Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 20 septembre 2013 | Mise en ligne à 9h41 | Commenter Commentaires (29)

    Souvenir de Télé Presse: Claude Poirier

    telepressepoirier

    La notoriété de Claude Poirier ne date pas d’hier. Lorsqu’il fait la couverture de Télé Presse dans la semaine du 20 au 27 août 1977, il a 38 ans et travaille à la fois à CKVL et à Télé-Métropole, devenue TVA, en plus de servir régulièrement de médiateur entre bandits et autorités policières.

    «Il a certainement une vraie vocation de journaliste, de reporter, mais il avoue qu’il jouit totalement de la notoriété que son métier lui a apportée, qu’il aime être reconnu dans la rue, qu’il aime qu’on parle de lui, qu’on publie sa photo, surtout à la une des journaux, ou qu’on écrive des articles sur lui, dans Weekend, par exemple. Ou dans Télé-Presse», peut-on lire dans cette entrevue intitulée Claude Poirier journaliste et vedette.

    Il affirme que c’est la télé qui l’a imposé comme un homme de confiance, bien plus que la radio. «Je suppose qu’on ne peut faire confiance qu’à des gens dont on connaît la physionomie!» Il avoue du même coup être en faveur de la peine de mort.

    L’article parle aussi de ses nombreux contacts des deux côtés de la clôture. «Un jour, il peut déjeuner avec un Cotroni, et le lendemain avec un juge. Quand il donne un party on peut y rencontrer, par exemple, le juge Denys Dionne, Me Jérôme Choquette, ex-ministre de la Justice, le maire de Montréal-Nord, Yves Ryan, des policiers et des avocats.»

    «Claude Poirier est un self-made journaliste. Il y a quinze ou seize ans, il était vendeur d’appareils électriques», poursuit l’article.

    Plusieurs années plus tard, son histoire inspirera la série Le négociateur, avec Frédérick De Grandpré dans le rôle-titre, à TVA. Claude Poirier, qui a subi plusieurs pontages coronariens cet été, a repris son travail à Salut, bonjour!, à LCN et au 98,5 à Montréal.

      Je publie chaque vendredi une première page du défunt guide horaire de La Presse. L’idée est de revenir sur des moments marquants de l’histoire de notre télévision, des succès et des flops, ou alors de ressortir des boules à mites un nom ou un titre qui avaient disparu de notre mémoire et de constater à quel point notre télé a changé. Ces couvertures souvenirs sont pigées dans les années 60, 70, 80 ou 90, à des époques où l’horaire des différentes chaînes n’apparaissait pas encore sur nos téléviseurs, et que le télé-horaire sur papier faisait figure de bible dans nos salons.

    Rejoignez-moi sur Twitter.


    • À l`époque il était effectivement pour plusieurs raisons bien en vue sur la place publique
      Mais depuis il est devenu le symbole du nivellement par le bas de TVA.
      On peut blamer avec raison le bien perlé radio-canadien mais quand au bout de 50 ans de carriere tu n`as pas amélioré ton vocabulaire ou ton élocution c`est que personne ne se soucie de l`amélioration de son produit et que ca fait bien son affaire. Si l`objectif de TVA avait été moindrement de viser l`excellence , ce gars là n`aurait plus de travail depuis longtemps.

    • Il est devenu un clown.

    • «La notoriété de Claude Poirier…», c’est une blague?
      GTremblay
      Montréal

    • Que de jalousie dans les commentaires précédent , vous qui parler contre lui sembler le connaître , c’est le but de l’article justement de démontrer sa notoriété sans plus !!!

      Read between the lines !!

    • Moi j’ai quand même beaucoup d’admiration pour cet homme. Quand il ne sera plus là, c’est toute une faune journalistique qui aura disparu. Des journalistes on the spot 24/7, ca n’existe plus.

      Il a un vocabulaire pourri, mais ils sait faire la job. On peut toujours rire de lui, n’empèche qu’il a fait sa marque et que plusieurs journalistes le jalousent.

    • Claude Poirier est un brave homme mais les horreurs linguistiques et grammaticales qui sortent de sa bouche depuis des siècles tiennent presque du surnaturel.

    • @PJTMontreal,
      «Read between the lines !!»

      Ouf! Me voilà rassuré!!!

      GTremblay
      Montréal

    • @kasimir35

      Moi j’ai quand même beaucoup d’admiration pour cet homme. Quand il ne sera plus là, c’est toute une faune journalistique qui aura disparu. Des journalistes on the spot 24/7, ca n’existe plus

      on devrait en profiter pour qu’il écrive ses mémoires et ses aventures

    • Claude Poirier à fréquenter des gens de tout acabit allant des motards criminalisé au mafioso sophistiqué, et à contribué à déouer plusieurs crise et à sauver des vie. Pas étonnant que son language dans les média ne soit pas sa première priorité et on dit de lui que c’est un travailleur infatiguable qui prend rarement des vacances, alors de grâce un peu d’indulgence……Si vous vouler retrouver des journalistes avec une érudiction où une diction impeccable aller dans les archives de Radio-Canada et vous serez servi à souhait. Finalement moi je prendrais un Claude Poirier contre cinquente animateurs de musique plus.

    • Je ne parlerai pas de la piètre qualité de son français… trop facile!

      Ce qui m’horripile le plus chez lui, c’est sa manie de crier au lieu de parler. Même que des fois, la bave coule le long de ses lèvres.

      Y a juste moi que ça irrite?

    • @saperlipopette et boisdort

      J’entend déjà monsieur Poirier répondre à votre commentaire ” demande-moi si ça m’dérange! Si t’es pas content, tu peux toujours aller voir ailleurs” !!
      Et je l’approuverais !

    • 98,5 FM avec Arcand, CKOI, Salut Bonjour, LCN et probablement ailleurs aussi. Incroyable de voir quelqu’un de si peu d’envergure au niveau communications (et en général) être aussi présent dans les médias. Je pense qu’on l’a assez vu et suis certain que la majorité des gens dira “enfin” au moment de l’annonce de sa retraite ou lorsque la porte lui sera montrée. À 74 ans, qu’il laisse donc la place à des jeunes.

    • journaliste et vedette! lol

      Oussekilé le beau Claude? On ne voit plus.

    • Claude Poirier sévit au Québec depuis trop longtemps!
      Quand un individu peut affirmer des demi-vérités sur la place publique et que le public l’écoute et trouve que c’est plein de gros bon sens, on a deux sérieuses questions à se poser: 1- où sont les patrons qui laissent passer de telles inepties en ondes; 2- pourquoi le public est-il aussi crédule et se laisse-t-il embobiner de la sorte?
      En ce qui me concerne, Claude Poirier, Denis Lévesque, Normand Lester, et les autres de cet acabit, ca vaut la même chose, c’est-à-dire beaucoup moins que le temps qu’on perd à les entendre…

    • Ouf! À ce que je vois les gens préfèrent se moquer d’un TRÈS honnête et intègre journaliste et ensuite applaudir un bandit à Tout le Monde en Parle… triste société que la notre…

    • @babebibobu,12h49:

      (Obligée de voir et d’entendre cela au restaurant où je déjeunais à l’occasion.)

      Vous avez raison…… et c’est dégoûtant.

      Louise April(Laloue)

    • Bien sûr qu’il est excellent. C’est pour cela que Radio-Canada a failli le choisir pour remplacer René Homier-Roy le matin et qu’aussi ils ont songé à le mettre à la place de Celine Galipeau pour lire les nouvelles le soir. M. Poirier a du décliner ces deux offres, il travaillait déjà à TVA. Maintenant vous savez l’histoire.

    • On attend toujours les résultats de l’enquête qu’il avait promis de mener pour retrouver la petite Cedricka Provencher.

    • Le matin, Le Négociateur bat toutes les côtes d’écoutes au Québec. Il est aimé, Radio-Canada voulait le signer mais il a un plantureux contrat avec TVA. Un fou d’un poche .

    • @ play_moutte 21h40

      Vous avez raison, Radio-Canada voulait le signer avant la saison d’automne mais ils ont eu peur. Claude Poirier connait les affaires judiciaires mais aussi la gent artistique. Voila ce que Radio-Canada n’a pas dit sur son refus de signer ce coriace négociateur . Lui il aurait mis du punch au téléjournal, qui est d’un mortel ennui depuis que Céline Galipeau est là.

    • @ gaetanjulien

      Érudiction ???

      C’est éructer avec une belle diction ???

    • De beaux souvenir d’adolescence, Poirier était en direct à la radio avec le gars qui tenait “live” des gens en otage. Il faisait des interventions au 10 ou 15 minutes, le gars racontais ses besoins immédiats, bouffe, fric, flics etc Il livrait des messages à sa famille, c’était malade une émission de radio que nous écoutions en famille dans l’auto et une fois rendu à la maison, plus un mot dans la maison jusqu’à la fin de la prise d’otage.

      Il va toujours me surprendre, encore aujourd’hui le lendemain d’un meurtre, un membre de la famille de la victime ou de l’assassin souhaite toujours se vider le coeur chez Poirier à la TV. Le vocabulaire n’est pas celui Catherine Perrin mais avec lui c’est rarement plate.

    • Me souvient dans les années 70, l’affaire Marion, un gérant de caisse populaire qui s’était fait kidnapper, demande de rançon, Claude Poirier avait été mandater pour aller porter la rançon. l’Homme a du”guts” , faut y donner ça.

    • Je respecte l’homme et le journaliste mais on ne peut nier que son français est extrêmement chaotique.

      La victime, un homme…. de sexe masculin! ;)

    • Si Jean Perron avait ses Perronismes, Claude Poirier a ses Poirierrismes ! Les deux plua fameuses:

      1- Lors d’un incendie qu’il décrivait en direct: “Le feu est pris entre le toit pis la couverture !”
      2- Lors du décès de John Kennedy, aux funérailles: “Cest une perte totale…”

      Je vous aime bien, monsieur Poirier !

    • Claude Poirier est du temps du Photo Police ou du Allo Police.
      Jamais compris ce que l’on pouvait trouver de bien dans ces feuilles de chou sanglantes.
      Je crois que le Allo Police existe encore.

      Malgré que M. Poirier soit dépassé, je l’ai rencontré il y a une 158e d’années et c’est un chic type terre à terre.

      J’imagine que le fait d’être une gars du peuple a fait de lui quil a pers évéré sans vraiment aucuns talents de communications.

      Ceci étant dit, je crois fermement qu’il est mûr pour la retraite. Mais TVA et le J de M étant ce qu’ils sont je ne me fais aucune illusions…

    • Une quinzaine d’années et non une 158e lol.

    • Si je comprends bien, vous voulez tourner le fer dans la plaie avec vos chroniques sur le défunt Télé-Presse. Pour quelle brillante raison ce feuillet d’information est-il disparu ? Va-t-on traîner l’ordinateur près de l’appareil de télévision pour connaître les programmes de la soirée ? Comment peut-on planifier nos émissions de la semaine ? Croyez-vous que tout le monde est à la fine pointe de la technologie ? La Presse est sur la bonne voie d’une peau de chagrin. Cahier littéraire : disparu. Télé-horaire : disparu. Bons articles : allez voir dans La Presse Plus. Faut acheter des gadgets à 500$ pour avoir l’édition complète et payer un abonnement à un magazine spécialisé dans les horaires de télévision. Y a-t-il une vie en dehors du temps que l’on consacre à s’informer ? Y a-t-il des crédit d’impôt pour toutes les dépenses que cela implique ? Quatre plates-formes pour réussir à avoir UNE opinion, c’est trop. C’est comme si St-Hubert vendait des mets chinois pour ne pas perdre de clientèle!

    • ” Bons articles : allez voir dans La Presse Plus. Faut acheter des gadgets à 500$ pour avoir l’édition complète et payer un abonnement à un magazine spécialisé dans les horaires de télévision.”

      samos a pas tort.ETK au yable La Presse plus .

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2008
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité