Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 20 novembre 2013 | Mise en ligne à 10h39 | Commenter Commentaires (14)

    Bagarreurs, mais à quel prix?

    Cliquez ici pour visionner la vidéo.

    «Ça commence à saigner, et les gens sont heureux.» La citation de mon collègue des sports à La Presse Mathias Brunet, qui décrit une bataille particulièrement violente, m’a frappé. Parce qu’au fond, les bagarres au hockey continuent d’exister essentiellement pour le show.

    Si Bagarreurs inc. provoque la même réaction dans votre salon que lors du visionnement de presse mardi matin, attendez-vous à des discussions musclées. Après la mort très médiatisée de trois bagarreurs de la glace, Mathias Brunet s’est inquiété des séquelles sur les joueurs et a eu l’idée d’en exposer l’ampleur dans un documentaire de 90 minutes, présenté dimanche à 19h à Canal D.

    La réalisatrice Sophie Lambert a choisi de suivre le parcours d’un ancien attaquant des Remparts de Québec, Danick Paquette, devenu le bagarreur de service de l’Express de Chicago au moment du tournage. On comprend très vite que c’est poussé par son père que Danick est devenu celui qui donne les coups. Lucien Paquette, tout un personnage, pour qui «il faut souffrir pour son équipe», rêve d’une carrière dans la Ligue nationale de hockey pour son fils, et il veut beaucoup.

    Mathias Brunet ne croit pas à l’abolition des batailles, mais prônerait plutôt une expulsion des bagarreurs et des sanctions plus sévères, comme dans la Ligue junior majeur. Le commentateur Dany Dubé, lui, croit qu’il y aura des bagarres «jusqu’à ce qu’il se passe quelque chose de grave». À l’inverse, Georges Laraque défend bec et ongles les bagarres, «une bonne façon de faire respecter son équipe». On le voit dans le documentaire donner ses trucs à Danick Paquette pour avoir le dessus durant une bataille, montrer l’épaule et non le torse.

    Reste qu’à peu près tous les anciens goons rencontrés dans le documentaire ont un débit plus lent quand ils parlent et manquent clairement de concentration. Le cas le plus triste est celui de Gino Odjick, qui a du mal à exprimer sa pensée à la caméra. Mais Laraque affirme que la drogue a fait bien plus de ravages que les commotions. Il faut dire que Laraque fait partie des 5 % de joueurs qui n’ont conservé aucune séquelle; personne ne résistait à ce colosse.

    Les avis sont partagés. D’un côté, on dit que les bagarres font partie du spectacle et que les interdire multiplierait les «coups de cochon». De l’autre, qu’elles éloignent du sport et qu’elles ont de graves séquelles sur les joueurs qui collectionnent les commotions cérébrales. Un scientifique viendra le dire: les multiples commotions cérébrales entraînent des lésions graves au cerveau, et se traduisent par des dépressions, une surconsommation de médicaments et même de la démence. Après son décès à 28 ans, l’ancien bagarreur Derek Boogaard avait le cerveau d’un homme de 70 ans. Mais Laraque considère que les bagarres ne sont pas plus graves que les mises en échec déloyales et autres coups salauds qui surviennent sur la glace.

    Parmi les intervenants les plus radicaux, Chris Nilan n’y va pas par quatre chemins : le Canadien aurait gagné une autre Coupe Stanley s’il ne l’avait pas remplacé par John Kordic, qui «n’a jamais réussi à porter mon jock-strap, le pauvre», envoie-t-il.

    Lors de sa présentation au récent Festival de cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, le film a suscité les huées du public, pas pour la qualité de l’oeuvre, mais bien pour les propos controversés du père de Danick Paquette. S’est ensuivie une discussion très animée d’environ 90 minutes avec les spectateurs, sur une question qui n’a pas fini de faire jaser.

    Suivez-moi sur Twitter.


    • Juste de mettre en vedette cet art (…) dénote de la futilité de l`émission. Et pourtant vous aurez sans doute votre lot de commentaire comme le mien pour ou contre mais pas insensible.
      On en est rendu aux extremes dans ce dossier. Ceux qui comprennent les dommages cachés de cette spécialisation et qui ne voient plus l`utilité d`employer un gars dont la spécialité n`est pas le hockey et de l`autre coté de l`arene, la génération Red Bull, plus vite plus violent,plus extreme plus MMA. Tres peu pour moi. De voir un pere de famille s`exprimer au travers de son fils avec la subtilité d`un typique colon québécois ca ne me dit rien.

    • L’expresion “du pain et des jeux” a fait place à celle-ci:

      De la bière et de la violence!

      Idéalement, le CH devrait offrir des combats extrêmes entre les périodes.

    • 1:08-1:11… 3 secondes et on a tout compris. triste.

    • Si les gars auraient le salaire minimum, ok je comprendrais qu’on braille pour eux. Si tu choisi d’être un jambon a 400 000$ par année, au lieu d’être soudeur, les risque vont avec le salaire. Joue 4-5 ans, place ton argent, part la tête haute. Mais tu peux pas demander a des joueur de hockey de penser comme le vrai monde.

    • 1;08-1:11
      «Ben plus facile de prendre le puck… patiner…»
      Remarquez avec quel dédain il dit le mot “patiner”. En effet, très triste.

    • Que penser de ce débat quand un piocheux comme GSP est devenu le grand héros du Québec et que 21 000 spectateurs au Centre Bell hurlent de joie en regardant un combat sanglant entre Prust et Konopka?

      Frappez-vous dessus, infligez-vous des commotions cérébrales à répétition, barbouillez-vous le chandail de sang, devenez des émules de Gino Odjick (c’est triste à en pleurer), mais ce sera sans moi.

    • ” Il faut dire que Laraque fait partie des 5 % de joueurs qui n’ont conservé aucune séquelle”
      Et dire que c’est naturel chez lui…

    • @anti-ch_primaire

      Bon un autre qui compare deux sports totalement différent. Quand je regarde un combat de MMA, les combattants sont conscient du risque et ça fait partie de leur sport. Par contre, pour le hockey c’est un aspect qui ne devrait pas faire parti de ce sport. Pour ma part, je décroche à chaque fois que je vois une bagarre au hockey. Je préfère le talent et la vitesse.

    • J’ai cessé d’écouter le hockey; devenu trop violent. aucun respect entre les joueurs; quand on dit que les gens de Montréal connaissent le hockey (ça me fait rire; on applaudit à tout rompre un gars comme Parros (gentil garçon j’en suis convaincu)mais cela me laisse perplexe.
      Maintenant j’écoute le foot européen, le soccer, le rugby sport viril mais ou moins on n’essaie pas de se tuer

    • «… les anciens goons rencontrés dans le documentaire ont un débit plus lent quand ils parlent et manquent clairement de concentration.» Exception faite de George Laraque qui, avant même de se battre, avait déjà des problèmes à formuler des idées claires…
      Ceci dit, je suis faciné de voir les journalistes saluer Georges Saint-Pierre et, d’un autre côté, dénoncer les bagarres… Allez comprendre!
      GTremblay
      Montréal

    • @boisdort

      C’est toi qui ne comprend pas la différence entre un sport de combat et un sport de contact.

    • anti-ch_primaire : MMA est un sport de combat alors que le hockey est un sport qui n’a rien à voir avec le combat mais on le tolère parce que ça fait parti de la “game”.

      Je suis pour l’abolition des bagarres au hockey, en passant.

    • Pourquoi dans les autres sports d’équipe, il n’y a pas de bagarres (ou alors c’est exceptionnel et pas toléré du tout), et pourtant, ils n’ont pas de difficultée a se faire “respecter”. Au contraire! Moi je trouve que les bagarres contribuent a la culture de “coups de salaud” de la LNH. Instaurez plutôt une culture de respect entre les joueurs.

    • Il est surprenant que Laraque défende les bagarres. Il me semblait qu’il avait été congédié justement parce qu’il refusait de se bagarrer.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité