Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 23 août 2013 | Mise en ligne à 11h46 | Commenter Commentaires (19)

    Souvenir du Télé+: Fred et cie

    fredetcie

    À l’été 1994, Radio-Canada désigne Fred et cie pour remplacer L’enfer c’est nous autres de Julie Snyder en semaine 19h. Mal lui en prit.

    L’émission à vocation culturelle a cela de particulier qu’elle est animée par des marionnettes: «Fred le naïf et la plantureuse Lana, qui interviewent chaque jour une vraie vedette», écrivait Lucie Côté dans le Télé+ de la semaine du 11 au 18 juin 1994.

    Or, les marionnettes sont insupportables, surtout l’imbuvable Miss Lana, ils débitent des textes insipides, et leurs entrevues sont remplies de malaises. Radio-Canada croule sous les plaintes des téléspectateurs et les critiques assassines.

    «Autour de Fred et cie flotte une odeur de caoutchouc roussi», écrivait la chroniqueuse télé du Soleil Ghislaine Rheault. L’indignation a même atteint les pages éditoriales, Agnès Gruda y allant de ce commentaire particulièrement virulent dans La Presse: «Le simple téléspectateur, aussi tolérant et ouvert soit-il aux expériences inédites, ne peut souhaiter qu’un dénouement: que les infâmes marionnettes disparaissent illico de l’écran et de notre mémoire collective, entraînant avec elles leur litanie de fausses entrevues et de débilités quotidiennes.»

    Radio-Canada n’a plus le choix: on met fin au supplice après quatre semaines et on appelle en renfort Gregory Charles pour qu’il anime une version estivale de son très populaire jeu Que le meilleur gagne.

    Que sont devenues les marionnettes de Fred et cie? Nul ne s’en soucie aujourd’hui…

      Je publie chaque vendredi une première page du défunt guide horaire de La Presse. L’idée est de revenir sur des moments marquants de l’histoire de notre télévision, des succès et des flops, ou alors de ressortir des boules à mites un nom ou un titre qui avaient disparu de notre mémoire et de constater à quel point notre télé a changé. Ces couvertures souvenirs sont pigées dans les années 60, 70, 80 ou 90, à des époques où l’horaire des différentes chaînes n’apparaissait pas encore sur nos téléviseurs, et que le télé-horaire sur papier faisait figure de bible dans nos salons.

    • Les marionnettes n’ont jamais quitté l’univers de la télévison elle ont toute été récupérer par les grand réseau et sévissent encore régulièeement dans les diverses émissions de variété, elle ont juste changé légèerement de forme mais on arrive à les reconnaître assez facilenment.

    • Je ne parviens pas à trouver d’information sur cette émissions via Google.
      Qui étaient les créateurs, les scripteurs de cette émission ?
      Peut-on trouver un extrait en ligne quelque part ?

      La curiosité m’agite.

    • Ils n’avaient pas fait exploser les marionnettes à la fin de la dernière émission?

    • Quand même bizarre qu’on ne trouve aucun extrait de cette émission sur le Net. Je me rappelle vaguement de l’émission et du tollé qu’elle avait créé à l’époque, mais beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis et j’aurais été curieux d’en revoir des extraits pour juger si c’était si pourri qu’on nous le dit. On raconte souvent que c’est la pire émission jamais produite au Québec, ce qui expliquerait pourquoi on n’en trouve plus aucune trace. Mais on trouve pourtant facilement sur Youtube des extraits d’À plein temps et de Relevez le défi, qui ne sont pas des grands moments de notre télé non plus, mais qui sont plutôt coquaces à regarder avec le recul. Sur une autre note, dans mon souvenir CTYvon, avec Yvon Deschamps, avait été un des plus gros flops à la télé québécoise, mais selon Wikipedia, la série aurait duré 140 (!!!!) épisodes…

    • Ouuffffffff… Les Guignols faisaient bien mieux à l’époque. Mais qu’est-ce qui a bien pu inciter votre mémoire à accéder à ces caoutchouteux souvenirs? Avouez que vous espérez en secret qu’Imavision publie un coffret DVD de cette série damnée à temps pour Noël. ; )

    • @ Davacorm A plein temps à quand même durer 4 saisons elle a donc eu un certain succès, c’est son look et non les intrigues qui a nui le plus à la série. Quand à CTYVON c’était une quotidienne ce qui explique le grand nombre d’épisodes.

    • La prémisse de l’émission me rappelle celle de «Space Ghost Coas to Coast», qui a début en avril 1994.

      http://www.youtube.com/watch?v=JZnjcFQUqJI

    • @Davacorm

      Le pire flop de la télé québecoise fut VIP en 2004. Un seul épisode et vlan, émission retirée. Et ceux, dont moi-même, qui ont eu la chance de le voir comprennent pourquoi.

    • Qu’est-ce qui est arrivé à Ghislaine Rheault? Elle a disparu du Soleil, on ne l’a plus jamais revu.

      C’est comme Hugo, au Fm93. Parti. Parti où?

    • @nounounes Hugo Langlois est maintenant à WKND l’ancien rythme FM à Québec il va faire parti de l’émission du matin et sa collègue Catherine-Emmanuelle Laliberté fera l’émission du retour avec PY. En passant ils ne sont parti du FM 93 ils ont été flushé.

    • Comme pire émission jamais vue, n’oubliez pas les Gingras Gonzales!

    • Quel mauvais souvenir … Fred & co…. Je ne pensais plus jamais entendre parler de ces horribles marionnettes. ;-)

    • J’essaie de comprendre cette mode, cette tendance de nous refiler ces vieilles émissions. Notre télévision en est à ses balbutiements et déjà on nous fait revoir ses jeunes archives encore toute récentes à notre mémoire.La maladresse des débutants et son ignorance nous font vite oublier les quelques petits moments exceptionnels du passé, tel un Olivier Guimond en gardien ivre à la porte d’un bien nanti de Westmount le soir de Noel qu’on nous sert à si souvent.
      La direction des programmes manque t-elle à ce point d’imagination ou si c’est une question d’argent?

    • ….. qui veut vivre autant dans le passé???

    • LIRE: toutes récentes

    • Aucun souvenir de cette émission. On devait être en vacances à l’extérieur du Québec.

      Par contre je me souviens bien sur Radio-Québec de ”A plein temps” avec madame Bourrette et son chat. On l’écoutait en famille avec nos parents. C’était comme une thérapie familiale gratuite. Les marionnettes nous permettaient de s’identifier au ”méchant comportement” sans se sentir coupable car il y avait une distance entre la marionnette et nous. Si on reconnaissait le comportement d’un adulte de la famille élargie ou du voisinage, cela nous permettait de voir et d’analyser une situation d’un angle différent et sécuritaire. Ce n’est pas nous, c’est la marionnette. :-)

      Beaucoup ont critiqué ce genre d’émission mais je crois que c’est une des meilleures émissions à saveur psychologique jamais présentée au petit écran.

    • @montrealaise

      Êtes-vous sérieuse ?

      Ou c’est de l’ironie ???

    • @ acquiesce

      Oui, je suis sérieuse au sujet de l’émission À plein temps et de ses marionnettes. Ces dernières sont souvent utilisées en thérapie avec des enfants. Elles permettent la distanciation donc elles libèrent la pensée et la parole.

      Quand le réel de nos vies est trop complexe et difficile à supporter, la distanciation devient un moyen intéressant qui permet de regarder la situation problématique avec détachement. Le détachement nous libère de nos turbulences intérieures. On risque de voir plus clair.

      Concrètement, un exemple. Mon frère flirtait dangereusement avec la drogue et son commerce. Cette situation amenait des tensions récurrentes entre tous les membres de la famille. Dans “À plein temps” un jeune de son âge vivait la même chose. On regardait tous ensemble, sans dire un mot, comment ils allaient s’en sortir. On se voyait donc à l’écran, on voyait notre histoire, on voyait qu’on n’était pas seuls dans cette situation. Les marionnettes apportaient comme une autre dimension au problème. On se retrouvait à la fois dans le réel et dans l’imaginaire. Les vrais acteurs on savait à peu près ce qu’ils allaient dire et faire mais les marionnettes… non. Il y avait une part d’inventivité ou de fantasme.

      Un psychanalyste pourrait explique ça mieux que moi.

    • A plein temps était une des seules émissions où les out jeunes enfants n’était pas simplement utilisé comme faire valoir mais prenait une part importante à l’intrigue. Cependant à cette époque il n’y avait pas assez de jeunes comédiens capable d’absorber autant de texte et d’émotion à la fois voilà pourquoi une parti de la raison d’utiliser des marionnettes. L’erreur de l’émission auras surtout été d’intégrer également des marionnettes adultes, la seule selon moi qui pouvait avoir cet honneur c’était Madame Bourette car elle faisait la jonction entre tout les personnages et représentait bien ce petit monde si particulier. En passant plusieurs comédien très connu ont participé à cette émission par exemple Gildor Roy, Claude Préjeant, Diane Jules, Raymond Cloutier, Louison Danny et Francis Reddy, Rita Bibeau pour ne nommer que ceux là. Pas si pire pour une émission aussi mal aimé.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité