Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 27 décembre 2013 | Mise en ligne à 5h00 | Commenter Commentaires (9)

    Souvenir de Télé Presse: le Bye Bye

    byebye84

    «On regarde Bye Bye le verre de champagne à la main. C’est comme cela chaque année, Bye Bye fait partie du party. En d’autres termes, cette émission de Radio-Canada qui clôture l’année est devenue une tradition. Les chiffres le prouvent: près de quatre millions de personnes la verront.»

    Presque 30 ans plus tard, ça n’a pas changé. Même que le Bye Bye de l’an dernier a battu un record d’auditoire: 3 477 000 téléspectateurs pour la première diffusion et 4 934 000 pour les deux diffusions combinées.

    Et il y a autre chose qui n’a pas changé: le chialage. Chaque année, l’activité préférée du Québécois au lendemain du Bye Bye est de critiquer, de dire que c’est de l’argent gaspillé, que ça parle trop de politique, que ceux d’autrefois étaient bien meilleurs, et bla bla bla. Mais on y revient quand même chaque année en masse!

    Cette année-là, le Bye Bye 1984 est écrit par André Dubois et réunit un quatuor gagnant: Marc Messier, Michel Côté, Pauline Martin et bien sûr, Dominique Michel. Anne Richer écrit dans ce Télé Presse de la semaine du 29 décembre 1984 au 5 janvier 1985: «Jacques Payette (le réalisateur) aimerait que l’on regarde Bye Bye sans toujours comparer les années précédentes». C’était peine perdue.

    En 1984, le Québec recevait la visite du pape Jean-Paul II, de la reine Elizabeth II et des grands voiliers pour Québec 84. Tout ça, et bien plus, se retrouve pastiché dans le Bye Bye. C’est aussi l’année du mémorable sketch où les personnages d’Entre chien et loup rencontrent ceux du Temps d’une paix. Et Dodo se glisse dans la peau d’un René Lévesque jouant les Michael Jackson. Le titre de ma collègue de La Presse Louise Cousineau le lendemain: «Bye Bye 84, la recette retrouvée: drôle mais un peu vieilli».

    Je profite de l’occasion pour vous souhaiter de très joyeuses Fêtes et une année formidable. On se retrouve en 2014!

      Je publie chaque vendredi une première page du défunt guide horaire de La Presse. L’idée est de revenir sur des moments marquants de l’histoire de notre télévision, des succès et des flops, ou alors de ressortir des boules à mites un nom ou un titre qui avaient disparu de notre mémoire et de constater à quel point notre télé a changé. Ces couvertures souvenirs sont pigées dans les années 60, 70, 80 ou 90, à des époques où l’horaire des différentes chaînes n’apparaissait pas encore sur nos téléviseurs, et que le télé-horaire sur papier faisait figure de bible dans nos salons.

    Suivez-moi sur Twitter.


    • Les 2 premiers Bye Bye en direct soit ceux de 1990 et 1991 sont sans contredit les meilleurs Bye Bye qui ont été fait! Je les ai encore sur des vieilles VHS. Le pire de l’histoire: sans aucune opposition celui de 1992 soit le premier sans Dodo et avec un paquet de jeunes comédiens prometteur (qui ont maintenant une renommée) soit Luc Guérin, Diane Lavallée, Guy Jodoin, Bernard Fortin, Véronique Leflaguais et plusieurs autres. Je me rappelle que lors du passage de Guy Jodoin aux Enfants de la télé, on lui a montré un extrait du Bye Bye 92 et il voulait passer à autre chose au plus vite. Ce fût une très pénible expérience. Ils s’étaient fait massacrer dans tout les médias le lendemain!

    • Les deux bye-bye avec cette équipe (84 et 85) font parti sdelon moi des meilleurs de toute la série.

    • Juste un détail: presque 30 ans plus tard. Pas 20. On est plus vieux qu’on pense, des fois, hein? :^)))

    • @ Nic 316 Dodo a manqué plusiewurs bye-bye avant 1992 en fait elle a fait les bye-bye 71 à 74, 76, 83 à 86, 88 à 91 et 93 à 97.

      Pour moi les pire bye-bye furent ceux présenté entre 1977 et 1982 c’était de l’humour absurde style peu connu à l’époque et joué par un trop grand nombre de comédien. en 81 le bye-bye fût remplacé par “Bonne année Roger” une émission complètement insipide d’où ressortira quand même un grand classique de l’humour, le sckech sur le racisme écrit et joué par Claude Meunier dont le personnage sort la fameuse réplique en s’adressant à son genre “Le lion manger vous ça avec des atocat”

    • Il y a des gens qui se repassent les anciens Bye Bye? Et moi qui croyais ma vie un peu plate…

    • Que de nostalgie que de revoir cette photo. C’était dans le temps que les bye-byes étaient vraiment bons. Pour moi le pire bye-bye, c’est celui du pipi-caca d’il y a quelques années où Louis et Véro avaient dû aller se “cacher” quelques jours avant de répondre honteusement aux journalistes sur la controverse monstre qu’il avait suscité. Croyons-le ou non, nous serons encore “pognés” avec eux autres pour le bye-bye de cette année. Faut croire que Radio-Cadenas manque de volontaires de qualité pour embarquer dans cette galère qu’est devenue le bye-bye…

    • Que de nostalgie que de revoir cette photo. C’était dans le temps que les bye-byes étaient vraiment bons. Pour moi le pire bye-bye, c’est celui du pipi-caca d’il y a quelques années où Louis et Véro avaient dû aller se “cacher” quelques jours avant de répondre honteusement aux journalistes sur la controverse monstre qu’il avait suscité. Croyons-le ou non, nous serons encore “pognés” avec eux autres pour le bye-bye de cette année. Faut croire que Radio-Cadenas manque cruellement de valeureux volontaires de qualité pour embarquer dans cette galère qu’est devenue le bye-bye…

    • @abroad,20h14:

      Celui de 2008.

      Ce n’est pas pour rien que ce torchon est sous embargo
      et interdit de publication ou diffusion par Radio-Canada.

      Oui, le Bye Bye est une véritable galère, pour quiconque
      essayerait de prendre la relève, considérant la poubelle
      qu’il est devenu.
      Louise April(Laloue)

    • “Et Dodo se glisse dans la peau d’un René Lévesque jouant les Michael Jackson.”

      C’est le genre de gag que j’aime. Un personnage (René Lévesque) qui agit d’une façon inattendue (en Michael Jackson). Ou encore, le VRAI personnage arrive en plein sketch et vire tout ça de bord. Est-ce qu’il n’y a pas eu une fois le vrai Robert Bourassa qui souhaitait la Bonne année à un VRAI adversaire? J’ai rêvé ou quoi?

      J’entendais récemment Louis Morissette jongler avec ce qu’il ferait du maire Ford de Toronto… S’il en fait un Rob Ford x par 2, ça vaut pas la peine. Faudrait le voir se comporter comme un gentleman avec toutes sortes de revirements de situations. Il doit nous étonner le Rob Ford du Bye Bye sinon, on y touche pas.

      Les Bye Bye signés Morissette mettent trop le paquet sur les effets spéciaux et le maquillage au lieu de le mettre sur le contenu, le texte, la situation étonnante.

      Bon, j’ai chiâlé à l’avance. Bonne chose de faite!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2008
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité