Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 6 juin 2014 | Mise en ligne à 9h05 | Commenter Commentaires (30)

    Un jour plus tard dans les Maritimes

    moncton

    Est-ce normal qu’on doive se rabattre sur la chaîne publique anglophone pour s’informer des derniers développements d’un drame national comme celui de Moncton? La réponse est non, et, pourtant, RDI et LCN n’étaient à peu près pas là mercredi soir, se contentant de brèves mentions de la tuerie qui venait de se passer. Il fallait regarder CBC News pour être au fait de la nouvelle, largement exploitée depuis.

    Oui, Céline Galipeau a ouvert son Téléjournal de 22h avec la nouvelle, mais à peine trois minutes plus tard, c’en était tout. Julie Drolet est revenue à quelques occasions, joignant en direct la journaliste Michèle Brideau – toujours excellente – à Moncton. Pas suffisant.

    La direction d’ICI RDI a reconnu son erreur jeudi. «À un certain moment de la soirée, il est clair qu’on aurait dû décréter une émission spéciale. Nous avons fait une rétroaction des événements à l’interne avec les équipes concernées pour comprendre ce qui s’est passé», m’a répondu Marc Pichette, des communications de Radio-Canada, qui n’a pas voulu en dire davantage sur les conclusions de cette rencontre.

    Je n’ai pu m’empêcher de repenser au ratage autour de l’incendie du Manège militaire à Québec en 2008. C’était un vendredi, en fin de soirée, les journalistes étaient disponibles, mais RDI n’a pas voulu d’images en direct. On avait été moins sélectif l’année précédente quand La Maison du rôti, sur l’avenue du Mont-Royal, a été rasée par les flammes; on a tout vu. En dehors du 9 à 5, on ferme la switch sur les nouvelles hors métropole.

    Dans le cas de mercredi, je ne crois pas qu’on puisse attribuer l’impair aux récentes compressions, mais simplement à un manque de jugement. LCN peut plaider ne pas avoir de journalistes à Moncton, mais RDI en a plein, qui ont dû accomplir leur travail sur les réseaux sociaux, faute d’avoir les ondes pour le faire. Insensé. Croyez-moi qu’ils rageaient de ne pouvoir faire leur boulot comme il se doit.

    Céline Galipeau a animé son Téléjournal de jeudi en direct de Moncton, ce qui ne donne pas grand-chose de plus, entre vous et moi. Et on a envoyé le journaliste de Montréal Thomas Gerbet sur les lieux pour la radio, alors que l’équipe en place peut très bien faire le job.

    Les réseaux sociaux se sont enflammés mercredi soir, devant l’inertie des chaînes d’info continue. «Je croyais que nous avions des services de “nouvelles continues” en français maintenant», a ironisé le maire de Montréal,

    Denis Coderre, sur Twitter. L’auteur Daniel Thibault avait un tout autre avis : «On se plaint du manque de couverture à Moncton. Est-ce si grave? La médiatisation à outrance de ces tragédies en entraîne parfois d’autres.»

    La décision de Radio-Canada de jouer profil bas la semaine dernière avec l’histoire du bébé enlevé à Trois-Rivières avait déjà soulevé l’indignation de plusieurs. Et c’est pourtant sa médiatisation qui a contribué à retrouver la suspecte. Je ne suis pas du camp voulant qu’un diffuseur public n’ait pas à accorder autant de temps d’antenne à un «fait divers». La tuerie de mercredi dépasse le fait divers, toute une population a été prise en otage. Il est question de vies humaines, et un service public comme Radio-Canada se doit d’informer autant la population locale que le reste du pays des risques et de chaque développement.

    Autant LCN que RDI se sont bien repris jeudi, chacune en émission spéciale une bonne partie de la journée. Mais pourquoi une nouvelle mériterait une couverture en direct toute la journée du lendemain, et pas le soir même, au moment où le drame vient de se produire et qu’un tireur fou se promène dans la ville? L’information continue existe justement pour nous tenir au courant des événements à l’instant où ils se passent, pas le lendemain.

    Le premier réflexe quand on apprend qu’un tel drame s’est produit est de se brancher sur LCN ou RDI, dans le but d’y trouver l’information qu’on attend. Mercredi soir, même notre diffuseur public a échoué dans cette mission.

    Suivez-moi sur Twitter.

    Consultez QuiJoueQui.com.


    • A-t-on besoin d’avoir une si grande couverture? Qu’est-ce que ça donne de répéter en boucle que le gars adorait le fusil, écoutait du Heavy Métal et semblait avoir un côté antisocial? On remplit du temps avec les voisins qui ne le connaissait pas vraiment en attendant d’avoir l’identité des victime pour encore faire du millage avec ca. Des nouvelles ou du voyeurisme? Pour couronner le tout on montre que Radio-Canada couvre vraiment de l’Atlantique au pacifique en envoyant Céline a Moncton.

    • Ils ont même envoyé Tante Sophie en Acadie! Tante Sophie la grande spécialiste de l’Afrique.

      Combien ont couté les voyages de Céline et Sophie au pays de la Sagouine?
      On ne vous le dira jamais. Mais on va en brailler une shut sur les compressions

    • Pour ce qui est de la couverture par LCN je peux dire qu’après 10 minutes, tout était dit. Que voulez-vous savoir de plus. On sait déjà que M. Bourque avait des problèmes avec l’autorité, que sa page facebook nous a permis de mieux le connaitre. …. Rien de bien édifiant.
      LCN a couvert le point de presse de 15:30 heures. Même là on a pas appris grand chose.
      La nouvelle a o soutrance c’est pas ce que j’aime le plus.
      Sur ce j’offres mes sympathies aux familles des policiers tués.

    • Misère, lire au dernier paragraphe “La nouvelle à outrance……”

    • Et que dire de la trrrrrrrrrès ennuyante animatrice de RDI le midi, Geneviève Asselin, my god, on aurait pu s’endormir. Un si gros drame, avec aucune émotion, a t’elle vraiment saisie que 3 policiers ont perdu la vie!?. C’était pathétique. Par chance qu’on a CBC et CTV lors de gros drames.

    • Allez donc lire Lagacé ce matin!

      La petite de Trois-Rivières, fallait la retrouver et vite. Les gens l’ont compris et les partages de la nouvelle ont enflammé les réseaux sociaux. Ceux qui pensent qu’on parle trop des malades mentaux n’en ont pas parlé. certains par respect pour la famille des morts.

      Le cinglé de Moncton, outre le fait qu’on le soupçonnait d’avoir accès aux infos et qu’on a demandé aux gens de mettre une sourdine pour ne pas lui donner d’informations sur les mesures prises, le moins on en parlera, le mieux ce sera.

      Pourquoi? Parce que voir l’immense flaque de sang derrière la voiture grise, on aurait pu s’en passer. Il suffisait de savoir ce qui se passait sans entrer dans les détails et le voyeurisme.

      Les médias sont en bonne partie responsables de bien des troubles sociaux. La preuve? Cessez de parler des femens à chaque fois que ces folles se manifestent et on n’en entendra plus parler avant longtemps. Si vous aviez cessé de parler des carrés rouges chaque fois qu’ils faisaient une montée de lait, leurs “actions d’éclat” seraient tombées à plat et auraient pris fin bien avant que Montréal se ramasse avec une facture de $6 millions sur les bras.

      Lagacé parle du cas de l’empoisonnement des Tylenol qui a donné naissance à des émules un peu partout et qui a pris fin quand les médias ont cessé d’en parler. Des tueurs en série qui sont tous les émules d’un autre tueur en série.

      Il y a des fous monsieur. J’en connais même un en personne et qui est une vraie bombe à retardement. Il sévit sur Facebook mais ses écrits sont toujours aux limites de la légalité. Par contre en personne, c’est une autre chanson et il fait peur. Je fais quoi? La police n’y peut présentement pas grand chose. Mais moi je sais que ce gars-là, il ne faudra pas le pousser trop fort pour qu’il s’adonne à une véritable tuerie. Lui aussi a ses “suiveux”.

      Ce qui irrite ce charmant monsieur? Eh bien disons que les médias en parlent trop et trop souvent.

      L’école de journalisme enseigne qui, quoi, où, quand, pourquoi. On n’a vraiment pas besoin de voir des bouts explosés d’êtres humains ni de sombrer dans le plus abject gore pour vendre son torchon.

      Mes plus sincères condoléances à madame Rachael Vander Ploeg-Ross, l’épouse enceinte de 6 mois de Dave Ross. Un gros câlin de maman à son bout de chou qui vient de perdre son père et mon cœur est atterré en pensant au petit qui ne connaîtra jamais son père.

    • Attention, je parle de la couverture du soir de la fusillade, mercredi, pas d’hier. RDI a complètement reconnu son erreur, puisque c’en était une. Une erreur de jugement.

    • 100% avec jeffypop. Après dix minutes tout était dit. Le gars est en cavale. Tant qu’on le retrouve pas, ça donne quoi d’en parler pendant des heures. C’est quoi la pertinence de parler de ça en loop à toutes les 10 minutes. Un fois dit, il n’y en avait pu de nouvelle. Vous auriez sûrement préféré une couverture à l’américaine pour une tuerie à l’américaine. Je trouve que la couverture médiatique était tout à fait correcte.

    • @simonlebon
      Pas d’accord, il y avait des vies en danger, la population devait être informée du danger. Les chaînes d’information continue n’existent pas pour qu’on les regarde six heures d’affilée, mais pour qu’on sache ce qui se passe à l’instant où on les regarde.

    • Je suis d accord que c est dans le mandat de RDI de couvrir ce qui se passe au Canada et on a de moins en moins d arguments pour combattre l`idée de besoin de changements majeurs dans la boite mais en sachant comment ca se passe en de telles occasions, je me demande toujours s il est nécéssaire d en beurrer plus épais que le peuple en demande à l époque de Facebook et Twitter ou déja les dérapes sont déguelasses.

      Reste que si t as le choix entre envoyer un journaliste se faire manipuler par le gouvernement en Syrie et informer les citoyens de Moncton , le choix est clair me semble.

      À leur défense il importe de dire que la GRC avait demandé autant que possible un silence radio aux médias pour faciliter la chasse à l homme.

      Quant à LCN , si leur vrai chef d antenne Claude Poirier n est pas là pour les diriger vers le chien écrasé c est compréhensible qu il y ait confusion hein ?

    • Radio-Canada fait des excès des deux côté, autant ils sont nul quand il faut présenter la nouvelle au moment où elle se présente et autant ils en font trop quand il s’agit de faire le suivi dans les jours suivants. TVA est encore pire pour le suivi mais au moins ils sont là quand la nouvelle se présente.

    • Pourtant à RDI jeudi matin, les présentateurs (que je n’ose plus appeler des journalistes tellement ils font pitié) se répendaient en détails inutiles et spéculations de mauvais genre sur le but et la cause et le chien qui a peut-être pissé près du lieu où le tueur s’est tenu le soir d’avant. Jusqu’à détourner le bulletin météo pour parler du temps qu’il fera à Moncton ce jour-là (du coup oubliant le reste du pays pour le truc assez essentiel du matin).

      Les couvertures complètement exagérées et débiles ont bien eu lieues, personne n’atteint le juste milieu par contre.

    • RDI l’échappe encore ce matin avec la commémoration du D-Day.

    • Ca méritait surement un covering à Moncton avec l’équipe de Galipeau. Un voyage qui a couté une fortune aux contribuables et qui donne strictement rien. Galipeau aurait pu couvrir Moncton d’une rue de Montréal et personne n’aurait rien su.

      LC N a couvert l’événement tout l’après-midi, c’était amplement suffisant. Tous les topos auraient pu durer 10 minutes au total. Le reste, c’est du remplissage, exactement comme on fait à chaque tragédie. Il n’Y avait pas grand chose à dire sur le pauvre gars qui s’est pris pour Rambo tout d’un coup. On a traité la nouvelle comme si c’était une star qui avait fait un gros coup.

      Et pis, probablement que RC doute de la compétence de sa gang à Moncton. Ils ont envoyé Galipeau et ses techniciens pour écoeurer les journalistes de Moncton qui pouvaient `très bien faire la job.

      C’est le D-Day aujourd’hui, va-t-on en parler durant 24 heures? C’est pourtant une journée mémorable, ca mérite des bons reportages solides et pas juste des images du film Saving Private Ryan.

    • A ceux qui pensent qu’on parle trop de tel ou tel sujet, saviez-vous qu’il existe un systeme sur chaque télévision pour changer de canal ?? Faites-le et foutez la paix a ceux que ca interresses.

    • OÙ ÉTAIT RADIO CANADA, francophone, durant tout ces nouvelles des derniers jours à Moncton? Comme de raison au QUÉBEC. Ne sentez vous pas que nous sommes de plus en plus abandonnés par notre supposée radio nationale…L’important sur le réseau satellite était le rapport du vérificateur général du Québec, la commission Charbonneau du Québec et le budget du Québec…Il est temps que ce réseau doit vendu au QUÉBEC pour ce qui est de cette province et que les actifs et les argents HORS QUÉBEC soient remis aux postes locaux qui font un travail qui intéresse bien plus les francophones des Maritimes.

    • Ce n’est pas normal de devoir s’informer au réseau anglophone puisque la SRC dispose d’une station au Nouveau Brunswick et aurait très bien pu être LA RÉFÉRENCE. Je me demande encore pourquoi il a fallu téléporter notre équipe de Montréal pour produire le TJ. Encore un mauvais choix de nos acteurs de l’information quand ils se prennent pour CNN. Est-ce qu’on sait encore comment faire de l’information si on y va au gré du vent ou des décisions bâclées sur le coin d’une table?

    • Le maire Coderre qui se manifeste encore; bonne réponse de D.Thibeault

      J’ai zappé sur LCN le journaliste (un bien grand mot maintenant plutôt un rapporteur d’événements et de chien écrasés ) n’avait pas grand chose à dire

      on va en parler jusqu’à l’enterrement des policiers on va faire le tour des voisin pour les interroger, on va nous dire qu’ils formaient une belle famille. que l’enfant ne verra plus son père

      on va avoir droit aussi aux reportages sur les enfants à l’école, des prises de vue des fleurs et les gens de Moncton vont avoir hâte que ces senteux quittent leur ville

      Amen

      @ loubia bien d’accord avec vous

      @ loubia bien d’accord avec vous

    • pierre1957

      Je n’ai pas attendu votre invitation pour le faire parce que l’histoire se résumait à ça: Justin Bourque dont on a vu la photo a présumément tué 3 flics, en a blessé deux autres. On a demandé aux gens de se barricader: ils n’ont pas eu besoin de Radio-Can pour s’y plier. On leur a aussi demandé de garder leurs lumières de porche allumées pour aider la police, ce qui fut fait toujours sans l’aide de Radio-Can. Les écoles, les commerces et les déplacements ont été arrêtés: pas de Radio-Can à féliciter pour ça. Le gars a été pris autour de minuit hier. Point. Fin du chapitre. Merci au site de la GRC.

      Ça m’a pris exactement 30 secondes à écrire tout ça. Vous pouvez le relire en boucle si ça vous branche.

      Je pense, et cette opinion n’engage que moi, qu’il faut être profondément perturbé pour se complaire dans le visionnement répétitif d’un drame et se rouler avec délices dans la vue du sang et des cadavres. Eille! Ça aurait été l’fun qu’on puisse avoir une belle prise d’otages, tiens! une femme seule avec ses trois enfants en bas de 5 ans aurait été parfait pour le show. Un grand-père qui ne se méfiait pas, tiré comme un lapin alors qu’il prenait sa petite marche de santé aussi. Au moins, on aurait eu de quoi à dire pendant plus de 60 secondes! Ça se dit journalistes et ça n’a même pas été capable de faire plaisir aux amateurs de voyeurisme et de montrer les corps des policiers morts en devoir.

      Dites-moi… faites-vous partie de ceux qui sont allés voir la fin de Jun Li et celle de David Pearl?

    • Sérieux y’a encore des gens qui suivent les nouvelles à la télé? Ouvrez-vous un compte Twitter pis ça fera la même job, en mieux.

    • C’est un vieux débat usé à la corde. J’ai plus vu la visite de Galipeau comme une
      occasion pour R.-C. de faire semblant qu’elle s’intéresse aux francophones hors
      Québec. Faisant partie de cette population il est vrai qu’on a l’impression que CBC
      couvre mieux le Canada d’un bout à l’autre. Le Québec se regarde souvent le
      nombril… mais on vous aime quand même !
      Je suis bien triste pour les familles des victimes. Les policiers de la GRC ont tout
      mon respect !

    • A la radio, c’était pire. Jeudi à la fin de l’Heure du monde J-S Bernatchez clôt son émission en annonçant que le bulletin de 19h qui suit son émission contiendra évidemmment les plus récentes nouvelles de Moncton. Puis Michel Therrien (pas le coach du CH) entre en ondes pour le bulletin: pas un seul mot sur Moncton, mais beaucoup de détails sur les réactions complètement prévisibles du PQ et de la CAQ sur le budget Leitao. Comme on dit en anglais, y’a quelqu’un qui s’est endormi sur la switch.
      Je pense qu’il est possible d’offrir une couverture à jour et non-sensationnaliste de ce genre d’événement, surtout quand la sécurité du public est en jeu. Si je vis à Montréal mais que j’ai de la parenté à Moncton (pas mon cas), je veux savoir.
      RJ

    • A loubia, Comme vous ne semblez pas l’avoir compris, je m’explique, je m’adresse en general a ceux qui semblent penser que seulement leur maniere de voir est la bonne. Personnelement, quand quelque choses ne m’interresse pas, je change de canal. Le sujet de M. Therrien était sur la façon dont RC/RDI tenaient les gens informé au plus fort de l’évenement Mercredi soir et sur le fait que les francophones devait se rabattre sur la chaine angalise pour avoir les infos nécessaires (procedure a suivre, zone fermé ect.) et non pas sur la redondance des nouvelles de la plupart… en fait, de toutes les grandes chaines. Avec mon passé de militaire, j’ai eu mon ”fair share” de sang et autres et non je passe pas mon temps a en chercher. Par contre, si ça interresse quelqu’un, je respecte ça meme si je ne le comprend pas. Et j’assume que ça en interresse beaucoup puisque les chaines le presente. Voici une version plus longue et explicative de mon commentaire. A la prochaine.

    • C est là qu on voit le probleme avec Radio-Canada. Pourquoi envoyer absolument Celine Galipeau ? N y a t il pas quelqu`un d assez compétent pour faire la boulot la bas ? Sinon pourquoi donc est ce que la dite société à des bureaux partout ? Il est là le mandat de R-C pas juste de flatter l égo des montréalais et ensuite en forcant du reste du Québec.

      larousse_estdouce

      Sérieux y’a encore des gens qui suivent les nouvelles à la télé? Ouvrez-vous un compte Twitter pis ça fera la même job, en mieux.

      Êtes vous vraiment sérieuse ou totalement brainwashée par les extremistes qui y sévissent ? Je crois que les medias sociaux sont de tres bons compléments et une toute autre planete que les médias conventionnels mais le trash a tendance à attirer du trash. Désolé mais en 140 caracteres on apprendra rien à personne surtout pas suffisamment pour ne pas porter de jugement hatif.

      Tsé quand t as des sites Facebook ouverts en l honneur du tireur t as affaire a une méchante job de vidanges…Malheureusement ca prend du temps à Facebook à fermer tout cela parce que le Qwébec where is that ?

    • Je dois dire que je ne participe généralement pas à ces discussions que tournent trop souvent soit en lapidation publique ou en concours d’insultes polies. Par contre dans ce cas je dois dire que, ma maison étant à l’intérieur du périmètre de sécurité, j’ai définitivement vécu le tout aux premières loges. Je dois avouer que mercredi soir, quand l’information a commencé à circuler par message texto et, par la suite, s’est répandu comme un feu de paille sur facebook, nous avions peur pour notre sécurité et étions à la recherche de vraie information confirmée et ce, en français. Et on l’avait pas. Nous avons dû nous replier sur les réseaux anglais. Je suppose qu’on pourrait argumenter qu’il ne se passe généralement pas grand chose de trop excitant en atlantique donc les réseaux sont lents à réagir, mais Global et compagnie étaient là, eux. Je n’aurais pas écouté TVA simplement parce que leur approche à l’info ne m’intéresse généralement pas, mais je suis content que RDI ait reconnu leur bévue. Pour ce qui est du looping éternel des mêmes images sensationalistes, je me suis toujours dit dans le passé que je les trouvais désolantes parce que je n’étais pas impliqué dans la crise. Que oui, ces images on probablement un impact négatif et encouragent les copycats, mais que si j’étais impliqué dans la crise de près ou de loin, j’aimerais bien avoir un “feed” constant d’info.
      Et bien non. Ça ne me plaisait pas plus même si j’étais en quarantaine chez moi à alterner entre surveiller les bois derrère la maison jouer avec mon fils. En fait, comme nous étions toujours assoiffés des derniers développements, nous nous sentions forcés d’être toujours près de la TV, et c’en était abrutissant. Même que rendu à hier après midi, d’autres nouvelles m’auraient au moins changé les idées un peu…
      Toujours intéressant quand une expérience plus personnelle confirme une attitude que l’on avait basée sur des évènements généralement éloignés…

    • Richard Therrien, lis donc le billet de ton collègue Patrick Lagacé “Un tueur, une photo”

    • @rtherrien
      RDI, tout comme d’autres postes redio-télé ou autres médias d’information, adore le sensassionalisme. Oui adore. Tout comme les revues dites “people” sur les vedettes…
      Sans se préoccuper de l’effet d’entrainement.
      Car cet effet existe bien: un exemple québécois: à la sortie des activités du Grand Prix de Montréal, combien d’imitateurs de Jacques Villeneuve se promèneront sur les routes, sans se préoccuper des conséquences.
      Et là, quand on voit un Justin Bourque qui fait la une des journaux, quand ce même personnage est le personnage central d’émissions spéciales durant plusieurs heures.
      On peut alors craindre que d’autres personnes du même acabit vont vouloir l’imiter pour avoir elles aussi, leur 15 minutes (et plus) de gloire.
      Et ces mêmes médias vont s’en laver les mains, au nom du droit à l’information.
      C’est mélanger droit à l’information et voyeurisme.
      À moins que ce ne soit que pour remplir une case horaire…

    • Le français à la GRC, c’est comme le français dans l’armée canadienne et chez le CH: PI-TO-YABLE!

      Le bilinguisme officiel au Canada remonte à 1969. Mieux encore: le Nouveau-Brunswick est la seule province officiellement bilingue au Canada. Deux des trois victimes sont des francophones. Comment expliquer que la GRC ait massacré autant le français dans les 48 dernières heures?

    • jf1978

      Contente que pour vous et vos voisins, tout est bien qui finit bien et je comprends votre BESOIN d’informations. Ce ne sont pas les sources qui vous manquaient par contre, mais je veux bien vous concéder que vous avez le choix de ce qui vous plait ou pas dans les circonstances. Quoique si ma vie était menacée, je me ficherais bien de la qualité et de la langue de diffusion des infos pourvu que j’en aie!

      Ce BESOIN d’informations n’existait pas chez le reste de la population sauf pour les voyeurs. Un simple récit des faits et une mise à jour quand ça s’imposait auraient suffi pour les gens qui ne sont pas directement concernés.

      C’est la foire qu’on fait à partir de la détresse et du malheur des autres qui me répugne. Vous nous demandez de vous mettre à votre place? Mettez-vous à la place des proches du policier Ross qui ont dû contempler en boucle son sang qui coulait dans le caniveau. On parie que EUX, ils n’ont pas eu envie de rester collés devant leur téléviseur?

      Les nouvelles sobres au lieu des nouvelles spectacles, ça a plus de classe. Mais bon, chacun est libre de voir ça comme ça lui convient.

      On a eu il y a de ça une vingtaine d’années, à la une de notre petit hebdo local, la photo d’un jeune motard étendu mort sur la chaussée. Je parie que la famille en garde un souvenir ému. Idem pour l’image qui me hante encore d’une petite fille noyée dans la Rivière des Prairies, son petit corps mort ballotant sur la civière, une ambulancière tentant désespérément de soustraire la scène à l’aide d’un drap tendu, au charognard qui filmait.

      J’avais été prise par surprise et j’en avais pleuré un bon coup. De dégout envers la supposée race humaine.

    • On le sait, la période estivale est rarement marquée par des évènements d’importance. D’où justement l’importance d’étirer la sauce pour le remplissage alloué pour le temps d’antenne. A mon avis, c’est ce qui explique le dérapage malheureux sur la tragédie de Moncton.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité