Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 5 septembre 2013 | Mise en ligne à 22h28 | Commenter Commentaires (18)

    Unité 9: ça va mal à Lietteville

    unite9quebec

    Oui, j’ai vu le premier épisode de la deuxième saison d’Unité 9 avant sa diffusion mardi prochain à 20h à Radio-Canada. En présence de spectateurs chanceux au Cabaret du Capitole à Québec, et d’une partie de l’équipe.

    Que puis-je vous en dire? Certainement pas si la détenue qu’a voulu étrangler Marie a survécu. Mais attendez-vous à des retrouvailles difficiles avec vos détenues favorites; rarement Lietteville ne vous aura semblée aussi étouffante. La première saison a fini sur une émeute, Despins serre la vis, et vous le sentirez clairement mardi. Même la musique m’a semblée plus envahissante.

    Bien sûr, l’arrivée de Catherine-Anne Toupin dans le rôle de Shandy, en remplacement de Suzanne Clément, suscite beaucoup de curiosité. Après sa tentative de suicide, Shandy a été transférée dans un hôpital carcéral. Mon verdict: l’actrice s’approprie le personnage à merveille, avec juste assez d’humilité pour ne pas trahir le travail de sa prédécesseure. Assurément, elle fera sa place rapidement. Dès le premier épisode, vous connaîtrez son père, joué par Robert Lalonde, qui l’appelle Sharlène.

    C’est aussi mardi que vous verrez la détenue jouée par Anne Casabonne, Annie Surprenant, de retour à Lietteville après avoir dû subir des traitements pour un cancer. L’interprète de Claude dans La galère va complètement ailleurs avec ce personnage, qui fait son entrée dans une scène extrêmement touchante.

    Malgré l’arrivée de nouvelles détenues, dont celles de l’unité 7, l’auteure promet qu’on ne négligera pas les sept femmes auxquelles on s’est déjà attachés. À la prison, la méchante Bouba (Ayisha Issa) fait toujours la loi, terrorisant la pauvre Suzanne (Céline Bonnier). Avec Élise (Micheline Lanctôt) qui part bientôt, en qui trouvera-t-elle une alliée? Quant à Marie (Guylaine Tremblay), qu’on retrouve «au trou» avec Jeanne (Ève Landry), vous ne l’aurez jamais vue aussi détruite. Seule la présence de Georges (Paul Doucet) semble pouvoir l’apaiser. J’ai trouvé que l’IPL Nancy (Debbie Lynch-White) était plus bavarde qu’à l’habitude. «Je le sais que t’as un coeur», lui dira Michèle (Catherine Proulx-Lemay). J’ai presque envie de la croire.

    Venus de Montréal, les comédiens Guylaine Tremblay, François Papineau, Ève Landry, Catherine-Anne Toupin et Sarah-Jeanne Labrosse ont généreusement rencontré leurs fans, prenant la pose et signant des autographes, avant de répondre aux questions du public après la projection. L’auteure Danielle Trottier, le réalisateur Jean-Philippe Duval et la productrice Fabienne Larouche ont aussi fait le voyage.

    Plus de détails vendredi dans Le Soleil.

    Rejoignez-moi sur Twitter.


    • Bonjours ensoleillés à vous Monsieur Therrien !
      Le pénitencier, j’ai connu, j’ai expérimenté. Des personnalités telles que celles de vos invités(es) du jour j’ai côtoyés(es). Le «trou» j’ai connu, j’ai expérimenté. Avec la maladie mentale j’ai aussi co-habité.
      Bref, «Unité 9» un «monde», pour moi, connu avec la différence que j’étais dans un «monde» d’hommes. Des «gars» comme Paul, l’aumônier, j’ai «fréquenté»…par très profonds besoins…pas, au début, par goûts. Pourquoi ? Parce que j’étais dans la m…. jusqu’au sommet de mon plus long cheveu. Ce «Paul» personnifié à Orsainville par monsieur Gaston Chapados, aumônier, individu à qui je suis redevable d’une partie de ma survie parce que survivant je me considère. Je pèse mes mots. En anglais: «Read my lips…»
      Si, froidement, «les» gens savaient ce qui se «cache» derrière et dedans la criminalité…ou d’habitude ou ponctuelle ? Hors de moi l’idée de vouloir justifier parce que la criminalité, toutes formes et contenus confondus, appartient à l’INJUSTIFIABLE sauf qu’EXPLICABLE.
      Mercis Madame Trottier, mercis Monsieur Duval, mercis madame Larouche et son conjoint, psychologue, mercis à toute cette brochette de merveilleuses actrices et acteurs….de chapitres d’histoires de vie…nos vies….?
      Gaston Bourdages
      Simple citoyen – ex-bagnard – conférencier – écrivain publié.
      Saint-Mathieu de Rioux, Qc.
      http://www.unpublic.gastonbourdages.com

    • Quel beau témoignage M. Bourdages.

    • désolé d’être un peu hors sujet, mais est ce que quelqu’un a des renseignements sur la suite de la série, Spartacus, Blood and Sand, en français, malheureusement, je ne suis pas abonné a HBO encore, mais ça va être un projet d’automne.

    • @ romanianhero

      Vous n’êtes pas un peu hors sujet, vous l’êtes copieusement. Après ça, on se demandera pourquoi la courroie de distribution sur la Honda Civic 2009 est incorrectement crantée.

    • Sharlène? C’est pas Charlène? (féminin de Charles)

      J’espère que cette série ne sera pas vendue à l’étranger. J’ai peur que si les étrangers voient nos prisons chromées, ils accourent icite.

      C’est une vraie farce cette prison. Chambre individuelle, écran plat, toilettes de ville, cuisine, bouffe. La vie de banlieue gratos! Le pire c’est que c’est vrai.

    • @ nousnoune: Décidément, vous êtes à la hauteur de votre pseudo. Allez-voir les prisons en Norvège, celles pour hommes, Lietteville à côté, c’est un 2 étoiles.

    • Vous avez oublié le charmant Norman Danault

    • Pour ceux que ça intéresse:

      http://www.slate.fr/grand-format/anders-breivik-prison-doree

      Je ne suis pas contre ce type de prison. Ça n’apporte strictement rien à la société, ainsi qu’aux prisonniers et au personnel des prisons, d’emprisonner des gens dans des conditions de vie difficiles. La prison sert à réhabileter les gens, pas à les faire souffrir. La privation de liberté est déjà en soi une grosse punition. Vivre dans un placard sale et infesté de rats ne fera pas de vous une meilleure personne quand vous sortiez, c’est même tout le contraire, et ça été prouvé.

    • “*quand vous sortirez”, désolée pour la coquille

      Jetez un coup d’oeil sur le lien, ça vaut la peine.

    • J’ai visité des prisons pour y vendre un substitut de viande des fèves soya déshydratées

      dans la cuisine le chef cuisinier m’expliquait qu’il y a un comité de détenus pour la bouffe

      on y vérifier si la viande est grade a ou b si non le camion est retourné; aussi vous êtes végétarien pas de problème on va t’en cuisiner; ta religion t’interdit une sorte de nourriture on va t’accommoder

      allez visiter un CHSLD on va t’en faire des accommodements

      être privé de liberté je comprends que c’est dur mais on peut se garder une gène

      je comprend pourquoi ceux qui sont coupables ne veulent pas retourner dans leur pays

    • @larousse_estdouce

      explique moi cette phrase: La prison sert à réhabileter les gens
      au Québec il n’y pas de programme de réhabilitation seulement au fédéral je crois mais je peux me tromper

    • @larousse.

      Les rats et de la mauvaise bouffe font en sorte que tu ne voudras jamais y retourner. Parles-en au commandant Piché. Parles-en à n’importe qui qui a fait de la prison américaine.
      Tu penses que ca marche la réhab au Canada? lol
      Savais-tu qu’on avait des taux de criminalité supérieurs aux States (sauf pour les homicides)

    • @ Gabriel50
      je ne crois pas que la vie en prison soit drôle, mais je crois que rendu à aller au chsld, je préfèrerais la prison. J’ai l’impression que j’y serais mieux traité.

    • Merci de nous tenir au courant. Bons articles. J’ai hâte de voir les nouveaux épisodes d’Unité 9 … mon émission préférée (Avec 19-2 mais il faudra attendre pour cette autre série !)

    • @nousnoune

      Hahaha! Faites moi rire! Les États-Unis ont le taux de prisonniers/habitants le plus élevé au monde, de un. De deux, il est prouvé, scientifiquement, que la réhabilitation est plus efficace que des conditions inhumaines. Ces conditions ne font qu’endurcir les prisonniers et à leur sortie, ils ont beaucoup plus de chances d’y retourner. Ce n’est pas une opinion, c’est un fait.

    • @ Gabriel50: Il y a des prisons fédérales au Québec ;-)

      Ensuite, je ne comprends pas la comparaisons avec les CHSLD. Si une personne a des intolérances alimentaires (que ça soit pour des raisons médicales ou autres) on ne va pas lui fournir l’aliment en question, peu importe que ça soit dans une prison ou un CHSLD. Ça ne coûte rien de remplacer un aliment par un autre aliment.

      Et ceux qui ne veulent pas retourner dans leur pays, bien c’est tout simplement qu’ils sont chez eux ici, tout comme vous et moi. On n’a pas besoin d’être né dans un pays pour y être chez soi.

    • @ ggagnon014: En effet. D’ailleurs, le taux de récidive est beaucoup plus bas dans les pays où les prisonniers ont été traités correctement que dans ceux où ils vivent dans des conditions inhumaines. Et un taux de récidive plus bas veut dire: moins de crime, moins de victimes, moins de procès, moins de coûts pour la société. Parfois, il faut apprendre à regarder plus loin que le bout de son nez, mais essayez de faire comprendre cela à 80% des gens.

    • @Gagnon
      Avant de rire informez-vous.

      Les États-Unis ont 5 fois plus de crimes que le Canada. Mais 10 fois plus d’habitants!
      Per capita, il y a 2 fois plus de crimes au Canada qu’aux États-Unis. Mais personne n’en parle.
      On parle toujours des homicides. Jamais des autres crimes

      http://www.nationmaster.com/graph/cri_tot_cri-crime
      United States: 11,877,218
      Canada: 2,516,918

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité