Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 3 septembre 2012 | Mise en ligne à 22h22 | Commenter Commentaires (24)

    Les chefs!: trois victoires pour Québec

    leschefshakimdom
    Hakim Chajar et Dominic Jacques
    Photo Radio-Canada

    On ne l’avait pas vu venir, et pourtant, son assurance tranquille affichée durant toute la compétition lui aura été profitable. À la veille de connaître le nom du chef de la province, Dominic Jacques, peut-être le moins flamboyant des aspirants-chefs mais certainement le plus constant, a remporté la grande finale des Chefs!, devant Hakim Chajar, qui a fini bon deuxième.

    Beaucoup d’émotion en peu de temps pour ce chef de Québec, papa depuis deux semaines d’un garçon, et qui célébrait son 31e anniversaire le 31 août. Troisième victoire en trois ans pour un candidat de Québec, et troisième victoire aussi d’un chef issu des cuisines du Panache, après celles des deux Guillaume, Cantin et St-Pierre.

    Le grand vainqueur croit que sa discrétion et sa contenance l’auront servi. «Ce qui a été l’erreur de certains, c’est qu’ils ont voulu tout donner d’un coup. Ça m’est arrivé pour le défi haïtien. J’ai toujours donné mon maximum sans jamais prendre trop de risques», a-t-il confié au Soleil.

    Dès l’émission terminée, il a voulu saluer son mentor, le chef Yvan Lebrun, du restaurant l’Initiale à Québec, qui lui a tout appris. «Sans lui, je n’aurais jamais eu la confiance que j’ai eue tout au long de la série», nous a-t-il dit. Un plongeur au restaurant lui a confié une épingle, qu’il a toujours gardée sur lui durant la compétition. «Ça m’a porté chance!»

    Pour ce dernier défi qui consistait à servir un repas à 50 convives, Dominic et Hakim avaient eux-mêmes désigné trois chefs pour composer leur brigade. Visiblement nerveux, Hakim a dévoilé une nouvelle facette de sa personnalité en se montrant très autoritaire à l’égard de sa propre brigade, lui valant le qualificatif «control freak» par Normand Laprise du trio de juges.

    Selon Jean-Luc Boulay, c’est en grande partie cette attitude militaire qui aura coûté la victoire à Hakim. «Je ne suis pas sûr que les jeunes vont aimer aller travailler pour Hakim. Quand on se lève le matin et qu’on a peur de se faire réprimander, ce n’est pas la bonne méthode pour stimuler un jeune en 2012. J’ai préféré nettement l’attitude de Dominic», nous a confié le juge au terme de la compétition, ajoutant que l’aspirant-chef allait sûrement réajuster le tir à l’avenir.

    Sans même se consulter, les deux finalistes avaient choisi le maquereau en entrée et l’agneau comme plat principal. Par contre, leurs desserts variaient, Hakim ayant opté pour un moelleux de chocolat au basilic, et Dominic ayant réinventé le gâteau au fromage de sa mère avec des bleuets de l’Île d’Orléans.

    Dans cette ultime course effrénée, Dominic aura eu le temps d’éteindre un feu, et l’équipe de Hakim, d’échapper une bonne quantité de sauce. Mais les deux chefs ont livré la marchandise, au plus grand plaisir des convives chanceux, sélectionnés par un concours. Quant aux juges, ils ont nettement préféré l’entrée de Dominic, mais se sont montrés partagés à propos des deux autres services.

    En entrevue après l’émission, Hakim paraissait satisfait de sa performance et n’y changerait rien. Souvent favori durant toute la saison, le jeune chef s’apprête à partir pour la Belgique où il exportera les spécialités québécoises avec un coéquipier. Nul doute qu’on l’engagera facilement à son retour.

    En remportant la finale, Dominic Jacques repart avec des prix d’une valeur de 50 000$, dont deux bourses en argent, de même qu’un Grand Prix Relais & Châteaux, comprenant un voyage gastronomique pour deux personnes dans plusieurs établissements en France et au Québec. «Les voyages, c’est une belle récompense pour ma blonde et moi. On a fait de gros sacrifices, un cuisinier n’est jamais à la maison et ne va jamais dans les grands restaurants. Ce prix va nous le permettre.»

    Encore une fois cette année, l’émission de Julie Bélanger et de Daniel Vézina, produite entièrement à Québec, a été la plus regardée durant la saison estivale, tous réseaux confonfus. Préenregistrée et non plus présentée en direct comme les autres années, cette finale était beaucoup plus au point, excitante jusqu’à la fin. On a déjà hâte à la quatrième saison.


    • Vous auriez pu mentionner que Hakim a quand même remporté une somme totale de 20 000$.

      De plus, vous écrivez: “…non plus présentée en direct comme les autres années…” mais je crois que l’émission était aussi enregistrée mais que l’enregistrement était mise en onde pour donner un aspect plus “en direct”.

    • Québec, Montréal ou le bout du monde, on s’en fout. Ce qui compte c’est que le meilleur ait gagné. En l’occurence, Dominic celui que je préférais: pour sa créativité et son attitude.

    • Après avoir suivi l’ensemble de la saison, tout comme les deux autres d’ailleurs, je n’ai pas du tout aimé la finale de cette finale… J’aurais aimé que les juges donnent plus de détails sur les raisons de leur choix! Nous en avons plus dans votre texte que dans l’émission, c’est peu dire!

      Je reste totalement sur mon appétit et ce même si je suis tout à fait en accord avec le choix des juges. En début de soirée, j’espérais une victoire d’Hakim, mais son attitude de dictateur m’a fait suer. Je crois qu’avoir été un de ces trois aides, je l’aurais laissé dans le trouble et j’aurais quitté!

      Bravo à Dominic! Tout simplement l’underdog de la série! Super!

    • Que le gagnant soit de Québec, de Montréal ou de Thetford-Mines, cela importe peu.

      Par contre, de voir une si belle relève nous donne le goût de (re)découvrir les bons restos de chez-nous.

      Moi aussi, je trouve que monsieur Therrien effectue un meilleur boulot que les juges qui n’expliquent pas assez leurs décisions.

    • @ marit les deux premières années la compétition était effectivement déjà enregistré mais l’annonce du gagnant et les prix était décerné en direct l’hors d’un gala, mais limité par le temps ca finissait toujours à la va vite. Cette année ils ont fait ça en différé et éliminer tout le décorum inutile en se consacrant uniquement à la compétition.

      En passant pour ceux qui trouverait ça bizarre que la production et les trois gagnants sont de Québec, précisons que deux des trois juges sont de Montréal ….

    • Jétais persuadé qu’Hakim allait gagner surtout sur le plat principal mais j’étais très heureux du choix final.

      Au-delà de l’émission et des critiques inévitables,, ce qui m’émerveille c’est de voir à quel point le Québec s’intéresse à la gastronomie et combien de jeunes chefs talentueux font leu chemin dans ce domaine.

      Nous devrions en être fiers et nous réjouir collectivement. Cette émission est un vent de fraîcheur dans notre univers télévisuel trop conventionnel.,

    • Quelle finale! J’étais certaine que les juges favoriseraient Hakim pour les commentaires durant la dégustation mais je crois que Dominic a su conserver son calme et démontrer des qualités de leader, saveur 2012. Lorsqu’un cuisinier a demandé à Hakim qui voulait tout contrôler s’il pouvait aller chercher de l’eau pour boire. Ouf!

      Bravo à Dominic, bon succès dans sa vie personnelle et professtionnelle.

    • Bien d’accord avec vous math_bros, quelle attitude pédante de la part de Hakim. Je lui aurait certainement lancé mon tablier à la figure si j’avais fait partie de sa brigade! Même si j’ai trouvé qu’il avait beaucoup de talent tout au long de l’émission, il devra apprendre que le talent seul ne mène nul part si tu n’as pas un équipe solide avec toi. Pour y arriver, il faut être un leader, pas un dictateur. Il apprendra, il n’aura pas le choix.

    • J’aurais bien aimé savoir qu’est-ce qui est arrivé avec la mouche que l’on a vu dans la purée ou sauce verdâtre , faut croire qu’elle ne s’est retrouvé dans aucune des assiettes. Bonne saison encore pour cette émission qui, je l’espère, reviendra l’an prochain.

    • De la très bonne télé cette émission. La seule “télé-réalité” qui m’accroche vraiment. La seule émission de cuisine aussi.
      Il n’y a que le très/trop militaire “Chef. Oui chef!” qui me tombe sur les nerfs.

    • Une finale d’une durée de 1h30 aurait été beaucoup meilleur à partir des 30derniere minute tout a déboule trop vite…

    • J’aurais sluggé Hakim durant l’émission d’hier. Quelle attitude de merde avec son équipe. Exactement le genre de personne pour qui je ne veux jamais travailler. Un bien bon cuisinier qui s’est lui-même tiré dans le pied.

      Bravo à Dominic!

    • Bonne finale, deux chefs à l’attitude complètement différente. Deux critiques toutefois:

      L’émission aurait pu être rallongée d’une demie-heure. Condenser en une heure l’intro, les 7 heures en cuisine, le service, les commentaires des juges et des convives et le dénouement, ça laissait peu de place à… la cuisine justement!

      Deuxièmement, je suis surtout déçu que les juges n’aient pas expliqué les raisons qui les ont poussé à arrêter leur choix sur Dominic. Ils le font tout au long de la saison, mais pas au moment crucial de départager le grand gagnant! À repenser…

    • également surpris de l’attitude de M. Sourire Hakim.
      une mauvaise vision du Québec et du travail d’équipe préconisé ici.

      Dominic est un super exemple de persévérance.
      et jalousie pour les invités qui ont pu exercer les sens manquants (odorat, gouter, toucher) qui nous faisaient défaut a la Tivi.

    • Moi non plus je n’ai pas aimé cette finale. Entre autres parce que les juges n’ont pas donné leurs commentaires aux deux finalistes à la fin. Et puis je suis assez tanné de ces juges dont les propos nous semblent assez prévisibles. Il faudrait penser à les remplacer ou à rendre le système de notation un peu plus transparent.

      Pour ceux et celles qui aiment ce genre d’émission, je suggère de regarder Et que ça saute sur V. C’est de loin supérieur aux Chefs ! La saison 2 commence lundi prochain à 21h.

    • J’esperais une victoire de Dominic et c’est ce qui est arrive.
      Sympathique et mine de rien, il s’est glisse jusqu’a la finale.

      Je n’ai pas aime Hakim avec ses aides. My God! Je ne voudrais pas travaille pour lui, quel petit didacteur! Moi aussi, je lui aurais rendu mon tablier, il se serait trouve le bec a l’eau.

      Je crois que c’est cette attitude qui l’a perdu. Va falloir qu’il change le jeune homme si il veut continuer dans la restauration comme chef.

      Et en plus, quand il est venu presenter ces plats aux juges, son entree, il avait vu ca en Espagne et son autre plat, il avait vu ca en Californie donc, ca ne venait pas de sa tete, un autre point probablement qui l’a perdu.

      Felicitations Dominic, tu l’as bien gagne!

    • J’aurais moi aussi souhaité que l’émission dure au moins 90 minutes. Et il y avait tellement de pub! On n’a pas fait assez de place à la cuisine. J’aurais aussi aimé qu’on explique le choix des gagnants. Qu’est-ce qui a départagé le gagnant du perdant? La réaction de Dominique, quand il a été déclaré vainqueur, était belle à voir.

      Jean-Luc Boulay parlait de différence culturelle pour expliquer les comportements des chefs. Je me demande si de jeunes Français ou méditerranéens habitués à se faire parler de cette manière n’auraient pas mieux réagi? Je pensais que c’étaient des chefs éliminés qui allaient être invités pour seconder les finalistes. Enfin, peu importe. Ce Boulay, je l’ai trouvé très sympathique. Partager une (idéalement plusieurs) bière avec ce bonhomme doit être vraiment plaisant.

    • Hakim Ramsay !!!

    • @fractalius
      Sortez de votre Québec à l’eau de rose! Des petits dictateurs en cuisine il y en a tout plein ici, que voulez-vous, c’est une tradition en cuisine. Hier vous avez vu ce qui se passe quotidiennement derrière les portes battantes de plusieurs restaurants.

    • Trop vite vers la fin…Et pourquoi l’un plus que l’autre? Il manquait quelque sminutes à cette finale. L’apport des gagnant du concours était absolument nul. Il manquait un peu de détails sur la préparation même des plats…

      Ce que je semble conclure c’est que la victoire ne s’est pas décidée dans l’assiette…

      @fractalius
      Des relents du maire Tremblay mon cher? Comme si tous les chefs au Québec étaient conviviaux!…

    • fractalius
      4 septembre 2012
      09h20

      “une mauvaise vision du Québec et du travail d’équipe préconisé ici.”

      Wow ce qu’il ne faut pas lire!

      Allez chez Auguste et regardez Dany St-Pierre malmener son staff pendant les rush vous m’en redonnerez des nouvelles…

    • Il n’en faut pas beaucoup pour que certains xéno se lâchent “lousse”…
      De plus, on essaie de ne pas oublier qu’Hakim sermonnait presque toujours le même aide-cuisinier… c’est peut-être ce dernier qui n’était pas vite-vite. Répété trois fois la même chose, c’est pénible.
      Bref, félicitations à Dominic et félicitations également à Hakim (qui demeure celui que j’embaucherais si je n’en avais qu’un à choisir).

    • Dany St-Pierre déplore le manque de connaissance et la prétention des jeunes. il gère comme tout bon propriétaire d’entreprise, la qualité de son produit.
      Hakim utilise la méthode du Chef européen (seul maitre a bord), mais sans avoir les grades. il a beau y avoir un gros montant, même M. Boulay se rendait compte qu’il jouait avec le feu avec cette méthode.
      ce n’est pas la même chose (donc, il ne faut pas toujours jouer a la vierge offenser a tout commentaire un peu hors-jeu).
      j’ai travaillé avec des boss chiant, mais de là a demander la permission pour aller au toilette….:P

      a vous voir réagir, j’ai l’impression qu’on s’approche rapidement de la Loi de Godwin.

      venant de Dany St-Pierre:
      Nous ne sommes pas assez sélectifs avec la clientèle étudiante actuelle. Il en coûte une fortune à l’État-providence pour tenter de répondre au besoin criant de main d’œuvre. Le métier de cuisinier semble bien romantique… et les jeunes ne font pas toujours la différence entre la formation en compagnonnage que nous avons eue pour en arriver à devenir chef, et la présence que nous accordent les médias. Je crois aussi que l’on ne devrait pas s’obstiner à faire terminer une formation à des gens sans capacité, juste pour que les écoles gardent leurs budgets.

    • C’est évident que le comportement de Hakim lui a causé préjudice. Mais tout au long de ce défi, il n’y a jamais été mention du comportement dans une cuisine. Ils ont été jugés sur leurs plats uniquement. Alors pourquoi les règles ont elles changées a la dernière émission ? En plus, un juge a bien fait mention du comportement des français dans une cuisine. Nous n’avons pas su également ce qui a cloché dans leurs plats. Tout au long des émissions, un commentaire a été apporté. c’est dommage cette fin, non protocolaire. Ca ne donne plus le gout de l’écouter, car on se posera des questions sur leurs verdicts.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2012
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité