Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 28 mars 2014 | Mise en ligne à 17h02 | Commenter Commentaires (23)

    Face-à-face plus regardé que le débat

    faceafacechefs

    Si on additionne les auditoires de TVA, LCN et Argent, Face à face: Québec 2014 a été suivi par 1 373 000 téléspectateurs, jeudi soir, dont 1 119 000 seulement à TVA.

    C’est un peu plus que le débat des chefs du Consortium des réseaux de télédiffusion, que 1 282 000 ont regardé sur ICI Radio-Canada Télé, ICI RDI et Télé-Québec, le 20 mars dernier.

    Par ailleurs, L’analyse du Face à face, qui a suivi à TVA, a retenu 759 000 téléspectateurs, jeudi. Chez la compétition, à R.-C., Prière de ne pas envoyer de fleurs a été vue par 533 000 fidèles, et Enquête, par 246 000. Sur V, la série Nashville en a retenu 101 000, et L’amour est dans le pré, 398 000.

    En 2012, TVA avait tenu trois face-à-face en autant de soirs d’affilée en août. Le duel Marois-Charest avait attiré 1 448 000 électeurs; Charest-Legault, près de 1,5 million; mêmes chiffres pour Marois-Legault.

    Suivez-moi sur Twitter.


    • Faut-il s’en surprendre? La formule de « débat » de Radio-Canada ne fonctionne pas. Il n’y a aucun affrontement, les chefs ne font que lancer leurs lignes de parti et rien n’avance. Tant qu’à avoir des débats, aussi bien avoir des affrontements directs.

    • Pourtant le débat de Radio-Canada était mieux géré, les participants mieux contrôlés dans leurs écartements. Mais c’est sûr que la majorité des Québécois est plus TVA que ICIRadio-Canada.

      Ce que j’ai vu, c’était plutôt chaotique.

    • @twotowns

      Faux, il y a eu des affrontements directs entre candidats, mais assez (trop) brefs.

      Il faudra vraiment trouver une formule pour ce type de discussion qui tourne vite au bordel puisque la stratégie de certains, comme on l’a vu avec Mme Marois, consiste à laisser parler les autres le moins possible et à prendre toute la place dans les dialogues un à un. Ça me semblait évident.

      Dans un tel contexte, de quelle façon gérer une discussion, en coupant carrément le micro?

    • Vers 21h15, quand ils ont recommencé leurs éternels propos sur leurs positions constitutionnelles, référendum ou pas, j’ai déconnecté et suis allé jouer avec ma musique à l’ordinateur.

    • Je pense qu’on peut très bien voter Parti Québécois et être las d’entendre parler de référendum. Même si on veut la souveraineté du Québec, ça devient long quand même d’en entendre parler. On devrait déjà avoir réglé la chose.
      De là, je crois que tout comme moi, qu’une partie de ceux qui disent en avoir assez d’entendre parler de référendum sont pour la souveraineté. C’est long perdre du temps…

    • C’est pas beaucoup! TVA doit-être dans tous ses États…

      Il y avait aussi, le Canadien à RDS, encore. Il faudrait le mentionner. Comme l’autre débat, j’ai préféré le hockey, question de parler des “vraies affaires”…

    • Le débat à TVA a été beaucoup plus intéressant et moins empesé qu’a Radio Can

    • Soyons honnêtes deux minutes… Considérant le caractère régional des objectifs de Québec Solidaire, Madame David n’avait absolument rien à faire aux côtés des trois autres chefs. De plus, Option Nationale devrait se voir offrir un peu plus de visibilité par les médias montréalais. Sol Zanetti aurait dû être à la place de Madame David.

    • Québec Solidaire représente le Montréalistan…

    • Sous les gouvernements du Parti québécois des années 90, des firmes de génie-conseil se seraient réparti les territoires pour l’obtention des contrats publics lors d’une «vente aux enchères» annuelle dont les bénéfices atterrissaient dans les coffres péquistes, selon des extraits d’un rapport d’enquête obtenus par La Presse.

    • Moi je veux que Québec-Solidaire soit élu car avec ce parti, tout sera gratuit!!!

      Fini les frais de scolarité!!

      Fini les coûts pour le transport en commun!!

      Les méchantes compagnies minières devront payer leur juste part!!

      Avec Québec-Solidaire, on remboursera à coups de milliards par année notre dette!!

      Avec Québec-Solidaire, fini les déficits car les riches seront plus imposés!!

      Avec Québec-Solidaire, abolition de l’ignoble, de l’infâme, immonde règlement P-6 qui empêche les masques dans les manifestations! Moi, je préfère recevoir des coups de fouets plutôt que de manifester à visage découvert et de dévoiler le trajet d’une manifestation…

      Avec Québec-Solidaire, les carrés rouge remercieront Françoise David!!

      Fini le maudit pétrole avec Québec-Solidaire!! Et vive le virage vert!!

      Vive le référendum et la souveraineté avec Québec-Solidaire dès la prochaine année!! Et au diable les 9 milliards de péréquation du fédéral, on va s’arranger tout seul!!

      Fini les méchants anti-syndicaliste à la PKP avec Québec-Solidaire!!

      Avec Québec-Solidaire, je ne veux plus payer de taxes!! Je veux que Québec-Solidaire abolisse les impôts aussi!!! Oui tout cela est possible!!!

      Moi extrême gauchiste que je suis sera comblé avec Québec-Solidaire. Et allez-vous en les méchants gens de droite!

      Françoise David, la préférée de l’émission Tout le monde en parle, la meilleure amie des bohèmes, des artistes, des syndicalistes!!!!

      Oups, je me réveille là, c’était un rêve…

    • Le seul bémol dans le Face à Face de TVA a été les trop nombreuses interventions de Pierre Bruneau. On se croyait, à un moment donné, dans une classe de la maternelle ou le professeur se sent obligé de maîtriser les vas-et-vient et les courses d’enfants surexcités.

    • @raynault – Ça prenait les interventions de Pierre Bruneau, sinon il y aurait eu de terribles inégalités grâce à des gens trop volubiles avec leur langue de bois.

    • Je ne m’en cache pas je vote Québec Solidaire. Eh oui pour le caractère “régional” de ma candidate. Vous ne seriez pas surpris d’apprendre qu’elle a écrit un livre sur les élèves dans la rue lors du printemps érable. Elle est prof au cégep.

      On caricature ici QS et je trouve ça très drôle. Comme la parodie de “Brassard en direct” d’ailleurs…

      On était à 6% en 2012 et à 9% dans le dernier sondage.

    • @ bimboom

      Je suis de gauche et donc très sensible à plusieurs aspects du programme de QS.

      Mais il faut se rendre à l’évidence: non seulement QS ne prendra pas le pouvoir la semaine prochaine, mais il ne le prendra jamais s’il n’adopte pas des plans économiques plus réalistes. J’irais même jusqu’à dire que son élection serait en fait une épouvantable catastrophe pour la société québécoise. La vérité c’est que les gouvernements, partout en Occident, on complètement perdu leur rapport de force avec le secteur économique. Depuis la mondialisation totale des marchés, les grandes entreprises ont acquis une telle mobilité que toute forme de pouvoir coercitif de la part des états a presque disparu. Le secteur économique exerce en effet un chantage très puissant sur les gouvernements qui exigeraient trop d’elles. Ne vous étonnez pas, par exemple, si la part des revenus fiscaux de l’État provenant des entreprises soit passée de plus ou mois 50% en 1960 à environ 8% aujourd’hui. Le message des entreprises aux gouvernements est clair: «Vous nous donnez ce que nous voulons, ou alors on déménage». Or, si QS prenait le pouvoir et réalisait les grandes lignes de son programme, il ne fait pas de doute qu’un nombre important d’entreprises quitteraient le Québec avec les conséquences désastreuses que l’on peut imaginer. Le Québec peine déjà à financer ses institutions dans la conjoncture actuelle, imaginez ce que ça serait après un exode massif de ses acteurs économiques vers l’étranger! Comprenez-moi bien: une telle situation m’enrage et me révulse. Je pense que le pouvoir des entreprises est devenu tel qu’il représente, et de loin, la pire menace à la survie de notre monde. Mais je ne crois plus que le politique soit le remède à ce cancer. Je crois que, dans l’état actuel des choses, nous devrons oeuvrer à simplement limiter les dégâts.

      Pour moi, être de gauche ça veut dire assurer les meilleures conditions de vie possibles aux plus démunis et la meilleure égalité sociale possible DANS LA RÉALITÉ. Ce n’est malheureusement pas cet objectif que je perçois chez Québec Solidaire où tout me semble relever de la pureté de conscience et de l’utopie. On a certes besoin d’idéalisme et de rêves. C’est une nécessité et j’aimerais vraiment que la gauche se solidifie au cours des prochaines années et qu’elle arrive à vraiment influencer la politique et la société québécoises. Mais nous ne devons tout de même pas perdre de vue les conséquences probables d’une croissance de QS dans les intentions de vote, au premier chef desquelles l’arrivée au pouvoir du PLQ (que semblent appeler de tous leurs voeux les militants de Québec Solidaire). Je veux bien que la disparition du PQ de l’échiquier politique québécois serait une aubaine pour Françoise David et ses ambitions électoralistes, mais serait-elle aussi favorable pour le Québec et les Québécois?

      J’ai l’impression que mes propos sont usés. Mais, à voir l’engouement soulevé par Mme David et QS, je me dis qu’il n’était probablement pas inutile de rappeler ces évidences.

    • @antyaxa

      David a mentionné que la Banque nationale avait fait 1,5 milliard de profit l’an passé au Québec!
      Elle a oublié d’ajouté que ca représente presqu’un demi-pourcent du PIB!
      Ca veut dire que pour chaque 200$ qu’on produit, une piasse se retrouve en profit dans les poches de la BN!! Pas en travail de la BN. En profits!
      Les banques sont des machines à faire de l’argent

    • @ nousnoune

      Bien sûr que les banques sont des machines à faire du fric, on n’a pas besoin de Françoise David pour le savoir. Sauf que cet argent, elles le gardent pour elles et ça va rester comme ça jusqu’à la prochaine révolution. La plupart des frais bancaires qu’elles nous imposent s’apparentent à du vol en bonne et due forme et, pourtant, rien ni personne ne peut y changer grand chose.

      Sitôt arrivée au pouvoir, Pauline Marois avait voulu augmenter légèrement les impôts des contribuables les plus riches. On se souvient de la réaction très violente de ces derniers et du secteur économique: ça avait rué si fort dans les brancards, qu’elle avait dû reculer (Je me souviens aussi que QS n’avait pas levé le petit doigt pour appuyer la mesure péquiste…).

      Il faut être naïf pour croire qu’il suffit à un gouvernement de demander aux banques et aux entreprises de faire leur part pour qu’elles obtempèrent. Les infrastructures et les institutions craquent de tout bords, qui ne voudrait pas être celui qui va régler ce problème? Le rêve le plus fou de n’importe quel chef de gouvernement serait d’être celui qui va annuler le temps d’attente dans les hôpitaux, celui qui va rendre le transport public abordable et efficace, celui qui va réparer les routes et les écoles. Même Jean Charest en aurait rêvé! Le Québec, reconnaissant, leur dresserait des statues jusqu’à la fin des temps, n’est-ce pas? Il faut être particulièrement naïf ou naïvement cynique pour croire que ces gens font de la politique pour faire de l’argent ou pour leur propre intérêt seul. S’ils avaient eu la moindre chance de devenir des sauveurs adulés de tout un peuple, ça fait longtemps qu’ils l’auraient saisie. La vérité, c’est qu’ils sont parfaitement impuissants devant les pouvoirs économiques et ce n’est certainement pas Françoise David qui pourrait changer quoi que ce soit à cette terrible fatalité.

    • J’ai préféré TVA car Pierre Bruneau était un meilleur modérateur que Anne-Marie Dusseault de Radio Canada. Elle semblait ne pas avoir le contrôle sur la situation. Elle est excellente dans ce qu’elle fait, mais pour le débat elle avait une voix trop douce pour modérer un débat. Quant à Pierre Bruneau, il parlait fort et avait un bien meilleur contrôle. Quant à la formule, elle était meilleure

    • Pour ces chefs…ces émissions de Face-à-Face (dans la grande métropole de Monrial…) sont plus importants que de se déplacer pour les électeurs de la Ville de Gatineau en Outaouais, 4e ville d’importance au Québec ou de venir expliquer leurs enjeux aux médias locaux! Il y a peut-être aussi un ”malaise” de la part de ces chefs (ie. tous des anciens ministres de la s
      Santé) en fonction du piètre état du système de santé en Outaouais! Cela explique bien des choses!

    • @raynault

      29 mars 2014
      12h42
      Le seul bémol dans le Face à Face de TVA a été les trop nombreuses interventions de Pierre Bruneau. On se croyait, à un moment donné, dans une classe de la maternelle ou le professeur se sent obligé de maîtriser les vas-et-vient et les courses d’enfants surexcités.

      =================

      à chaque fois qu’il en a l’occasion il joue son rôle de présentateur infaillible. Vous vous souvenez de .RIGUEUR, RIGUEUR, la semonce qu’il avait servi à Bernard Dérôme-:)))) preuve que le ridicule ne tue pas.

    • DEROME

    • “astyanax

      30 mars 2014
      00h10
      Le message des entreprises aux gouvernements est clair: «Vous nous donnez ce que nous voulons, ou alors on déménage».

      Je vois ici un contexte de mondialisation, Il faudrait que le message de Québec Solidaire soit repris ailleurs. Comme ça les entreprises arrêteraient de nous prendre en otage.

      C’est pas parti pour ça en tout cas. Évidemment il faut être réaliste. La gauche socialiste de France vient d’encaisser toute une défaite pas plus tard qu’aujourd’hui. Dommage!

    • @ bimboom

      Oui, la situation est décourageante. La gauche est placée dans une situation impossible: comment changer le monde sans tout brûler derrière soi. Franchement, sans un mouvement global comme celui que vous suggérez, je ne vois pas comment cela pourrait être possible. L’avenir me semble sombre, bien sombre…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité