Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 20 mars 2014 | Mise en ligne à 22h47 | Commenter Commentaires (50)

    Match nul au débat des chefs

    debatdeschefs

    Quand il faut sortir sa calculatrice pour suivre un débat, c’est mauvais signe. Celui de jeudi soir a-t-il vraiment aiguillé les indécis en vue de l’élection du 7 avril prochain? Sur les enjeux débattus, je laisserai mes collègues en politique, beaucoup plus compétents que moi, se prononcer. Mais télévisuellement parlant, personne ne s’est réellement démarqué au cours de ce débat de deux heures, diffusé sur ICI Radio-Canada Télé, ICI RDI et Télé-Québec. Particulièrement François Legault, pas très en forme, qui sortait des chiffres et encore des chiffres.

    On aurait pu s’attendre à ce que Pauline Marois soit hantée par la charte et par l’effet PKP, ou que Philippe Couillard ait encore à s’expliquer sur son amitié avec Arthur Porter, mais étonnamment non, ou si peu. La première ministre s’est montrée habile en prenant de front la question nationale dès le départ, et en répétant qu’«il n’y aura pas de référendum tant que les Québécois ne sont pas prêts», neutralisant ses adversaires à ce sujet. Pour le reste, on avait souvent affaire à une première ministre préoccupée, dont le regard s’évadait dans ses papiers.

    Il a fallu attendre 21h20 pour entendre le nom de Pierre Karl Péladeau, dont l’arrivée en politique a pourtant donné une nouvelle trajectoire à cette campagne. Le thème de la charte aurait aussi pu être l’épine dans le pied de Mme Marois, mais est arrivé très tard.

    Philippe Couillard ne maîtrise pas les débats comme Jean Charest, dont c’était une des forces. Le chef du PLQ s’était-il fait dire de paraître moins agressif que durant les derniers jours, en disant que Mme Marois «allait y goûter»? Sans doute pour se rapprocher des électeurs, il a été le seul à personnaliser le débat, à parler de sa propre famille, en nommant même une citoyenne. Et le seul aussi à porter une épinglette du drapeau du Québec.

    François Legault devait offrir la performance de sa carrière, ce qui n’a pas été le cas. Il n’a pas été mauvais, mais semblait presque amorphe par moments. Sortir des chiffres, si révélateurs soient-ils, peut paraître laborieux, loin du concret. «Moi j’aime bien les Gaspésiens mais pas le gaspillage», a été sa seule phrase comique. À ce titre, difficile d’évoquer une citation vraiment marquante dans ce débat.

    En gardant ce ton posé, Françoise David semblait dire: «Chicanez-vous entre vous, moi j’ai des idées à offrir.» Et c’était plutôt réussi. Face à Pauline Marois, la co-porte-parole de Québec solidaire était plutôt habile en ramenant la question du Printemps érable et l’image révolue de Mme Marois frappant sur sa casserole. Mais elle n’a pas donné le même effet qu’en 2012, où plusieurs l’avaient découverte.

    Le décor austère, bleu, blanc et surtout très noir, n’aidait pas. La formule, sclérosée, non plus. Et c’est là que les face-à-face de TVA pourraient offrir une tribune plus apétissante pour les téléspectateurs jeudi soir prochain. À l’animation, Anne-Marie Dussault a dû s’imposer à quelques reprises, corrigée par Philippe Couillard, qui contestait ses affirmations. J’aurais aimé voir un peu plus Sébastien Bovet, qui a toujours le ton pour alléger l’atmosphère.

    Suivez-moi sur Twitter.


    • Est-ce que ce blogue est comme celui de Gilbert???

      C’est a dire que seulement les federaleux peuvent donner leur opinion???

    • monsieur Therrien,

      Laissez la politique à ceux qui s’y connaissent: votre confrère Lavoie donne la victoire à Legault.

      Vous n’avez jamais aimé François Legault, alors cessez de jouer à celui qui est objectif svp!

      Merci!

    • @joaquim
      Relisez ma troisième phrase. On me demande d’analyser la performance télévisuelle, point. Mon collègue Gilbert analyse l’aspect politique, c’est son domaine. Nous avons des rôles différents, c’est le but de l’affaire. Merci!

    • Couillard n’est pas très inspirant. Il a répété plusieurs fois qu’il veut créer des emplois pour payer la facture de l’éducation et de la santé… Travailler plus pour payer les factures, et surtout pour payer les médecins… il n’y a pas de quoi inspirer les électeurs!

    • Richard Therrien : Je crois que M. Lavoie analyse également l’aspect télévisuel ! L’un ne va pas sans l’autre. Mais le point est le suivant : vous n’avez jamais aimé M. Legault, alors ne faites pas comme si vous étiez objectif : c’est malhonnête de votre part.

      Merci.

    • Ils ont récupéré les vieux décors de Sol et Gobelet pour de débat semble-t-il.

    • Victoire de M. Couillard par K.O.

    • Je prends pour la CAQ et ça ne m’a pas empêché de trouver Legault très, très mauvais. J’ai beaucoup apprécié Couillard, par contre. Mais j’avoue que je suis strictement incapable d’aimer Marois, alors je suis quand même biaisé. De toute façon mon étoile va à Françoise David.

    • Au niveau télévisuel, puisque c’est tout de même un blogue télé, ça faisait très vieille télé.

      Le fond noir maussade alourdissait la formule déjà assez pénible et rigide au niveau visuel. La mise en scène des lutrins avec les chaises à six pieds en arrière est un peu dépassée. Anne-Marie Dussault intervenait maladroitement et un peu effrontément. Malgré tout, ça reste un job pas facile. Sébastien Bovet, eh bien, il n’était pas nécessaire.

      Bon, voilà pour la critique sur le contenant, maintenant, analysons, le contenu !

      Gagnant:

      Legault – Il est celui qui a proposé le plus d’engagements fermes. Ses adversaires n’auront pas réussi à démontrer que toutes ses promesses électorales ne sont pas réalisables. Il ne s’est néanmoins pas démarqué émotionnellement. Quoi qu’il en soit, son passé au PQ le hante encore. Il devra probablement tout faire pour s’en dissocier d’ici les élections.

      Couillard – Il aura réussi à imposer son rythme, contrer la plupart des attaques contre ses engagements et son futur gouvernement. Rien de nouveau par contre, puisque sa meilleure arme demeure de toujours associer Marois au référendum et à la pernicieuse stratégie électoraliste péquiste de la charte. Couillard s’est montré stable et il est celui qui a prouvé être le plus apte à gouverner.

      Nul

      David – Elle s’est bien exprimée, mais elle n’est pas parvenue à s’imposer. Elle a avancé quelques suggestions, certaines plus intéressantes que d’autres, voire même plus réalistes que d’autre. Néanmoins, elle n’a pas réussi à concrètement expliquer comment elle parviendrait à réaliser ses belles promesses pieuses.

      À plusieurs reprises, les trois autres ont profité de sa tribune pour la contrer en attaquant les autres candidats…

      Perdant

      Marois – Tout sonnait faux dans ses allocutions. Son non verbal était flagrant. Elle était nerveuse et mal à l’aise, surtout lorsque venait le temps d’essayer de défendre son bilan. Du début à la fin, elle a gesticulé sans bon sens pour pallier à son manque de prestance et en fin de compte de pertinence.

      Trop souvent, elle s’adressait à ses adversaires avec condescendance et médisance. Elle a voulu contrer ses adversaires en annonçant d’emblée qu’il n’aura pas de référendum… tant que les Québécois n’en voudront pas. À chaque fois que ses adversaires lui relançaient la question à savoir si oui ou non il y aurait un référendum dans les 4 prochaines années dans l’éventualité d’un gouvernement péquiste majoritaire, elle ressortait sa cassette, mot pour mot, sans répondre clairement et honnêtement !

      Son meilleur coup : sa réplique sur Fatima Houda-Pepin.

      Le grand perdant par contre est les programmes électoraux des différents partis. Si l’on suit minimalement la présente campagne, ce débat n’aura pas permis d’apprendre grand-chose de nouveau !

    • Les libéraux n’ont rien fait pendant neuf ans. Non seulement ça, mais la dette a augmenté considérablement.

      Je n’ai pas plus confiance en Couillard que je l’avais en Charest.

      Couillard est là pour le pouvoir, et uniquement ça. Pourquoi, sinon, est-il revenu seulement quand Charest est parti?

    • Bon s’il faut s’en tenir au ¨ TÉLÉVISUELLEMENT PARLANT ¨donc l’image et l’allure projetée par chacuns, Françoise David est selon moi la grande perdante à ce chapitre, et la remarque sans filtre de mon petit-fils de 8 ans passant au salon l’espace d’un instant est révélatrice : Elle est allée à des funérailles la madame ? ( Parlant de F.David ) Et effectivement sur le plan de l’image elle avait l’air de la ¨veuve noire ¨ arrivant d’un service funèbre avec sa robe ….

    • Pour ma part, j’ai trouvé François Legault très efficace. Il a une aisance naturelle pour ce genre de débats, et je le trouve beaucoup plus convaincant depuis qu’il a quitté le PQ. Il faut dire que j’aime les chiffres et les exemples concrets.
      Philippe Couillard a bien fait pour un premier débat, au-delà de mes attentes. Françoise David était comme à l’habitude, mais sans l’effet de nouveauté, en effet.
      Pauline Marois était plus agressive qu’en 2012, mais c’est une arme à double-tranchant: son non-verbal et son acharnement la faisait paraître davantage comme une chef de l’opposition que comme une première ministre sortante. Attention: il y a une animatrice qui semble très intéressée à prendre sa place au PQ!
      1) Legault, 2) Couillard, 3) David, 4) Marois.

    • @gildow 00h16 “Victoire de M. Couillard par K.O.” Nous n’avons certainement pas vu le même débat.

    • @bibouille 00h24 “Elle est allée à des funérailles la madame ?” Ah, la candeur et la spontanéité des enfants! Mais heureusement, ils ne votent pas.

    • Je n’ai pas été impressionnée par l’animatrice. Elle ramenait à l’ordre M. Legault. Ça paraisssait qu’elle ne l’appréciait pas du tout. Elle laissait également Madame Marois utiliser tout le temps pour faire ses très longs monologues qui ne voulaient rien dire. Ça lui permettait d’éviter de répondre aux questions. Ça ne faisait pas très sérieux pour Madame Marois de l’appeler Anne-Marie.

    • Télévisuellement parlant, c’était assez funèbre et pas juste la robe de Mme David comme l’a fait remarquer très justement le petit-fils de bibouille.

      Le débat comme tel: du radotage. QS a pris la bonne décision en gardant le très antipathique lanceur de tatanes dans l’ombre. Il est une épine dans le pied de ce parti. Françoise David est comme toujours calme et posée, je le serais aussi si je savais que je n’ai pas une chance sur un milliard que mon parti soit à la tête du Québec un jour. Que je n’ai rien à défendre parce que je n’ai rien fait à part lancer des confettis et des étoiles en bonne utopiste déconnectée de la réalité. Mais que je peux rigoler parce que je flanque la pagaille en divisant le vote.

      Legault est un homme de chiffres, pas un beau parleur. Comme il l’a si bien fait remarquer, il a tout de même participé au lancement de Air Transat et a été gestionnaire de quelques firmes prestigieuses. Dommage, il lui manque les qualités des verbomoteurs qui parlent pour ne rien dire afin de pouvoir jeter de la poudre aux yeux. Spécialité toute “carré rouge”…

      Couillard, trop peu trop tard. N’étant le suicide politique de son adversaire Marois avec sa bonne idée PKP, il serait encore en train de trainer la patte.

      Marois… je préfère me taire. “Il n’y aura pas de referendum tant que les Québécois ne seront pas prêts”. Les Québécois n’en veulent pas, du referendum, pas plus qu’ils ne voulaient cette élection “à date fixe” qui va encore leur coûter un bras. Les Québécois ne veulent pas non plus entendre parler de souveraineté. Pas tant qu’ELLE sera à la barre du navire, point!

      Maintenant pourquoi à votre avis a t-on passé certains sujets chauds sous silence? Serait-ce à cause de la menace “qu’elle va y goûter aussi” et qu’on a préféré en toute sagesse ne pas brasser la cage trop fort? Des fois que la question du deal aurait malencontreusement refait surface?

    • Strictement niveau télé ? Marois qui essaie de ramasser ses feuilles par terre à la fin, priceless :-)

    • Match très nul effectivement. Nos nouveaux leaders politiques sont très nuls.

    • Je trouve qu il y a une perdante et c est Mme Dussault car elle c est fait planter deux fois dont une par Mr Couillard et l autre pas Mme David.Elle n as pas bien arbitrer pour laisser les autres répondre a la question posée.pour finir avantage Mr Couillard

    • @RTherrien: “La première ministre s’est montrée habile en prenant de front la question nationale dès le départ, et en répétant qu’«il n’y aura pas de référendum tant que les Québécois ne sont pas prêts», neutralisant ses adversaires à ce sujet.” Sérieusement? Neutralisant? Est bonne.

    • Les deux grandes perdantes d’hier: Pauline Marois, complètement incapable de défendre son bilan désastreux et Anne-Marie Dussault, avec son biais péquiste habituel, s’est fait royalement ramasser par Philippe Couillard, qui n,a pas eu le choix de la ramener à l’ordre (le monde à l’envers). J’espère que ce sera la fin de madame Dussault dans les débats à R-C. Désolé pas d’accord avec vous M. Therrien, Sébastien Bovet a été neutre et n’a pas joué les seconds violons pour aucun autre des aspirants, probablement la raison pourquoi vous auriez aimé le voir davantage … mais c’est ça sa job et il a bien fait, lui!

    • Mais mais vous faites abstraction de l’excellente passe ou madame Marois a dit que la personne qui a perdu son emploi à cause de la charte c’est fatima . Ce fut le moment fort et vous le passé sous silence?

      Moi j’ai trouvé madame Marois assez solide. Chaque problème soulevé par les autres avais un programme ou un chantier chez madame Marois, rue n’étais laissé en suspend.

      L’électrification des transports , l’assurance autonomie etc..
      On voit que le PQ travail fort dans tout les sphères mais qu’ils n’ont pas fini vu la trop courte durée du gouvernement.

    • @gildow

      Coullard par KO ?? Vous avez fumé quoi avant de regarder le débat ?
      Il était en forme oui, mais n’a aucunement réussi a knock-outer ni Marois, ni Legault, ni David, d’ailleurs Couillard vascillait tellement dans le dernier bloc, incapable de présenter une position claire sur l’avenir du Québec et la charte.

      Pas moyen de lire des commentaires intelligents, nuancés, objectifs sur ces blogues. Que du lancage de boue. Dommage…

    • Drôle la remarque du petit fils de bibouille.
      Un ami sur F.B. hier me disait que Mme David arrivait de chez Magnus Poirier.
      Un débat moche et nul.
      La cacophonie habituelle avec la cassette habituelle.
      Une coche plus civilisé que les débats de l’Assemblée Nationale.

    • Ha pour pour ce qui est des élections à date fixe, youhou, minoritaire ça vous dit quelques choses?

      Si le PQ avait pas déclenché les élections ce sont l’opposition qui l’aurait fait.

    • Le gagnant est celui qui a la meilleure punch line, la ligne dont tout le monde va se souvenir

      Ca fait des mois que Couillard et David disent des milliers de pauvres femmes musulmanes vont perdre leur emploi à cause de la Charte.

      Hier, Marois a knockotté Couillard en lui disant que la seule femme (musulmane) qui avait perdu son emploi était Fatima Houda-Pépin. Le pauvre Flip-Philippe, même avec son prestigieux QI, a été capable de lui répondre Maria Mourani.

      Victoire Marois.

    • Richard

      Occupez-vous pas des blogueurs qui vous disent de ne pas parler de politique. First, la politique c’est du gros-show business et les débats sont des gros shows sans paillettes et mots gentils.

      Mauvais décor, tout noir, ca donne pas le goùt de regarder. On avait l’impression d’assister à des funérailles mafieuses. Manquait juste les couronnes de fleurs.

      Anne Marie Dussault a toujours été nul pour animer un débat. Je prférerais Sébastien Bovet qui a un bon sens de l’humour, un petit sourire en coin et qui est très allumé. Pour un débat anne Marie est trop stricte, trop rigide.

      Les chefs? Rien d’impressionnant, Pauline avait une belle coiffure, elle avait beaucoup d’allure, Francoise était elle aussi bien coiffée et s’était enfin maquillée mais malheureusement, sa petite robe sortie du Village des Valeurs gâchait tout. Philippe et Francois étaient tous les deux élégants.

      Mais, au bout de 2 heures, j’avais mon gros voyage. Il ne s’est rien dit qu’on savait pas. Je pense pas que le débat ait pu influencer qui que ce soit.

      Match nul.

    • Marois ne parait jamais sincère.
      Le plus comique c’est d’affirmer fermement qu’il y aura peut-être un referendum. Pas capable de répondre à la question de Legault.

    • Françoise David…….et sa petite face de saintitude agravée!!!

      Très facile pour elle de bien paraître, Tout le monde sait que QS
      n’aura jamais le pouvoir.

      Quelqu’un a t-il chiffré le programme de Mère Thérèsa & Co?
      $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

      Certains comportements de son partenaire, me laissent perplexe.

      Oui comme vous, pour moi c’est nul.
      Mais dans le fond…… on s’attendait à quoi?

      Victoire!!!!
      Trophée de la laideur au décor et robe de Mme David.
      Louise April(Laloue)

    • -Le décor était affreux. Un fond noir, ma parole!

      -Dussault a bien fait la modératrice, ça ne doit pas être évident de remettre les chefs à leur place quand ca n’arrête plus de s’interrompre

      -J’ai été étonnée de l’absence de pause publicitaire! Il y en avait je pense en 2012…Ces 4 politiciens, pognés à débattre férocemet pendant 2 longues heures de bout…

      -L’introduction en début du débat: sincèrement, bien que je sois anti-PQ, Marois a été la meilleure. Elle a clairement énoncé les plans du parti, s’est adressé au public au lieu de jeter fréquemment un oeil à ses notes, on avait l’impression qu’elle “nous parlait”. À l’opposé de Legault et Couillard qui étaient en mode lecture, genre exposé oral de l’école, et Françoise David qui regardait en haut à gauche (?) durant les premières secondes de sa présentation (nervosité?)

      -Cela dit, Françoise David est clairement mon étoile, et elle a bien fait de promouvoir les idées de son parti et les MOYENS pour y parvenir. Mon vote ira à elle, comme en 2012.

      -Couillard maîtrisait bien ses dossiers, et s’est bien débrouillé. Mais je n’ai plus confiance au PLQ.

      -Legault a lancé trop de chiffres, trop de stats. Pour un citoyen lamba, ça manque de concret. Les policitiens débattent entre eux mais oublient que les millions de Québécois qui les écoutent ne sont pas en mesure d’absorber toutes ces statistiques.

      Le 7 avril 2014 sera déterminant, très hâte de connaître le résultat.

    • J’ai bien aimé le décor simple.Ça force le téléspectateur a se concentrer sur le débat.

      Radio-Canada a gardé de l’argent pour autre chose.

      J-Yves Lavoie

    • *correction: mon vote ira à Québec Solidaire, et non à F. David car je ne suis pas dans son comté mais bien dans celui de Léo Bureau-Blouin à Laval.

    • Au plan télévisuel: manque de beauté, pour ne pas dire laid.
      Selon les angles de la caméra, les politiciens sur fond noir, seul élément visuel intéressant.
      Le restant des décors en bleu fade (même si c’est la couleur du drapeau) et blanc.
      Et même l’animatrice avait sorti son gilet bleu et ses yeux bleus.
      Ça manquait de couleur même dans les discours des politiciens.

    • @ laloueapril: Si j’ai bien lu, vous n’aimez pas Françoise David et votre vote n’ira pas non plus à Amir Kadir?

    • La grande gagnante est Pauline Marois qui posément a recentrer le débat vers l’économie. Le grand perdant est Legault qui d’un ton monotone a continué a faire jouer sa cassette d’attaque envers le Parti Québécois. Quand à Philippe Couillard le passé des 9 ans de règnes et de manque d’éthique du PLQ le rattrapent.

    • Match nul!!?? Ca c’est votre avis mon cher Richard. Moi je n’écoute pas les commentaires des journalistes après un débat. Je suis assez ”grand” pour me faire une idée!! En ce qui me concerne, c’est Couillard qui a eu le dessus et pas à peu près!!

    • @ clvi: Monsieur Therrin est chroniqueur, pas journaliste…ile ne fait qu’émettre son avis. Vous êtes libre de partager le vôtre aussi.

    • Il est grand temps que Anne Marie Dussault dont la non objectivité transperce l’écran aille rejoindre le club des ex… On en a soupé de son style de grande pincée qui se pense au dessus de la mèlée en lisant les lignes de Sherley Bishop dans ses notes ….

      Par contre le petit Bovet a été excellent , vif piquant et pertinent… on est mur pour un changement….

    • C’est le dernier débat animée par Anne-Marie. On est pas prêt de la revoir

      @larousse_estdouce

      Votre vote va contribuer à battre Leo et faire passer le Libéral. L’art de se tirer dans le pied. Tres fort notre gauche idéologique. Moi j’ai rien contre Québéc Soso. Ca en prend des rêveurs dans une société super égoiste tout au fric

      Mais dans un comté serré ou QS n’a aucune chance et le PQ une bonne chance, faut vraiment, mais vraiment etre borné pour voter QS

    • Ce que j’ai trouvé bizarre dans le style d’animation, c’est que M. Bovet et Mme Dussault attaquaient directement le PQ et le PLQ dans certaines de leurs questions.

      Mme Dussault a mis M. Couillard hors de lui quand elle a mentionné son départ comme ministre de la Santé et le fait qu’on avait adopté un article du code d’éthique spécifiquement pour lui. Elle a ensuite abordé la situation de M. Péladeau, ce qui venait un peu égaliser les choses, mais sur le coup je ne comprenais pas où elle s’en allait avec ça et je trouvais que ce n’était pas son travail d’aborder ces questions (même si je suis d’accord avec le fond). M. Bovet a fait la même chose dans une question lorsqu’il a brièvement abordé d’une part le supposé “deal” avec la FTQ et d’autre part la relation de M. Couillard avec Porter. Je trouvais ces allusions déplacées parce que les animateurs sont censés être neutres et qu’elles visaient seulement le PQ et le PLQ ce qui laissait les deux autres chefs en plan.

    • J’ai lu rapidement et j’ai vu au moins un lecteur donner la victoire àLegault, Marois et Couillard. Il y a en a peut-être un qui l’a donné à David`mais que j’ai manqué, j’ai lu très rapidement.

      Mr Therrien a probablement raison en disant que c’est un match nul!

    • “Débat” complètement inutile. On devrait baptiser cette émission “résumé des 15 premiers jours de campagne”, la limiter à 20 minutes et passer une reprise des Denis Drolet.

    • Anne-Marie Dussault, la grande perdante.

      Une animation efficace assure que chaque personne puisse avoir son temps de parole sans être obligé de couper les autres pour y parvenir. Comme Pauline Marois s’emparait du crachoir et ne le lâchait pas, Couillard et Legault se voyaient contraints de la couper pour être entendus. S’ils avaient attendu qu’Anne-Marie Dussault leur donne la parole on ne les aurait pas entendus ou si peu.

      Une animation efficace est impartiale. Anne-Marie Dussault est partiale. Elle aurait dû être disqualifiée ipso facto pour cette fonction.

    • Le décor…

      Que le kitch soit avec toi ! Affreuses tribunes aux couleurs du drapeau du Québec. L’horreur. Il ne manquait plus que Capitaine Québec.

      Capitaine Québec:
      http://www.ledevoir.com/politique/quebec/314829/le-fleurdelise-parade-a-montreal

    • La fausse bonne réplique

      «Je ne connais qu’une seule femme qui a perdu son emploi (à cause de la charte), c’est Fatima Houda-Pepin». Marois la mesquine

      - Manque de fair play mais ça, on y est habitués.
      - Pèche par omission: Maria Mourani à été exclue du Bloc.

    • a été exclue… pas d’accent sur le a :(

    • @Lalougaz 01h24 “Ça ne faisait pas très sérieux pour Madame Marois de l’appeler Anne-Marie.” Comme de tutoyer les jeunes adultes qu’elle rencontre. Elle n’est pas la seule à faire ça. C’est condescendant.

    • Un match nul vous dites? Non. Suite à ce débat, j’ai décidé de faire confiance à Madame Marois. Et si mon intuition est bonne, je pense que je ne serai pas la seule.

    • C’était ou qu’il ya vait un sondage du jour qui demandait si le débat allait influencer le vote des gens et 80+% des gens aont répondu non ? Ici, je crois.
      Le débat est juste une bonne façon de se camper sur ses positions.

      @jessie02
      “Ça force le téléspectateur a se concentrer sur le débat.”
      Malheureusement, on voit bien que les gens ici ne se sont pas concentrés sur le débat ;-)

    • Le débat: un jeu médiatique pour journalistes avertis. Les seuls à s’amuser en y jouant.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité