Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 12 septembre 2017 | Mise en ligne à 15h32 | Commenter Commentaires (42)

    Record pour District 31

    picarddelorme

    Le premier épisode de la saison de District 31 a fracassé un record d’écoute, retenant 1 399 000 téléspectateurs, avides de connaître enfin le sort de Nadine et Patrick. L’émission d’ICI Radio-Canada Télé a été la plus regardée lundi soir, tous réseaux confondus.

    TVA a dominé tout le reste de la soirée. À 19h30, Boomerang (954 000) l’a emporté sur la première de Trop (661 000).

    À 20h, L’Échappée obtient le deuxième meilleur score de la soirée avec 1 112 000 fidèles contre 604 000 pour la première de Faits divers.

    À 21h, L’imposteur – la suite (891 000) conserve la position de tête devant la première d’Olivier (675 000).

    Ce week-end, c’est à LCN que le public a suivi en majorité la couverture de l’ouragan Irma. Samedi, la chaîne a été suivie par 204 000 téléspectateurs, avec 13,3% de parts de marché contre 4,8% pour ICI RDI. Le lendemain, LCN en a retenu 211 000, pour 12,6% contre 6,4%.

    Suivez-moi sur Twitter.

    Consultez QuiJoueQui.com.


    • Assez indécent monsieur Therrien qu’on se serve de la misère humaine générée par l’ouragan Irma pour mettre en compétition deux reseaux de télé en se donnant la peine de mesurer et de commenter les cotes d’écoute…ce n’était pas de la fiction mais la réalité…

    • Je ne suis pas du tout surpris. Pour ce qui est des autres émissions, je ne les pas regardé.
      Comme je l’écrivais hier: quel départ canon, ça s’annonce très bien pour une deuxième saison des plus interressantes.

    • Vraiment pas une surprise avec tout le battage publicitaire qui a été fait. Même moi j’ai regardé les 5 premières minutes pour voir s’ils étaient vivant avant de changer de poste puisque je ne regarde pas District 31.

      Et le Tricheur à 18h30, est-ce toujours aussi populaire après 7 ans? Quels sont leur côte d’écoute?

    • A peine 675 000 pour le petit Olivier. Oh boy. Oh petit boy. Ca ne fera pas long feu cette série

      L’ouragan. Pu capable d’entendre Bazzo nous dire ad nauseam que c’était dû au réchauffement de la planète. Qu’est-ce que la Reine du Plateau connait dans le CO2?

    • Faits Divers et Olivier, encore deux productions exceptionnelles de grande qualité. Dommage qu’elles ne soient pas diffusées par TVA, elles manqueront un peu d’auditoire, c’est comme ça.

    • Faits divers: Je ne sais pas encore trop quoi penser. L’épisode était intéressant mais je ne suis pas certaine d’apprécier le style. Je suis curieuse parce qu’Isabelle Blais est une très bonne actrice et elle choisit bien ses rôles habituellement. Je vais laisser une chance au coureur.
      Olivier: Bien que j’ai apprécié toutes les productions de Serge Boucher (Aveux, Apparences, Feux), je suis moins intéressée à celle-là parce que ce n’est pas une histoire de son cru. Selon les résumés et les critiques ça avait l’air larmoyant. Je vais voir plus tard si ça m’intéresse.

    • @alcidejo
      Les cotes d’écoute sont mesurées à toutes les semaines. Et le fait de les commenter n’enlève rien au drame humain qui s’est produit. Donc, elle est ou l’indécence ?

    • @Unite69

      Bazzo n’habite pas le Plateau. Si elle est reine d’un arrondissement ce serait celui d’Ahuntsic

    • ..@montrealaise,12 septembre 2017,23h45:«Bazzo n’habite pas le Plateau. Si elle est reine d’un arrondissement ce serait celui d’Ahuntsic.»

      Mais le «Plateau», ça n’est plus exclusivement un lieu physique, c’est aussi un qualificatif désignant un état d’esprit, une posture intellectuelle, un petit «je ne sais quoi» qui distingue ceux qui «l’ont» de ceux qui ne «l’ont pas». Ce n’est pas le lieu où on accroche son chapeau à la patère qui est déterminant. On peut avoir une adresse à l’île Perrot et être quand même tout à fait «Plateau» dans son comportement, ses idées, ses prises de position, ses amitiés.

    • A distric31,ou é zoelleLagrande ?Monsiueux heinz 47,explication requise ???

    • Je ne sais pas ce que les gens trouvent à H. Bourgeois Leclerc.
      Mon dieu qu’elle ne fait pas police (la seule).
      Si je me fie à ce qui se déroule, elle achève.

    • “avides de connaître enfin le sort de Nadine et Patrick.”

      Vous ne l’avez pas marqué dans votre titre?

    • Bonjour M. Therrien

      Je suis toujours en accord avec le proverbe : Les goûts ne sont pas à discuter mais à améliorer . Alors pour ma part , je me fiche complètement des cotes d’écoute et j’écoute ce qui me plaît .Je trouve indécent cependant de voir TVA toujours essayer de barrer les émissions préférées d’un autre poste , en mettant en compétition et aux mêmes heures les leurs . Je suis chanceuse car j’ai le moyen d’enregistrer ce que je désire écouter . Le fait que TVA a décidé de mettre les émissions L’Échappée et L’Imposteur aux mêmes heures que celles de Radio-Canada a fait en sorte que , pour moi , même si je peux les enregistrer , j’ai tout simplement décidé de les ”flusher ” voilà ! J’ai plusieurs personnes dans mon entourage qui ont agit de la même manière que moi . Bonne soirée de télévision à tous !

    • Bonne série. Mais peut-on m’expliquer comment Laurent, lui qui s’est évadé de prison, se retrouve avec les commissaires sur l’écoute électronique ?
      Je veux bien des intrigues mais faut tout de même que ca soit crédible.

    • @danielp

      La réponse ce soir !

    • Et voilà, Jeanne sur le toit comme je l’avais prédit. Je réitère: les punchs sont trop prévisibles dans nos séries québécoises…

    • Ce qui est surtout impressionnant dans les cotes d’écoute du weekend, c’est que LCN a dépassé Radio-Canada et V.

    • @danielp Plusieurs possibilité

      1. Laurent s’est livré et a négocier ses conditions de détention en échange de renseignement sur l’écoute électronique.

      2. Son évasion c’était de la frime (rappeler vous comment ce fût facile de déjoué son gardien) afin de mettre de la pression sur Nadine et le 21, les évènements avec Kévin ayant peut-être retardé les opérations.

      3. On l’a retrouvé pendant les 6 mois qu’on as pas vue.

      4. Luc Dionne n’est pas un imbécile, il peut évidemment tourner les coins rond et faire un peu de fiction pour des fin de dramatisation mais il est quand même assez bien informé pour ne pas écrire n’importe quoi.

    • @jeanfrancoiscouture [le «Plateau», est aussi un qualificatif désignant un état d’esprit, une posture intellectuelle, un petit «je ne sais quoi» qui distingue ceux qui «l’ont» de ceux qui ne «l’ont pas». ]
      -
      Vu de même, mouais… mais il y a de la surenchère de la perception du “Pléteau”, kom ki disent. En fait, il y a plusieurs “Plateau” dans le temps et dans l’espace. Le Mile End n’est pas le Plateau autour de La Banquise et du Parc Lafontaine et ce dernier n’est pas le Plateau proche des anciennes shop Angus. Celui de Michel Tremblay ne ressemble plus au Plateau d’aujourd’hui sauf les façades extérieures des maisons.

      Je n’habite pas le Plateau mais celui que je fréquente (ou que j’ai beaucoup fréquenté) danse aux Tam-Tams du Mont-Royal; il mange dans les rôtisseries portugaises ou chez Rites berbères; il se recueille devant la maison de Leonard Cohen et il danse encore au Balattou ou chez Keur Samba. Les gens s’invitent sans fla-fla à manger le dimanche matin dans l’appart de l’un ou de l’autre. Il y a de la chaleur humaine et, parfois, des liaisons dangereuses soudaines et éphémères ;-) “Mon” Plateau est celui de feu Lhasa de Sela que j’ai vue débuter dans de toutes petites salles intimes rue St-Laurent. C’est celui de la partie Ouest, De Parc à St-Laurent. Il y a beaucoup de brasse-camarade et de fratenité mais peu de prétention.

      En souvenir de Lhasa de Sela, ma reine du Mile End, décédée trop jeune:
      https://www.youtube.com/watch?v=KqSGIRo9VKE

    • Suis-je le seul à avoir trouvé l’épisode de Unité 9 complétement surréaliste. (Et svp ne me dites pas …c’est sûr, c’est de la TV)

      D’abord, elle était finalement sur le toit. Aucun policiers, aucun gardien n’a pensé aller voir sur le toit ? Et pourquoi ne s’est-elle pas présenté du côté des médias en criant haut et fort son indignation pour être certaine de se faire écouter ????

      Ensuite, le journaliste qui se fait enfariné comme un étudiant de 6e année. Non mais en aucun temps il pense à parler à son pupitre – sa rédaction – pour leur demander un enlignement. Pis en aucun temps, le pupitre le rappelle pour lui demande où il en est dans son reportage ? Ben non, monsieur le reporter prend toutes les décisions tout seul…

      tellement invraisemblable…..

    • Unité 9
      Écrit après un méchant buzzz.
      Aucunement vraisemblable.
      Évadée sur le toit sans que les policiers y aillent
      Chantage sur le journaliste par le directeur. Journaliste qui n’a pas suivi un cours de journalisme 101 et qui se laisse manipuler.
      Visite de Marie Lamontagne au penitencier. Elle vit à Montreal, la prison est loin de toute ville et elle arrive en même temps que les journalistes.
      Ça manque autant de crédibilité que Batman, même pour une émission de télé.

    • @montrealaise
      Merci pour ce portrait nuancé de ce qu’est le Plateau. Ça fait changement des clichés sur “la clique…”

    • @Heinz1957

      Plaisir :)

    • @
      danielp

      13 septembre 2017
      11h24

      “Bonne série. Mais peut-on m’expliquer comment Laurent, lui qui s’est évadé de prison, se retrouve avec les commissaires sur l’écoute électronique ?
      Je veux bien des intrigues mais faut tout de même que ca soit crédible.”

      D’après moi, c’est un cas de ‘un chum c’est un chum’. On verra ce que Luc Dionne a trouvé pour expliquer ça. Mais j’ai bien aimé le revirement!

      Concernant Unité 9, entre vous pis moi……c’est rendu plate! Aucun bon sens. Mémoires Vives clanche la série de prison à 100 milles à l’heure, malgré ses longueurs. Est-ce la semaine prochaine qu’ils vont finalement ouvrir le congélateur? Ça m’en a tout l’air.

    • @ tous On attend quoi pour se débarasser de la “blondo “elle fait tellement insignifiante !

    • @montrealaise 12:44 hres: beau texte, bien écrit. Avec cœur.

    • ..@montrealaise: Intéressants vos distinguos sur le concept de Plateau. J’ai bien apprécié.
      Et merci pour la référence à Lhasa de Sela. Cela fera bientôt huit ans déjà qu’elle est partie. Comme le temps passe. Je vais ressortir la Llorona de mon armoire à CD et l’écouter tranquillement avec plaisir.

    • Le rôle tenue par M.L. Blondeau est peu crédible, lieutenant detective a 30 ans? lol H.B. Leclerc pas mieux, même M. Charette et S. Delorme paraissent jeunot, Guildor Roy est correct.

    • avez vous vu le premier épisode de Mémoires Vives? L’auteur est manifestement au bout du rouleau et en pannes d’idées. Et ce n’est que le premier épisode. Pour ce qui est de la production, disons qu’en comparaison avec d’autres séries, dont notamment sur Netflix, celle de Mémoires Vives ressemble davantage à de la télé communautaire plutôt que professionnelle. Ils ont coupé dans les budgets et ça paraît.

    • ..@anggus, «Le rôle tenue par M.L. Blondeau est peu crédible, lieutenant detective a 30 ans?»

      N’oubliez pas que nous somme entrés il y a quelque temps dans une époque où la présence équitable voire la plus stricte parité en nombre fait désormais partie des critères de sélection. Et si une personne est brillante et bien formée, avec une dizaine d’années d’expérience, elle peut gravir les échelons assez rapidement. Les diverses autorités publiques sont sommées par le politique d’éliminer la discrimination et favoriser la présence équitable.

      Et pour ma part, je ne trouve pas que M-L. Blondeau manque de crédibilité dans son rôle de jeune officier. Certains pourraient lui reprocher son petit caractère, voire un certain côté «tête de cochon» mais c’est justement ces qualités qui lui permettent de tenir le coup dans un milieu pas facile.

      Et rappelez-vous l’époque de l’arrivée des baby boomers sur le marché du travail. Il y en a eu toute une cohorte qui a gravi les échelons très rapidement. Des gens en poste de responsabilité à moins de 30 ans, il y en a eu tout plein et personne ne s’en faisait des complexes. On grimpait vite et on en était plutôt fiers.

      Alors, quand je vois des jeunes, hommes ou femmes, dans des rôles de direction, dans la fiction ou dans la réalité, je me reporte à cette époque «baby boomeuse» et je me dis que c’est bien correct de les voir monter dans l’échelle, à condition d’être vraiment capable de faire le boulot. Et cette jeune cadre de police m’a l’air de «faire la job». En se rappelant que tout ça, «c’est juste de la télé.»

    • @Charlev
      Lietteville … loin de la ville ? Ils y vont en autobus. Ca doit être l’équivalent de St-Vincent-de-Paul.
      Et le journaliste n’a surement pas fini avec Despins. Il va l’avoir dans le détour.

    • En ce qui concerne une bonne portion des téléséries, qu’elle soit des É.U. ou du Québec, c’est comme du papier de toilette déroulé jusqu’au rouleau. Faut pas oublier que pour atteindre la plus grand auditoire l’age mental est bien bas.

    • @observateur
      Et qu’est ce qui trouve grâce à vos yeux et vos oreilles? Mon âge mental est pas trop bas et j’ai l’esprit ouvert…

    • @princedelanoirceur et @jeanfrancoiscouture

      - Prince, il m’est doux de parler de ce coin de la ville. J’y ai trouvé des amitiés fraternelles et rencontré l’amour, il y a 25 ans déjà, aux tam-tams du Mont-Royal. Nous sommes toujours ensemble. Quelques mois après notre rencontre j’écrivais ceci dans mon agenda: «Dès le premier jour, sur la montagne, j’ai su que je pourrais t’aimer… Nos yeux s’appelaient.»

      Merci de votre bon mot.

      - Jean-François, je vous lis assidûment. Votre apport sur les blogues de La Presse est précieux. Un modèle sur l’art de dire les choses dans un français impeccable, de façon argumentée et claire, sans jamais tomber dans le dénigrement des personnes concernées. Merci :)

      - – - –
      Bon, on est loin du sujet proposé. Disons rapidement qu’il sera intéressant de voit qui gagnera dans District 31 au sujet des entourloupettes de la sergent-détective Isabelle Roy (Bourgeois-Leclerc) et d’une bonne partie de son entourage “professionnel”: la Vérité ou la Protection des policiers entre eux ? À suivre.

    • @Observateur, vraiment! vous avez vu The wire, The fall, true détective (série 1), River,minuit le soir , 19-2 etc… ? et tant qu’a moi district est une excellente série surtout avec les budget réduit d,aujourd’hui. Les séries sont rendue bien meilleure que ce qui se fait au cinéna de nos jours.

    • @ ajg31, je prends la balle au bond. Le pont, Fortier, Omerta, Broadchurch.

    • Chéri qu’est-ce qu’il y a sur le programme ce soir? (elle:) La TV ou la gastro. (Lui:) Ah non, pas encore la TV…

    • @
      Vas sur un blogue, n’importe quel. Lance un chapeau en l’air. N’importe quel style ou forme. À coups sur un idiot vas se jetter dessus et s’ empresser de le porter. Q.E.D

    • @Observateur.
      J’avoue avoir du mal à vous suivre. Ça doit être à cause de mon âge mental.

    • @Observateur
      Ça veut dire quoi Q.E.D ?

    • ..@montrealaise,15 septembre 2017,01h24:

      Merci. :-)

    • ..@Heinz1957: « Ça veut dire quoi Q.E.D ?»
      C’est Quod Erat Demonstrandum». C’est la version en Latin, (elle même issue du Grec ὅπερ ἔδει δεῖξαι) de notre CQFD. «Ce Qu’il Fallait Démontrer»

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2017
    L Ma Me J V S D
    « août    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives