Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 10 avril 2014 | Mise en ligne à 13h20 | Commenter Commentaires (67)

    CBC/Radio-Canada: 657 postes abolis

    tour

    Triste jour à CBC/Radio-Canada: la direction a annoncé ce midi à son personnel de tout le pays qu’elle devra abolir 657 nouveaux postes au courant des deux prochaines années, dont la moitié au réseau français.

    Le service des sports est particulièrement touché. Le bulletin de sports de fin de soirée disparaîtra et Radio-Canada ne souhaite plus concurrencer avec les réseaux privés pour les droits du sport professionnel. Les Jeux olympiques ne sont pas en péril.

    D’autre part, comme je vous l’ai annoncé la semaine dernière, la grille de jour de la télévision subira une saignée: Alors on jase! n’a pas été renouvelée, et plusieurs émissions, dont Quelle histoire!, verront leur saison écourtée. Une nécessité afin de protéger la programmation aux heures de grande écoute.

    Les régions sont aussi touchées: les émissions locales d’Espace Musique sont tout simplement abandonnées. On maintient les bulletins de nouvelles locales sept jours sur sept, mais certaines émissions locales seront remplacées par des émissions régionales regroupant plusieurs stations.

    Le diffuseur public doit réduire ses dépenses de 130 millions $. L’obtention des droits du hockey par TVA et Rogers fait mal, mais aussi les revenus publicitaires en chute libre.

    Du côté anglais, on devra se départir d’une série originale et le talk-show de George Stroumboulopoulos, The Hour, ne sera pas remplacé.

    Ces abolitions massives s’ajoutent aux 2100 postes supprimés depuis 2009. Le recours au plan incitatif de retraites volontaires a été exclu, la direction le jugeant trop coûteux.

    Plus de détails dans Le Soleil.

    Suivez-moi sur Twitter.


    • Bin kin…

      à la place de gaspiller de l’argent à changer le nom de la station ou bien rendre tou.tv pas regardable et payant…

      Surtout que l’on parle des nouvelles du sport, c’est triste pour les employés comme les caméraman et les maquilleuses, mais on s’en fout tellement…

    • C’est triste mais c’est la réalité du marché. Nos taxes ne doivent pas subventionner plus ce réseau de télédiffusion qui comme les réseaux privés a accès aux revenus de la publicité. Malheureusement, comme dans plusieurs sociétés ou organismes gouvernementaux, ce n’est pas la haute direction ou la bureaucratie qui sera le plus affectée, mais les donneurs de service et l’abolition de service aux téléspectateurs plus régionnaux.

      Claude Poirier

    • bonne nouvelle mais on ne coupe pas à la bonne place!

    • Je vous prierais de garder votre sarcasme, il y a des êtres humains derrière ces pertes d’emploi, qu’on soit d’accord ou pas avec le financement du diffuseur public. On ne parle pas ici de création d’emplois mais de 657 pertes d’emplois. Merci.

    • Suggestion: Coupez donc le poste de Louis Lemieux à RDI Matin Weekend. Tellement imbu de lui-même et méprisant pour ses collègues. Le choc est immense quand on compare avec l’excellent Marc André Masson en semaine.

    • Évidemment, les émissions insipides de Patrice Lécuyer ou Joel Legendre ne seront jamais touchées. Coupes insuffisantes et mal ciblées.

    • Tant qu’ils ne coupent pas Explora…

    • Yes! Les coupures se font aux bons endroits, mais sont évidemment extrêmement insuffisantes, comme vient de le dire sergioo. Quant à l’information, il y a aussi place à la coupure. Les correspondants n’ont tellement rien à dire que, pour remplir du temps, ils terminent toujours leurs reportages par X Y, Radio-Canada, Z. Comme si on ne savait pas qu’on était en train d’écouter Radio-Canada!

    • Les Canadiens paient 34$/personne pour leur télé publique. C’est TRES peu! Au Royaume-Uni, ils paient 111$/personne pour l’incroyable BBC. Elle fait rayonner l’Angleterre partout dans le monde. Pourquoi nous, refusons-nous de payer pour un une télé de qualité, de l’information de qualité, une télé innovatrice, déjantée et hors norme? Ah, c’est vrai, les canadiens préfèrent leurs émissions américaines et le Québec préfère ses shows de matante à TVA et de l’info-spectacle. #TiPeuple

    • Québec pourrais suivrer l’exemple et fermer Télé-Québec

    • Le gouvernement conservateur ne sera satisfait que lorsque CBC/Radio-Canada aura complètement disparu. C’est désespérant. Quand on pense au gaspillage du G8/G20 qui aurait pu financer plus de six ans de statu quo.

      Il y en a peut-être qui n’apprécient pas la programmation de Radio-Canada, mais personnellement c’est la seule télé francophone que je regarde, sauf pour les sports.

    • Terriblement triste comme nouvelle.

      La faute reviens grandement, toutefois, à la direction de Radio-Canada avec des décisions ridicules comme

      1) Dépenses importantes dans le rebranding alors qu’absolument rien ne l’exigeait. Au contraire, le brand de Radio-Canada est archi connu, archi populaire et archi respecté.

      2) Développement de plusieurs stations sur le câble inutiles et pas en lien avec le mandat de Radio-Canada pour tenter de diversifier les revenus. Or, on diversifie surtout les dépenses sans rien obtenir en retour sinon un éparpillage des efforts

      3) A vouloir concurrencer TVA, Radio-Canada en perd sa richesse. Entre 2 shows de matante, les matantes vont aller voir TVA.

      Ce que Radio-Canada doit faire:

      4) Vendre les stations sur le câble.

      5) RDI ne doit pas concurrencer Radio-Canada mais la compléter dans des créneaux précis: investissements, bourses, analyses économiques et sociales le jour et reprises des 3 émissions phares le soir. On ferme RDI pour la nuit à l’exception des nouvelles et météo en raphalle au 30 minutes.

      6) Les auditoerus de Radio-Canada écoutent la radio le matin et regarde peu la télé le matin. Faut arr^ter de vouloir concurrencer TVA sur ce créneau.

    • Ha, la bonne nouvelle. Les payeurs de taxes vont être heureux. Coupe coupe la qualité. Pourquoi financer des show prétentieux que personne ne regarde quand la télé privé nous offre des séries novatrices et audacieuses comme les Jeunes loups. Pis c’est ça sortir une cène de ma poche. Ça c est les vraies affaires pour le vrai monde.

    • Triste en effet pour la perte d’emplois. Moi j’aimais bien la capsule sport en fin de telejournal. Question de savoir les grandes lignes de ce merveilleux monde du sport le soir avant d’aller au lit….je ne regarde jamais les chaîne sportives. Aucun intérêt à me faire marteler la tête avec 24 heures de sport par jour.

      Question: on va les réembaucher ces journalistes sportifs pour les olympiques ou quoi?

    • Très désolant de voir que l’on pense seulement qu’à couper! Il est grand temps de rétablir une vision qui va permettre de bâtir sur du développement!

      Malheureusement, Harper & Cie n’aiment pas CBC/Radio-Canada et veulent écraser la critique en leur coupant les vivres.

      Radio-Canada a sa raison d’être, tout comme la BBC et autres! Ce sont des outils de divertissements, d’éducation, de partage de connaissances et d’informations qui demeurent utiles dans le monde d’aujourd’hui, où l’on retrouve beaucoup d’opinions et peu de recherche de faits!

      Aujourd’hui, on est avec les artisans de Radio-Canada …

    • @ggagnon014:

      Vous dites: “shows de matante à TVA”.

      Consultez la grille horaire de la SRC et vous constaterez que ce genre d’émissions tout comme les shows de chaises pullulent au “Canal 2″. Les auditeurs de Radio-Canada semblent donc aussi aimer ce genre d’émissions, tout comme les intellectuels de terrasse avec TLMP… Même les émissions d’affaires publiques et d’information n’ont plus le lustre d’antan.

      Pour ce qui est du sous-financement de la SRC par rapport à d’autres modèles en Europe, je suis d’accord avec vous. Or, cela doit faire l’objet d’un débat public dans lequel la société d’État ne dépendrait plus des revenus publicitaires pour assurer une partie de son financement.

      Or, si cela faisait en sorte de la transformer en réseau élitiste 100 % public centré sur Toronto ou Montréal comme c’est le cas présentement, les gens qui paieront la facture n’embarqueront tout simplement pas dans ce genre de modèle. Et avec raison. Un diffuseur public national doit parler au noms de tous les Canadiens et Québécois et pas seulement ceux de deux grands centres.

    • Réduire de 130 millions le budget de RadCan?
      Ça me semble beaucoup.
      Mais quel est le budget global de Radio-Canada-français?
      Où va le ”bacon”?
      En modernisation de l’équipement. En peinture et ameublement?
      Ou bedonc en salaires et avantages sociaux?
      Oups! Je ne pense pas que ce soit disponible!
      Le con-tribuable que je suis veut savoir.
      Ensuite il sera en mesure de porter un jugement… à savoir si la coupure de 130 millions c’est assez ou pas!
      Rigueur, rigueur…

      JRMA

    • Je suis vraiment degoutee des commentaires sans coeur que je lis ici – “bonne nouvelle” d’envoyer 657 personnes au chomage? Et si c’etait vous, avec des familles a nourrir? Incroyable.

      Je n’habite plus au Canada mais cette nouvelle m’attriste quand meme pour l’institution. Je me demande pourquoi les coupes sont faites equitablement entre les reseaux francophone et anglophone considerant que les services en francais ne sont probablement qu’une fraction des activites de Radio Canada a l’echelle nationale…. c’est une drole de conception de l’equite entre entre francophones et anglophones.

      Je n’ai jamais compris cette rengaine usée et puérile du “moi je veux pas que mes taxes payent pour ca”… Que vous preferiez prendre vos nouvelles a TVA et autres Canwest passe encore, mais comme citoyen il me semble que les quelques dizaines de dollars qu’il en coute par sont peu cher payer pour avoir un contrepoids public aux interets purement prives.

      Comptez-vous chanceux: si vous viviez en Grande-Bretagne, il vous en couterait plus de 200$ par année pour le “TV Licence” qui vous autorise a posseder une television, meme si vous ne regardez pas la BBC. Un manquement a vos paiements peut vous valoir un sejour en prison pour evasion fiscale. Quand on se compare, on se console.

    • Triste nouvelle. Plus triste encore est le fait qu’on soit touchés directement dans un des coeurs battants de notre culture francophone par les manoeuvres aveugles et disgracieuses d’un gouvernement conservateur issu d’un autre peuple, et que des gens d’ici trouvent le moyen de s’en réjouir. Aussi intelligent que d’applaudir à sa propre amputation.

    • La plupart des gens ici n’ont aucune idée du fonctionnement de la télé au Canada. Les conservateurs sont en train de couper le financement de Radio-Canada pour le donner au diffuseurs privés. Vous ne sauverez pas une cenne. Regardez les génériques des émissions et vous verrez d’ou vient leur financement…du gouvernement fédéral. Tout ça pour enrichir les producteurs et donner des peanuts aux artisans. Il veulent couper les vivres de Radio-canada qui éduque les citoyens pour les faire devenir des pions, divertis par des émissions insignifiantes. Plus la population est ignorante, plus elle se contrôle facilement… Nivelement par le bas.

    • Et si à la place on baissait les salaires des L’Ecuyer, Beaudoin. Lepage, Larouche etc ?

    • Bizarre comment la réalité nous amene toujours au même constat ces temps ci hein ? On ne peut plus se permettre Radio Canada parce qu`une génération complete s`est vautrée dans l`assiette au beurre et ne laisse plus rien à ceux qui suivent.

      Bien hâte toutefois de voir si la CBC va subir proportionnellement autant de coupures que R-C quantativement et qualitativement. Devrons nous encore se payer le redneck Don Cherry ?

      Mais honnetement en francais tant qu`à faire les choses à moitié ou tout croche comme à la radio aussi bien mettre la clé dans la porte.
      Reste que je me questionne quand même sur l`orientation donnée à ces coupures alors que certaines émissions auront 8 employés pendant que le privé s`en permet 4 .
      Allons nous aussi une fois pour toute s`assurer qu`une fois rendus à 65 ans c`est le systeme qui veut que tu prenne ta retraite et qu`il doit être suivi et respecté?

      Ceux qui pensent que des coupures vont s`attaquer à la qualité du produit et du contenu ne savent juste pas comment ca marche les médias. Bien sur que si j`ai 5 ou 6 recherchistes ca va donner une émission variée avec des sujets approfondis au max mais si j` en coupe 2 ou 3 l`auditeur ne verra pas la différence c`est garanti.

      Il y a du gras à Radio-Canada et le mandat premier devrait être respecté soit celui d`utiliser toutes les ressources et les émissions du pays et non pas avoir des programmations completes axées uniquement sur la ville ,la province. On se coucherait peut-être moins niaiseux et moins centrés sur notre nombril.

    • Encore des coupures qui vont se faire sentir sur des décennies.

      Vivement un gouvernement au fédéral qui sera un ami de Radio-Canada.

      Je n’ai rien à dire à ceux qui dansent sur la perte d’emploi des autres.

    • @Vieuxsek Les émissions de TiViA sont subventionnées directement ou via des crédits d’impôts. Quand ce ne l’est pas, ce sont des émissions américaines mal traduite. Faut arrêter de dire des conneries que les diffuseurs privés ne coûtent rien.

    • Si on coupait dans tous les ex politiciens qui se graissent les fins de mois. dans la boite en donnant leurs opinions aussi nulles que quand ils etaient en politique, ca aurait ete un bon debut.

    • Pour ma part ils peuvent bien fermer cette boîte. Ils ont tellement fait preuve de partisanerie durant la campagne électorale.
      GTremblay
      Montréal

    • Journée noire pour la TV

      il serait intéressant de savoir quelles s somme en crédit a reçu Production J aussitôt que PKP est arrivé au PQ

      On gère encore avec des programmes sociaux datant des années 70, des congé sans soldes des retraites dorées; on empoche notre pension et on va travailler ailleurs

      @yvonmontana

      exact comme l’ineffable R.Poéti qui a sa pension de la SQ qui travaillait à 98.5 et qui est député avec un bon salaire et qui recevra un bon montant quand il quittera

      Host… tanné de me faire four….

    • Si l’argent n’allait pas dans des projets sans but et sans réel retour comme le “re-branding” en ICI RC, peut-être ne seraient-ils pas rendus au point où ils doivent jeter leurs employés à la rue. Un autre triste exemple de mauvaise gestion, ce ne sont jamais ceux qui prennent ces décisions qui perdent leur job par contre.

    • C’est pas assez: faut fermer Radio-Canada (Caouette le disait dans le temps)

      RC nous coute plus d’un milliard. Environ 400 millions pour le réseau français
      Avec 400 millions on a le culot de nous présenter le Festival Juste pour rire en prime time et la 153e reprise de la P’tite Vie le samedi. PU KAPABLE.

      Qu’on ferme Radio-Canada et qu’on recycle le 400 millions dans le privé
      Avez-vous idée de ce qu’on pourrait faire comme Séries avec 100 millions de base (plus les commanditaires)
      Avez-vous idée ce qu’on pourrait faire comme nouvelles avec 100 millions?
      Radio–Canada est dû pour la poubelle à Popa.

    • TVA et TQS, ça me semble amplement suffisant comme offre télévisuelle…

      Surtout qu’j'ai pas l’câble!!!

      NOs taxes et impôts devraient permettre aux gouvenrnements de nous informer de leur excellent travail en faveur de tous les canadiens…

      L’information? Qu’osse ça donne?
      La science? Quissé qui comprend ça, hein?

      Je veux plusssss de pubs sur le Plan d’action du Canada et sur le Plan Nord!

    • J’aimerais connaître en % la différence de salaire et avantages entre un employé de RC versus le privé.
      Car c’est souvent ça qui arrive aujourd’hui. Tu ne peux pas réduire le salaire d’un employé syndiqué même s’il n’est plus représentatif du marché. Alors on coupe le poste…
      Je connais personne qui veut se faire couper son salaire mais en même temps on peut pas en vouloir à l’employeur. À travail égal, pourquoi on voudrait payer le double? Svp ne me dites pas que les gens de RC sont plus compétents que ceux du privé. Un employé est toujours plus productif quand il n’est pas protégé par un syndicat.

    • Bonne nouvelle

    • C’est triste pour ceux qui perdent leur emploi.

      Cependant, les coupes peuvent enfin les convaincre d’optimiser l’utilisation de leurs ressources au lieu de les multiplier comme, par exemple, en envoyant 1 équipe au lieu 4 pour couvrir le même évènement (radio française, radio anglaise, tv française, tv anglaise). Ce n’est pas le nombre qui assure la qualité.

    • Facile de couper, mais où? Dans quel gras?
      J’ai entendu dire que le PDG de la boîte, Hubert Lacroix vivait comme un millionnaire à nos frais et ne lésinait pas sur la dépense. On devrait peut-être y voir.

      J’aimerais qu’on publie le budget général de Radio-Can Français, savoir combien coûte chaque département et de là, combien coute une émission et quels sont les salaires des employés, gros comme petits. Les Guy A Lepag, Véro ou L’Ecuyer ne travaillent pas pour des pinottes. Peut-être qu’on devrait savoir tout ca. Radio-Canada appartient au peuple, faudrait que le peuple sache où va son argent.

      Ca n’a rien à voir avec Harper si RC n’a pas su négocier le contrat de hockey, ca à voir avec Lacrois. C’est lui le premier coupable.

      Et bien sur, tout le monde le sait. A RC ils ont quatre pour faire une job. Juste à regarder André Robitaille à 4 h tous les jours. Une vingtaine de chroniqueurs et le show est imbuvable. Ailleurs, ils sont deux ou trois pour faire la même job et c’est aussi bon.

      Il faut penser à tous les régimes de pension et de retraites. Ca devient ridicule. Les gens n’ont pas à payer les pensions alors qu’ils doivent souvent travailler sur 2 jobs pou joindre les deux bouts. C’est pas parce que t’as été réalisateur à RC que tu prends ta retraite qu’on doit te payer les 2/3 de ton salaire à vie.

      Qu’on nous donne la liste des salaires de tout le monde, après on saura pourquoi il faut couper autant.

      Très triste pour les employés. Pas facile de se replacer de nos jours. Mais c’est la même chose pour tous ceux qui perdent une job. Ca fait mal.

    • Il y a quelque chose d’indécent à voir tant de gens se réjouir d’apprendre que des travailleur viennent de perdre leur emploi. Car c’est bien de ça dont il s’agit. On puisse être contre l’idée d’un diffuseur publique, mais quand même, certains pourraient se garder une petite gêne. Quand une usine fortement subventionné par le gouvernement ferme ses portes et qu’on annonce 600 mises à pieds, voit-on des gens célébrer sur les blogues économiques et souhaiter que bientôt d’autres famille se retrouvent à la rue?

    • @BagelMontrealais, TouTv pas regardable? Ça va pas non? J’adore ce site (mais c’est bien certain que le segment payant n’est pas une bonne idée car RC est payé par nos taxes et impôts!), je ne voudrais pas qu’il serait aboli juste pour faire plaisir… Heureusement que vous semblez le seul à penser une telle aberration! . Je peux regarder mes séries quand je veux sans pause.

      @hummingbird, vous avez tellement raison! Certains commenteux de ce site sont tellement insignifiants que c’en est décourageant! Mais que voulez-vous, il faut toutes sortes de monde pour faire un monde, même des imbéciles!

    • God save Don Cherry

    • Radio-Canada doit revoir son mandat ce n’est pas leur rôle de faire de la culture populaire par contre c’est le leur de promouvoir la Culture par exemple il pourrait concentrer leur mandat a faire du journalisme d’enquête, traiter des grands enjeux avec ceux qui font l’actualité via les débats diriger par un animateur chevronner qui n’a pas besoin de fiche mémoire.Retourner au grandes entrevue de fond et laisser les futilités au canal 10.
      Comme les contribuables financent radio-Canada, cette société d’état ne devrait pas avoir le droit de présenté des publicités. la tartes publicitaire devrait appartenir au diffuseur privé et le gouvernement devait prélever une taxes sur la diffusion publicitaire dans les média priver pour financer radio-canada.

    • Les jobs a la moulinette, les emissions locales avec…. et Dufort fait ses niaiseries (couteuses?) a Sotchi et ailleurs sur la planete et Celine Galipeau nous sert un bulletin de nouvelles en direct de…quelque part!! Cherchez l’erreur……

    • Triste nouvelle. Les pertes d’emploi, quelque soit le domaine, c’est toujours désagréable pour ceux qui les subissent et ce n’est à souhaiter à personne.
      S’il faut en arriver la, on devrait garder à l’emploi le personnel régulier de Radio Canada, les vrais artisans de la maison et en profiter pour élaguer dans les pigistes qui coûtent plus chers et qui pourraient être facilement remplacer de façon régulière par du personnel de la maison. C’est ce qu’on fait pendant les vacances.
      Ainsi délestons nous des Perrin, Masbourian, McQuade, Hervieux,etc de ce monde ainsi que des Lessard, Lépine etc qui prennent leur retraite et reviennent comme chroniqueurs. Je suis sur qu’il y a du monde sur la liste de paie régulière qui peuvent faire aussi bien qu’eux.

    • Les commentaires sont dégoûtants. La création et la perte d’emplois n’intéressent pas les gens, seulement si ça les touche directement.
      J’espère que le gens qui ont perdus leur emploi vont s’arranger pour rester sur l’assurance-emploi au maximum de temps, question de vous faire payer encore longtemps votre discours démago par les déductions sur votre propre salaire!

    • @bennypboy Les employés de TVA sont syndiqués aussi… Je sais aussi que les techniciens gagnent plus que ceux de Radio-Canada. Depuis 10 ans Radio-Canada donne des 1% d’augmentation par ans… sans compter les années de Gel.

    • C’est triste pour les emplois mais je ne suis pas inquiet que les personnes compétentes retrouveront un emploi rapidement. Plusieurs l’ont dit mais je le répète, il faudrait peut-être que RC revienne à son rôle d’informateur public au lieu d’essayer de concurencer le privé avec des shows de vedettes. Aussi, on peut se questionner sur toutes les sommes perdues pour le rebranding totalement inutile voire même nuisible…

    • @lowtech
      Le “salaire” de Fabienne Larouche? LOL!

    • C’est de la faute à Pauline!

    • Toujours le même patern.Une coupure budgétaire, on coupe des employés.Une augmentation du budget,on agrandi les bureaux puis on achete du mobilier neuf.

    • @noirod

      “Bien hâte toutefois de voir si la CBC va subir proportionnellement autant de coupures que R-C quantativement et qualitativement.”

      –»» Les compressions dépassent les 130 millions dont 42 millions au service français (soit 32% des coupes budgétaires)

      –»» Radio-Canada supprimera 657 postes dont 312 chez les francophones (47,5%)

      Selon le PDG Hubert Lacroix, le nombre d’employés est à peu près le même des deux côtés, mais il se fait plus de production à l’interne à la SRC alors que CBC n’en faisait presque pas car elle a recours d’avantage aux producteurs privés.

      “Devrons nous encore se payer le redneck Don Cherry ?”

      –»» CBC ne produit plus Hockey Night in Canada et le diffusera sans toucher un seul sou de revenu. Si l’ineffable Don Cherry revient en ondes, il sera payé par Rodgers… Soit dit en passant, le hockey de la NHL à CBC était une opération rentable

      “tant qu`à faire les choses à moitié ou tout croche comme à la radio aussi bien mettre la clé dans la porte”.

      –»» Je ne sais pas ce à quoi vous faites référence mais cette radio (Première chaine) est l’élément le plus distinctif de Radio-Canada même si maintenant, elle passe ses soirées et ses nuits à rediffuser la programmation du jour. Elle devient encore pluis incontournable dans le contexte de la multitude de “radios d’opinions” et des radios musicales qui n’ont que quelques dizaines de chansons à leur répertoire.

      Pour le reste… ” des émissions produites par 8 employés où le privé en a 4 ” / 5-6 recherchistes par émission / le gras encore présent à Radio-Canada”… Comme vous dites, les gens ne savent pas comment ça marche les médias, mais vous… vous le savez !!! Permettez-moi d’en douter.

    • Oh que oui…
      Après 12 ans à travailler dans une mixture de mileux syndiqués/ ou non , il est clair ( tres clair) que les gens syndiqués sont beaucoup moins pronent a fournir un effort construtif au groupe/l’organisme.
      Ils se sentent protégés (et le sont malgré une incompétence marquée pour plusieurs) et connaissent toutes (toutes) les ficelles qui doivent êtres tirées lorsque les investigations de rendement se profilent .
      Nous ne sommes plus à l’époque où les syndicats ont fait leur entrée pour littéralement sauver des vies et limiter les abus. (enfants, femmes enceintes travaillant dans des conditions pourries).
      Autant du cote du Quebec que de l’Ontario, le role des syndicats devrait etre revu et adapte en fonction de certaines avancées, tout en restant conscient qu’il restera toujours (toujours) de ces personnes qui abuseront du systeme, des gens, etc. pour se donner bonne conscience.

    • Triste nouvelle: encore des coupures…
      C’est troublant de lire certains commentaires. Par exemple: fortress (14h25), vieuxsek (14h40), nousnoune (16h12 – toujours aussi tata ou nounoune).

      Personne ne vous a attachés et obligés à regarder les émissions de Radio-Canada, mais il y a quand même un public qui en regardent et qui en aiment plusieurs. Vieuxsek préférerait peut-être passer son temps à la taverne, puisqu’il trouve la SRC trop prétentieuse. “Découverte”, “La Facture”, “Enquête”, c’est prétentieux? C’est de la belle et bonne information. “24/60″ et beaucoup d’autres émissions d’information, ça intéresse quand même pas mal plus de gens que vous le penseriez. Même TLMEP a des côtés très intéressants pour des gens qui sortent moins mais qui veulent quand même savoir ce qui se passe, qui sont les personnalités de l’heure, ce qui les a amenées où elles sont, etc.

      Fermer Télé-Québec serait bête (fortress). Là aussi, il y a des choses intéressantes comme National Geographic, les diverses émissions “planète” (bleue, sciences, par exemple), certains bons films, la série Wallander, etc. etc.

      Merci hummingbird, hypercarton, sach, petibonum et de rares autres de comprendre l’impact de ces coupures.

      Originaire des Cantons, ce sont les chaînes américaines que j’ai écoutées en premier, mais elles étaient intéressantes à l’époque. Maintenant, très rare que j’écoute des chaînes américaines, mais SRC je dirais à au moins 70%, Télé-Québec à 10%, TVA à 5%, CBC à 5% et quelques autres chaînes comme les PBS – payées par les taxes et par des dons – des USA, avec des émissions très intéressantes.

    • Drôle quand même que tous les séparatistes dénoncent à cor et à cri ces coupes au sein d ‘un diffuseur dont le mandat est pourtant explicitement de promouvoir l’unité canadienne, tel que cela est clairement énoncé dans la Loi sur la radiodiffusion…

    • ” Le bulletin de sports de fin de soirée disparaîtra et Radio-Canada ne souhaite plus concurrencer avec les réseaux privés pour les droits du sport professionnel.”

      Rien de nouveau, ça fait des années que l’on voit plus le Canadien a Radio Canada, faut payer RDS et bientôt LCN sport pour les voir.

      Les Conservateurs avaient déjà couper a Radio Canada il y a quelques années et ça même pas parut dans la programmation, Ils étaient même arriver avec 5 nouvelles émissions,et la on nous dit qu’on a, va couper des émissions comme Alors on jase et Quelle histoire, ça changera pas grand chose dans la vie du monde, TVA et V en font des émissions comme ça.

      ”Du côté anglais, on devra se départir d’une série originale et le talk-show de George Stroumboulopoulos, The Hour, ne sera pas remplacé.”

      Une émission ou le gars est assis tu seul avec un invité qu’il interview, ça doit pas couter cher a produire, Louise Deschatelets fait le même genre d’émission a Ma télé, j’imagine que Stroumboulopoulos doit être un autre qui est surpayé pour la job qu’il fait, souvenons-nous de France Beaudoin, 250,000$ pour animer un émission estival de divertissement et de plogues inutiles, entre mai et aout, avec la semaine de 4 jours en plu,s pis des congés, on la remplaçait pendant la saison, il y a encore beaucoup de gras a couper a Radio Canada, j’en suis convaincu.

      Il y a des émissions essentiels a Radio Canada, Découverte, Les grands reportages a RDI ,Second regard, le Téléjournal, quand des émissions comme ça passeront sous le couperet, la je m’indignerai, mais en attendant, c’est juste dommage pour le monde qui va perde sa job, mais quand tu es travaillant et talentueux, tu trouves autres choses assez vite, je m’inquiète pas pour eux autres.

    • L’insignifiante et inutile émission Cap sur l’été n’est pas annulée?

    • C’est toujours la même histoire. Les folles dépenses de la CBC/Rad-Can font les machettes à chaques années. Ensuite on essaie de nous faire pleurer avec les coupures.

    • Avec plus de 11000 employés de CBC/RadCan (eh oui, on parle quand-même juste d’un média!), faut pas se surprendre que ce coup de barre, très modeste dans son contexte, est on ne peut plus nécessaire!

    • Il serait intéressant de voir, une fois ces coupes effectuées et une fois la poussière retombée, combien il reste de cadres à Radio-Canada!
      Parce que bien qu’il y ait souvent eu des compressions à Rad-Can, il me semble qu’il y a toujours eu beaucoup de gestionnaires.
      Laissez-les journalistes, les recherchistes, les techniciens tranquilles, et débarassez-vous des pousseux de crayons dans les bureaux.

    • Il y a des limites à être nousnoune. Le milliard que le fédéral injecte dans RC rapporte quand même des revenus de publicité. Il y a là donc un certain retour sur l’investissement. Et de toute façon, pourquoi couper 400 millions d’investissement en contenu francophone à RC, pour l’offrir en subventions au privé? Me semble que c’est échangé quatre trente sous pour une piastre, votre affaire…

      De plus, je ne sais pas depuis quand vous n’avez pas syntonisé RC, mais il y a belle lurette que le Festival Juste pour rire est diffusé à TVA…

    • Je crois qu’il est primordial de conserver RC voir même de lui donner plus.
      On doit a mon avis lui donner un statut similaire à la BBC en Angleterre.
      Le Canada a besoin d’une télé et d’une radio d’état. Une voix à l’échelle planétaire.

      Contrairement à plusieurs, je considérée que le support gouvernemental à RC doit être augmenté afin d’assurer la qualité du contenu.

    • Les conservateurs n’ont rien à voir avec les coupes d’hier. La perte des droits sur le hockey de la LNH et des revenues publicitaires qui vont avec en sont la cause. Moins de revenue=moins de dépense that’s it.

      Il faudrait également se poser la question sur la pertinence d’une télévision d’état en 2014. Avec les multitudes de plates-formes, les Netflix de se monde, est-ce raisonnable pour un état de dépenser 1 milliard pour de la télévision? Cette question se pose également pour Télé-Québec.

    • Petit calcul : des coupures de 657 postes et 130 M$.
      Ce qui revient à presque 200 000 $ par poste coupé.
      C’est pour quand la vente de la tour de Radio-Canada ?

    • combien d’argent inutile a été au changement de nom inutile, ces coupes aurait pu etre évité si on avait pas mal dépensé l’argent pour une connerie comme un changement de nom!

    • en 2013,Mme Céline Galipeau et une dizaine de journalistes (plus le reste de L’équipe) sont allés à Rome couvrir le changement de pape , Combien cela a-t-il couté aux contribuables!!
      pour un événement qui n’intérresse probablement qu’une minorité de personnes, c’est dans ce genre d’émissions qu’il faudrait couper!.

    • @gallamand (11 avril – 10h15) – Des “compteux de binnes”, il y en a plein. Pour vous, l’élection d’un Pape n’est d’aucun intérêt, mais soyez assuré que ça l’est pour des millions de personnes, catholiques ou pas catholiques, et ce n’est pas réservé aux grenouilles de bénitier. Si chacun voulait couper dans des émissions qui ne lui plaise pas, il ne resterait absolument rien à regarder, parce que les goûts ne sont pas à discuter.

    • Ce soir à Radio-Canada
      http://ici.radio-canada.ca/tele/guide-horaire

      19: Paquet Voleur
      20: C’est ma tune
      21: Broadchurch
      22: téléjournal sans Céline (semaine de 4 jours pour la madame)
      22h45: nouvelles du sport (on a deux réseaux de sports en français!
      23: entrée principale

      Posez-vous la question: est-ce que ca vaut 400 millions de dollars?
      Avez-vous une petite idée de qu’on pourrait faire comme télé moderne et palpitante avec 400 millions de dollars?
      Faut mettre la hache dans Radio-Canada.

    • @nousnoune

      Raisonnement de fond de tiroir

      Premièrement, il y en a qui aiment Radio-Canada et sa programmation télévisuelle et radiophonique.

      Deuxièmement, Ce serait irresponsable d’abolir un organisme ayant 78 ans d’existence sur la base de 400 M $.

      Troisièmement, n’avez-vous jamais pensé que c’est la bureaucratie et la haute direction qui coûtent le plus cher? Vous, posez-vous cette question. Parce que c’est la même chose dans tous les organismes gouvernementaux et paragouvernementaux.

    • @nousnoune – 11 avril, 16h28 – Broadchurch est une très bonne série de la BBC. Le vendredi n’est pas nécessairement la journée forte, mais que dire de La Facture, L’Épicerie (ça ne vous intéresse sûrement pas), Enquête, Découverte, et bien d’autres émissions qui sont prisées par de nombreux téléspectateurs?

      Personnellement, c’est dans la gang de pisse-vinaigre nombrilistes des blogues qui sont les seuls à avoir du goût et savoir ce qui serait bon pour les autres, et ce pour quoi l’on devrait payer, ce qui ne vaut rien, etc. que je mettrais la hache.

    • @nousnoune 10 avril 2014 à 16h12
      “Avec 400 millions on a le culot de nous présenter le Festival Juste pour rire en prime time et la 153e reprise de la P’tite Vie le samedi”

      Ein! Radio-Canada diffuse le Festival Juste pour rire dont TVA est le seul diffuseur francophone au Canada? Faudrait se renseigner avant d’aller sortir des bêtises madame.

    • @Jolico

      Toutes ces émissions, que vous aimez à RC, pourraient être gardées sans problème

      Vous aimez Enquête (même s’ils ont bousillé la fin de campagne de Pauline)?

      On leur dit: on vous donne 500 k par année à la condition que vous vous trouviez un diffuseur (ca pourrait être TVA comme V, comme le canal XYZ) et que vous ayez pour 250k de commanditaires sur l’année. Autrement dit, on vous donne 2 piasses pour chaque piasse de pub.

      Idem avec les autres émissions d’information: 2 piasses pour une piasse de pub

      En divertissement, comme TLMP, ce serait le contraire: une piasse de subvention par deux piasses de pub.

      Avez-vous une petite idée de ce qu’on pourrait faire avec 400 millions? On inonderait le marché de télé de qualité.

      En radio, on pourrait subventionner à plein la radio en région. L’info en région, parlez-en à Mme Payette-fille, c’est une catastrophe.

      400 millions pour Radio-Canada, c’est de l’argent gaspillé dans la médiocrité.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2011
    L Ma Me J V S D
    « mai   août »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité