Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 21 mai 2013 | Mise en ligne à 16h30 | Commenter Commentaires (14)

    125 Marie-Anne se porte bien

    ccharette

    L’émission 125 Marie-Anne a obtenu son deuxième meilleur score de la saison vendredi soir en retenant 126 000 téléspectateurs à Télé-Québec.

    Il faut dire que Christiane Charette avait réuni autour d’elle un panel d’invités très payants, qui comptait plusieurs «A» pour emprunter sa propre expression. Le candidat à la mairie de Montréal, Denis Coderre, a dû se défendre de nombreuses fois, n’ayant pas autour de lui des électeurs convaincus. Bien que battu d’avance pour la mairie de Québec, David Lemelin, lui, a reçu un accueil très favorable. Avec Éric Salvail, Marie-Soleil Michon et Patrick Lagacé autour de la table, on ne pouvait pas s’ennuyer.

    L’émission la plus regardée de 125 Marie-Anne jusqu’à maintenant reste celle du vendredi 12 avril dernier, vue par 132 000 téléspectateurs, et qui recevait entre autres Marc-André Grondin, George Stroumboulopoulos, Anne-Marie Withenshaw et Marc Cassivi.


    • Moi je trouve Christiane beaucoup trop agressive. J’avais l’impressin qu’elle allait sauter sur Coderre vendredi dernier. Elle avait l’air bête, les sourcils froncés, agressive au boutte et elle coupait continuellement la parole de son invité. C’est ce que j’aime pas de cette émission. Quand Christiane aime un invité style Xavier Dolan, elle l’encense outre mesure, mais si elle aime pas quelqu’un, c’est pas long qu’il le sait.

      Pour une intervieweuse, elle est loin d’être neutre et c’est hyper déplaisant pour les téléspectateurs. Elle calle les shots et si elle ne veut pas d’un invité, elle n’a qu’à ne pas l’inviter. Je me souviens de sa prise de bec avec Bernard Landry qui avait osé, ô ultime sacrilège, lui mentionner qu’elle n’avait plus 20 ans. Charette était en beau maudit.

      J’aime son émission, mais je comprends juste pas que tout soit si sombre dans son décor. J’ai toujours l’impression d’être dans un petit bar noir des annés 60 où on refaisait le monde à notre façon. Le décor est sombre, Christiae est sombre dans ses robes noires, ses cheveux sont sombres. Bref tout est triste et c’est dommage.

      Un peu de lumière, ca ferait du bien.

    • Entièrement d’accord avec kasimir35.
      On ne veut pas savoir si elle aime ou n’aime pas quelqu’un. Elle a été désagréable avec Denis Coderre. Ça ne semble pas très professionnel. Elle a ce très vilain défaut de manquer parfois de respect à un invité ou encore de tomber en pamoison devant un autre. Personnellement, je déteste cette façon de faire. J’ai aussi remarqué qu’elle perd parfois le contrôle de ses entrevues. Tout le monde parle, sauf elle, et ça dure parfois longtemps.

    • j’ai bien aimé l’absence de complaisance envers Coderre. C’est un politicien de carrière, ambitieux, certes mais ambitieux pour son propre agenda. Chritiane dénonçait son manque de contenu, un peu à la Justin Trudeau. Fort en gueule mais faible en argument.

    • C`est tellement du déja vu cette émission et c`est juste une raison de plus pour parler péjorativement de la fameuse clique… Sais pas mais rien d`innovant rien de rafraichissant et surtout rien de tres tres prometteur en terme de découvertes ou de style.

      Ce que je ne saisis pas c`est qu`à vous lire on semble satisfait de 1000,000 spectateurs ? Me semble que n`importe quel soir ce chiffre est assez pour passer des infomerciaux à la place. Est ce que le vendredi est si peu télévisuel que ca ?

    • Dans la mesure où l’émission et l’animatrice n’est pas trop “chion chion” comme dirait ma grand-mère, c’est à dire d’une gentillesse mielleuse comme dans beaucoup d’émissions (même TLMEP québécois) ; l’émission a du caractère, et c’est très bien. Pas un show trop plogues, en somme.

      Paul Béliard

    • « Je me souviens de sa prise de bec avec Bernard Landry qui avait osé, ô ultime sacrilège, lui mentionner qu’elle n’avait plus 20 ans.» kasimir35
      .. .. .. ..

      Je dois bien être la seule personne au Québec qui n’a pas vu cet échange Landry-Charrette…

      Je suivais pourtant cette émission avec assuidité mais celle-la, je l’ai manquée. À part le court extrait qu’on peut voir sur Youtube est-ce possible de visionner cette émission précise qui se passait Chez Roger, rue Beaubien? J’aimerais me faire mon propre jugement une fois pour toutes.

      À partir de l’extrait vu sur YT, Landry m’apparaît comme une diva.

    • Bonjour, combien cela coûte-il à produire vs le nombre d’auditeurs? Je pose la question à cause de votre titre qu’une émission à 125,000 auditeurs se porte bien, pardonnez moi si je trouve l’affirmation étonnante (certains me diront que l’art n’a pas besoin de milliers d’auditeurs, mais enfin…).

    • Contrairement à ce que disent kasimir35 et soleil1018, je pense au contraire que les partis pris et la subjectivité de Christiane Charette sont les meilleurs éléments du show. Rien n’est plus ennuyeux, en effet, que les animateurs fins, neutres et complaisants avec tous leurs invités. C’est là la condition première de tous ces insupportables shows de plogues.

      Le problème de Christiane Charette, et il est suffisamment de taille pour me tenir éloigné de son émission, c’est qu’elle est un peu nounoune et que ça finit par tomber sur les nerfs.

    • Si Télé-Québec était financé comme le PBS américain, le 124 Marie-Anne ne ferait pas long feu. Si Télé-Québec était financé comme le PBS américain, les seules émissions qui subsisteraient seraient DE BONNE ÉMISSIONS dont le public s’empresserait de financer. Des émissions de TÉNÈBRES à la Charette n’auraient pas la faveur du public.
      Si on ose parler de cette émission et de tout les prout prout ma chère qui se vante de la regarder c’est que nous ne devons pas oublier que le Québec est petit et qu’il a ses petits clans dans le monde des médias. En France, c’est tout à fait pareil et il s’agit juste de regarder TV5 pour le découvrir.
      Gilles Pelletier, Québec

    • @ neho99 :
      ” Bonjour, combien cela coûte-il à produire vs le nombre d’auditeurs? Je pose la question à cause de votre titre qu’une émission à 125,000 auditeurs se porte bien, pardonnez moi si je trouve l’affirmation étonnante (certains me diront que l’art n’a pas besoin de milliers d’auditeurs, mais enfin…). ”

      Enfin ! Un peu de sagesse au Royaume du gauchiste ultra-financé par les fonds publics essentiellement parce qu’il (ou elle) est gauchiste ce qui justifie le raisonnement du ”au yable les dépenses” au Royaume du gauchiste ultra-financé par les fonds publics.

      Mes respects.

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • Je suis déçue de cette émission. Vendredi dernier, j’ai aimé, faut dire que les invités y sont pour quelque chose. C’est bon une émission qui attire environ 100 000 auditeurs?????? Je veux comprendre.

    • Wow, vous trouvez que 125 000 téléspectateurs c’est bien ? J’ai déjà fait un brin de télé communautaire à Vox et on arrivait parfois à ces stats. Mais notre budget n’était pas loin de zéro. Je serais curieux de savoir combien cette émission “NOUS” coûte à produire…

    • Madame Bazzo nous dirait que 125 000 personnes, c’est 2 stade olympiques remplis qui vous écoutent, et bla bla bla…

      Faudrait par contre étudier le phénomène de la force de l’antenne, je ne comprend pas qu’en 2013, les gens soient encore aussi “scotché” à leurs vieilles habitudes, qui fait que “n’importe quoi” à TVA fait 500 000 minimum. De plus, la même émission de Christianne Charette à Radio-Canada aurait probablement 600 000 téléspectateurs, et on parlerait de déception.

    • Une émission “Ça se veut!”. Ça se veut original parce que le talk show se passe dans un garage du Plateau. Ça se veut branché et excitant parce que notre “reine” des medias hiéarchise ses invités qui sont de la catégorie A, B, ou C. Dégoulinante de complaisance envers les invités qu’elle aime, elle attaque de front certains autres qu’elle méprise carrément.
      Plutôt que de s’intéresser réellement à chacun de ses invités pour ce qu’ils sont, elle chouchoute ceux qui vont plaire ou déplaire au public pour rendre l’émission intéressante. Je ne marche plus au prétendu charisme de Christiane Charette…Vivement Marie-France Bazzo et Catherine Perrin, de superbes animatrices qui ont un grand respect de leurs invités en cherchant à les mettre en valeur… avec beaucoup de doigté….ça c’est rare!!!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité