Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 8 janvier 2013 | Mise en ligne à 17h00 | Commenter Commentaires (45)

    Richard Garneau hospitalisé

    rgarneau
    Richard Garneau
    Photo Évasion

    Radio-Canada annonce que le grand commentateur sportif Richard Garneau a été hospitalisé pour des complications à la suite d’une chirurgie cardiaque.

    Il est traité aux soins intensifs de l’hôpital Royal Victoria à Montréal et aurait été plongé dans un coma artificiel.

    Originaire de Québec, Richard Garneau a entrepris sa carrière télévisuelle comme chef d’antenne à Télé-4 avant de la poursuivre à Radio-Canada, durant 23 ans à La soirée du hockey. Celui qui fêtera cette année ses 60 ans de carrière a couvert pas moins de 23 Jeux olympiques, autant à Radio-Canada qu’à TVA, V et RDS.

    Encore tout dernièrement, il décrivait les compétitions de partinage artistique à Radio-Canada avec son camarade Alain Goldberg et intervient chaque semaine à l’émission radiophonique Samedi et rien d’autre avec Joël Le Bigot à la Première Chaîne de Radio-Canada.

    Intronisé au Temple de la renommée du hockey, l’homme de 82 ans a aussi décrit durant plusieurs années le Tour de France à Évasion. Nos pensées à sa famille et à ses proches.


    • Je lui souhaite de se remettre le plus rapidement possible,et bon courage à sa famille.

    • Une nouvelle comme celle-là me chagrine. J’espère que tout ira bien et qu’il reviendra vite à la santé. Mes pensées sont avec lui.

    • Voix superbe qui ne vieillit pas, préparation impeccable avant d’entrer en ondes, culture générale éléphantesque, cet homme-là est un monstre sacré dans l’univers médiatique québécois. Nos pensée à ses proches, idem.

    • Dommage, un gentleman.

      Je m’interroge néanmoins à savoir pourquoi tous ces “vieux” de la SRC insistent tant pour s’accrocher au micro : Garneau, Lebigot, Durivage, Lessard, Maisonneuve, et j’en passe. N’ont-ils pas de vie ? Craignent-ils de perdre leur petite place au soleil en prenant toute la place et en nous privant des talents des plus jeunes ? Et je ne parle même pas de Languirand qui radote de plus en plus.

    • Quand même… On dirait une nécrologie. Si La Presse Canadienne est à ce point sans coeur, écrivez votre propre article.

    • Prions pour lui !

    • Quel grand. Il me fait plaisir en plus de l’écrire de son vivant et je lui souhaite un promt retour à la santé.
      J’ai toujours plaisir à l’écouter, spécialement lors des Jeux. J’aimais également à Évasion lorsqu’il participait à la description du Tour de Françe.
      Bien documenté, précis dans son langage

    • @ argile

      Et s’ils agissaient par passion…on jase là !

    • Je vous souhaite de retrouver complètement votre santé, monsieur Garneau. Je vous attendrai tout le temps qu’il faut pour ensuite vous ré-entendre avec Le Bigot.

    • @ argyle

      Les gens que vous nommez ont la passion de leur métier et ils ont la chance de travailler dans une boîte qui ne jette pas [trop souvent]* ses talents à la poubelle. De plus, ces grands communicateurs sont la plupart du temps absolument fascinants à écouter ce qui est rarement le cas de leurs remplaçants durant les vacances.

      * Des femmes ont été remerciées parce que… soi-disant “trop vieilles”.

    • Bonne chance M. Garneau! Vous êtes une des voix de mon enfance.

    • [Encore tout dernièrement, il décrivait]

      L’imparfait n’est pas approprié, monsieur Therrien.
      On devrait lire: Encore tout dernièrement, il a décrit…

    • C’est un homme de classe comme nous n’en avons rarement eu.

      Pionnier de la télé (je me rappelle de lui à CFCM-TV de Québec), bien avant que ce poste ne s’appelle Télé 4).

      Il a dû inventer, débroussailler et donner des lettres de noblesse à la francophonie dans le monde sportif.

      Homme d’une grande culture, il n’a jamais cru que les frères Karamazov jouaient pour les Black Hawks de Chicago.

      Il est de la même trempe que René Lecavalier et Yves Létourneau et bien d’autres à qui non seulement le Canada-français, mais toute le monde francophone doit énormément.

    • le ton de l’article est plus qu’inopportun…

    • Je trouve gênant que Radio-Canada parle déjà de lui comme s’il était mort. Un peu de respect tout de même…

    • Un grand homme, dans tous les sens du mot: un authentique gentleman. Mes meilleures pensées l’accompagnent.

    • Quel gentillhomme ce M. Garneau… Je lui -et nous- souhaite de bien se retablir et de nous revenir.

    • @montrealaise 18h39 * Des femmes ont été remerciées parce que… soi-disant “trop vieilles”. Le pire cas observé chez nous a été celui de Louise Arcand. Francine Bastien, Suzanne Laberge, Madeleine Poulin et Michèle Viroly aussi. Le machisme a la vie dure à Radio-Canada.

    • Quand on ecoute RBS et on lit le JDM et La Presse, on se demande bien ou sont passes les gens cultives et independants d’esprit comme lui … On aime M. Garneau pour jsutement cette intelligence, pas parce qu’il essaie de nous vendre des equipes/athletes poches, meme si cest nos equipes locales.

      Il etait capable de parler du CH sans leur lecher les bottes LUI !! Lui et Gilles Temblay, duo imbattable selon moi !

    • J’ai eu le bonheur de travailler avec M. Garneau en publicité à la fin des années 70 pour des annonces télé de Ford. Il était à ce moment, le porte-parole le plus respecté de l’industrie. Plus tard, dans un autre cadre de travail, en 2005, l’entreprise pour laquelle je travaillais, l’avais mis sous contrat pour une conférence axée sur les ventes. Nous avions filmé M. Garneau dans des situations de sit-com se rapportant à notre conférence annuelle destinée aux directeurs de magasins.

      Mon père a dernièrement passé au travers d’une chrirurgie cardiaque à l’âge de 79 ans. Il se porte bien aujourd’hui, sans jamais avoir recouvrer toute sa santé. M. Garneau, j’aime votre voix profonde et calmante, votre sourire des plus charismatique et votre imposante prestance, tout en demeurant très humble et accessible. Tous mes voeux vous accompagnent. Je vous aime.

      Roxanne Bauset

    • Celui-là s’exprimait toujours de façon impeccable. Et quelle finesse d’esprit. Il fallait l’entendre rendre la monnaie de sa pièce à Lebigot parfois. S’il ne revient pas en ondes, il nous manquera.

    • @lukos
      Vous pouvez ajouter à votre liste de femme tassé trop rapidement Dominique Poirier.

      Pour monsieur Garneau. Je vous souhaite un retour à la santé. J’ai hâte de vous réentendre. En plus les Olympiques bientôt. On vous attend soyez sans crainte.

    • Un gars qui utilisait une didactique impeccable. Quand j’entends certains commentateurs d’aujourd’hui…et je ne parle pas des sacres utilisés aujourd’hui!

      En passant…Il n’est pas mort!

    • @kloupe 21h31 Dominique Poirier a été tassée pour avoir refusé son transfert comme chef d’antenne à Ottawa. C’était une promotion mais elle avait probablement des obligations familiales plus importantes. “Ça ne se fait pas” à Radio-Canada. “On” l’a donc tassée et pas qu’un peu, question de faire un exemple.

    • Au suivant

    • M Garneau vous êtes un grand homme.Nous prions pour vous, prompt rétablissement.

    • Bon! a tout ceux qui critique ce genre de nouvelle, c’est de mise quand il s’agitd’une grande personnalité et Richard Garneau en est une et qui sait si c’est rendu publique c’est peut-être un message lancé à tout ses admirateurs pour lui envoyé des prières où des ondes positivte…Prompt rétablissement Monsieur Garneau

    • @ lukos

      Merci de nous rappeler les noms de Louise Arcand, Francine Bastien, Suzanne Laberge, Madeleine Poulin et Michèle Viroly. Parce que je n’étais pas certaine exactement de qui il s’agissait et que je craignais d’en oublier, je n’osais pas en nommer. Dominique Poirier méritait d’être chef d’antenne. Elle en avait toutes les compétences. On l’a tassée. Radio-Canne est dur avec les femmes journalistes et lectrices de nouvelles.

      Revenons à Richard Garneau. Nous vous attendrons, Richard. Prenez le temps voulu, nous vous attendrons.

    • Les femmes à la SRC ? Michaëlle Jean, Dussault, Perrin, etc. Cessons ce aux sentiment de persécution! En passant, avez-vous remarqué le nombre d’accents étrangers ? C’est tout à fait disproportionné.

    • @argyle

      Pauvre vous, des accents différents du vôtre, quelle horreur!

    • Ce qui va me manquer le plus si il ne revient pas au micro c’est sa grande culture et son élocution. Au sports les commentateurs et chroniqueurs sont souvent pitoyables au niveau culturel et pour l’élocution on n’en parle même pas.

    • Monsieur Garneau, c’est la grande classe, le modèle dont tous les jeunes aspirants communicateurs et commentateurs d’aujourd’hui, souvent si ignares, devraient s’inspirer. La forte réaction à l’annonce de ses problèmes de santé démontre le respect que cet homme inspire.

      À ceux qui s’étonnent d’entendre encore des “vieux” animer une émission le samedi matin à Radio-Canada, je réponds : heureusement! Oui, ces animateurs ont une passion de leur métier, mais aussi une curiosité intellectuelle et culturelle, une rigueur dans leur préparation, le souci de l’auditeur et le respect de leur langue, qui passent avant le désir de se mettre de l’avant avec de l’a-peu-près et des insignifiances.

      Quant à l’accent soit-disant étranger, disons que nous avons tous un accent. En autant qu’on articule un français sans faute et compréhensible, qu’on oublie les “ça l’a” et autres “genre” et “tant qu’à moi” trop souvent prononcés en toute méconnaissance de sa propre langue, eh bien vive les accents! Que révèle donc ce travers québécois de ne pas oser bien s’exprimer par peur de se faire ridiculiser? Pourquoi ce besoin de se rabaisser?

      Comme l’écrivait dernièrement Pierre Foglia, un autre “vieux” solide, dans une de ses chroniques : tout le monde a droit à son opinion, c’est vrai, mais toutes les opinions ne se valent pas, faute de connaissances et de culture pour certains. Et dans une page consacrée Richard Garneau, quelques-uns sur ce blogue feraient mieux de nous épargner leurs insuffisances.

    • @ sybilla

      Excellent billet, tant dans sa forme que dans son propos. Disons que ma réflexion sur le sujet est en tous points conforme à la vôtre.

      Et bon courage à Monsieur Garneau!

    • @ sybilla

      Je joins ma voix à celle de offbeat pour souligner l’excellence de vos propos.

      Vous exprimez beaucoup mieux que je pourrais le faire mes sentiments sur le sujet.

      Je déplore comme d’autres que la nouvelle revête une forme nécrologique.

    • C’est bien triste et on lui souhaite un prompt rétablissement, mais pas un retour derrière un micro. A son âge, après une chirurgie cardiaque, il doit prendre le temps de vivre et arrêter de travailler. Il n’est tout de même pas dans la dèche, il est temps qu’il cède son fauteuil à un autre. Il y a plein de jeunes qui attendent que les vieux quittent.

      Pour les femmes à Radio Can, c’est vrai que la société est dure, mais il y en a beaucoup qui sont dans la soixantaine et qui n’envisagent pas une retraite. Surtout parmi les journalistes. Pensons à Dussault, Joyce Napier et compagnies, c’st pas prêt de partir et ils font bien leur job. Par contre, si ces mêmes personnes travaillaient dans une compagnie privée, on leur demanderait de partir à 58 ans. A Radio-Canada, 58 ans, c’est déjà vieux. Parlez-en aux scripts et secrétaires, elles se font flusher dans le temps de le dire.

    • Le journaliste et commentateur sportif Richard Garneau a eu des complications à la suite d’une chirurgie cardiaque. Actuellement, il serait aux soins intensifs de l’hôpital Royal Victoria à Montréal et serait plongé dans un coma artificiel.

      C’est toujours triste de savoir malade un membre de sa famille, même si le lien parental commence à se faire un peu lointain.

      En effet, Richard Garneau et mon père, Roméo Voyer, ont les mêmes arrière-grands-parents. Rémi Garneau et Désanges Gagné ont donné naissance à Pierre-Uldéric Garneau, le grand-père de Richard, et à Dorilda Garneau, la grand-mère de mon père. Le grand-père du journaliste sportif s’est marié à Dorilla Brunelle. Ils ont donné naissance à Jean-Charles Garneau, son père. De son côté, Dorilda Garneau a épousé Louis Voyer. Leur fils aîné est Edgar Voyer, mon grand-père.

      Richard est père de Stéphane Garneau, animateur à la Première chaîne.

      Benoit Voyer

    • Aux JO de 76, y’avait une belle gymnase. Je ne me souviens plus de quel pays de l’Europe de l’Est

      Au lieu de dire qu’elle s’est engagé le bassin au-dessus de la barre, le grand Richard avait dit elle s’est engagé le vagin au-dessus de la barre!!!

    • M. Garneau, je vous souhaites que tout se déroule bien. Pour moi, vous êtes un grand et vous avez accompli beaucoup. Prompt rétablissement.

    • @montrealaise et pour le bénéfice des lecteurs, l’emploi de l’imparfait dans ‘encore tout récemment il décrivait…’ est tout à fait approprié s’il fait référence à une action qui a eu lieu plus qu’une fois. Or de façon générale, encore tout récemment M. Garneau décrivait les compétitions de patinage artistique, pas seulement une compétition. Il aurait été approprié d’utiliser le passé composé ‘il a décrit’ seulement s’il s’était agi d’une action non répétée, s’étant produite juste une fois…

    • @argyle
      “Cessons ce aux sentiment de persécution”
      Est-ce que vous êtes trop âgé pour écrire une phrase compréhensible?

    • @argyle06h32 “accents étrangers”. Quels accents étrangers? Ce que j’entends à Radio-Canada, c’est du français international correct. Pas “étranger”.

    • @nousnoune 12h39 “le grand Richard avait dit elle s’est engagé le vagin au-dessus de la barre!!!”. C’était un lapsus involontaire, drôle et pas faux en plus. http://fr.wikipedia.org/wiki/Lapsus C’est étrange que vous vous souveniez de la phrase et pas de l’identité de la jeune gymnaste roumaine de 14 ans Nadia Comaneci, qui a battu de nombreux records aux Jeux de Montréal avec plusieurs notes de 10 sur 10. http://fr.wikipedia.org/wiki/Nadia_Com%C4%83neci

    • @argyle 17h49 ” pourquoi tous ces “vieux” de la SRC insistent tant pour s’accrocher au micro”. Parce qu”ils aiment leur métier. “Tasse toé, mon oncle”, c’est ce que vous aimeriez?

    • @ jules30

      Vous avez raison. 13h37

      En fait, j’ai écrit exactement le contraire de ce que je voulais dire et j’espérais que personne ne s’en rende compte. Ha ha ha.

    • Je n’en reviens toujours des commentaires de certaines personnes au sujet de l’âge des meilleurs journalistes ou animateurs de la SRC . Il n’y a qu’en occident où on met ” au poubelle” les gens d’un certain âge. Dans plusieurs pays on vénère et prend en considération , la connaisance , la sagesse de leurs ainés. M. Garneau n’est pas âgé dans ses commentaires , ses connaisances , sa vivacité d’esprit . L’âge ce n’est qu’un chiffre. J’ai toujours autant de plaisir à écouter les LeBigot et compagnie. SVP ne nous les enlever pas , c’est déjà assez pénible parfois d’entendre et de voir certains animateurs ” plus jeunes” étaler leur manque de culture, de vocabulaire et leur insignifiance !! Mes pensées sont avec vous et votre famille M. Garneau revenez- nous en bonne santé!!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « oct    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité