Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 15 août 2014 | Mise en ligne à 13h09 | Commenter Commentaires (12)

    Souvenir Télé Presse: Louise Deschâtelets

    tp_Louise

    À l’époque où elle apparaît en couverture de Télé Presse, dans la semaine du 2 au 9 août 1975, Louise Deschâtelets fait beaucoup au théâtre, occupe le poste de vice-présidente de l’Union des artistes, et joue à la télé dans Rue des Pignons le rôle de Doudou Désiré, une fille aux moeurs légères, qui parle un langage populaire. «Elle s’est si bien débrouillée que son personnage s’est imposé tout de suite aux téléspectateurs, et sans doute à l’auteur, qui a l’air de lui porter une affection particulière, et qui d’ailleurs, lui a donné toujours de plus en plus d’importance», écrit Rudel-Tessier dans Télé Presse.

    Louise Deschâtelets traîne un bagage considérable: elle a suivi des cours de mime, de danse classique et de danse moderne, en plus de posséder un diplôme d’enseignement de l’Institut de diction française. Dans Télé Presse, elle raconte le grave accident qui lui a valu des fractures à l’omoplate, au bassin, aux côtes et une perforation du poumon. Trois quarts d’heure avant de monter sur la scène du Théâtre du Capitole pour jouer dans Bilan de Marcel Dubé, elle fait une chute de 20 pieds dans une trappe en coulisse. Neuf mois après son accident, elle remonte sur les planches du Théâtre d’aujourd’hui, dans le rôle d’une femme de 280 livres, alors qu’elle en pèse 90. «J’avais décidé plusieurs mois plus tard que je n’attendrais pas le retour de mes forces pour recommencer à travailler. J’avais compris qu’après une si longue maladie, on n’est jamais prêt à retourner au boulot. Qu’il faut se forcer, recommencer à vivre pleinement. Des fois, d’ailleurs, je me dis que je me suis guérie par un effort de volonté constant, par une sorte de décision de ne pas me laisser avoir», confie celle qui deviendra beaucoup plus tard confidente des lecteurs du Journal de Montréal.

    Louise Deschâtelets a connu une longue carrière, autant comme comédienne qu’animatrice de radio et de télévision. Ses rôles les plus marquants, en plus de celui de Doudou, restent ceux de Simone Saint-Laurent dans Peau de banane, Louise Leblanc dans Chambres en ville et Diane Cadieux dans Ent’Cadieux.

      Je publie chaque vendredi une première page du défunt guide horaire de La Presse. L’idée est de revenir sur des moments marquants de l’histoire de notre télévision, des succès et des flops, ou alors de ressortir des boules à mites un nom ou un titre qui avaient disparu de notre mémoire et de constater à quel point notre télé a changé. Ces couvertures souvenirs sont pigées dans les années 60, 70, 80 ou 90, à des époques où l’horaire des différentes chaînes n’apparaissait pas encore sur nos téléviseurs, et que le télé-horaire sur papier faisait figure de bible dans nos salons.

    Suivez-moi sur Twitter.

    Consultez QuiJoueQui.com.


    • wow quelle belle femme

    • «en plus de posséder un diplôme d’enseignement de l’Institut de diction française.»

      Déjà elle préparait son titre de contesse….

    • Elle n’a jamais connu de creux dans sa carrière mais contrairement à bien d’autre, sa présence n’a jamais été envahissante, sans doute qu’elle savait alterner son métier de comédienne et de communicatrice. sa période la plus folle fût sans aucun doute quand elle était avec Guy Fournier quand tout les deux formait dans diverse émissions un tandem complètement sauté.

    • Ravissant minois.

    • Et plus elle vieillit, plus elle embellit. Je trouve qu’elle fait plus jeune aujourd’hui (dans la soixantaine) que dans Chambres en ville il y a 20 ans…

    • Non seulement une très belle femme encore aujourd’hui, mais en plus très gentille et affable. Je l’avais rencontré en participant au jeu-questionnaire Tous pour Un, à Télé-Québec et elle avait été fort chaleureuse envers les concurrents, contrairement à Pierre Lalonde notamment, qui nous toisait de haut lorsqu’il animait Chain reaction pour CTV.

    • offbeat est toujours off, comme d’hab.

    • On l’avait oublié la ”duchesse de mes deuze”

    • J’ai toujours trouver qu’elle avait une voix particulière surtout a haute voix, dans Symphorien elle jouait le rôle d’Elizabeth Bellerose.

    • Parlant magazine, avez-vous vu l’incroyable gaffe d’Elle magazine?
      Ils ont mis la photo de Maria Sharapova pour illustrer…. Eugénie Bouchard!
      Curieux que cette histoire a moins fait parler que la gaffe du Paris-Match en 2008….

      https://fr-ca.sports.yahoo.com/blogues/quebec-sports/le-magazine-elle-qu%C3%A9bec-m%C3%A9lange-eugenie-bouchard-et-142255848.html

    • Nousnoune est toujours aussi pertinente.

    • Tellement belle qu’elle en est méconnaissable … ;)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité