Richard Therrien

Archive de la catégorie ‘Galas’

Mardi 12 août 2014 | Mise en ligne à 16h42 | Commenter Commentaires (11)

Claude Robinson honoré aux Gémeaux

crobinsoncur

Les hommages dans les galas manquent trop souvent d’émotion, mais ça ne devrait pas être le cas quand Claude Robinson recevra le Grand prix de l’Académie aux Gémeaux, une reconnaissance pleinement méritée. L’ovation sera longue pour ce créateur qui a suscité l’admiration durant sa longue bataille devant la justice pour plagiat de son oeuvre.

L’Académie juge que Claude Robinson «a permis aux artistes du cinéma et de la télévision d’être mieux protégés contre quiconque serait tenté de s’approprier leur oeuvre à l’étape du développement».

Contrairement aux années passées, l’hommage sera prononcé au gala du soir, animé par René Simard le 14 septembre prochain sur ICI Radio-Canada Télé, et non dans celui de l’après-midi.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Lire les commentaires (11)  |  Commenter cet article






Dimanche 27 avril 2014 | Mise en ligne à 23h23 | Commenter Commentaires (37)

Abus de selfies pour une trop longue soirée

galartismariotessier

Mario Tessier avait annoncé un gala fou fou fou, plus drôle que l’an dernier. Il n’a hélas pas livré la marchandise pour ce 29e Gala Artis décevant, beaucoup trop long – 3h20 –, abusant des selfies, et où Guylaine Tremblay et Claude Legault ont confirmé leurs titres de préférés du public avec deux trophées chacun.

Gagnant pour son rôle dans Un sur 2, Legault s’est rappelé de ses huit ans à être refusé aux auditions, où tous les rôles allaient à Francis Reddy. «Merci de me laisser vieillir en face de vous», a lancé Guylaine Tremblay, espérant exercer le métier pour encore 30 ans. Transportée par six acteurs d’expérience, Janine Sutto, 93 ans bien sonnés, a remis à notre Marie nationale son 15e trophée Artis.

La soirée a commencé du mauvais pied avec un numéro d’ouverture bancal – les Satiriques nous manquaient. Mauvaise idée que de confier à Marcel Sabourin, Véronique Le Flaguais et Michel Dumont – de bons acteurs au demeurant – la mission de trouver la personnalité à envoyer sur Mars, et surtout d’aussi mauvais textes. C’est tout le trio qu’on aurait fait monter dans la navette. Et on a dû se taper leurs blagues plates à plusieurs retours de pause. Misère.

Le monologue d’ouverture de Mario Tessier n’était guère mieux. Beaucoup de gags ratés pour un auditoire pourtant réceptif. «Profitez de votre soirée, ça change tellement vite dans le showbiz, vous serez peut-être plus là l’année prochaine», a lancé l’humoriste aux nouveaux conjoints des vedettes dans la salle. Le commentaire se retournera peut-être contre lui. À ce propos, Julie Snyder était assise avec son ex-conjoint et nouveau député de Saint-Jérôme, Pierre Karl Péladeau. De quoi réalimenter la machine à rumeurs.

Pourrait-on, de grâce, nous donner congé avec les selfies? Il n’y avait rien de plus énervant dimanche de les voir les uns après les autres abuser du procédé, jusqu’à Gino Chouinard, qui avait du mal à ajuster son téléphone.

Doublé pour Unité 9 dès le début de la soirée. Beau cadeau d’anniversaire pour Paul Doucet qu’un tout premier trophée Artis pour son rôle d’aumônier de la prison, et plus prévisible, l’autre remis à Guylaine Tremblay. Cinq trophées iront à des artistes d’ICI Radio-Canada Télé, 10 à TVA et LCN, un à V et un à VRAK, Hélène Florent comptant pour La galère et Toute la vérité.

Le meilleur gag de la soirée revient à Véronique Cloutier, qui a lancé à son mari Louis Morissette: «Je vais présenter les nommés pendant que les gens de TVA se demandent t’es qui.» Les meilleurs remerciements? Ceux de Martin Matte: pleins de beaux malaises, sur Les Parent, dont on a fait le tour après sept ans, et sur le «très bon» numéro de présentation des deux hommes en or, Patrick Lagacé et Jean-Philippe Wauthier. «Si le petit garçon que j’étais avait eu l’amour qui lui était dû, j’aurais pas été humoriste», a-t-il lancé à ses parents, à la blague, bien entendu.

Plutôt sympathique ce numéro où les quatre finalistes de La voix chantent pour les artistes de la catégorie des variétés, et l’apparition surprise de Ginette Reno. Charles Lafortune est revenu sur les remous causés par la victoire de Yoan, demandant aux fans de féliciter leurs préférés plutôt que «de chier su’a tête de l’autre qui a chanté à côté».

Parmi les rares moments drôles, j’ai aussi bien aimé le duo d’enfants, le petit Philippe et la Laurie de Mémoires vives, Émilie Bierre, se payant la tête des artistes d’émissions jeunesse. Absolument charmante, cette vidéo réunissant les vedettes en nomination pour le prix Artis des personnalités féminine et masculine sur la chanson d’Alex Nevsky, On leur a fait croire.

Très étonné du trophée de Denis Lévesque, étant donné le rôle joué par ses collègues dans la même catégorie, particulièrement Alain Gravel, qui l’avait emporté l’an dernier. Lui-même paraissait très surpris. Dave Morissette a dédié son trophée au collègue Albert Ladouceur, avant de fondre en larmes en remerciant sa blonde.

On ne peut discuter le choix du public, mais celui-ci n’a pas fait preuve d’audace cette année, récompensant souvent les mêmes. Très content cependant pour Éric Salvail, premier artiste de V à remporter un trophée, pleinement mérité, et qui a battu Véronique Cloutier et Guy A. Lepage, ce qui n’est pas rien.

LE GALA ARTIS EN CHIFFRES
Ce n’est pas dimanche que le record de 20 trophées appartenant à Patrice L’Écuyer a été battu. Mais Pierre Bruneau s’en approche de plus en plus avec sa 16e statuette. Il demeure la troisième personnalité la plus récompensée de l’histoire du Gala Artis, Jean-Luc Mongrain conservant la deuxième position avec 18.

Guylaine Tremblay consolide son statut d’actrice la plus récompensée avec ses 14e et 15e trophées. Du côté des acteurs, Claude Legault égalise la marque de Denis Bouchard, désormais à huit trophées chacun. Paul Doucet a été le seul à vivre son baptême de victoire au Gala Artis.

Éric Salvail avait gagné en 2007, 2008, 2009, 2010 et 2012, mais toujours pour des émissions de TVA. Il devient le premier artiste de V à remporter un trophée Artis. Septième statuette pour Gino Chouinard, mais 14e pour un animateur de Salut, bonjour!, Guy Mongrain et Benoît Gagnon ayant aussi gagné par le passé.

La catégorie des émissions d’affaires publiques, remportée ces trois dernières années par des personnalités de Radio-Canada, retourne aux mains de TVA. Les deux précédents trophées de Denis Lévesque remontaient à 2008 et 2009.

À son 10e Artis comme Sophie Lorain, Charles Lafortune n’est plus qu’à un trophée de Claire Lamarche et Guy A. Lepage, qui en ont chacun 11. Martin Matte, dont la dernière récompense remontait à 2005 pour Caméra café, obtient un deuxième trophée pour Les beaux malaises.

En sports, où Dave Morissette l’emporte pour une troisième année, le public récompense systématiquement des personnalités de TVA depuis 2003, sauf en 2009, année où Pierre Houde de RDS a fait la différence.

Le compte rendu de Tout le monde en parle sera de retour pour la dernière de la saison dimanche prochain.

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (37)  |  Commenter cet article






Vendredi 18 avril 2014 | Mise en ligne à 5h00 | Commenter Commentaires (6)

René Simard de retour aux Gémeaux

simardgemeaux

Satisfaite de son travail l’an dernier, l’organisation des Gémeaux annoncera la semaine prochaine que René Simard reprendra l’animation de son gala annuel en septembre sur ICI Radio-Canada Télé, m’apprennent mes informateurs. Pour ses premiers Gémeaux en 2013, l’animateur s’était prêté à un grand numéro d’ouverture style Broadway et à une hilarante fausse téléréalité mettant en vedette sa propre famille.

Mais ne comptez pas trouver Unité 9 et La voix dans les catégories principales; même si l’Académie s’est engagée à revoir ses règlements en profondeur, nous n’en verrons pas les effets avant le 30e anniversaire en 2015. Dans une lettre envoyée cette semaine aux membres, dont nous avons obtenu copie, le président Richard Speer annonce une vaste consultation, qui s’échelonnera jusqu’en septembre, et confiée à cinq comités présidés par des membres du conseil. Le réalisateur Alexis Durand-Brault dirigera l’un d’eux, chargé d’évaluer la pertinence d’une nouvelle catégorie récompensant le casting. Le directeur des dramatiques de Radio-Canada, André Béraud, présidera un comité qui évaluera les catégories de fictions, la différence entre téléromans et téléséries étant de plus en plus ténue.

Cette consultation ne s’adressera pas exclusivement aux membres de l’Académie; les dissidents pourront, s’ils le souhaitent, prendre part aux discussions. Julie Snyder, Fabienne Larouche, Renée-Claude Brazeau et TVA auraient donc l’occasion d’expliquer les raisons pour lesquelles ils ont décidé de ne plus inscrire leurs productions aux Gémeaux.

Suivez-moi sur Twitter.

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2013
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728  
  • Archives

  • publicité