Richard Therrien

Archive du 3 février 2013

Dimanche 3 février 2013 | Mise en ligne à 23h04 | Commenter Commentaires (22)

L’étoile du match à Mado Lamotte

mlamotte
Mado Lamotte à Tout le monde en parle
Photo Radio-Canada

J’ai toujours pensé que Mado Lamotte devrait avoir son propre talk-show. Pas l’insignifiante téléréalité Des gens pas ordinaires à feu TQS, mais un show bien à elle, 100% irrévérencieux. Parce qu’elle est l’une des personnes les plus drôles (et les plus bitchs!) au monde.

Dimanche soir, Tout le monde en parle nous en a donné un bref mais intense aperçu à l’occasion de ses 25 ans de carrière, à un point tel que je lui décerne l’étoile du match.

Mado, qui entrera au nouveau Musée Grévin de Montréal, célébrera cet anniversaire au Métropolis, le soir de la Saint-Valentin, «avec les célibataires qui s’ennuient et haïssent ça la Saint-Valentin».

La reine des drag queens ne pouvait s’empêcher quelques vulgarités bien envoyées. Quand Guy A. la cite disant: «Un homme en bas de 6 pouces, ça vaut pas la peine», elle ajoute: «J’aurais dû dire 8 pouces, 6 pouces c’est ben trop petit!»

Vous ne verrez pas de sitôt Luc Provost, celui qui se cache sous sa personnalité. «Tant que je serai là, Luc Provost, tu n’es rien!»

Accrochant au passage Nicki Minaj, «l’espèce de Jabba the Hutt – ça paraît-tu que je l’haïs?», elle a raconté qu’une douanière l’a «reconnue» en sortant un talon haut de sa valise.

La carte du fou du roi: «Le maquillage de Mado Lamotte: l’heureux mélange d’une toile de Modigliani, d’un dripping de Pollock et d’un coup de poing dans une pizza all dressed».

Si j’avais une deuxième étoile à décerner, je la donnerais à Michel Therrien. Plus loquace qu’à l’habitude, l’entraîneur du Canadien n’avait pas l’air de vouloir être ailleurs, ce qui était déjà un bon point pour lui. Humble mais confiant, il n’invoquera aucune excuse pour justifier un faux pas de son équipe cette saison. «On veut changer la mentalité, on veut être des gagnants», a-t-il martelé. Ça tombe bien, le Tricolore ne fait que gagner… pour l’instant.

Concernant la série-réalité 24CH, diffusée à RDS, il admet avoir demandé à un caméraman de sortir de la chambre des joueurs alors qu’il s’apprêtait à leur adresser un commentaire qui «devait rester dans la chambre». Imaginez quand ça ira plus mal.

Guy A. lui a demandé de livrer le premier mot lui venant à l’esprit en parlant de ses joueurs: Carey Price («maturité»), Max Pacioretty («puissance»), Lars Eller («besoin d’encadrement»), Brian Gionta («un leader»), Francis Bouillon («un gars de coeur»), Raphael Diaz («surpris»), David Desharnais («un joueur important»), Brendan Gallagher («un petit guerrier»), Tomas Plekanek («intelligent»), Tomas Kaberle («profondeur…»), Brandon Prust («un guerrier»), PK Subban («challenge»), Andrei Markov («général»), Alex Galchenyuk («avenir»), Josh Gorges (encore un «leader»), avant d’en faire autant avec son patron Marc Bergevin («la droiture») et pour lui-même, Michel Therrien («compétiteur»).

La chose dont il est le plus fier: avoir été capable d’exercer son métier tout en jouant son rôle de père de famille.

Comme Mado, Lise Dion fête 25 ans de carrière, avec plus d’un million de billets vendus. Elle a aussi écoulé 75 000 copies de son livre Le secret du coffre bleu, qui a été traduit en anglais et en polonais.

Porte-parole de la semaine nationale de la prévention du suicide, Lise Dion admet avoir déjà voulu en finir. Elle se dit convaincue qu’il faut savoir dédramatiser le suicide pour mieux en parler, particulièrement chez les hommes.

«Si j’avais été critiquée, si on m’avait lapidée, je ne serais même plus ici pour en parler», croit-elle, se disant choyée par la vie.

La pire décision dans sa carrière: avoir accepté de remplacer Roméo Pérusse dans un bar de danseuses. Elle a vu les filles se poudrer avant d’entrer en scène.

Le cas de Priyanka Chopra, reine de Bollywood, est absolument fascinant. Le hall d’entrée de Radio-Canada a d’ailleurs été assiégé par les fans en liesse de cette mégastar du cinéma indien, un accueil auquel n’ont même pas eu droit Kiss et Enrique Iglesias.

Vedette de plus d’une quarantaine de films et maintenant chanteuse, elle a été élue Miss Monde à 17 ans en 2000, un concours qui préfère plutôt «la femme de tête à la fille la plus mince ou la plus belle», selon ses dires. Mettons.

Elle milite pour une meilleure situation des femmes dans son pays, confiante que sa génération y parviendra. Disons que Michel Therrien, qui a attendu son passage avant de quitter le plateau, semblait hypnotisée par sa beauté.

La ministre des Ressources naturelles du Québec, Martine Ouellet, était venue défendre les positions de son gouvernement en matière d’exploitation pétrolière, entre autres.

À Françoise David, qui accuse l’écologiste de «ramollir», elle rétorque que son gouvernement n’a jamais été opposé à l’exploitation du pétrole, en autant «qu’elle ne se fasse pas n’importe comment».

Martine Ouellet dit avoir pris connaissance de l’entente secrète entre Hydro-Québec et Pétrolia sur les permis d’exploitation d’Anticosti, et se dit confiance de pouvoir la rendre publique, l’entreprise privée «montrant beaucoup d’ouverture». Six projets d’exploitation sont toujours à l’étude, bien que la province soit en surplus de production actuellement.

À propos des gaz de schiste, elle maintient sa position: «Je pense toujours que dans les zones habitées, les risques sont beaucoup trop grands.»

Originaire du quartier Saint-Roch à Québec, le fort sympathique Martin Léon a bien conclu l’émission, avec le récit épique de sa rencontre avec Ennio Morricone, dont il admirait le travail. Après avoir obtenu le numéro de son fils à Rome, qui l’a redirigé à Sienne, il a fini par étudier avec lui en Italie, au terme d’une quête acharnée. L’artiste a dû ajouter une quarantaine de supplémentaires à son spectacle Carte blanche à Martin Léon.

Mon compte-rendu de Tout le monde en parle fera relâche dimanche prochain, de retour le 17 février.

Lire les commentaires (22)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2010
    L Ma Me J V S D
    « mai   août »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité