Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 8 mai 2014 | Mise en ligne à 8h45 | Commenter Commentaires (39)

    Joyce Napier en congé d’un an

    jnapier

    Beaucoup de changements parmi les correspondants de Radio-Canada à l’étranger. Joyce Napier, qui a couvert la politique américaine durant plus de 10 ans, a choisi de prendre un congé sabbatique d’un an. Elle quittera son poste à Washington au cours de l’été.

    Jean-François Bélanger part de Moscou pour prendre la relève d’Alexandra Szacka à Paris, et Anyck Béraud, qui était correspondante à Paris pour la radio depuis quatre ans, se joint à l’équipe de l’émission L’heure du monde.

    Aucun de ces postes vacants ne sera aboli, malgré les compressions. Le diffuseur procède régulièrement à une rotation de ses correspondants, dont les mandats durent de trois à cinq ans.

    Suivez-moi sur Twitter.


    • Le départ de Joyce Napier n’est pas à proprement parler une perte.

      Est-ce son tempérament, son absence de profondeur ou le manque de moyens mis à sa dispositions, toujours est-il qu’elle est toujours en retard sur la nouvelle américaine.

      Nous avons la chance, à La Presse, d’avoir Richard Hétu qui est toujours à l’affut de la nouvelle, qui l’anticipe même et nous la fait partager et commenter sur son blogue.

      Quand Joyce Napier nous envoyait des reportages de l’Iowa où les caucuses s’étaient tenus il y a deux ou trois jours, Richard Hétu était déjà rendu au New Hampshire pour nous parler des premières primaires qui allaient suivre et des luttes à venir.

      Ce n’est pas pour rien que son blogue est devenu LA référence de la francophonie question de politique américaine.

      Alors, pour la politique américaine, je fais un agréable mélange de Richard Hétu, de CNN et MSNBC.

    • Ce sont les chaises musicales habituelles: dès qu’un correspondant commence à être compétent, on le mute ailleurs. Très formateur pour le correspondant. Moins utile pour le téléspectateur.

      Les reportages de Joyce Napier étaient truffés de clichés.

      @ducalme: les billets de Richard Hétu sont des copier-collers d’extraits d’articles du NY Times. Facile de bien paraitre dans de telles circonstances. Le problème d’Hétu est son activisme prodémocrate et antirépublicain très flagrant.

    • @gratiengroleau
      “Le problème d’Hétu est son activisme prodémocrate et antirépublicain très flagrant.”

      C’est exactement pour ça qu’il est intéressant à lire. ;)

    • Moi aussi, je trouve que Joyce Napier n’a pas beaucoup de profondeur et son débit est tellement alambiqué qu’on a toujours l’impression qu’elle ne dit rien. Je trouve toutefois Marie-Eve Bédard (est-ce bien son nom?) et Jean-François Bélanger excellents et je m’ennuie de Jean-Michel Leprince (où est-il donc passé?)

    • Et alors où s’en va Alexandra Saszka ?
      Mon meilleur c’est Jean-François Bélanger. Son voyage dans l’Orient-Express raconté en capsules durant 4-5 soirées au Téléjournal m’a fait voyager et rêver de faire le trajet un jour si j’ai assez de fric….et aussi ses topos durant les jeux de Sotchi étaient vraiment intéressants.
      Il a vraiment de la classe ce journaliste. On en veut plus comme lui.

      Joyce, eh bien, que dire. Ça n’a jamais vraiment cliqué ses reportages. Un ‘je ne sais quoi’ qui ne colle pas je trouve. Pas assez dynamique peut-être, trop raffinée ou, pas de chimie entre la caméra et son expression faciale, qui sait.

    • @theosaurus «C’est exactement pour ça qu’il est intéressant à lire.»

      Cette partialité en fait donc un simple blogueur, et non un vrai journaliste.

    • Dans le contexte des coupures, j’espère que sa sabbatique est sans solde, sinon à quoi servent les coupures, alors?

      Et normalement elle ne devrait pas avoir droit à l’assurance-emploi vu que c’est en apparence un départ volontaire.

      Donc, en supposant qu’elle n’ait aucun revenu pendant un an, combien gagne-t-elle actuellement, et depuis combien d’années?

    • Est-ce que ca existe la sabbatique d’un an à TVA? V? CNN? NBC? CBS?

    • (…) son blogue est devenu LA référence de la francophonie question de politique américaine (…)

      C’est là un drame effroyable si cette assertion est vraie.

    • @pouloutine

      Monsieur Hétu ses opinions et ne s’en cache pas.

      Il faut donc le lire avec précaution.

      Mais vous comme les autres pouvez le contredire, le contester et émettre votre propres opinion sur son blogue ou l’on retrouve des Américains, des Français, des Belges, outre les Canadiens.

      @danielle92

      Je partage votre commentaire.

      Jean-François Bélanger est excellent; il a appris dans des circonstances difficiles en Afrique, avec très peu de moyens.

      Jean-Michel Leprince est un actif précieux tout comme Raymond St-Pierre.

      Manon Globensky est excellente.

    • Il me semble que plusieurs lecteurs ne sont pas au fait de ce qu’est une année sabbatique.
      Alors on en profite pour taper sur la tête des gens… Ah oui, les coupures…

    • Ça serait bien qu’un journaliste compétent, expérimenté et limpide comme Raymond St-Pierre la remplace. Surtout que les présidentielles commencent déjà à se dessiner.

    • À Matt1 8 mai 2014 10h12:

      «Cette partialité en fait donc un simple blogueur, et non un vrai journaliste.»

      Pouvez-vous nommer un «vrai» journaliste faisant preuve d’une «vraie» impartialité?

    • Michel68, le salaire versé pendant une sabbatique a été prélevé depuis plusieurs années, en général 7, sur une base volontaire par le salarié, afin de lui assurer une année de congé à même ses propres chèques de paie. Désolé pour le “scandale” appréhendé… Pas de chômage ni de prime de départ. En ce qui concerne son salaire, j’espère qu’il est a la hauteur de sa compétence, soit plutôt élevé…

    • Joyce Napier est tellement mauvaise que ça en est un péché capital. C’est pas une année sabatique qu’elle devrait faire, c’est démissionner et se trouver une job en dehors du journalisme.

      Bof, un an sans elle, c’est déjà ça.

    • Est-cequ’on a vraiment besoin d’un correspondant aux USA? On pourrait acheter des reportages et tout irait bien. L’opinion d’une Napier est-elle vraiment importante? Est-ce que chacun ne peut se faire sa propre opinion sur un sujet?

      On va me dire qu’il faut expliquer aux gens les grands enjeux. Si les gens s’intéressent à ca ils vont aller chercher la nouvelle là où elle est et MSNBC explique vraiment tout bien. Ceux qui ne parlent pas anglais suivront les grands enjeux dans tous les grands quotidiens d’ici ou d’ailleurs, et en Français.

      Napier, c’est pas moi qui va la pleurer. Son accent et son débit m’ont toujours tapé sur les nerfs.

    • @ducalme: le problème est qu’en plus d’avoir des opinions Hétu fait preuve de favoritisme flagrant envers certains commentateurs, de telle manière que son blogue est plus un club qu’un forum. où il est permis de penser hors des lieux communs avalisé par Hétu. J’ai même lu qu’il est interdit de dire sur le blogue de Hétu qu’Obama est un métis!

    • Puisque seuls les mécontents s’expriment, je tiens à affirmer ici que madame Napier est une journaliste compétente, raffinée, dont le français et la diction sont irréprochables.

      Elle rapporte les évènements avec précision et justesse. Elle sait donner à l’auditeur un point de vue impartial propre à la compréhension immédiate des situations décrites.

      Au risque de passer pour un vrai « macho », j’ajouterai que sa distinction naturelle, son maintien, bref, sa classe la placent au-dessus de bien d’autres…

      Et s’il n’en reste qu’un pour avoir cette opinion, eh bien, je serai celui-là !

      Bonne année sabbatique, Madame.

    • Hé ben! Je croyais être le seul incapable de piffer Joyce Napier, heureux de voir que nous sommes plusieurs. Non seulement elle donne l’impression de ne rien dire, mais la plupart du temps ce n’est pas une impression.

    • Que ne vont-ils ailleurs, ces éternels insatisfaits?
      J’appuie ouvertement germanis même s’il en met beaucoup; ça balance un peu.
      J’aime l’idée de déplacer les correspondants et de nous fournir un regard neuf sur le monde.

    • @gratiengroleau

      Merci pour votre commentaire.

      Je vais vous répondre directement sur le blogue de monsieur Hétu.

      @germanis

      C’est çà, bonne année sabbatique, madame Napier et vivement Raymond St-Piere.

    • @Michel68: Un congé sabbatique est un congé sans solde, donc non payé. Il est possible de faire prélever une partie de son revenu pendant plusieurs années pour le financer, mais ça revient au même.

    • Charlebois disait des critiques qu’ils sont des ratés sympathiques.
      C’est toujours vrai.
      Mais souvent, ces critiques s’étaient frottés au métier.
      Ayant échoué, ils sont alors devenus critiques.

      Mais ici, sur ce blogue, combien de ces critiques virulents (presque assassins) se sont frottés au journalisme ?
      Comment se comporteraient-ils face à un micro et une caméra ?
      Combien se sont essayés, juste pour le fun, à l’écriture d’un article relatant un évènement quelconque ?
      Dans ce cas, et pour la plupart, il leur faudrait sérieusement travailler leur français !

      La critique est la chose la plus facile qui soit.
      Celles que j’ai lues jusqu’ici me font irrésistiblement penser à ces gérants d’estrade qui révolutionneraient le hockey si on leur en donnait la possibilité et emmèneraient le CH jusqu’en finale à chaque saison…

      Mieux vaut en rire, pas vrai ?

    • C’est ce que je soulignais dans un de vos précédents blogues, un jeu de chaise musical tout au plus.
      Certains reviennent à l’avant scène tandis que d’autres retournent à l’ombre, donc c’est un changement de pions sur le grand échéquiier. En effet, je me questionne aussi sur le sort d’Alexandra Szacka, sur J.F. Bélanger, je ne suis pas surprise puisque les jeux olympiques étant terminés, j’étais convaincu qu’on cesserait d’avoir un reporter sur place puisqu’il était correspondant pour le réseau anglais aussi. Qu’arrive-t-il à Julie Drolet? Est-elle en vacances ou si on déjà décidé de son sort?

    • Va-t-elle faire comme tous les journalistes de radio-Canada… Se lancer en politique ?

    • Le fond du problème, c’est que Pierre Trudeau avait menacé de «mettre la clef» dans la porte de Radio-Canada» et que c’est Stephen Harper qui va y réussir.

      Quand une télé d’état en est rendue à nous servir du Pénélope McQuade à satiété, il y a un parfum de dépôt de bilan dans l’air.

    • @pierre minville,

      nous y allons ailleurs aussi. La télécommande c’est à ça que ça sert. Sauf, qu’avant d’aller ailleurs, il faut savoir pourquoi on va ailleurs. Donc, oui, nous avons écouté Joyce Napier quelques fois avant de conclure qu’il valait mieux zapper. Et non, on ne se lève pas la nuit pour la détester, on la trouve juste futile, rien pour en faire un drame non plus. Ça l’air à vous faire bobo que ce ne soit pas tout le monde qui l’aime.

      @germaris,

      ben oui, le classique pour noyer le poisson. A ce compte-là, il faudrait être cordon bleu pour dire que le McDo c’est de la m…? Désolé, mais pas besoin d’avoir été journaliste pour trouver que certains journalistes font durs et que d’autres sont meilleurs et dans tout ça il y a une question de goût aussi. Faudrait aimer tout le monde qui se pointe à l’écran sous prétexte que nous ne nous pointerons jamais à l’écran? Un peu non comme raisonnement, soit-il de Charlebois.

    • @CHABOT: les meilleurs journalistes travaillent dans l’écrit, mais ce sont les journalistes de la TV qui se lancent en politique. Comme quoi, malheureusement, c’est le vedettariat qui compte plus que la compétence. C’est un grand malheur de la TV qu’elle donne beaucoup de visibilité à des gens qui n’ont rien de remarquable, et qui sont parfois tout simplement ordinaires, hors leur naturel télévisuel, alors que l’écrit donne beaucoup moins de visibilité.

    • @ CHAB0T

      C’est vrai, je n’avais pas pensé aux élections fédérales l’an prochain… Joyce Napier, candidate pour le Bloc Québécois… à suivre.

    • @geramis

      L’autre jour, je suis allé chez le dentiste et il m’a complètement bousillé une dent. Comme je ne me suis jamais frotté à la dentisterie, j’ai payé et je l’ai félicité pour son excellent travail.

      J’ai vraiment hâte d’avoir terminé mes futurs études et obtenir mon diplôme de dentiste pour enfin pouvoir réclamer un remboursement et lui dire qu’il est pourri.

    • @ducalme, contrairement à vous, j’aimais bien le calme (différent de la froideur) de Madame Napier et ses explications étaient toujours claires… Ben pour dire! Chacun son opinion et la vôtre n’est pas meilleure que la mienne!

    • Même si on a beau parler de chaises musicales parmi les correspondants de Radio-Canada il se peut que plusieurs de ces correspondants…et autres… sautent sur l’occasion des coupures et des compressions budgétaires à R.-C. pour repenser et réévaluer leur carrière!! Je le vois très bien dans le cas de Joyce Napier et bien d’autres à venir. Les échos de tous ces journalistes à TLMEP la semaine dernière résonnent encore et sont une bonne indication de la grogne dans le milieu. Quand une grosse boîte comme R.-C. se met à couper dans des services d’information essentiels, y compris le personnel, il nous faut entendre l’alarme! Je pense que c’est un mal pour un bien pour bon nombre de ces spécialistes de l’information et le moment tout choisi pour tenter le tout pour le tout. Si Hubert Lacroix ne croit plus dans eux…peut-être qu’il est temps pour qu’ils(elles) se prennente en mains sans le concours de cette institution d’État.

    • @nininou

      Je suis tout à fait d’accord avec vous: on aime ou on n’aime pas.

      Comme dans le film «L’une chante, l’autre pas».

      http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=1485.html

    • Nul!!!

    • Je joins ma critique positive sur Joyce Napier à celle de germanis, pierre minville et nininou et lui souhaite une année sabbatique fructueuse et/ou reposante, selon ses désirs.

    • @Michel68,

      vous la voyez au BQ? Ce serait un bien mauvais calcul, mais peut-être en est-elle capable. Je la verrais plutôt au PLC, ça semble plus dans ses cordes. Le BQ c’est un peu la dèche. On ne quitte pas une belle position avec une belle pension et tout, et tout, pour aller faire le poteau pour un parti presque mort et disparaître de l’écran radar quand notre principale qualité est notre popularité.

    • On a connu par le passé, dans les années 1990s, ce processus d’une société d’État…et les résultats ont été désastreux. Les spécialistes de l’information et autres qui quittent ne reviendront sûrement pas à R.-C…. un jour ou l’autre! C’est une perte monumentale!

    • M. Thérrien…je vous mets au défi de me trouver dans toutes ces compressions les noms et le nombre de CADRES SUPÉRIEURS qui seront visés et touchés!!! Ne vous surprenez pas si vous en trouvez aucun. C’est généralement la loi de la jungle…oops de la fonction publique.

    • Joyce NAPIER au BLOC ! ! !

      Si Joyce Napier veut faire de la politique fédérale, je la crois assez avisée pour ne pas se présenter sous la bannière du Bloc Québécois, un parti moribond qui compte moins de députés que les doigts d’une main dont un transfuge.

      Le prochain chef du Bloc sera de plus un illustre inconnu qui viendra comme frappeur de relève après la magistrale dégelée que vient de subir le PQ.

      Il reste quelques comtés surs pour le PLQ dans le West Island et quelques circonscriptions NPD ailleurs.

      Le choix n’est pas énorme.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2011
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité