été jugée pire qu’Allume-moi, Denis Lévesque, L’instant gagnant et Occupation double en Espagne.

Si vous avez raté le gala, vous pouvez vous reprendre sur ICI ARTV le samedi 5 avril à 9h30 et 17h, et le dimanche 6 avril à 15h30 et 22h30.

Voici la liste des gagnants:

PERSONNAGE FICTIF INCONTOURNABLE DE L’ANNÉE
Marc Arcand (Marc Beaupré) dans Série noire, ICI Radio-Canada Télé
Claire Hamelin (Marie-Thérèse Fortin) dans Mémoires vives, ICI Radio-Canada Télé
Marie Lamontagne (Guylaine Tremblay) dans Unité 9, ICI Radio-Canada Télé
Martin Matte dans Les beaux malaises, TVA
Samuel O’Hara (Guy Nadon) dans O’, TVA

ÉMISSION LA PLUS UTILE DE L’ANNÉE
Cuisine futée, parents pressés, Télé-Québec
Enquête, ICI Radio-Canada Télé
La facture, ICI Radio-Canada Télé
Salut, bonjour!,
TVA
Tout le monde en parle, ICI Radio-Canada Télé

ÉCLAT DE RIRE MÉMORABLE DE L’ANNÉE
Bye Bye 2013, ICI Radio-Canada Télé
Infoman, ICI Radio-Canada Télé
Les Appendices, Télé-Québec
Les enfants de la télé, ICI Radio-Canada Télé
Les pêcheurs, ICI Radio-Canada Télé

PERSONNALITÉ LA PLUS MARQUANTE DE LA TÉLÉ
Véronique Cloutier
Claude Legault
Colette Roy-Laroche
Éric Salvail
Guylaine Tremblay

PRIX SPÉCIAL DU RÉPARATEUR
Allume-moi, V
Denis Lévesque, LCN
Les jeunes loups, TVA
L’instant gagnant, V
Occupation double en Espagne, TVA

GRAND PRIX « ÇA M’ALLUME »
La galère, ICI Radio-Canada Télé
La voix, TVA
Les beaux malaises, TVA
Série noire, ICI Radio-Canada Télé
Unité 9, ICI Radio-Canada Télé

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (16)  |  Commenter cet article






Mardi 1 avril 2014 | Mise en ligne à 14h37 | Commenter Commentaires (4)

Louis-José Houde en tête aux Olivier

ljhoudeolivier

Année record pour le milieu de l’humour au Québec: seulement dans la dernière année, le public a eu le choix entre 14 nouveaux spectacles, comparativement à quatre en 1999, année du tout premier Gala Les Olivier. Pour la catégorie spectacle d’humour, le jury a dû n’en retenir que cinq, ceux de Guy Nantel, André Sauvé, Louis-José Houde, P-A Méthot et Boucar Diouf.

Pour la 16e édition du Gala Les Olivier, qui se tiendra le dimanche 11 mai à 19h30 sur ICI Radio-Canada Télé, l’animateur François Morency mise entre autres sur l’autodérision, la variété de styles et de générations, et promet de nouveaux duos explosifs, comme celui de Sugar Sammy et Simon-Olivier Fecteau l’an dernier. Le duo de Ces gars-là ne sera toutefois pas de retour au gala cette année, par choix. Il est déjà entendu que Morency n’animera le gala qu’une seule fois, était donné que son spectacle sera éligible aux nominations l’an prochain.

Avec sept nominations, dont celle de l’Olivier de l’année, Louis-José Houde arrive en tête, suivi d’André Sauvé, qui en obtient quatre, et Guy Nantel, trois. Le prix citron Comique malgré lui revient pour une quatrième année. Qui succédera à Gérald Tremblay, Jean Charest et Nicolo Milioto? Dans la catégorie radio, Le délire à Marto, de NRJ 98.9 Québec, se glisse parmi les émissions montréalaises de CKOI et ICI Radio-Canada Première.

L’Association des professionnels de l’industrie de l’humour, qui organise la soirée, prévoit accorder plus d’espace aux productions web dans les années à venir. Il ne serait pas étonnant de voir disparaître la catégorie DVD, les humoristes n’en ayant produit que quatre cette année, tous en nomination.

Plus de détails dans Le Soleil de mercredi.

LISTE DES NOMINATIONS

AUTEURS
• Adib Alkhalidey, Thomas Levac et Simon Cohen pour Je t’aime d’Adib Alkhalidey
• André Sauvé pour Être d’André Sauvé
• Boucar Diouf et Louis-François Grenier pour Pour une raison X ou Y de Boucar Diouf
• Guy Nantel pour Corrompu de Guy Nantel
• Louis-José Houde et François Avard pour Les heures verticales de Louis-José Houde

SPECTACLE D’HUMOUR
Corrompu de Guy Nantel
Être d’André Sauvé
Les heures verticales de Louis-José Houde
Plus gros que nature de P-A Méthot
Pour une raison X ou Y de Boucar Diouf

SPECTACLE LE PLUS POPULAIRE
Badouri rechargé de Rachid Badouri
Le temps qui court de Lise Dion
Les heures verticales de Louis-José Houde
L’ereure est humaine de Laurent Paquin
Intemporel de Messmer

MISE EN SCÈNE
• Guy Jodoin pour Fou de Dominic et Martin
• Christian Viau pour La loi du plus fort de Billy Tellier
• Josée Fortier pour Être d’André Sauvé
• Louis-José Houde pour Les heures verticales de Louis-José Houde
• Stéphane Fortin et Guy Nantel pour Corrompu de Guy Nantel

NUMÉRO D’HUMOUR
Carole aide ses Denis des Denis Drolet et Silvi Tourigny
Hommage à la mairesse de Lac-Mégantic de François Morency
Les journées de fête de François Bellefeuille
Numéro d’ouverture Gala de l’ADISQ 2013 de Louis-José Houde
Va chier Jean-Marc de Laurent Paquin

DVD HUMORISTIQUE
Je peux maintenant mourir de Philippe Laprise
Le show caché 2 de Louis-José Houde
Les confessions de Rousseau de Stéphane Rousseau
Philippe Bond de Philippe Bond

COMÉDIE À LA TÉLÉVISION
Les bobos
Les Parent
Les pêcheurs
Un sur 2
VRAK la vie

SPÉCIAL HUMORISTIQUE
25 ans de l’École nationale de l’humour
À l’année prochaine
Bye bye 2013
Infoman 2013
Meilleur avant le 31, bon pareil le 1er

SÉRIE HUMORISTIQUE
Arrange-toi avec ça
Infoman
Les détestables
LOL :-)
Prière de ne pas envoyer de fleurs

ÉMISSION DE RADIO HUMORISTIQUE
À la semaine prochaine
Debout les comiques!
La soirée est (encore) jeune
Le délire à Marto
Les bronzés font de la radio

DÉCOUVERTE
• Korine Côté
• Mariana Mazza
• Olivier Martineau
• Phil Roy
• Simon Leblanc

CAPSULE, SKETCH OU SÉRIE HUMORISTIQUE DANS UN NOUVEAU MÉDIA
Chest-bras de Stéphane Raymond, René-Charles Arseneau, Olivier Ménard et Sébastien Rivest
Disparus des Chick’n Swell
Fiston de Jonathan Roberge
La boîte à malle de Gabriel D’Almeida Freitas
Patrice Lemieux saison 2 de Daniel Savoie

OLIVIER DE L’ANNÉE
• Adib Alkhalidey
• André Sauvé
• François Bellefeuille
• Guillaume Wagner
• Louis-José Houde
• Martin Petit
• Mike Ward
• P-A Méthot
• Peter Macleod
• Sugar Sammy

(Photo: David Boily, La Presse)

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Dimanche 23 mars 2014 | Mise en ligne à 23h10 | Commenter Commentaires (25)

Une trappe qui fait jaser aux Jutra

jutrahommage

Une trappe installée en plein centre de la scène a volé la vedette de la 16e Soirée des Jutra, dimanche soir. Et ce n’est certainement pas ce qu’espéraient les organisateurs du gala récompensant l’industrie du cinéma. Évidemment, après le poteau de Christiane Charette et les bas du Dragon François Lambert, la trappe des Jutra a rapidement ouvert son propre compte Twitter!

Je veux bien croire que les remerciements sont parfois trop longs. Mais de là à installer une trappe juste derrière le micro? C’est du moins l’impression qu’on avait en regardant le gala: un gros trou au milieu des déplacements. Et l’assistance qui retenait son souffle, de peur que les gagnants perde pied en reculant. Mauvaise idée.

Retenir son souffle, je l’ai fait souvent durant ce gala, ponctué de malaises involontaires. Pénélope McQuade et Laurent Paquin, qui prenaient la relève à l’animation, auraient été meilleurs s’ils avaient eu de bons textes.

Antoine Bertrand n’est peut-être pas l’homme le plus fort du monde, mais il est mauditement doué pour les remerciements de galas, comme dans tout le reste d’ailleurs. «Louis Cyr tenait la force de sa mère, moi aussi», a-t-il dit, en larmes. Des paroles qui prennent tout leur sens quand on sait que quelques heures plus tôt, il venait d’enterrer sa propre mère, ce qu’il n’a pas précisé sur scène. Le coanimateur de la soirée, Laurent Paquin, en est resté figé, incapable de lire son texte.

Le Jutra du meilleur acteur pour Louis Cyr a quand même été capable de faire des blagues, remerciant ses producteurs «d’avoir mis l’argent à l’écran et non pas dans vos Porsche… poches!» Et, technique toujours gagnante mais néanmoins sincère, il a remercié sa conjointe Catherine-Anne Toupin, sans qui son «Louis Cyr n’aurait pas été aussi bon». «Merci mon amour de me faire sentir bon, beau et fort», a-t-il dit devant une assistance conquise et émue.

Plus tôt, son partenaire de Louis Cyr, Guillaume Cyr, était aussi très inspiré en recevant son Jutra du rôle de soutien. «Le cinéma doit être riche et original, pis j’pense que ça passe par des nouvelles faces», a-t-il lancé, chaudement applaudi, avant d’ajouter: «Le jour où il va juste rester Transformer à voir dans nos salles, ça va être plate en sacrament.»

On ne peut pas parler d’un bon numéro d’ouverture entre Pénélope McQuade et Laurent Paquin. Des gags suivis de silences, justifiés la plupart du temps. N’est pas humoriste qui veut. Pas sûr que c’était nécessaire de nommer des noms de vedettes comme une liste d’épicerie. Quand un gag suit, parfait, mais quand on nomme pour nommer, c’est moins pertinent.

Personne n’a encore compris pourquoi Gabrielle Marion-Rivard n’était pas en nomination dimanche soir. Sacrée meilleure actrice de soutien, sa partenaire de Gabrielle, Mélissa Désormeaux-Poulin, ne l’avait pas oubliée. «Tu portes l’espoir pour plein de monde, tu répands l’amour partout où tu passes», a-t-elle dit, la gorge nouée, en plus de saluer Micheline Lanctôt, qui lui a donné sa chance dans une pub à sept ans.

Parlant de Micheline Lanctôt, son hommage a été marqué par des retrouvailles avec Ted Kotcheff, réalisateur du film L’apprentissage de Duddy Kravitz. La surprise a même un peu paralysé la cinéaste et actrice, dont le discours était très long. Beau petit film de Jean-Philippe Duval pour rendre hommage à son actrice d’Unité 9. Mais pourquoi avoir omis d’indiquer les titres des films?

C’est bien de laisser des grands noms du cinéma étranger rendre hommage aux réalisateurs québécois avec lesquels ils ont travaillé, mais leurs présentations étaient bâclées et mal filmées. Dustin Hoffmann n’avait clairement pas le goût d’être là.

Je ne suis pas sûr d’avoir compris le numéro à grand déploiement autour de Louis Cyr, sur un air de Bruno Mars entre autres. Mais l’arrivée soudaine de Claude Robinson, présenté comme «l’homme le plus fort du monde» par Laurent Paquin, a été saluée par une chaleureuse ovation. Beau flash ces clins d’oeil à Il était une fois Les Boys, présentant les personnages de grands films alors qu’ils étaient enfants, mais la présentation des trois jeunes comédiens du film sur scène était hélas, ratée.

«Je pense que je ne connais pas d’acteur qui ne rêve pas un jour de rencontrer son Denis Côté», a dit Pierrette Robitaille à propos du réalisateur de Vic + Flo ont vu un ours, qui lui a valu le Jutra de la meilleure actrice. Pas de réel emportement des gagnants à propos des difficultés du cinéma québécois, si ce n’est de ce plaidoyer de Micheline Lanctôt aux politiciens: «Les artistes et la jeunesse sont les forces vives de notre société. Ne les oubliez pas, pensez à eux, parce que c’est eux qui vont nous construire comme société.»

Pénélope McQuade et Laurent Paquin ne m’ont pas convaincu d’être les meilleures personnes pour animer les Jutra. Tout ça manquait de rythme, de mordant. Le gala de dimanche était loin du ratage de l’an dernier, mais il manque encore quelque chose pour qu’on accroche à ces Jutra.

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (25)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité