Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 20 mars 2017 | Mise en ligne à 14h52 | Commenter Commentaires (23)

    Indice UV: le nouveau rendez-vous de Withenshaw et Tessier

    indiceuv

    On connaît maintenant le titre de la nouvelle quotidienne estivale animée par Anne-Marie Withenshaw et Mario Tessier: Indice UV. On souhaite qu’il soit élevé durant la belle saison.

    Diffusée en semaine de 16h30 à 18h sur ICI Radio-Canada Télé, l’émission commencera plus tard dans la saison, à partir du 5 juin. Entrée principale sera donc prolongée jusqu’à cette date, dans la case de 16h à 17h30, suivie de Silence, on joue!

    Indice UV succède à Cap sur l’été et Par ici l’été, qui ont connu chacune deux saisons. On en sait très peu de choses pour l’instant, à part que le duo d’animateurs recevra des invités dans un lieu public, autour d’une table.

    Permis de chanter, qu’animait Mario Tessier à V l’automne dernier, ne sera pas de retour. Par contre, C’est juste de la TV, qu’anime Anne-Marie Withenshaw à ICI ARTV a été renouvelée.

    Suivez-moi sur Twitter.

    Consultez QuiJoueQui.com.


    • Avec des animateurs/trices de l’ excellente qualité d’Anne-Marie Withenshaw, ça me donne le goût de regarder notre télé… mais avec des animateurs comme Mario Tessier, ça ne me donne pas du tout le goût…

      Mario Tessier = turn OFF… turn the TV OFF… finalement…

    • Je ne comprend pas pourquoi Radio-Can tente de renouveler une formule qui ne marche jamais depuis la fin des Kiwi et des hommes, d’ailleurs je n’ai jamais compris le retrait de cette émission étant donné que ses sucesseurs ont tous failli à la tâche les un après les autres et cette émission avec ce nouveau duo d’animateur ne feras pas exception à la règle.

    • Tellement dommage pour Mme Withenshaw qu’elle soit obligée de travailler avec Tessier. Il essaie de se trouver une niche depuis la fin des Grandes Gueules et à date seul M. Gaudette a réussi à bien le faire. Il est resté fidèle à lui même. Tandis que Tessier changeait de registre selon le poste où il était invité.

      Encore dommage pour Madame Withenshaw…

    • Tessier après les grandes gueules, c’est l’équivalent de David Lee Roth après Van Halen…
      Vide, insipide, mais un grand sourire béat dans le visage d’un homme qui s’étonne encore et encore d’avoir un job…

    • “Indice U.V.”. U.V. pour Union Vide !

    • De 16h30 @ 18h00??? Coudonc, c’es tu juste moi qui est pas normal ou qui a une vie assez intéressante pour ne pas m’installer devant ma télé a 16h30, L’ÉTÉ?? Simonac, le soleil se couche a 21h l’été… Émissions complètement prévisible, un invité, une recette, une chronique livre, une chronique ‘’sortir”…. blah blah blah. Domage, j’aime bien Anne-Marie, elle mérite mieux qu’un ramassis de chroniqueux avec des recherchiste en stage pour job d’été.

    • Withenshaw, je l’aime mais tessier quel être insignifiant on nous le met toujours en pleine face
      POURQUOI .pourvu qu ils soit humoristes envoye ont te prend qui mène a radio Canada un humoriste

    • Un autre duo improbable. Comme jean-Luc mongrain était l’éteignoir de l’autre dame là.

    • Whitheshaw est en difficulté de carrière. C’est une chroniqueuse variété comme McQuade, alors c’est quand même bien dans sa branche. Ça prenait quelqu’un pour donner plus d’humour, plus de légèreté, mais Tessier… Demandez-vous pas pourquoi ils sont revenus à la radio après en être parti.

    • Hors sujet. J’ai regardé avec intérêt la dernière de la saison des «pays d’en
      haut» hier soir. J’ai une question qui me trotte dans la tête depuis le début
      de cette deuxième saison, et peut-être que quelqu’un pourrait me répondre;
      est-ce que trame de la série reprend l’histoire de Claude Henri Grignon (sans
      les censures de l’époque) ou la nouvelle mouture est-elle modifiée, un peu,
      beaucoup, pour être plus contemporaine.
      Sinon, j’ai très hâte à la troisième saison !

    • Hahaha, l’opinion est tellement unanime que Wittenshaw est bonne, Tessier est plate, et l’été on a autre chose à faire que regarder la télé!

      De 16h à 20h l’été c’est le meilleur moment qui existe. Le soleil est toujours présent mais pas trop fort, il fait chaud même s’il pleut… Oubliez ça la télé…

    • @
      cinefilm

      21 mars 2017
      11h21

      Hors sujet. J’ai regardé avec intérêt la dernière de la saison des «pays d’en
      haut» hier soir. J’ai une question qui me trotte dans la tête depuis le début
      de cette deuxième saison, et peut-être que quelqu’un pourrait me répondre;
      est-ce que trame de la série reprend l’histoire de Claude Henri Grignon (sans
      les censures de l’époque) ou la nouvelle mouture est-elle modifiée, un peu,
      beaucoup, pour être plus contemporaine.
      Sinon, j’ai très hâte à la troisième saison

      La série est une libre adaptation de l’ancienne version télévisé, l’auteur reprend certain évènement comme Alexis à la mairie, la mort de Ben ducresson, le mariage de Séraphin et Donalda, les frasque de Bidou Laloge (beaucoup plus dangeureux et irresponsable) les ambitions du curé Labelle etc il y’a également des nouveaux personnages comme le frère d’Alexis, d’autre prenne plus d’importance que jadis et certain beaucoup moins… bref l’auteur pige à travers certain passages pour refaire une histoire plus adapter au goût du jour mais en respectant l’époque de l’histoire.

    • @gaetanjulien
      Merci des précisions !
      (j’ai un vague souvenir de la série originale mais je constatait qu’on reprenait
      certains éléments et qu’on en apportait d’autres)

    • @ elvince

      Vous avez tellement raison!

      Imaginez quand même le salaire de ces deux là combinés!… en plus de tout ce qui sera déboursé pour les invités…

    • @cinefilm
      Je n’ai pas lu le roman de Claude-Henri Grignon, mais je doute fortement qu’un de ses personnages féminins se soit fait avorter.

    • @cinefilm
      Je n’ai pas lu le roman de Claude-Henri Grignon, mais je doute fortement qu’un de ses personnages féminins se soit fait avorter.

      C’est justement là la différence, l’auteur à rajouter des éléments qui existait à l’époque mais que Monsieur Grignon ne pouvait pas évoquer à cause de la censure, et l’avortement en était un, même chose pour les rapports homosexuel.

    • @toutpartout

      Il y a fort longtemps de cela j’ai lu le roman. Je ne me souviens pas de grand chose, mais le dernier film qui a été fait avec Roy Dupuis pour Alexis se terminait de la même façon que le roman: Donalda meurt d’une pneumonie non soignée (on se demande pourquoi) et Séraphin meurt dans sa maison en feu.

      Je me souviens avoir lu que Claude-Henri Grignon avait indiqué que pour Séraphin il s’était inspiré de trois personnes qu’il avait connu.

      Dans la première série, on n’aimait pas Séraphin, dans la nouvelle j’aimais le détester, mais maintenant je le déteste vraiment. Le Séraphin de la première série n’était pas aussi ignoble, et le curé Labelle avait le dessus sur lui.

    • ” …à part que le duo d’animateurs recevra des invités dans un lieu public, autour d’une table”.

      Mais quelle belle idée originale !!

    • @gaetanjulien, cinefilm

      C’est clairement une relecture de l’univers de Grignon. C’est un reboot qui tient compte de notre capacité d’aborder des sujets que Grignon n’aurait jamais pu effleurer en son temps. Ça donne lieu à des anachronismes langagiers un peu étonnants et à certains dérapages historiques, mais pour le reste, ça donne de la télé somme toute correcte, sans doute plus près de certaines réalités sur le plan humain.

    • @julien
      L’autre jour j’avais sursauté en voyant 2 lesbiennes dans les Pays d’En-Haut. Que diantre!!
      Hier, quand j’ai vu Donalda se faire avorter, je me suis dit qu’il n’y a plus aucune limite à la relecture d’une oeuvre.
      M. Therrien ne semble pas écouter Les Pays D’en-Haut qui est la meilleure série de l’année au Québec même si Alexis et Donalda ne sont pas joués par des comédiens à la hauteur des rôles (tous les autres parcontre sont excellents)

    • (encore hors sujet)
      @toutpartout
      «mais le dernier film qui a été fait avec Roy Dupuis pour Alexis se terminait
      de la même façon que le roman»

      J’ai vu le film l’année de sa sortie, merci du commentaire qui me donne un
      repère sur ce qu’était le roman de Grignon. Parfois les adaptations cinéma
      sont loin de l’original. La question qu’on pourrait se poser c’est si la série va
      se terminer de la même façon que le roman (avec la mort des deux person-
      nages principaux).

      D’accord avec vous sur le nouveau Séraphin; la première saison on se dit
      qu’il n’est pas trop « méchant » mais cette année ça se corse un peu plus.
      Bravo à Vincent Leclerc pour son jeu tout en subtilité !

    • @ cinefilm. Le film avec Roy Dupuis est une adaptation du roman, la nouvelle série télévisé est une adaptation de l’ancienne série, c’est pas exactement la même chose malgré les nombreuses similitudes.

    • @ gaetanjulien_19h45
      Vous avez raison, on y perds presque son latin ! :-) Difficile parfois de ne pas
      comparer les différentes versions ou même le jeu des comédiens. (De mémoire
      Pierre Lebeau avait fait une bonne interprétion de l’ignoble Séraphin.)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2017
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives