Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 20 janvier 2013 | Mise en ligne à 11h12 | Commenter Commentaires (24)

    Richard Garneau (1930-2013)

    rgarneau

    Richard Garneau était un grand.

    Pas tant parce que c’était un grand animateur, parce que oui, il l’était. Mais surtout parce qu’il ne le savait pas.

    Je pourrais parler de sa grande culture. Je pourrais additionner ses années de carrière.

    Mais je préfère me souvenir de la façon dont il parlait des athlètes, qu’il voyait au-dessus de lui, et pour qui il n’avait que de l’admiration. Ses années de carrière ne comptaient plus.

    Il manquera énormément à l’amateur de patinage artistique que je suis. Cet homme de culture savait remettre en contexte jusqu’aux pièces musicales que choisissaient les patineurs. Le tandem qu’il formait avec Alain Goldberg sera difficile à remplacer.

    Il avait présidé les fêtes du 50e anniversaire de Télé-4 (devenu TVA) à Québec, où il avait travaillé à ses débuts. Raconteur extraordinaire, il n’a jamais renié ses origines et relatait ses débuts avec une folle autodérision. Le bien qu’il nous a fait cet homme.

    82 ans? Je lui ai parlé l’été dernier. Zéro blasé. Il partait pour Londres, avec l’excitation d’un débutant.

    Savez-vous ce qu’il m’a dit? Il remerciait le patron de RDS de l’avoir engagé, comme si ça n’allait pas de soi.

    Jusqu’à la fin, il aura eu la flamme.

    Merci Monsieur Garneau.


    • Quel bel article! Très touchant par sa justesse et par sa sobriété. Merci M. Therrien!

    • Monsieur Classe, Monsieur Professionel, Monsieur dignité, Monsieur Richard Garneau.

    • Merci Richard Therrien. Vos mots reflètent l’authenticité du personnage. Quel homme! J’ai tellement souhaité qu’il se rétablisse. Souhaitons que sa mémoire inspire de nombreux journalistes et humains en général.

    • Nous avons eu un immense chagrin d’apprendre ce matin la mort d’un prince tant aimé. Notre fils aîné, bientôt 17 ans, a pleuré à chaudes larmes. Il avait une affection particulière pour ce “grand-papa” du monde du sport et des médias. Nous avons tous pleuré avec lui.

      Un homme d’une rare élégance nous a quittés. Élégance dans tous les sens du terme. Merci Richard Garneau d’avoir été dans nos vies. Merci d’avoir été tel que vous êtes. Merci de nous avoir transmis un peu de votre passion. Merci pour votre respect des athlètes. Merci. Vous nous manquez déjà.

      À la famille Garneau, aux amis du grand Garneau, à ceux qui l’ont tant aimé, à ses collègues de travail, nous offrons, ma famille et moi, nos plus sincères condoléances.

      Nous peinons cependant à croire que cette nouvelle est vraie…

    • Professionnalisme + Classe + Culture = Richard Garneau Merci Monsieur

    • C’est une bien triste nouvelle que celle-ci. M. Garneau faisait partie de ces rares personnes à mettre en valeur ses interlocuteurs au lieu d’attirer toute l’attention sur lui-même. Un homme d’une grande classe, d’une grande culture et d’une grande gentillesse.

      J’offre mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses amis.

      Merci M. Therrien pour ce bel hommage.

      L. Fournier

    • Je ne le connaissait pas personellement mais les quelque fois que j’ai eu l’occasion de le voir dans un studio de télé durant mon travail ,je réalisais que c’était un homme qui sortait de l’ordinaire

      Un gentlemen ,courtois ,poli ,distingué ,un homme cultivé ,discret , même un peu timide,possédant une belle maitrise de la langue française et surtout pas prétentieux pour deux sous.

      Une de ses grandes qualités était entre autre que malgré ses immenses connaissances ,sa culture , il n’était pas du tout le genre a montrer qu’il en savais plus que les autres pour impressionner et prendre toute la place.

      Au fil du temps et des années on se rendait compte a l’écouter qu’il y avait plus que le journaliste,le sportif et le commentateur chez cet homme mais un bagage de connaissance exceptionelle qu’il livrait en toute simplicité au fil de ses conversations et de ses interventions .

      Un bourreau de travail qui faisait son métier avec passion ,bonne humeur et un grand professionalisme.

      Comme les Jean Pierre Nolet, ,René Lecavalier et tant d’autre qui on fait carrièrre a Radio-Canada comme journaliste,commentateur ,monsieur Garneau auras fait honneur aux Québécois dans un domaine ou il était un des grands .

      Sa voix et sa présence en ondes vas nous manquer .

      Mes symphaties a sa famille et a ses collègues .

    • Nous pleurons, nous rions d’entendre les anecdotes de ses collègues. Nous serons en deuil pour un bon bout de temps. Il était tellement actif et à nous yeux, il avait à peine 60 ans. À peine! Je me réjouis, par contre, qu’il ait eu droit à quelques hommages de son vivant.

      Sotchi: eh bien, la voix nous manquera. J’espérais tellement qu’il se remette pour qu’il puisse nous présenter à sa manière la beauté du mouvement olympique.

      Je crois que beaucoup d’athlètes professionnels et amateurs sont en deuil en ce moment.

      Vous serez dans nos pensées pour longtemps, M. Garneau.

    • @Richard Therrien

      Savez-vous pourquoi M. Garneau n’a pas couvert les Jeux d’Atlanta en 1996?

      Aujourd’hui est une journee triste. Quel homme de classe et de culture il etait. Mis a part peut-etre Paul Houde, j’ai du mal a identifier parmi les analystes, descripteurs et animateurs sportifs toutes chaines confondues quelq’un d’aussi passionne par le sport tout en s’exprimant dans un francais impeccable.

    • Comme il vient de Québec, comme Jacques Boulanger, comme Martin Leon, comme Jacques Richard, comme Robert Lepage, comme Yves Jacques (incroyable le talent dans cette ville), Nousnoune suggère qu’on nomme la place en face du nouveau Colisée, Place Richard-Garneau.

      A Montréal, la nouvelle génération complètement n’a aucune idée qui il est. Inutile de nommer quoi que ce soit à son nom à Mouriale

      Permettez-moi de revenir sur l’Abbey

      Hier,on a appris que la comtesse était…Américaine. Lost in translation

    • Bonjour!
      Ce matin,j’ai vécu un grand vide intérieur.
      Le départ de Mr Garneau m’a fait prendre conscience que le temps passe et avec lui, il emporte beaucoup de nos souvenirs d’enfants.
      Fini le temps des Jacques Beauchamp, Jean-Maurice Bailly, Mr René Lecavalier, et j’en passe.
      Plein de souvenirs de ti-cul me sont remontés en tête…..
      Vous vous souvenez sans doute…..quand le sport n’était pas qu’une question de $$$……
      AHHHHHHHHHHHH le bon vieux temps…….

      Merci Mr Garneau!

    • Le sport avait ses lettres de noblesses avec M. Garneau.

      Grosse perte.

      SVP, M,Therrien ne faites pas comme votre confrère Laporte et ne laissez pas les deux sallisseurs habituels venir souiller la mémoire de ce grand homme.

      Jean Émard

    • @nousnoune: ce ne devrait pas être la place pour parler de Downton Abbey, mais puisque vous soulevez une question, voici la précision: Cora Crawley, comtesse de Grantham
      Interprétée par Elizabeth McGovern.
      Fille d’une richissime américaine, Cora épouse le comte de Grantham peu de temps après son arrivée en Angleterre. Cette union lui permet de s’offrir un titre de comtesse anglaise et de sauver le domaine.
      Mais en l’absence d’héritier mâle direct pour le titre et le domaine, indissociables, elle tente de convaincre sa fille aînée, Mary, d’épouser Matthew, sous peine de perdre Downton Abbey si son époux décède avant elle.
      Douce, persévérante, elle est un parfait soutien pour son mari sauf pendant la guerre où elle va quelque peu le délaisser. Elle est entièrement dévouée à sa famille, à ses filles, et sait garder un secret.

    • Richard Garneau et René Lecavalier, c’est passé comme deux gouttes d’eau jumelles dans nos vies assoiffées de merveilleux . Merci monsieur Therrien de cet hommage minimaliste qui incarne leur choix de destinée tout en faisant de la place pour nos plus beaux souvenirs: leur ton de voix, leur sourire ouvert, leur mémoire fabuleuse, leur foi en l’avenir, leur culture, leur humilité contagieuse.

    • Quel homme extraordinaire. Il avait un Français impeccable. Ne passait pas son temps à parler de sa vie personnelle et de jaser de n’importe quoi. Toute ma jeunesse et ma vie d’adulte j’ai eu la chance de boire les paroles de cet homme formidable. Tellement renseigné, érudit…Il pouvait décrire n’importe lequel sport, en parler abondamment, et c’était toujours intéressant! Maudit qu’il va nous manquer. Pour paraphraser Lise Payette…C’était la cadillac des hommes!

    • Il excellait dans les pubs de cigarettes Du Maurier. J’espère qu’il a incité à fumer beaucoup de québécois. Voyez :

      http://www.youtube.com/watch?v=_j-Uk8-Mte8

      Autre temps autres mœurs… légères

    • Votre vidéo de la publicité Du Maurier faite par Richard Garneau est très intéressante, M. Therrien. Richard Garneau avait une telle prestance et une telle présence que je me rappelle encore les paroles d’une autre de ses publicités durant le soirée du hockey des années 60:

      “Fumez Du Maurier, elle est si agréable.Du Maurier la cigarette de bon goût. Douceur et saveur, son bout filtre est meilleur. Fumez Du maurier…”

    • @Nousnoune

      Votre suggestion est plus qu’appropriée. Je crois en l’idée que le nom de cet homme sera certainement commémoré a quelque endroit dans la province. Sur le fond, votre commentaire est pertinent.

      Par contre, il est inapproprié dans le cadre d’un hommage à M. Garneau, dont tous vantent sa classe et son humilité en racontant des anecdotes. Au lieu de cela, vous vous contentez d’émettre une opinion de laquelle débordent plusieurs préjugés, précisément ce que M. Garneau n’a jamais fait.

      Faut croire que ce ne sont pas que les jeunes Montréalais qui gagneraient à connaître ce “grand” monsieur.

      Cordialement,
      Pierre Angélique

    • Je ne ferai pas de sarcasmes aujourd’hui!!! Je suis trop bouleversé!!! Richard Garneau était l’un des rares journalistes que je respectais et l’un des encore plus rares que j’appelais monsieur!!! Même si je ne l’ai jamais rencontré personnellement, j’ai toujours vu en lui un gentleman poli et cultivé!!! Une encyclopédie sportive, une icône, un symbole!!! Un amoureux de la langue française!!!

      Dorénavant, il manquera un p’tit quelque chose durant les Jeux olympiques!!!

      Dormez en paix, monsieur Garneau!!! Vous saluerez les trois Renés (Lévesque, Lecavalier et Mailhot) au ciel!!!

      RIP

    • J’ai rencontré M. Richard Garneau alors que nous faisions nos débuts à Montréal en 1957, lui comme annonceur de la première variété à Radio-Canada dont je faisais partie. À la fin de l’émission, alors que les crédits déroulaient et qu’on ne pouvait plus nous entendre, il m’avoua tout son trac et sa grande timidité. Oui. C’était un homme timide, vous le saviez cela (?) et humble malgré tout ce qu’il possédait. De là toute l’admiration que je lui porte depuis. Le départ de M. Garneau laissera un grand vide tout comme celui d’un grand personnage.

    • À tout ceux qui on eu la larme à l’oeil toute la journée. Avec leur souvenir de ticul de la soirée du hockey ou après le bain du samedi soir on était accrohé aux lèvers de M.Garneau qui nous décrivait les exploits du canadien des années ‘70. À cet homme qui rendait les Olympiques à la fois extraordinaires et si accessibles. Si vous en avez assez de ce débordement d’émotion je vous invite à lire l’article de François Gagnon des plus banales pour vous remettre.
      Merci de votre grin de sel M.Therrien.

    • Ce commentaire ne demande aucune attente de modération. Je suis peinée du départ de M. Richard Garneau qui est loin d’être remplacé. À sa famille j’adresse mes condoléances.

    • @JLP: Franchement Jean-Luc toi et moi n’avons pas connus Garneau nous sommes trop jeunes.

    • @ respectable.

      Vous n’écoutez pas les Jeux olympiques, vous??? C’est comme ça que j’ai connu Richard Garneau!!!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité