Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 18 juin 2014 | Mise en ligne à 11h28 | Commenter Commentaires (19)

    Moncton: ICI RDI blâmé par l’ombudsman

    moncton

    «La couverture des événements du 4 juin 2014 à Moncton par ICI RDI a enfreint plusieurs principes et valeurs des Normes et pratiques journalistiques de Radio-Canada.»

    Telle est la conclusion de l’ombudsman des services français de Radio-Canada, Pierre Tourangeau, qui répond à un auditeur de Fredericton au Nouveau-Brunswick, de même qu’à 70 autres plaintes adressées à son bureau, au lendemain de ce cafouillage. Selon lui, le diffuseur public a failli à sa mission en ne décrétant pas une émission spéciale, le soir de la tuerie, et n’a pas servi adéquatement l’intérêt public. «Durant toute la soirée et toute la nuit, les citoyens directement visés [...] ont dû se tourner vers les télévisions anglophones et les médias sociaux pour s’informer du déroulement des événements et des directives données par les autorités. Terrés dans leur maison, les citoyens du quartier visé ont vécu dans la peur», note l’ombudsman.

    Pierre Tourangeau relève également que, si le drame s’était produit à Montréal, la direction d’ICI RDI aurait «immédiatement lancé les procédures d’urgence prévues en pareilles circonstances et pris les moyens d’assurer une couverture continue.» Selon lui, la population de Moncton n’a pas été traitée avec «ouverture et respect».

    «Bref, chacun s’est fié sur l’autre pour prendre une décision que personne, en fin de compte, n’a prise, tandis que certains s’en lavaient plutôt les mains. J’imagine que la direction d’ICI Radio-Canada se penchera sur le déroulement de cette soirée et en tirera les leçons qui s’imposent», poursuit l’ombudsman.

    Au lendemain de la tuerie, la direction d’ICI RDI a reconnu son erreur dans nos pages, admettant qu’une émission spéciale aurait dû être décrétée.

    Suivez-moi sur Twitter.

    Consultez QuiJoueQui.com.


    • L ombudsman c est comme le verificateur general au gouvernement ? Fais le pu parce que sans ca pôpa va être ben faché o.k. là ?

      D autant plus innacceptable que ca survient au moment même ou les cravatés se demandent qui ils sont , ou ils doivent aller, que faire ?

      Ca ne fait juste que véhiculer encore plus le cliché qui n est est peut-être pas un tant que ca au sujet du nombrilisme de la clique du plateau.

      La réalité c est que les gens de Moncton ou de toute autre ville au pays paye le même prix que les montréalais et donc…

    • Cela démontre que les coupures à Radio-Canada touche d’abord les communautés francophones plus éloigné du grand centre qu’est Montréal et Québec. Question de coût!

      Bientôt Radio-Canada va couvrir aussi loin…. que l’hélicoptère de TVA!!!

    • Parlant de RDI (et Explora, ARTV, CBC News) est-ce que de l’argent public y est injecté ou est-ce financé à 100% par des revenus publicitaires et de redevances des abonnés du câble/satellite?

      Bref, je me demande si en tant que contribuable je paye pour des canaux pour lesquels je n’ai pas d’accès sans avoir à débourser pour un abonnement au câble.

      Pas moyen de trouver cette information sur le site de Radio-Canada. Quelqu’un saurait la réponse?

    • Ce n’tait pas une question des coupures, je viens de voir sur le site de Radio-Canada atlantique qu’il y a 6 journalistes aux nouvelles générales à la télévision juste à Moncton en plus des journalistes aux autres secteurs, sports, culture, web et à la radio ça c’est juste pour Moncton. Il y a deux présentatrices de nouvelles. Ajoutez à ça un paquet d’autres dans plusieurs villes des maritimes.

      Imaginez LCN avait une meilleure couverture et il n’y avait pas encore de journalistes sur place.

    • ­@benton_fraser: À ce que je sache, il y a encore un service français à Moncton chez Radio-Canada. Mais comme ça arrive trop souvent, les biens-pensants de Radio-Canada à Montréal ne font pas confiance à leurs journalistes en région pour faire de la couverture en direct… bien non, il faut envoyer les journalistes de Montréal!

    • . . .
      Le premier appel au poste de police s’est fait vers 19h30. Les policiers ont été victime de l’attaque par la suite.
      La priorité a été de s’occuper des blessés, par la suite ils ont perdus la trace du tireur et les services de polices se sont sûrement réunis pour se donner une stratégie et informer leur directeur des communications qui a ….
      Quelle heure était-il quand des informations “valables” ont pu être données ? …. Avant cette heure tout n’était que spéculation et improvisation … ce que bien des réseaux privés aiment faire.
      C’est la police de trouver le moyen de diffuser les informations et demandes spécifiques qui s’adressent à la population. Ce n’est pas à RDI à se substituer ou s’inviter dans les mesures de contingences de la police !
      Sûr que si la police avait eu besoin de RDI pour des messages à la population, elle aurait l’aide du diffuseur.

    • mattgilles le 18 juin 2014 à 12h45

      Pour y voir déja un peu plus clair:

      http://www.cem.ulaval.ca/pdf/Television.pdf

    • Qu’est-ce qu’une émission spéciale aurait pu dire de plus que toutes les informations que nous avions à chaque trente minutes eh oui à chaque bulletin de nouvelles. Mattgilles qui dit qu’il n’y avait pas moyen de trouver cette information sur le site de Radio-Canada je ne sais pas ce qu’il regardait mais moi toute la journée j’ai entendu la même chose: 3 policiers qui sont morts et 2 qui sont blessés. Il n’y avait rien à dire de plus c’est tout. Ce sont les policiers eux-mêmes qui ne voulaient rien dévoiler, ils ne voulaient pas nuire aux recherches en cours et surtout voulaient éviter qu’il y ait d’autres victimes. Ça c’est une bonne raison.

    • Les conservateurs d’Ottawa doivent rire dans leur barbe.
      Personne ne pointe les coupures qui sont une des raisons que RDI était moins présent.
      Mission accomplie Harpeur.

    • @mattgilles
      Selon le CRTC, http://www.crtc.gc.ca/eng/archive/2000/DB2000-3.htm, RDI & CBC News Network (anciennement Newsworld) ne sont pas financés par l’argent public, comme le sont Radio-Canada & CBC. Cependant, ils bénéficient du contenu créé par les réseaux publics. Pour le CRTC, le partage du contenu est dans l’intérêt public.

    • @dianefavreault:

      Relisez attentivement le commentaire de mattgilles. Vous ne lui répondez aucunement. Et en plus, vous vous permettez de lui répondre sur un ton méprisant…

    • en 2014, on ne veut pas l’entendre, on veut le wère cent fois en boucle sans fin jusqu’au prochain drame

    • Ben voyons donc… RDI est un nid de séparatistes qui, depuis 40 ans cherchent à isoler le Québec. Tout ce qui n’est pas Québécois…C’est pas intéressant…Alors imaginez la GRC?. Ces gens ne font pas leur travail et devraient être congédiés…Le premier:Hubert Lacroix!

    • À sophie0404
      C’est quoi le ton méprisant au juste??? Premièrement mon commentaire n’était pas principalement pour mattgiles c’était pour l’émission spéciale qui est demandée par les gens qui à mon avis est inutile et j’ai expliqué pourquoi. Deuxièmement le commentaire de mattgiles était évidemment pas assez clair car j’ai cru comprendre qu’il ne trouvait pas l’information sur le drame de Moncton. Et vous madame ou monsieur, on ne sait jamais avec ces pseudonymes, que pensez-vous de la couverture de RDI sur ces événements car là est la question.

    • Merci à ceux qui m’ont répondu.

    • Quand on vit au Nouveau-Brunswick, je vous demande respectueusement pardon, mais vous DEVEZ parler anglais. Tout le monde a internet, la radio et le téléphone. Facile de s’informer autrement qu’à la tivi francophone.

      Il y avait JUSTE RDI comme “lifeline”? C’est du gros niaisage!

      Les chercheurs de puces ethniques me donnent toujours de l’urticaire. Ils n’ont pas plus ma sympathie parce qu’ils sont francophones.

    • Un blâme pour ICI RDI qui traduit plutôt un procès des chaînes d’info continu. À ce que je lis ça fait suite à 71 plaintes.

      J’ai lu aussi beaucoup de commentaires qui traduisaient comme un ras-le-bol de ces émissions “spéciales” en direct.

      J’ai bien hâte qu’on fasse le procès aux réseaux sociaux. Je ne pense pas que ce soit pour bientôt!

    • Oh boy…qu’on comprend les gens de Moncton vis-à-vis ICI Radio-Canada… quand on a vécu plus de 60 ans en Ontario, maintenant au Qc., et qu’on a connu l’indifférence de RC pour les Franco-ontariens! Combien de fois on a constaté d’un manque (absence) d’information et de couverture appropriée …sur des élections municipales dans l’Est d’Ottawa…par ex.! On sait parfaitement bien que si la chose s’était produite, par ex., à l’Est de Montréal, à Laval ou ailleurs… RC se saurait précipiter sur une couverture en bonne et due forme!!! Alors on comprend qu’il y a toujours eu un MANQUE ou une négligence de la part de RC quand vient le temps de donner une couverture adéquate d’une nouvelle qui touche une région ou un secteur en dehors du grand ”Monréal”… Il est temps que les responsables de RC soient mis à leur place… et que la situation soit corrigée.

      On espère que ce rapport ne va pas dormir sur des tablettes! JFR

    • Radio-Canada se targue de couvrir la francophonie pan-canadienne mais dans les faits, si ça sort de Montréal, bonne chance pour la couverture.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2011
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité