Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 19 novembre 2014 | Mise en ligne à 14h01 | Commenter Commentaires (94)

    Cri du coeur de Charles Tisseyre

    Beaucoup d’émotion au cours de l’Assemblée publique annuelle de CBC/Radio-Canada ce midi au studio 47 à Montréal. Une rencontre chaotique et houleuse, que le public pouvait suivre sur le Web.

    En réponse à une question de l’animatrice de l’événement, Rebecca Makonnen, Charles Tisseyre s’est emporté et lancé ce cri du coeur. À son avis, comment procéder au virage numérique, la marotte du pdg Hubert T. Lacroix, sans réinvestir dans l’entreprise?

    «Ceux qui seraient le fer de lance, le moteur de ce lancement-là, les jeunes, on les fout à la porte!»

    M. Tisseyre affirme que les compressions l’ont obligé à commencer sa saison de Découverte trois semaines plus tard. Une émission sur quatre est une rediffusion. «Il faut que ça cesse, et que le gouvernement comprenne que Radio-Canada/CBC est une institution capitale dans ce pays, et il faut nous soutenir!» a-t-il dit, sous les applaudissements.

    L’ambiance était pour le moins tendue lors de cette assemblée annuelle, qui réunissait Hubert Lacroix, le président du conseil d’administration, Rémi Racine, de même que six panélistes. À un moment, Fabienne Larouche a admis être «très mal à l’aise», pensant ne pas être à sa place sur la scène.

    Un intervenant de la salle a réclamé la démission d’Hubert Lacroix, et lui avait même rédigé sa lettre, qu’il lui a remise en mains propres.

    Suivez-moi sur Twitter.

    Consultez QuiJoueQui.com.


    • À un moment, Fabienne Larouche a admis être «très mal à l’aise», pensant ne pas être à sa place sur la scène.
      On l’aurait été à moins…C’est dans ce genre de gras que RC devrait couper.

    • Ça ne changerait strictement rien que Lacroix démissionne. Le problème est en aval. Lacroix est une marionnette grassement payée pour aller au front et servir les desseins du gouvernement fédéral conservateur, dont le principal, au plan de la culture, est l’affaiblissement culturel des Québécois, dans le cadre d’une stratégie globale (affaiblissement économique – Commission nationale des valeurs mobilières – et affaiblissement politique – réforme électorale) visant à accélérer leur assimilation et, par le fait même, leur disparition.

    • On coupe Découverte et le service des nouvelles mais on fait 11 saison de l’auberge du chien noir, on paie des beaux voyages à nos artistes pour retrouver leurs ancêtres et on achète des séries pour mal les traduires. Reste juste à couper dans le sport… Ah ben non, c’est fait çà aussi.

    • Dommage qu’il n’était pas à TLMP ce dimanche. Les coupures ne semblent pas affecter tout le monde de la même façon.

    • 1000 employés passés l`âge de la retraite. Protégeons les namis et crions à l`injustice

    • @ anti-ch_primaire: D’abord, je crois que vous voulez dire que le problème est en amont, pas en aval.

      Ensuite, “affaiblissement culturel des Québécois”, “accélérer leur assimilation (…) leur disparition”. Eh misère, vous vous pensez en 1763 avec la Proclamation Royale? Moi qui croyais qu’on en était revenus des méchants anglais. Ça a l’air que non…

      J’avoue que la culture n’est pas la tasse de thé des conservateurs, et c’est probablement un des plus gros points faibles de ce gouvernement. Et je trouve vraiment dommage qu’on sabre aussi froidement dans cette institution qu’est R-C et CBC, alors que ça devrait être le contraire. Par contre, je suis convaincue qu’il y aurait une autre façon de gérer les finances sans couper dans tout et dans la relève.

    • Pourquoi La Presse investi 60 M$ dans son projet de La Presse plus vous croyez? C’est pour diminuer les coûts de production des journaux. C’est un investissement pour faire des économies.

      De plus, les employés de La Presse ne sont pas syndiqués et ils n’ont pas le même régime de retraite que les employés de Radio-Canada. J’ai des amis qui travaillent pour SRC et de leur propre aveu, les conditions salariales et les avantages sociaux sont faramineux. C’est le problème de cette société d’État. La masse salariale est trop élevé et l’entreprenariat n’est tout simplement pas au rendez-vous, car les empoyés sont assis sur des emplois permanents. Quand ton salaire est garantie et ta retraite également, tu n’oses pas trop prendre de risque..!

    • Charles, tu lances un cri du cœur pour les jeunes employés de Radio Canada et tu nous lances du même cri que ça fait 40 ans que tu es à Radio Canada…ce ne serait pas le temps que tu laisses ta place comme devraient le faire les Anne-Marie Dusseault, Daniel Lessard qui en plus reçoit déjà sa pension , Simon Durivage, etc. Ce n’est pas de l’agisme , c’est qu’un moment donné, il faut savoir passer à autre chose.
      Et pourquoi vouloir competitionner le privé avec des émissions radio ou TV animées par des pigistes gagnant dans les 6 chiffres alors que plein d’employés maison pourraient le faire. Pourquoi la recherche de côtes d’écoute a tout prix.
      Oui il faut que Radio Canada demeure mais le recentrage sur sa vrai mission doit être fait avec un nouveau vent de jeunesse en évitant de se disperser à tout vent avec les coûts énormes que ça entraine.

    • Qu’est-ce que Fabienne Larouche foutait sur la scene???????

    • @anti_ch_primaire

      Je ne suis pas souvent d’accord avec vous mais cette fois ci je pense exactement la même chose :-)

    • Quelqu’un a des nouvelles de maman Michelle? Le Music Hall? Les Ivettes?
      Elle est rendue à 96 ans. Et doit voter toujours libéral…
      —-

      Michelle Tisseyre (née Mary Jane Michelle Ahern, à Montréal, le 13 mars 1918) est l’une des personnalités marquantes des débuts, bilingues puis français, de la radio et de la télévision au Canada.

    • Trop drôle de lira ça:

      [ À un moment, Fabienne Larouche a admis être «très mal à l’aise»,
      pensant ne pas être à sa place sur la scène.]

      Moi aussi à sa place je serais très mal à l’aise……et je me couperais moi-même!!!!

      Fabienne Larouche, Mme Chicane qui se sent mal à l’aise…..ben coudonc!

    • Tout ceci est vrai et nous avons absolument besoin de la qualité d’émissions comme Découverte, Enquête, la Facture, etc. Ce n’est pas V, ni TVA (un peu Télé Québec quand-même) qui vont prendre la relève et je ne parle pas de l’information où la SRC offre une qualité qu’on ne retrouve pas sur les autres réseau, c’est clair. Mais il faut également parler des variétés, des quiz et autres divertissements bas de gamme qui meublent la grille. Est-ce que je veux vraiment payer des taxes pour voir Patrice Lécuyer faire des grimaces, deux zouf le matin, L’auberge-refuge de la liste noir de l’UDA? Il y a aussi la boîte en elle-même qui est un monstre bureaucratique et syndical. Oui je suis un ami de la SRC, même un fan, mais je voudrais un peu d’introspection, vous faites des trucs fantastiques et essentiels, tout ce qui ne colle pas à la mission, laissez-le aux diffuseurs privés et concentrez-vous sur ce que les autres ne font pas…. de la qualité!

    • Merci m. Tisseyre d’avoir tout haut ce qui manque si cruellement à la direction de CBC\SRC… la passion de communiquer et informer le public. Mais n’oublions pas aussi le côté culturel de la société.

    • Je ne comprends pas Lacroix qui invoque l’économie pour justifier qu’Ottawa ne verserait pas d’argent supplémentaire… Me semble que ça va plutôt bien à Ottawa.

    • C’est ben beau pleurer sur le sort de Radio Canada mais le cri du cœur de Tisseyre ne m’Émeut guère. Ca fait 40 ans qu’il est là, il a largement dépassé l’âge de la retraite. Qu’il aille brailler ailleurs et qu’il emmène avec lui les Simon Durivage, Anne Marie Dusaut, Daniel Lessard et tous ceux qui grugent le budget avec des salaires faramineux depuis des années. Alors je pense à Patrice L’Ecuyer et compagnies. Ca va faire. Je peux pas parler de Guy A Lepage puisqu’il assume sa propre série de TLMP. Il est le producteur. Certains doivent être bien contents que Vero ne soit plus là. Elle aussi grugeait une très grosse part du gateau.

      Radio Canada est tellement mal administré. Et tous ces binifices marginaux qu’ont les employés, une vraie honte. Et toutes les subventions….

      C’est Pierre Karl qui devrait administrer RC. Ca marcherait par là. Juste à voir ce qu’il a fait avec le lockout du JDM pour le réaliser.

    • Vous n’êtes pas GÊNÉ M. Tisseyre ? Toujours là après 45 ans …? Connaissez vous le mot retraite ? Toujours habillé de la même façon ….chemise Sears jamais de veston.
      Et bon c’est certain que vous imitez vos collègues grassement payés et que vous ne voulez pas quitter de vous même ..l’argent est encore bon.
      Les Durivage ,Âne Perruque Dusseault d’ailleurs ne trouvez vous pas que ses cheveux ressemblent à ceux de Normand Lester ? Tisseyre L’Écuyer $ $ $ qui coûte un bras Pus capable. André le roux Robitaille qu’on voit tous les jours. J’espère que le ménage se fera ave eux ces riches futures pensionnés.

    • @ darkendier: exactement!

    • « De plus, les employés de La Presse ne sont pas syndiqués… ». – lawyer99

      C’est fantastique le Web 2.0. Ça permet à tout le monde de donner son opinion sur un sujet X, en disant n’importe quoi…et sans gêne…

    • @alcidejo
      En lissant votre commentaire on se demande si vous connaissez bien Radio-Canada. Daniel Lessard est à la retraite de Radio-Canada depuis 2011. On le voit encore à Radio-Canada simplement à titre d’expert.

      Anne-Marie Dusseault, a travaillé une partie de sa carrière pour Télé-Québec entre 1993 et 2006, pas seulement Radio-Canada. Elle a commencé dans les années 80, donc ça ne fait qu’une vingtaine d’années. Elle n’a pas encore atteint l’âge de la retraite non plus.

    • Cher Charrrrles,

      Dans une entreprise privée vous auriez été congédié sur-le-champ pour manque de loyauté envers votre employeur.

    • «Les employés de La Presse ne sont pas syndiqués». Ah oui?
      Ils ont peut-être perdu des plumes lors de la signature de la dernière convention collective, mais ils ont encore des conditions fort enviables, nettement au-dessus de la moyenne.

    • Combien d’autres entreprises permettraient à leurs employés de se livrer ainsi à une séance de défoulement collectif sur le dos des patron? Québécor? Gesca? GM? Bravo M. lacroix, tenez bon.

    • RadCan dépense l’argent comme de l’eau, il y a du gras dans cet organisme (haute direction et administration entre autre, des équipe 2 fois plus grosse que tva et réseau privé pour le même évènement…) Mais RadCan s’assure de couper aux endroits qui touche le publique afin de garder l’opinion du peuple de son bord.

    • Ce que dit M. Tisseyre a du poids, parce que son émission est en plein le genre d’émission que Radio-Canada doit produire et qu’on ne verra pas sur des chaînes généralistes privées comme TVA.
      Le problème n’est pas de couper à Radio-Canada/CBC, c’est de couper à des endroits alors qu’on continue de dépenser des sommes faramineuses pour des insignifiances qui n’ont pas à être financées par l’argent des contribuables. Quand on me dit “R-C n’est que __ dollars par citoyen”, aucun problème si c’est pour Découvertes… mais en revanche, je ne veux pas payer pour les séries de Mme Larouche et l’Auberge du Pain Noir.

      Et pour ce qui est de l’interne, de ce que le téléspectateur ne vois pas, demandez à un jeune travaillant pour Radio-Canada (ou au jeune, à ce point-ci il ne doit en rester qu’un) ce qu’il pense des baby-boomers qui ne fichent rien à la journée longue, qui sont là tous les jours à toucher leur paie sans avoir travaillé depuis 1996.

    • On est rendu avec une gang de néo-américains-réplublicains-de-droite-religieuse au Canada… ça va tellement mieux aller avec ce genre d’idéologie… bravo!

    • Toujours là après 45 ans ! Pis, quand bien même il serait là depuis 60 ans, y a pas à s’excuser de travailler. Pourquoi l’âge devrait le priver de son travail et de son droit de parole. Si on est pour vivre de plus en plus vieux, faudra s’habituer à voir les gens travailler plus longtemps.
      Et qu’est-ce que sa mère vient foutre dans le décor. Vraiment, c’est n’importe quoi nousnoune et compagnie !

    • Que coûte aux Canadiens Radio-Canada ? Deux bouteilles de vin cheap par année per capita. Y a pas de quoi crier au scandale.

    • Pour les pkisstes/séparatistes, vous dites tout le temps que vous êtes tannés de payer en double; Québec/Ottawa.
      C’est exactement ce que vous faites avec Télé-Québec et la ici-RC.
      Qu’est-ce que vous avez donc à défendre R-Can?
      Je pense que je connais la réponse.
      Radio-Canada est un vrai nid de séparatistes.
      Voilà.

    • Se peut-il que le monde soit beaucoup plus vaste que la petite somme des séparatistes et des fédéralistes drno ?

    • Fabienne Larouche… Qu’est-ce qu’elle a fait dans la vie à part accoucher de téléromans d’une vacuité sans nom?

    • Le problème se situe aux deux paliers de gouvernement, fédéral ET provincial. Lorsque le premier ministre du Québec approuve les compressions à Radio-Canada, coupe lui-même dans la culture et garde le plus minable ministre de l’Éducation de toute l’histoire du Québec, il contribue largement à la disparition de notre peuple et de la francophonie canadienne…

    • @ alcidejo, kasimir35 et autres

      Vous êtes du même groupe de gens qui chialent contre les gens qui prennent des pré-retraites
      Vous dites : Ca fait 40 ans qu’il est là (Charles Tyssère) , il a largement dépassé l’âge de la retraite. Qu’il amène avec lui Simon Durivage, Anne Marie Dusaut, Daniel Lessard
      Eh bien M. Tyssere vient d’avoir 65 ans le 15 juillet dernier.
      Simon Durivage : il a 69 ans (70 ans le 10 déc.)
      Anne Marie Dusaut : Elle a eu 61 ans le 19 avril dernier
      Daniel Lessard : Elle a eu 67 ans le 19 février dernier

      Aucune des personnes que vous avez nommées ont l’âge de la retraite.

      Et vous qui un jour chialez contre ces fonctionnaires qui partent à la retraite trop tôt et le lendemain chialent contre ceux qui partent trop tard, à quel âge partirez-vous à al retraite???

      Nul besoin de me le dire car ce sera soit trop tôt ou trop tard pour ceux de votre groupe soit les égo-centriste (ceux qui ramènent tout à eux et qui voudrait établir les normes, règles et lois basées sur leur moment émotif de la journée.

    • Seulement sur la rive sud il y a plus de biens nantis de R.C. et TVA que de n’importe autre compagnie. Non seulement ils sont surpayés mais ils s’accrochent aussi dans les stations radio. Mme Dusseault devrait se proposer comme mère supérieure dans une communauté religieuse au Pérou.

    • Bravo M. Tisseyre,

      Votre intervention est pertinente et appréciée pour ceux et celles qui aiment Radio-Canada, qui croit en son rôle pour la société et qui demandent que l’on continue de la développer plutôt que la détruire comme certains aiemraient faire!

    • @clementine2

      Un milliard de nos taxes, c’est vraiment pas du vin cheap. Un milliard pour écouter la 153e reprise de La P’tite Vie le samedi soir, c’est cher en maudit
      Un milliard pour pas-de-soirée-du-hockey le samedi soir, c’est cher en maudit
      Un milliard pour le Festival Juste pour rire dans le temps des Fêtes et tout l’été, c’est cher en maudit.
      Un milliard pour des quizz insignifiants à l’heure du souper, c’est cher en maudit

      Radio-Canada ne nous en donne vraiment pas pour notre argent. Si elle le faisait, le peuple descendrait dans la rue. Regardez qui défend la boîte? Ses artisans qui veulent sauver leur job et leurs petits amis qui vivent à ses mamelles. That’s it, that’s all.

      @rolling
      La chemise Sears! Est bonne. Vous êtes mon étoile du jour sur le blogue de M. Therrien.

    • Je pense que M. Lacroix devrait mettre autant d’énergie à défendre une hausse décente des budgets de Radio-Canada auprès du gouvernement Harper qu’il le met à nous parler sans cesse de son “virage numérique” et des efforts qu’il y met. A ceux qui pourfendent Radio-Canada et ses budgets “pharaoniques” allez donc consulter ce que les autres pays industrialisés, outre les USA, bien sûr, octroient à leur diffuseur public.

    • La famille Desmarais a investit dans la Presse +. Bravo! Ce n’est pas le gouvernement ou son “soldat” qui ne veut pas investir dans CBC/Radio-Canada. C’est vous et moi!

      On est déçus de l’orientation de la société publique, c’est un fait. On contribue maintenant à des entreprises privées. On érige des empires de communications. C’est notre choix. Les câblos c’est quand même nouveau et en plus il y a les “Netflix” maintenant.

      Radio-Canada ça allait de soit. De prendre conscience de mon câblo privée c’est nouveau ça. C’est facile de blâmer le gouvernement, ça fait notre affaire, pendant ce temps-là on laisse aller le privé.

      Je ne pense pas que c’est le privé qui va créer une commission pour analyser ses “profits”, hein?

    • Il est tellement habitué à faire la narration de Découverte qu’il prend le même ton entre la 38e et la 54e seconde. Découverte est une bonne émission mais la narration fait dur, il en met, on se croirait dans un film américain (hollywoodien), “c’est extraaaordinairrrrre”, “les blanchooons cherchent leurs mèèèèèères”, cette façon de narrer en étant perpétuellement émerveillé alors que pour d’autres émissions du même genre j’entends souvent des voix qui sont parfaites et qui de plus agréables à entendre. La façon Tisseyre (malheureusement, il a fait des émules, on n’a qu’à penser à Catherine Mercier, animatrice de la Semaine verte) est si désagréable que je n’ai pas regardé régulièrement Découverte. Tisseyre se plaint, si on changeait d’animateur, on aurait déjà plus d’argent à mettre dans la production. 40 ans, il me semble que ce serait le temps de laisser la place aux jeunes !!! Ironique qu’à la fin il affirme que ce sont les jeunes qui en pâtissent…

    • drno

      19 novembre 2014
      17h27

      “…..Radio-Canada est un vrai nid de séparatistes.”

      AH AH AH! Anne-Marie Dusseault, Simon Dudurivage, Michel Viens, trois fédéralistes contre un souverainiste mou ( il ne parle jamais e souveraineté ) au Club des Ex…notre journaliste sportive qui, pour avoir assisté à plusieurs Olympiques à nos frais, recevra une médaille du Gouverneur Général représentant Élizabeth II, etc, etc, tous de séparatissssses..AH AH AH!

    • J’oubliais…Charles Tysseyre et sa mère avant lui….Bernard Derome, Michaël Jean….etc,

      Il y a eu Normand Lester qu’ils ont mis à la porte après-avoir émis des opinions sur le Canada-anglais…DEHORS maudit séparatiste..

    • @darkendier. Merci, rien à ajouter.

    • C’est tres amusant de constater que les commentaires commencent en milieu de l’apres-midi et se terminent a 17h27. Un bon apres-midi de fonctionnnaires bien efficaces, quoi.

      Clementine2: pouvez-vous m’envoyer le cheque pour quelques caisses equivalentes de vin cheap pour mes annees de subvention a Radio-Canada? Je ne vois pas pourquoi je suis OBLIGE de subventionner les conditions salariales hallucinantes incluant le fonds de pension de millionnaires, tandis que je n’en ai pas et que je dois me debrouiller tout seul. Je vous passe l’adresse ou poster le cheque?

    • Faudrait arrêter de taper sur Hubert Lacroix, il fait ce qu’il peut avec les moyens qui lui sont donnés. C’est au gouvernement fédéral qu’il faudrait aller se plaindre..Et le plan stratégique qui privilégie le numérique c’est pas son plan, c’est un plan développé par toute la haute direction et de nombreux employés.
      Finalement, M Tiseyrre a bien raison sauf que c’est à cause de son syndicat qu’on doit laisser aller les jeunes et garder les vieux, et parfois les très vieux.

    • Quand je pense au mauvais choix d’Hubert Lacroix pour ce poste qu’aurait si bien rempli Jean-François Lépine tel qu’il l’a mentionné dernièrement et qui lui, aurait défendu adroitement et avec courage les intérêts de Radio-Canada je me sens flouée et je ne suis certainement pas la seule. Il (Hubert Lacroix) devrait démissionner de lui-même et faire preuve d’un courage qui lui manque visiblement et au détriment de notre culture francophone qui est gravement menacée de disparaître si les coupures continuent de la part du gouvernement actuel et temporaire je l’espère.

    • ironiques quand même d’entendre les contradictions de ces enfants gâtés. D’un côté, ils se plaignent n’avoir jamais avoir été si mal traités en 40 ans et plus de service, puis, du même souffle, lamentent le sort des employés avec moins d’ancienneté qui sont les premiers touchés. Durivage, Tisseyre, Désautels, Lessard, êtes-vous vraiment indispensables? Ou au contraire êtes-vous en train d’affirmer que la relève n’est pas à la hauteur de votre talent (et de vos égos)? Une suggestion : faites de la place et partez avec vos salaires démesurés gonflés aux primes de toutes sortes.

    • Pour les gens dans ce blogue qui dérapent vers la mesquinerie (encore une fois!..), qui dénigrent la présence des Anne-Marie Dussault, Daniel Lessard, et cie… si vous regardez dans lle ROC, disons que Peter Mansbridge à la CBC peut certainement lui aussi être désigné comme un “seasoned anchor” n’est- ce pas…. et personne là-bas aurait la bassesse de l’invectiver comme on le voit ici auprès de nos grands journalistes québécois. Aux USA, Tom Brokaw, anciennement à NBC, avait lui aussi un certain âge, de même que Dan Rather à CBC…. bande de petits québécois complexés, qui tirent sur n’importe quoi ici…vive le petit Québec n’est-ce pas… et la mesquinerie de ses habitants. On ne verrait quand même pas une journaliste de 30 ans animer 24/60, franchement! Certains québécois sont tellement émotifs parfois qu’ils disent franchement n’importe quoi….

    • Rare… une telle sortie d’un journaliste. Quel courage. Refuser l’indifférence. Afficher courageusement son opinion. Voilà ce que Charles Tisseyre vient de faire. Au risque de voir son emploi disparaître. Franco-ontarien depuis toujours, nous avons subi de nombreuses coupes qui égratignent nos os en milieu minoritaire à travers le Canada. C’est de l’usure graduelle à l’os de gouvernements qui pensent à court terme. La culture française a besoin de solidarité et d’un soutien stable du gouvernement fédéral.

    • Regardez donc « The National » si un contenu le moindrement de qualité vous intéresse. De toute façon, Radio-Canne, c’est de la « plogue » à outrance avec des conditions de travail qui sont payés par de l’argent public. Un ménage s’impose c’est évident. La qualité n’est plus au rendez-vous depuis longtemps, mais faut continuer à payer pour de la « scrap » encore…? C’est qu’au Québec, la « malbouffe télévisuelle » est reine, et petit peuple unilingue manque souvent de perspective.

    • On a pas de “compte” à rendre au privé. Contrairement au public. C’est la beauté de la chose. Attendez que je me débranche… S’il n’en tenait qu’à moi, jeleur enverrais de gros bisous mais je suis “branché” pour ma mère et mes neveux ou nièces qui passent de temps en temps.

      Comprenez,qu’au lieu de chialer, je préfère me débrancher. Même le téléphone…

    • On dirait n’importe quoi pour sauver sa job dans les 6 chiffres…

    • Je crois personnellement qu`il n`y a pas de honte à ce que M. Tisseyre soit à Radio-Canada depuis 40 ans. Lui et quelques-uns de ses collègues cumulent de longues années d`expérience dans leur domaine et ont certainement une bonne expertise. Bien entendu, l`employeur ne doit pas éliminer la relève, puisque celle-ci apporte un vent de renouveau et de fraîcheur dans l`entreprise. Par contre, de mettre ces employés plus âgés à la porte sous prétexte de faire table rase pour les jeunes n`est pas plus logique selon moi. Ce qu`il faut, c`est un équilibre : les plus jeunes apportent un dynamisme nouveau tout en apprenant de l`expérience des vétérans.

      Ensuite, en ce qui a trait au contenu de Radio-Canada, je crois qu`il y a effectivement des ajustements à faire. Je remarque que le diffuseur public se rapproche toujours de plus en plus d`autres chaînes comme TVA, notamment en ce qui a trait à la quantité d`émissions de variétés ou de talk-shows. Ce n`est que mon humble opinion, mais j`ajouterais davantage de documentaires ou d`émissions à “contenu éducatif”, ce que les chaînes privées font de moins en moins, puisque c`est moins rentable en termes de cotes d`écoutes que des émissions de télé-réalité. N`est-ce pas là la mission du diffuseur public, soit d`éduquer la population ?

      J`ajouterais, pour terminer, qu`à mon avis toutes les chaînes de télévision, même celles qui sont spécialisées, sont de plus en plus homogènes au niveau du contenu; par exemple, on trouve des émissions de cuisine sur toutes les chaînes. Je pense aussi que la qualité du contenu est généralement à la baisse. Si l`on veut préserver la pertinence de Radio-Canada, je crois qu`il est impératif que le contenu de ce diffuseur se démarque, autant par sa nature que par sa qualité.

    • @ kasimir35

      Aucune des personnes que vous avez nommé n’a 70 ans (l’âge légal de la retraite.)

    • Je suis d’accord avec Jici19. L’attaque en règle de certains blogueurs contre les radio-canadiens d’expérience me met en rogne. Les séniors servent à passer le flambeau aux plus jeunes, à les faire profiter de leur expertise. Ceux qui veulent mettre tous ces ti-vieux dehors devraient mieux s’informer. Je ne peux pas croire qu’ils n’aient jamais lu ou entendu le discours de certains économistes qui valident la valeur des employés expérimentés comme passeurs dans la gestion des entreprises et dénoncent les retraites hâtives.

      La SRC n’a pas été créée officiellement en 1936 pour faire «pipeule » comme disent les Français, mais pour contrer à l’époque l’invasion des ondes par les chaînes de radio des États-Unis. Au départ, je croyais que ARTV équivaudrait à la chaine culturelle européenne ARTE. Foutaise! On y diffuse et rediffuse à satiété des vieux téléromans, l’amour du country du country, les visites de belles maisons, des émissions de cuisine, et j’en passe. Heureusement que Les grands reportages existent encore.

      Tous les gouvernements, depuis Pierre-Elliot Trudeau, toutes couleurs confondues, ont sans cesse rogné sur les budgets de la SRC. On n’est pas loin de voir sur nos écrans les vases chinois du père de Justin.

    • La qualité des vétérans? Euh??? Daniel Lessard qui, le plus sérieusement du monde, affirmait sur les ondes de Radio-Canada, que son ancien collègue et grand chum, Bernard Drainville, allait devenir le prochain René Lévesque qui mènerait le Québec à l’indépendance. Disons que cette prédiction n’est pas à la veille de se réaliser. Mais on ne peut pas s’attendre à plus de M. Lessard en matière d’analyse de la politique québécoise, lui qui habite l’Ontario depuis au mois 40 ans.

    • @casse-noisette
      “Les seniors servent à passer le flambeau aux plus jeunes…”
      C’est ce que Ken Dryden a récemment à Carey Price, mais le grand Ken a su s’eclipser plutôt que de s’accrocher!

    • Il y a des gens qui devraient voir ce débat plus en entier ; évidemment il y a des retraitables qui travaillent par passion s’ils quittent SRC va-t-elle continuer l’émission et un jeune avec un peu de mentorat pourra prendre la relève. Mais, il semble que la direction à seulement penser coupure au lieu de penser relève. Si des jeunes travaillent 5 jours pour l’équivalent salarial d’un sénior en 3 jours … le sénior pourrait donc prendre une retraite partielle progressive ; si le sénior fait 2 jours par semaine payé par SRC ( possiblement comme travailleur autonome ) et 3 jours comme rentier alors le junior pourra apprendre et travailler à plein salaire sans aucun frais pour SRC. Plusieurs autres entreprises étatiques pourraient faire ainsi et bien planifier la relève et la transition économique vers les plus jeunes en gardant l’expertise par le mentorat bien encadré. AMEN

    • Un constat : à peine 60 interventions de le teurs sur cette question. N’est-ce pas là un signe de l’indifférence général du public face à l’avenir de la SRC? Autrement dit, on se remettra vite de la disparition de nos veudettes grassement payées à même nos impôts.

    • “Interventions de leCteurs…”

    • @casse-noisette

      Vous avez entièrement raison quant à la nécessité de faire le transfert du savoir et du pouvoir.
      On a qu`à écouter à la radio le produit juvénile qui remplace celui du regretté Jacques Bertrand pour conclure que le vécu a une valeur inestimable et irremplaçable.

      Le système est d ailleurs fondé sur cette réalité qui fait en sorte que vers 65 ans les rentes accumulées vont te permettre une transition en dehors du marché du travail.

      Le problème est que ce système n’est pas appliqué à R-C. Des Homier-Roy,LeBigot,Fruitier et autres s`accrochent. Des Languirand sont obligés de sortir publiquement pour avouer qu`ils perdent leurs fonctions cognitives, des Marie Claude Lavallée sortent et disent se sacrifier !

      Il y a quelque chose qui ne se fait pas qui fait en sorte que 1000 employés sont passés l`âge de la retraite mais travaillent toujours.

      Comment R-C peut-elle prétendre se tourner vers l`avenir en congédiant des jeunes et en gardant des octogénaires en tête d`affiche ?

    • «Ceux qui seraient le fer de lance, le moteur de ce lancement-là, les jeunes, on les fout à la porte!»

      Peut-être que la direction de RC doit aussi suivre des conventions collectives qui protègent d’abord «les vieilles barbes» d’où l’obligation de mettre à la porte les “fer de lance”?

      Il y en a certain(e)s à RC qui devrait suivre l’exemple de Marie-C Lavallée qui a pris sa retraite estimant que son départ pourrait permettre de préserver les emplois de jeunes journalistes, dans un contexte de compressions budgétaires.

      Monsieur Tysseyre, qu’en penses-vous?

    • Une (autre) sortie émotive d’un employé de longue date de RC dans laquelle on mange du Conservateur, et qui donne déjà du matériel à manchette et à blogue… j’ai bien du mal à ne pas voir là un préparatif pour une très prochaine émission de TLMEP. Je prévois déjà le titre du blogue suite à l’émission: “l’étoile du match à Camarade Tisseyre”.

    • Pourtant R-C est déjà morte depuis un petit bout … et ils ne le savent pas! La large diffusion de l’accès Internet haute vitesse, la multiplication des chaînes spécialisées, la popularité des enregistreurs numériques HD, l’augmentation rapide du nombre de personnes qui maîtrisent les Torrents et le Usenet (depuis 1995 pour ce dernier pour ma part) ont signé l’arrêt de mort de RadioCan, TVA et autres V!

      Ces réelles avancées et la généralisation de la très haute qualité du HD disponible gratuitement sur le Web nous ont libérés des horaires en “direct”, de l’esclavage des commanditaires, de l’indisponibilité de ce que nous voulons au moment où nous le voulons … bref, l’avenir semble bouché pour la TV généraliste. Ce que les dinosaures comme M. Tisseyre
      ont l’air de refuser ou trouvent le moyen de nier.

      Et puis, les choix administratifs de RadCan, conserver nos animateurs externes (pudiquement appelés “producteurs”, etc.) à 1,500,000$ par an et “slacquer” nos jeunes journalistes à 30,000$ (ou couper leurs heures), me semblent répugnants.

      Bon, je dois aller gérer mes téléchargements!

    • Le président de Radio-Canada Monsieur Lacroix devrait prendre des cours de français, à trois reprise il a dit le mot FOCUSSER au lieu de FOCALISER , sans montre bien les qualités de cette homme

    • À Argyle. Heureusement que des « vieux » s’accrochent, car dans bien des cas, ils sont encore fort utiles. Je vais vous donner deux exemples dans le domaine de la santé. Ma sœur et moi avons chacune un gynécologue de plus de 70 ans. Pourquoi? Parce que les jeunes obstétriciennes (des femmes, oui) ne veulent pas suivre des patientes uniquement pour passer leur test PAP annuel. J’ai eu vent que leur refus, toujours appuyé sur le vouloir-vivre pleinement leur vie familiale, a pour cause en réalité que c’est moins payé par la RAMQ que de suivre une paturiente. Je ne l’invente pas : c’est quelqu’un du métier qui me l’a dit. Attention : je ne leur reproche pas leur droit à la qualité de vie, mais quand on choisit la médecine, on est au service du patient.

      Un autre cas. Un optométriste de 78 ans, installé à Montréal, doit aller faire du remplacement pendant une semaine au Saguenay, parce qu’on n’a trouvé personne pour le faire dans la région!

      J’ai vécu une expérience extraordinaire au Bureau de la statistique du Québec avec un expert en statistiques des pêcheries. Il était en poste depuis 46 ans! Mais il connaissait à peu près toutes les goélettes qui naviguaient sur le Saint-Laurent, parce qu’il y avait mis les pieds! Son expertise était reconnue sur le plan international. C’était passionnant de causer avec lui.
      Le commentaire de jpz779 est tout à fait pertinent. Les jeunes ont certes beaucoup de qualités, mais ils ont besoin de cadrage. Ils manquent parfois de culture générale et commettent des accrocs sur le plan de la langue. Autrefois, les nouveaux pouvaient se référer à des conseillers comme Henri Bergeron, Raymond Laplante, Camil Chouinard et Mivile Couture devant eux. On les sent déroutés devant les termes et les noms étrangers. Je ne suis pas tout à fait sûre, par exemple, qu’il faille dire Rodgure Federer. Enfin, je rappelle qu’on a dû rappeler Bernard Derome pour animer la première soirée électorale qui a suivi sa retraite. Il a dû faire du coaching, et ses remplaçants sont excellents.

    • Moi, (je sais, je suis égoïste …), je ne défendrai ni R.C. ni Hapeur; ni Mme Larouche, ni M. Lacroix; ni les Péquistes, ni les Fédéralistes; etc. etc. Moi, (je sais, je suis égoïste …), je vais défendre ma “poche” (comme on dit si bien en québécois) : charité bien ordonnée commence par soi-même ! Je vais défendre ma “poche” contre tous ceux et toutes celles qui ont les mains dedans : toutes ces sangsues qui ne pensent qu’à me “soulager” de mon argent. Je vais défendre ceux et celles qui vont couper dans les “dépenses” futiles et inutiles des gouvernements : fédéral, provincial et municipal. Et toutes leurs créatures tout aussi affamées : Hydro-Québec (et ses maudites éoliennes inutiles); les commissions scolaires (et leurs employés grassement payés); etc. etc. ET qu’on ne vienne pas écrire que Harpeur coupe dans les dépenses. Il prévoit acheter 65 avions F.35 pour un total de 90 milliards de $ (avions beaucoup trop chers considérant son pauvre rendement); il veut acheter un porte-hélicoptère français (destiné originalement aux Russes) pour 1 milliard de $ (non nécessaire); etc. etc.

    • Si le modérateur décidait de publier seulement les commentaires qui ne contiennent pas de faussetés et de phrases démagogiques, il n’y aurait que 3 ou 4 commentaires.
      Non, mais! Faut pas se leurrer, le Québec est à l’image de vos commentaires, ces temps-ci, ça fait dur.
      Faut qu’on soit courageux et optimistes pour continuer/penser l’améliorer avec des gens qui disent n’importe quoi, n’importe, croyant dur comme fer avoir raison.
      Les faits, le vérifiable là, ce qui est tangible, ça vous tente pas de le vérifier avant d’écrire?
      On lâche pas.

    • De l’âgisme dans plusieurs commentaires.

      L’âge de la retraite ne signifie pas être obligé de quitter son emploi.

      On peut quitter un emploi, sans pénalité, lorsqu’on a atteint l’âge de la retraite (fixé arbitrairement). Si on aime son travail et si on le fait bien, on peut continuer comme bon nous semble. Personnellement, si je suis en santé, je ne me vois pas à la retraite avant l’âge de 70 ans. Je n’ai volé ma place à personne et je la laisserai quand je voudrai.

      Alors, les fachos de l’âgisme… vos ye – les !

    • Beaucoup de commentaires sur l’âge et l’expérience mais quand est-il de la compétence et de la motivation?

      L’un ne va pas nécessairement avec l’autre. Rien ne vaut la compétence d’un «vieux» qui a vu neigé mais encore faut-il rester motivé, allumé, pouvoir s’adapter et ne pas rester en poste pour faire du temps jusqu’à avoir le fonds de pension maximum. Il suffit de voir du personnel de bureau avec 40 ans d’expérience mais incapable de se servir de son courrier électronique ou du nouveau système informatique , de faire des journées complètes parce que trop fatigué… Des profs qui n’ont plus de patience, qui refusent de s’adapter aux nouvelles méthodes.

    • @ casse-noisette

      Bien dit (11h14).

      Le dentiste de notre fils de 12 ans est âgé d’au moins 70 ans, peut-être 75 ans. Il est un professeur retraité en dentisterie de l’Université de Montréal. Pour son pur plaisir, il travaille 2 jours semaines dans Côte-des-Neiges à faire des examens, des nettoyages et orthodonties simples. Il est FOR MI DA BLE! Tout en douceur et en sourire. Comme un grand-papa affectueux avec ses petits patients. Fiston a hâte à sa prochaine visite chez ce vieux dentiste aussi compétent que smooth.

    • À la faculté de médecine dentaire et non pas dentisterie (12h05).
      correction

    • C’est une décision que chaque employé a de choissir le moment de sa retraite.

      Dans le privé, on offre des incitatifs pouvant aller jusqu’à 3 semaines de salaire par année de service pour qu’un employé prends sa retraite… et la décision revient toujours à l’employé.

      Pour ce qui est des coûts des médias publics au Canada, il représente $29 par habitant selon l’OCDE…. et la moyenne est de $67. L’on ne peut pas affirmer que R-C coûte chère aux contribuables.
      De plus, les gens sont des citoyens avant d’être des contribuables. Se limiter à contribuable est très réducteur pour la société…

      @keystone

      On peut aussi bien dire ceci:
      “Dans une entreprise privée vous auriez été congédié sur-le-champ pour manque de soumission envers votre employeur.”

    • @lemex
      Bien dit : ce sont ceux qui s’accrochent à leur poste et à leur prestige qui empêchent les plus jeunes de conserver leur emploi et d’avancer.

    • Si les commentateurs de R.C. vous semblent trop bien rénumérés faites comme moi synthonisez les chaines spécialisées et apprécier les documentaires qu’ont y présente.
      Radio-Canada ne devrait pas recevoir de subventions pour lui permettrent de compétionner
      l’entreprise privée, qui elle paye ses impôts. Une question , comme cela, combien de représentants R.C, ont fait le voyage à Sotchi à nos frais.?

    • Bravo M. Tisseyre!

    • J’aimerais savoir si Radio-Canada a révisé ses processus et sa structure pour identifier des endroits où diminuer ses dépenses tout en augmentant sa production. Faire plus avec moins c’est enseigné dans les MBA, MPA et autres cours de gestion, et ça fonctionne généralement très bien.

      Je parle au travers de mon chapeau ici parce que je n’ai aucune idée de ce qui a été fait à R-C mais si ça a été fait et qu’ils coupent des postes, en théorie la qualité de ce qui est présenté à Radio-Canada devrait être exactement la même.

      Vous savez ce qui manque? Une émission hebdomadaire sur la science (pas comme Découverte mais plutôt comme Cosmos) et une émission sur l’économie (là il faut payer le câble pour voir sur RDI). On pourrait remplacer des absurdités comme 30 vies qui doit coûter un bras à produire.

    • @noirod

      Les gars qui remplacent Jacques Bertrand (on ne sait pas toujours de quoi il est mort) sont 100 fois plus drôles. Celui qui est gay est une véritable machine à bitcher. Fred Savard, qui charge sur les Français, connait son heure de gloire après 20 ans de pain noir.

      Nousnoune recommande hautement l’émission en ondes les samedis et dimanche de 17 à 19 heures

    • La démagogie est à son comble sur ce blogue. Cessez de prendre la minorité “grassement” payée pour justifier votre jalousie! La majorité des employés de la SRC ne sont pas Guy. A et compagnie. Ils sont meme très souvent temporaire pour éviter les bénéfices venant avec la permanence. De plus, le mépris envers les gens expérimentés et plus agés est renversante.

      On nage vraiment dans la démogagie bête et stupide!

    • Oui, Radio-Can doit faire ses devoirs et chercher à s’améliorer en terme des coûts mais on ne peut se fier à PKP ou autre télé privé pour produire des émissions comme Découverte.

    • Tous ensemble: 10 moutons, 9 moineaux, 8 marmottes… (je parie qu’il y en a plusieurs qui connaissent la suite par coeur). Sans blague, RC a été au coeur du Québec depuis les 40 dernières années, mais comme toutes les télés locales, elle s’enfonce parce qu’elle essaye trop de se disperser.
      La clé est d’offrir un contenu local intelligent et diivertissant. Et de remplacer plus souvent les gens en place pour amener du sang nouveau. Ce n’est pas la place des fonctionnaires qui attendent seulement leur retraite.
      Ca prend des jeunes, citoyens du monde et créatifs qui vont relancer toute la télé locale. Sinon, ils vont simplement continuer à s’enfoncer…

    • Les vieux boomers de RC ne partiront pas d’eux-mêmes, aucun ne retrouverait de pareilles conditions dans le privé. Tous les médias doivent se réformer avec la montée du numérique, le seul pouvoir du Gouvernement pour provoquer cette réforme à RC c’est de réduire les $. Ça respecte totalement le principe du «arm’s length».

    • Tisseyre : pas un cri du coeur, plutôt une montée de lait d’un enfant gâté.

    • L’age des animateurs… Aux États Unis, Barbara Walter, Walter Cronkite, les journalistes de 60 minutes, ils ont fait long feu a la télé, mais toujours avec enthousiasme, passion, comme Pierre Bruno a TVA ou Bernard Derome a RAD Can, je gage que les cotes du Télé journal remonterait si Derome revenait a l’animation; mais bon Simon Durivage a l’air de s’ennuyer ferme, Anne-Marie Dussault aussi, on dirait qu’ils n’ont plus la flamme. Cela dit Rad Can se télé métropolise de plus en plus, des shows de plogues comme TLM en parle, des talk shows dépassés comme Pénélope McQuade, des émissions faites par les vedettes et pour les vedettes comme En direct de l’univers, Des squelettes dans le placard, Les enfants de la télé, Dansons avec les stars pis Brawaithe, l’autre show de Lécuyer ou ce que les familles chantent, pis l’émission de Gregory Charles. Les seules émissions dignes d’une télé d’État a Radio Canada se comptent sur les doigt de la main. Découverte, La semaine verte, Second Regard, La facture, et Enquetes. Le téléjournal, on peut le voir a RDI. Le reste c’est juste du divertissement, 30 vies, Mémoires vive Série noire, Beautés désespérées, etc… tous des shows pour la télé privée. TVA pourrait nous montrer ça, V, Séries plus, Canal Vie, etc.

    • @g.duquette

      Désolé de crever votre balloune, mais Dussault est la première a admettre son âge. L’an dernier elle racontait qu’elle avait 68 ans….

      Et c’est vrai.

    • @ unima

      Euuuuh que vous me faites rire, Et que pensez vous du contrat et de l’âge de Claude Poirier à TVA qui est né le 26 oct. 193.85 (Il a 77 ans) Qu’il laisse sa place à un jeune quoi.

    • Ce qui me désole le plus, c’est que les coupures ne sont pas faites à la bonne place. Il y en a du ménage à faire, il y a tant de niaiseries qui pourraient disparaître. Aller sur place faire le télé-journal quand il se passe quelque chose ailleurs, c’est totalement inutile. Ça me rappelle quand ils sont tous allés en cœur à Rome faire des émissions de TV et de radio en attendant le pape. Quel gaspillage.

    • @ eystone

      «Cher Charrrrles,
      Dans une entreprise privée vous auriez été congédié sur-le-champ pour manque de loyauté envers votre employeur.»

      Exactement le genre de société qu’on ne veut pas…

    • Je suis en faveur de l’élimination des subventions à Radio Canada et à Télé-Québec.

    • Tisseyre : pas un cri du coeur, plutôt un enfant qui veut continuer à téter les mamelles de sa mère….

    • WOW! LE comble de l’insignifiance ce cri du coeur : son émission Découverte est constitué d’au moins 80% de documentaire traduit de la BBC et il vient nous dire qu’il a besoin d’un staff ‘full load’ pour traduire ces reportages??

    • Le gouvernement conservateur est absolument ravi de la réaction de la populace sur cette question primordiale. Alors que c’est notre survie culturelle et globale qui est en jeu ici (la fermeture de Radio-Canada n’étant qu’une partie du processus), les Québécois sont hyper contents de voir des compatriotes jetés à la rue, par jalousie, par mépris, par stupidité, et se félicitent de voir jetée par terre une institution qui s’est fait le porte-étendard de leur propre culture pendant des décennies. On ne se concentre que sur l’anecdote (l’âge de l’un, les conditions de travail de l’autre) et on perd de vue le portrait global.

      Quel peuple pathétique, sous certains aspects.

    • @ anti-ch_primaire

      Vous avez tout dit et bien dit (10h53).

    • @ anti-ch_primaire

      10h53: 100% d’accord avec votre commentaire!

    • Mon commentaire reflétait votre opinion @ anti-ch_primaire.
      Faut pas lâcher qu’on dit…!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives