Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 3 juillet 2014 | Mise en ligne à 11h02 | Commenter Commentaires (23)

    Les chefs!: il y aura du sang!

    chefsrevanche

    C’est bien connu, c’est souvent sur les classiques que se butent les candidats des Chefs!. Après les crêpes, la crème anglaise et l’oeuf poché, la tarte Tatin. Un défi, même pour des pros comme les 12 anciens candidats de retour pour la cinquième saison, Les chefs! – La revanche, qui démarre dès lundi à 20h sur ICI Radio-Canada Télé. Et avec Jean-Luc Boulay, qui s’y connaît en tarte Tatin, ces kamikazes de la casserole ont intérêt à ne pas la rater.

    Une bonne dose d’adrénaline, de rage et même de sang (!) pour lancer cette saison de 10 épisodes, qui arrive bien tardivement. Je ne dirais pas qu’il s’agit d’une émission «de l’intensité d’une finale», comme le pensent les juges, mais parlons d’un départ canon pour cette édition spéciale.

    Outre le fait de ramener d’anciens candidats qui ont laissé leur marque, la formule demeure sensiblement la même. À la différence que cette année, il y autant de filles que de garçons dans la compétition. Pour la première, ils sont divisés en deux équipes de gars et deux équipes de filles, les jaunes, les verts, les bleus et les rouges. Leur caucus fait penser aux joueurs de la LNI, qui réfléchissent à haute voix à leur impro.

    Je suis particulièrement heureux de retrouver Isabelle, qui l’a échappé de peu l’an dernier, Ashley, Sébastien, Frédéric et Marjorie. Étrangement, même s’ils veulent tous gagner, on sent une forte solidarité entre les candidats, du moins au premier épisode. Ils se connaissent et se respectent.

    On se souvient du power trip de Hakim Chajar le soir de la finale de la troisième saison. Son comportement désagréable lui a coûté la victoire. Déjà au début de cette revanche, on le sent prendre le titre de leader, ce qui fera dire à Normand Laprise que «Hakim n’est pas juste chef, il est chef exécutif».

    Pour leur premier défi, quatre volailles leur sont imposées par Élyse Marquis et Daniel Vézina : canard, pigeonneau, faisan et caille. Et pour la tarte Tatin, il leur faudra choisir la bonne poêle, la bonne pomme – la jaune ou la Cortland -, et obtenir une cuisson parfaite, les juges accordant une importance particulière à la caramélisation. «Tout va se jouer sur la tarte Tatin», lance Jean-Luc Boulay, qui fait de cette tarte inversée une véritable religion. À la décharge des chefs, précisons qu’ils ne disposent que de une heure 15 minutes pour terminer leur défi, incluant l’entrée, le plat principal et le dessert.

    Ils ont beau tous travailler en gastronomie, les juges réussiront à leur trouver des défauts. Le niveau est nettement supérieur – on le sent -, et la défaite sera d’autant plus cruelle, en particulier au terme de la première émission. On ne parle cependant pas d’humiliation.

    Aux bourses totalisant 20 000 $ et au voyage gastronomique de 12 000 $ remis au grand gagnant, s’ajoutera une voiture d’une valeur de 24 000 $, au terme d’une finale «tout Paul Bocuse» en septembre.


    • 10 contre 1 que les juges vont parler du “respect du produit” dans ce premier épisode!

    • @frank_stat

      Les juges en parlent constamment et pourtant, je suis convaincu que tu peines encore à respecter la saucisse que tu mets dans ton hotdog. Watch and learn.

    • Moi je suis d’accord avec cette affirmation! ils font de la haute gastronomie et c’est une forme d’éducation contre le gaspillage quand une bête est tué pour sa viande elle ne doit pas être morte pour rien sinon c’est criminel!

    • J’ai beaucoup aimé cette émission au début, maintenant, ca me laisse froid Toujours les mêmes phrases vides pour analyser le plat avec le respect du produit.Et que dire des recettes, personne ne fera jamais ca dans sa cuisine, même pas pour recevoir un dignitaire.

      La cuisine fait trop laboratoire, ca manque de chaleur, comme si rien était humain dans ce show. C’est trop robotique. C’est un show fait par et pour des pros.

      De toutes ces émissions, celle que je préfère passait à TVA. Les couples qui se recevaient à souper et tout comptait: décor, cuisine, produit, ambiance. Je me souviens plus du titre de l’émission, mais c’était bon. Par contre, la narration de Chantal était horrible et faisait très sixties. Mais elle produisait le show. Elle se donnait une job.

    • DE la Sueur, Du sang, de la tarte Tatin , manque juste que Jean Luc Boulay nous chante la marche officielle du légionnaire en entrée … «Tiens, voilà du boudin, voilà du boudin, voilà du boudin»

    • J’adore les émissions de bouffe, je suis d’ailleurs abonné à Zeste. Ce que je n’aime pas, ce sont les émissions du type concours de bouffe dans le genre des chefs! Voyez-vous, ceux qui osent juger des participants sont déjà des chefs reconnus à la différence qu’ils n’ont pas appris leur métier sous le stress de la caméra. Et ils se permettent de dire, à la télé devant des milliers de téléspectateurs quand une chose n’est pas bonne, manquée ou mal présentée. Je serais vraiment curieux de savoir combien d’entre-eux (les chefs réputés.. ) ont subis ce genre de stress, celui de passer pour un “poche” à la télé.

    • @kasimir35

      Ça va chauffer était une émission pour amateur (j’y ai participé lors de la dernière cuvée).

      Pour les chefs, c’est une émission pour les “foodies”. Ce sont les meilleurs dans leur domaine, ils sont tous sous-chef dans de bons restaurants au Québec. Je partage ton opinion sur les recettes, peu de gens vont refaire les menus à la maison. Pour ça, Radio-Canada diffuse l’émission de Danny St-Pierre (Qu’est-ce qu’on mange pour souper) qui est plus accessible en terme de cuisine.

      Par contre, si tu vas sur le Web, les ateliers de Daniel Vézina sont forts intéressants. J’ai appris des trucs et des bases en suivant ses capsules.

    • Est-ce que le yoghourt grec sera encore le produit préféré d’Elyse Marquis?

    • @agaguk40

      Non ce sera le CheezWhiz, on m’a dit que ce serait le commanditaire cette année.

    • Il va y avoir du sang?
      Sang ruiner le punch, qui va se couper?

    • @paquinguy

      Les participants s’inscrivent à un concours en toute connaissance de cause. Ce n’est pas comme si on les obligeait à passer leur évaluation finale pour obtenir leur diplôme devant la caméra.

    • Tout le monde connait le truc maintenant: faut respecter le produit.

      Sur la fibre (vers les 600) on a la version australienne de Ca va chauffer. Même même chose qu’icite, mais avec l’accent Down Under.

    • Parlant de Danny Saint-Pierre moi je ferait un échange, le mettre en matiné et Ricardo en soirée, il est plus sympathique et sa cuisine encore plus simple que l’autre. Pour les chefs entièrement d’accord c’est une émission de pro pour des pro par contre j’aime beaucoup les juges beaucoup moins têteux que les personnalité artistique qui trouve tout le monde bon et extraordinaire…

    • Parle-moi de ça: un concours et un cour intensif sur la Tatin. Je vais enfin savoir si c’est la mienne la meilleure!!!!!

      L’intensité dramatique du montage m’agace un peu, le jugement off des grands chefs trop péremptoire, mais c’est un bonne émission quand même.

      On mentionne plus haut un certain Ricardo: il n’est pas chef, c’est un producteur d’émissions qui s’amuse à cuisiner sans être compétent en la matière et qui fait de l’argent avec des produits dérivés cheapos.

    • Du sang? Je pensais qu’ils égorgeraient un agneau ou kekchose, même pas c’est des volailles. :-(

      Ils vont se reprendre avec les émulsions, j’en suis certain. Ça faisait tout un tabac les émulsions à la dernière saison.

    • jpcantin Ricardo n’est pas un chef mais il anime des quotidienne depuis une quinzaine d’année (en incluant TVA) et ses recette ont toujours l’air savoureuse et facile à faire et surtout très accessible. Quand à ses bébelles les gens ont juste à ne pas en acheter!

    • Parlant de Ricardo, c’est vrai qu’il fait beaucoup d’argent à titre de cuisinier et de producteur. Ses recettes sont faciles à faire et Ricardo st un excellent communicateur. Tout le monde l’aime et tant mieux si Ricardo International l’a rendu millionnaire.

      Justement avec tout cet argent, il serait temps qu’il rénove sa maudite cuisine laide, verte, mal organisée. Comparé à Louis Francois à TVA qui a une cuisine extraordinaire, Ricardo fait figure d’enfant pauvre, ce qui n’est pas le cas.

      Qu’il prenne quelques milliers de dollars et rénove au plus sacrant. Franchement, ca fait pitié, ca fait amateur.

    • @kasimir35
      Je ne sais pas de quoi a l’air votre cuisine mais à mes yeux celle de Ricardo est plus que correcte. C’est peut-être entre autre pour ça que les gens l’aiment, je connais peu de gens qui ont les moyens ou l’envie d’une cuisine à 100 000$. Étaler son fric de façon indécente n’est presque jamais une bonne idée…

    • Cette émission suscite les commentaires les plus marrants et intelligents que j’aie lus depuis longtemps. Cela me semble bon signe… Bon été!

    • Pour J.P.Cantin Ricardo est cuisinier il a etudier a l’ITHQ mais au lieu d’aller vers la restauration il a ete vers la television et il a plusieurs chefs qui travaille avec lui alors renseigne toi avant de dire quelque chose

    • kasimir35

      3 juillet 2014
      19h28

      Cé pas parce que tu pètes le show avec une cuisine de
      200000$ que ta bouffe va être extraordinaire…

    • Arrêtez donc avec vos discussions sur la cuisine à 100 ou 200K$, vous n’avez donc pas encore compris que l’important c’est de respecter le produit? Il va vous falloir combien de saisons?

    • Dany St-Pierre est le premier chef que tu cuisines avec lui et que tu as les recettes et les ingrédients d’avance. Les autres shows de cuisine ( Zeste, canal vie, Ricardo), tu ne sais pas les recettes ni les ingrédients.

      On a fait 90 % de ses recettes à la maison cette année et c’est assez bon!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité