Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 29 août 2014 | Mise en ligne à 11h30 | Commenter Commentaires (29)

    Souvenir Télé Presse: Stéphan Bureau

    sbureau

    Stéphan Bureau n’a peut-être que 30 ans lorsqu’il fait la page couverture de Télé+ dans la semaine du 20 au 27 août 1994, il compte déjà 17 ans d’expérience en télévision, dont 11 en information et journalisme.

    À l’époque plus joufflu, il anime L’événement à TVA, un magazine d’affaires publiques où sont décortiqués les sujets qui ont fait l’actualité durant la semaine, le dimanche à 22h. L’émission, qui avait d’abord été animée par Pierre Nadeau, propose aussi des tables rondes sur des sujets chauds. «C’est LE rendez-vous pour parler avec les témoins de l’actualité, les newsmakers, ceux qui font l’information quelle qu’elle soit et, pendant les élections, c’est vraiment l’émission rendez-vous», confie-t-il à la journaliste Lucie Côté, à quelques semaines des élections provinciales remportées par le Parti québécois de Jacques Parizeau.

    Stéphan Bureau déborde d’enthousiasme lorsqu’il parle de L’événement. «Cette émission, c’est la tribune des tribunes, c’est passionnant, stimulant. Pour un animateur d’affaires publiques, c’est un rêve. C’est un privilège, un honneur et un plaisir que de faire cette émission. Ça n’a pas de bon sens», s’exclame le volubile journaliste.

    L’année suivante, Stéphan Bureau fera l’événement, cette fois par cette entrevue avec Jacques Parizeau, tournée le jour même du référendum de 1995. Chef d’antenne à 22h, il quitte TVA au printemps de 1997, avant de réapparaître l’année suivante à Radio-Canada pour prendre la relève de Bernard Derome au Téléjournal de 22h. Il a failli renouer avec TVA, qui lui a offert l’animation du concept français Combien ça coûte? en 2005, mais le projet n’a jamais vu le jour.

      Je publie chaque vendredi une première page du défunt guide horaire de La Presse. L’idée est de revenir sur des moments marquants de l’histoire de notre télévision, des succès et des flops, ou alors de ressortir des boules à mites un nom ou un titre qui avaient disparu de notre mémoire et de constater à quel point notre télé a changé. Ces couvertures souvenirs sont pigées dans les années 60, 70, 80 ou 90, à des époques où l’horaire des différentes chaînes n’apparaissait pas encore sur nos téléviseurs, et que le télé-horaire sur papier faisait figure de bible dans nos salons.

    Suivez-moi sur Twitter.

    Consultez QuiJoueQui.com.


    • Beaucoup de choses ont changé chez TVA.

    • Il nù,a jamais changé de régistre, aujourd’hui il interview des humoristes qui sont beaucoup moins drôle que les politiciens de l’époque.

    • Sur son baptistère, est-ce que c’est vraiment Stéphan sans e? Ou est-ce simplement un coquetterie d’un gars qui a cherché très tot à se distinguer?

    • Et maintenant il est interviewer d’humoristes à plein temps. Gros contrat avec Rozon!

    • Bureau, une erreur de choix du service de l’information de la SRC, comme Gougeon.

    • Et vous nousnoune, avez-vous ajouté un s à nounoune par coquetterie ou parce que vous essayez de passer pour moins épaisse que vous ne l’êtes en réalité? Si c’est la 2è option, je vous annonce que c’est complètement raté!!!

      Pour ce qui est de Bureau, on parle d’une carrière qui est allé en déclinant. Il a remplacé Bernard Derome trop tôt, ça n’a pas marché et il a été brûlé.

    • @Michel68
      Je ne crois qu’il a été brulé. Si je me souviens bien, il a juste décidé par lui-même que ce n’était pas pour lui. Mais entre ce qui se dit et la réalité, c’est peut-être vous qui avez raison.

      Quand à Nousnoune, elle pourrait mettre deux fois deux “n” dans son nom.

    • Maintenant qui veut vraiment entendre les politiciens

      Nounsnoune c’est bien reposé cet été on peut lire ses propos édifiants

    • Jamais compris l’homme. Il a commencer sa carrière en faisant des émissions sérieuses comme l’Événement, anchorman au Téléjournal et a TVA, Contact a Télé Québec et il faisait une très bonne job, crédible et tout..pis la… il fait des émissions insignifiantes pour Juste pour rire a interviewer des ”humoristes” sans intérêts, l’art de scrapper une carrière.

    • Je l’aimais bien au téléjournal. Je trouvais qu’il remplaçait bien Derome. J’ai regretté son départ. Comme d’autres je questionne un peu son choix Juste pour rire.

      Il y a quelque chose de triste en lui. Sa vie privée ne me regarde pas. C’est une impression. En tout cas il est dans une catégorie à part. Il a réussi tous ses projets dans sa carrière mais a-t-il accompli le plus important, celui d’être heureux? En tout cas je lui souhaite!

    • Le Téléjournal à Céline se meurt. Il doit être revampé. Bureau pourrait faire la job.

    • Il n’a pas fait long feu comme remplaçant du maître Bernard Derome. On se souviendra qu’il n’était pas capable de terminer une phrase sans siffler sur les “i”, comme : Bonsoir et à lundishsh.

      Je suis d’accord avec nousnoune. Radio-Canada devra se décider à remplacer la soporifique Céline qui s’évertue à nous assommer avec son accent de la France, comme si elle avait honte d’être québécoise. Bernard Derome, nous servait une élocution impeccable avec l’accent français nord-américain.

    • Tout à fait d’accord avec cette nousnoune au sujet de la forme d’élision du “e” dans son prénom. Elle voit juste, c’était pour se donner une personnalité artificielle, idée ridiculement puérile qui ne l’a pas bien servi. N’a jamais été très apprécié du public malgré son talent et ses connaissances générales assez solides. Quant à son échec au Téléjournal, ce michel 68 est complètement dans l’erreur, c’était l’époque du trio de lettres d’appel “SRC” pour imiter la mode des RBC, PFK, BMO RDI…afin de faire “moderne” en censurant l’appellation “Radio-Canada”. On tentait fort de concurrencer sur le terrain des indices d’écoute afin de profiter de la percée de TQS aux dépens de TVA en exhibant un transfuge vedette, jeune et dynamique On remplaçait Derome trop identifié au passé. Un échec. Bureau n’était pas Véro! Les indices d’écoute en baisse l’ont coulé. Au fait, dans la même veine, qui se souvient du lecteur surnuméraire au bulletin de fin de soirée à Télé-Métropole en 1981-82 avec son nom en gros caractères à l’écran: KLAUDE RAYMOND!! ….. certificat de naissance s-v-p!!!

    • rega

      30 août 2014
      15h01
      ”Je suis d’accord avec nousnoune. Radio-Canada devra se décider à remplacer la soporifique Céline qui s’évertue à nous assommer avec son accent de la France, comme si elle avait honte d’être québécoise. Bernard Derome, nous servait une élocution impeccable avec l’accent français nord-américain.”

      +1

      Elle fait une bonne job, mais moi non plus cet accent…on se croirait a TV5. Ça nous ressemble pas .

    • Ben voyons! Le vent a tourné? Que de bons commentaires pour nousnoune. Tiens, une petite fantaisie et Hop! pour nousnoun?

    • Effectivement je crois qu’il scrappé sa carrière. Partir d’émissions sérieuses pour ensuite aboutir à la solde de Rozon, faut le faire. Des grandes entrevues qu’on a vues mille fois à ARTV. Il se renouvelle pas du toout.
      Par contre, il modifie son look et pas toujours pour le mieux. Sa coiffure en brosse des anneés 50 avec une petite teinte de roux, ca lui va pas du tout. Sa blonde aurait du lui dire il y a longtemps.

      Un gars avec énormément de talent qui a très mal joué ses cartes. C’est bien dommage. Heureusement, Rozon le paie très bien. Pour lui, c’est toujours mieux que de végéter. C’est insignifiant comme job mais c’est payant. Un simple contrat alimentaire.

    • @teddy
      Céline Galipeau est née à Montréal d’un père québécois (tiens comme Eugénie….) mais elle a grandi en Afrique et au Moyen-Orient. Lorsqu’elle est rentrée au Québec à l’âge adulte elle ne connaissait pas la chanson Quand les hommes vivront d’amour, LA chanson du siècle au Québec quand même! Aucun lecteur de nouvelles au monde pourrait occuper le poste qu’elle occupe sans connaître au moins la chanson du siècle dudit pays!

      @tous: comme d’habitude les 3/4 pensent comme moi. Je ne fais que dire tout haut ce que les 3/4 des gens pensent. Mais le Québec contemporain est tellement dominé par la rectitude que ces évidentes sont de plus en plus dures à exprimer.

    • Vrai que Céline est soporifique et son accent Français st très dérangeant. Un peu comme Genevieve Asselin. Tres énervant et soporifique elle aussi.

      Bernard nous manque, il était parfait.

    • @ceux qui sont agacés par l’accent de madame Galipeau et qui la trouvent soporifique.
      Vous vous attendez à quoi d’une lectrice de nouvelles? Qu’elle fasse des blagues, porte un nez de clown et parle français comme la Céline de Las Vegas?
      Madame Galipeau a une diction parfaite, un sourire sympathique, un regard intelligent et toute la retenue que nécessite son poste. Elle a derrière elle une longue et prestigieuse carrière de journaliste et de correspondante à l’étranger qui lui donne à mes yeux une crédibilité que bien peu de ses collègues peuvent égaler.
      Si vous voulez être divertis ce n’est pas le choix qui manque sur les ondes…

    • Et que dire de Michel Guénard, à Ottawa.

    • Quand Bureau faisait les nouvelles, il articulait un peu trop, sa bouche y allait en hauteur et en largeur et ça m’énervait..

      J’aime mieux Céline que Sophie l’ennuyante, question de gout, a propos de la chanson qu’elle ignorait, quand Jacques Villeneuve est arrivé au Québec en 1993 il ignorait qui était Maurice Richard! c’était son co-équipier de l’époque Claude Boubonnais qui avait dit ça.

    • @Kasimir: j’ai remarqué que Geneviève Asselin avait atténué son accent. Comme Diane Tell…
      @Angus: Coco Villeneuve n’occupe pas le poste le plus prestigieux de l’information au Québec.

      @Aux amants de Radio-Canada. Hier soir:
      18h30: la 3544e reprise de La P’tite Vie
      19h00: La Petite séduction (à RC on voit petit…)
      20h00: la 14e reprise des Enfants de la télé (qui présente des reprises de télé)
      21h00: Les galas du Grand Rire de Québec…. 2008

      C’est pour ça que vous vous battez? C’est ça votre télé publique?

      http://ici.radio-canada.ca/tele/guide-horaire

    • Tant qu’à parler du TJ de 22h, voici mon grain de sel: je trouve que Maxence Bilodeau fait une EXCELLENTE job, mélangeant le solennel et le côté plus humain de façon tout à fait opportune et bien mesurée. Moi je le mettrais là dans un nouveau décor et ça ferait très bien mon affaire.

    • @ bimboom le 29 août à 23h11

      Il ne faut pas attendre à la dernière extrémité pour réorienter sa carrière. Rappelez-vous la fin tragique de Gaétan Girouard. Stéphan Bureau avec ou sans le “e” était-il heureux? Dans tous les cas il avait le droit de se diriger vers un autre univers, c’était son droit et il a eu le “guts” de le faire. Bravo!

      Bernard Derome était excellent mais trop bavard. Il avait la désagréable manie de surdramatiser certains évènements. Plutôt que de laisser l’image parler d’elle-même, on entendait constamment sa voix qui déballait son puits de science.

      Et vous bimboom, êtes-vous heureux au point de vouloir atteindre le bonheur absolu? te pas. Je vous souhaite ce fameux bonheur mais attention aux fausses illusions qui nous guettent tous et toutes.

    • … atteindre le bonheur absolu? Il n’existe pas.

    • @teddybear

      Je l’ai vu hier interviewer Anne Romanoff… et je me suis dit la même chose: Quelle carrière scrappée !

      Il s’est débarrassé de l’image sérieuse, il a voulu devenir humoriste et ça n’a jamais marché. Pourquoi toujours là, as-t-il signé un pacte à très long terme avec Rozon ?

    • @ nousnoune

      “comme d’habitude les 3/4 pensent comme moi.”

      Faut pas prendre des vessies pour des lanternes. Et surtout, c’est bien beau la pensée positive mais faut pas en abuser.

      “Je ne fais que dire tout haut ce que les 3/4 des gens pensent.”

      Voia une phrase que je n’ai jamais comprise: pourquoi la quantité devrait-elle l’emporter sur la qualité? Si les 3/4 des gens pensent de travers, pourquoi de répéter tout haut cette pensée devrait-il subitement leur donner raison? Justin Bieber est il un meilleur musicien que Miles Davis parce qu’il vend davantage d’enregistrements?

      “Mais le Québec contemporain est tellement dominé par la rectitude que ces évidentes sont de plus en plus dures à exprimer.”

      N’importe quoi. J’aime bien quand des gens qui sont les premiers à crier haut et fort ce qu’ils pensent se plaignent de la rectitude politique… Si elle sévissait, ceux-ci n’auraient pas le droit de parler.

      Cela dit “Aucun lecteur de nouvelles au monde pourrait occuper le poste qu’elle occupe sans connaître au moins la chanson du siècle dudit pays! ” est une opinion qui peut être débattue. Ne pas être d’accord avec cette phrase ne fait pas de nous un obsédé de la rectitude politique. De toute façon, ça sonne la rectitude politique séparatiste, ton truc…

    • vlrglqqf

      31 août 2014
      11h32
      Le bonheur, voilà la question? Est-ce qu’on est heureux? C’est l’essentiel. Juste se poser la question c’est déjà ça!

      Être honnête avec soi-même, ce n’est pas le bonheur absolu mais c’est déjà ça! Tant mieux pour Stéphan Bureau si Juste pour rire fait son bonheur. Ça fait un peu mon malheur. C’est son choix!

    • @Monsieur T.

      Avez-vous écouté la nouvelle télé? UNIS qu’appellent. Comme dans Canada uni.
      L’idée est bonne: donner une télé aux minorités francophones du Canada. Après tout y’a une télé juive, une télé ukrainienne, deux télés chinoises, alors bravo à la télé franco.
      Sauf que c’est mal parti hier: première émission L’oeil de l’épervier, version années 90!
      Espérons que c’est juste un mauvais départ.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité