Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 19 août 2012 | Mise en ligne à 22h43 | Commenter Commentaires (71)

    Débat… perdant? Gagnant?

    debattv2
    François Legault, Jean Charest, Pauline Marois et Françoise David
    Photo Radio-Canada

    Françoise David, qui n’avait rien à perdre, a réussi à se démarquer à ce premier débat des chefs. La co-porte-parole de Québec solidaire a surpris par son aisance et sa pertinence tout au long des échanges.

    La déception est venue de François Legault, si sûr de lui habituellement, et fort déstabilisé ce soir, sans qu’on comprenne réellement pourquoi.

    Pauline Marois ne s’était pas si mal débrouillée avant qu’il soit question d’un éventuel référendum sur la souveraineté, son talon d’Achille. Elle n’a pas su dissiper le flou autour de cette question.

    L’arrogance est le premier ennemi de Jean Charest. Son sourire en coin tout au long de la soirée dénotait hélas une certaine condescendance, ce dont il n’avait pas besoin alors qu’il baisse dans les sondages.

    En ce qui concerne la formule, les questions d’Emmanuelle Latraverse, qui laissaient place à l’improvisation, étaient inutilement longues. Anne-Marie Dussault aurait très bien pu animer seule cette soirée.

    Mon analyse en détails de la performance des chefs, et celles de mon collègue François Bourque et du professeur en communication politique Thierry Giasson, à télécharger en pdf dans Le Soleil.


    • Le malaise de la performance de Madame Marois! Mon dieu! Elle avait zero assurance! On aurait dit une enfant d’école! Elle ne faisait qu’accuser, et accuser! Incroyable de voir ça!

    • Désolé, mais votre analyse ci-haut semble biaisée. Les journalistes devraient éviter de ranger les “concurrents” selon leurs préférences personnelles, et tâcher de comparer les performances de façon systématique. Certes, Françoise David s’est bien exprimée, mais elle n’arrivait pas à s’imposer, et insuffisamment confiante. En outre, sa clotûre m’est apparue complètement frivole; elle conclut en demandant de l’élire elle, dans son comté, en oubliant ses propres collègues candidats! De plus, affirmer que la déception est venue de Legault n’est pas justifié. Il était certes moins expérimenté que Charest (lui-même un peu trop dans une dynamique attaque/défense, bien que très bien articulé), mais Legault n’a certainement pas perdu le débat. Ses propos étaient cohérents, son langage clair, et sa performance plutôt constante. Quant à Marois, vous l’épargnez un peu trop déjà. Sa clotûre était tout aussi confuse, pour ne pas dire complètement ratée. Elle n’a certainement pas mieux performé que Legault dans l’ensemble.

    • Marois a été nulle, surtout qu’elle avait deux alliées à l’animation du débat.

    • Charest, le renard rusé (avec son sourire fendant) a été égal à lui-même. Legault m’ a déçu, aucune assurance. Mme Marois ne m’a pas impressionnée. Mme David m’a agréablement surprise.

    • Ils ont tous (tes) perdu…leur temps.
      Exercise sterile, non seulement aucun d’entre eux/elles changera
      de discours. mais evitera autant que possible de repondre aux questions
      en repetant a tour de bras des reponses preparees d’avance.

    • J’ai écouté le débat, et selon moi c’est Jean Charest qui sort grand gagnant. Lorsque Mme Marois et Legault doivent sortir des allégations gratuites et parler de choses prouvé, on a pu voir que c’est le PQ du temps de Marois et Legault qui on le plus a ce reprocher concernant le financement des parties. Je crois que M Charest a été à la hauteur et a démontré une grande connaissance de la gestion du Québec en économie, en Santé et en éducation.

    • Bon débat de la part de Mme David et de M. Legault. M. Charest et Mme Marois sont les grands perdants: M. Charest riait pour rien pendant le débat tandis que Mme Marois n’avait aucune crédibilité puisqu’elle était la seule qui n’avait pas deposé son cadre financier. Comment dire après, en toute objectivité, qu’elle s’en est bien tiré ? Elle pouvait dire n’importe quoi et attaquer tout le monde, sans cadre financier, ses propos ne valaient rien.

      D. beaudoin

    • Si on s’en fie aux commentaires du public et des analystes jusqu’ici, il faut admettre que Françoise David a agréablement surprit le Québec. Qui sait si sa prestation pourrait lui valoir un billet pour l’Assemblée Nationale le 4 septembre?

      Pour ce qui est du perdant… quelques coups solides mais personne ne s’est fait désarçonner. Je serais porté à dire que comme Françoise David s’est illustrée, Marois serait la perdante puisque le PQ et QS pigent dans la même talle d’électeurs.

    • Marois a gagné par défaut. Charest avait l’air du filou qu’il est, Legault du gars tout mélangé qu’il est, et David était absente, comme son parti dans les intentions de vote. Alors Marois gagne par défaut.

    • Question un peu ridicule pour quelqu’un qui ne tient habituellement pas compte des certains sondages, qui mêm s’ils sont douteux, sont pas mal plus crédible que celui-ci. Les libéraux trouvent que Marois a été nulle, les péquistes ont vu Charest voler le porte-feuille de Legault , les partisans de Legault ont tous leur vadrouille à la main pour faire le ménage. Une vraie perte de temps. La réponse à votre question: Vous allez l’avoir le 4 septembre. En attendant, votre sondage ne nous apprends juste que les partisans sont aussi menteurs, sinon plus que leur chef.

    • Mention honorable à Charest qui a non seulement esquivé les attaques sur l’intégrité, mais a même été capable de placer un coup en sortant la commission Moisan des oubliettes.

      Et une note négative pour Marois, incapable de soulever la moindre passion avec son projet souverainiste.

      Pour ce qui est de Legault, pas grand chose à dire. Il n’a pas glissé sur les pelures de bananes mais je ne crois pas qu’il ait marqué de points.

    • Votre analyse de M.Charest est assez bonne. Fendant du début a la fin. Montrer autant d’assurance avec le bilan qu’il a était un peu trop faire preuve d’orgueuil mal placé. M.Legault avait crispé a chaque fois qu’un des autre protagoniste s’adressait a lui, ce qui montrait assez clairement son mal a l’ase. Il ne m’a pas convaincu. Son programme me semble trop chargé d’erreurs dont on pourrait assumer les conséquences si jamais il venait a former le prochain gouvernement. Son analyse du dossier de la santé me semble un peu trop axé seulement sur l’avis de son “expert” le docteur Barette. Je ne le crois tout simplement pas quand il prévoit régler le problème de un médecin de famille assuré pour tous les québecois et ce en un an.
      Mme Marois a fait un bon débat. Mais je regrette qu’elle n’ait pas pu parler un peu plus de tout ce qui a entouré le “printemps érable”. La question des frais de scolarité n’a pas été assez discutée durant ce débat et j’aurais bien aimé entendre ce que les candidats avaient a en dire. Celà me semble être un question essentielle dans ces élections, surtout après les évènements du printemps dernier. Mme David était celle qui avait le moins a perdre et elle me semble avoir pris tout ce qu’elle avait a gagner. Claire dans ses réponses. Elle n’a pas un bilan fait de squelettes dans le placard ou autre. Pas ou a peu près pas attaquée par les autres protagonistes, elle m’a sembé avoir un vision assez clair de ce que pourrait être le Quebec de demain.
      Jer ne peux pas dire exactement qui a été gagnant ou perdant mais il me semble que Mme Marois et David s’en sont mieux sorties que M.Charest et M.Legault.

    • Gagnant:
      Charest – Il aura réussi à imposser son rythme, contrer la plupart, si ce n’est pas toutes les attaques contre son bilan et de son gouvernement. Sa meilleur arme a été d’associer Marois à Legault et vice versa. Ni un, ni l’autre ne souhaite d’être associer à tout ce que représente l’autre. Charest s’est montré stable et il est celui qui a prouvé être le plus apte à gouverner.

      David – Elle aura démontré assurance et conviction. Elle ne se voit tout de même pas comme premier-ministre, mais le fait d’être présente au débat des chefs est une victoire en soit. Malgré tout, plusieurs ont profité de sa tribune pour la contrer en attaquant les autres candidats…

      Nul
      Legault – Il ne s’est pas démarqué, mais n’a pas perdu de plume non plus. Ses adversaires n’auront pas réussi à démontrer que toutes ses promesses électorales ne sont pas réalisables. Quoi qu’il en soit son passé au PQ le hante. Il devra probablement tout faire pour sans dissocier d’ici les élections.

      Perdant
      Marois – Tout sonnait faux dans ses allocutions. Du début à la fin, elle a gesticulé sans bon sens pour pallier à son manque de prestance et en bout de ligne de pertinence. Trop souvent elle s’adressait aux Québécois comme à des enfants d’écoles, avec un ton à la Passe-Partout. Un peu plus et elle nous disait qu’elle allait venir nous flatter en nous racontant une histoire pour nous endormir…

      Le grand perdant par contre est les programmes électorales des différents partis.

    • C’est drôle comment l’avis de chacun est différent, sur les gagnants de ce débats. Pour ma part, j’ai eu l’impression que Mr. Legault et Mme David sont vraiment sortis du lot, en ce dissociant des vieux partis. Gagnants: Legault et David. Perdants: Marois et Charest. Considérant que Québec Solidaire n’ait pas grand chance de gagner les élections, je donnerait la victoire à Mr. Legault et la CAQ pour ce débat.

    • Quelle triste et pitoyable performance de Pauline Marois.

      Elle a fait tellement de tord pour le Québec lorsqu’elle était Ministre de la Santé et ensuite Ministre de l’Éducation.
      Je vais me souvenir le 4 septembre Pauline, tu peux être certaine.

    • @inandout

      Pas d’accord avec vous. Il y a des gens qui sont capables d’objectivité.

      Mme David a attiré la sympathie sur sa personne, mais je ne crois pas que cela va vraiment profiter à son parti. Ça va l’aider à se faire élire dans Gouin surtout. Malgré la vague d’éloges sur sa performance que l’on entend, je ne crois pas que sa performance a été bonne. Elle a surtout livré son pitch et a été effacée, manquant d’agressivité. On est dans un débat… Bref, les gens l’ont sans doute trouvé ben fine, mais ils ne voteront pas QS pour autant.

      Monsieur Charest s’est, dans l’ensemble, bien défendu. Il ne s’est pas laissé déstabiliser et il a même réussi à pousser ses adversaires dans les câbles. Ça n’empêchera pas la déconfiture de son parti cela dit.

      Mme Marois a été très très mauvaise – et pour que l’on ne m’accuse pas de parti pris, je vais voter quand même PQ… C’est clairement elle la perdante dans ce débat. M.Charest lui a tendu un piège en l’obligeant à parler de souveraineté et de référendum, ce qui l’a amené à nous ressortir la vieille cassette péquiste à laquelle l’électeur québécois moyen, et même bien des souverainistes comme moi sont devenus allergiques.

      Le grand gagnant de ce débat risque d’être M.Legault. Même s’il n’a pas livré une performance particulièrement brillante, il n’a pas fait de gaffe et il a frappé sur le clou du référendum enfoncé par Charest. Je crains que beaucoup d’électeurs indécis se tournent vers la CAQ, n’ayant pas envie de retomber dans les chicanes avec Ottawa et les vieux débats stériles sur l’opportunité de la tenue d’un autre référendum. L’électeur moyen a d’autres priorités et ça, M.Legault semble l’avoir compris.

    • C’est clair que votre commentaire Monsieur Therrien est biaisé! Monsieur Legault s’en est bien tiré et sans avoir dominé le débat de façon outrageuse, a eu le mérite de ne pas le perdre. Ceci étant une victoire en soit, les 2 autres grands parties misant sur le dénigrement simpliste, ce qu’ils n’ont pas réussi a faire durant ce débat. Résultat: Legault sort gagnant de ce débat (Madame David a fait bonne figure, mais n’aspirant pas au pouvoir, elle a pu exprimé clairement ses convictions)

    • Sans J-M Aussant, ce débat est sans valeur. J’ai écouté la vidéo de m. Aussant à 23h00, vidéo qui sera rediffusée demain sur ondebat.com , il est le plus articulé de tous ces gens et est sans contredit celui qui sait le plus de quoi il parle. Honte aux réseaux de télévision qui ont ignoré un parti représenté à l’assemble nationale. Pour ceux qui avanceraient l’idée que c’est parce qu’il est un transfuge, il ne peut y avoir plus transfuge que la CAQ.

      Frédéric Mercier

    • Mes notes (et j’oublie tout sentiment que j’éprouve à l’égard de qui que ce soit; la preuve, je ne suis pas un fan de Québec Solidaire) :

      1) Françoise David. Elle m’a agréablement surpris. Des propos intéressants et bien formulés. À l’aise malgré la place qu’elle occupe parmi les 3 monstres autour d’elle. Mais ce qui m’a vraiment impressionné, ce sont les FAITS qu’elle a relatés tout au long de la soirée. Même si on n’est pas nécessairement d’accord avec sa plate-forme, il faut avouer qu’elle était bien informée et qu’elle fournissait des explications claires et concises par rapport à ses convictions.

      Note : A-

      2) Jean Charest. Fidèle à lui-même, il ne s’est guère laissé impressionné. Il a habilement semé la bisbille entre Marois et Legault tout au long de la soirée. Il a également eu l’intelligence de ne pas s’attaquer à Françoise David, car il sait très bien que + de votes pour David = moins de votes pour le PQ…Sa grande faiblesse ce soir demeure son sourire narquois. J’ai moi aussi ressenti une grande condescendance.

      Note : B-

      3. Pauline Marois. Je ne crois pas qu’elle ait gagné des votes ce soir. Madame Marois est définitivement celle qui a le moins bien “rendu son message” ce soir selon moi. En fait, j’ai ressenti un certain malaise par rapport à plusieurs dossiers. Selon, elle aurait également dû faire valoir son équipe, qui est selon moi sa force. Par rapport à la souveraineté, on voyait clairement qu’elle hésitait entre satisfaire les “purs et durs” et satisfaire de l’autre côté son électorat plus “froid” par rapport à la souveraineté “immédiate”. J’ai senti de la confusion. Franchement déçu de sa performance.

      Note : C

      4. François Legault. Oh boy. En voilà un de qui je m’attendais beaucoup et qui m’a bien peu démontré. On disait que c’était le spécialiste des chiffres…Pardon?! Des 4 chefs ce soir, c’est celui qui selon moi a été le moins pertinent. Écouter une de ses interventions, c’était comme toutes les écouter. M. Legault, c’est bien beau dire que vous voulez faire le ménage, mais COMMENT EXACTEMENT?! J’espère qu’il ne pensait pas qu’en lançant des phrases simplistes comme : “On va faire ci, on va faire ça”, il croyait vraiment pouvoir embarquer bien des gens dans son “projet”. La CAQ me semble tout à coup comme un parti arrivé trop vite, qui ne s’est pas trop où il s’en va, et surtout, qui nous présente du réchauffé au micro-ondes. Et je dis ça en tant qu’électeur qui a considéré voter pour la CAQ il n’y a pas si longtemps.

      Note : D-

    • Par malheur mes enfants ont voulu écouter le guignol des chefs alors j’ai entendu tout en me tenant le plus loin possible.

      Ce show sans sens nous revient au rythme des élections et ne réussit qu’à me faire rager dans mon coin. J’y puis rien, je déteste Charest depuis 10 ans et ses petits coups de jabs me dégoûtent.

      Maintenant que j’ai bien dit mes détestations, j’espère que la suite sera vue autrement que sous la loupe des partisaneries. Pour être encore plus clair je vais voter PQ sans le moindre enthousiasme et contre-PLQ avec empressement. Bon, on sort de ça maintenant ? Merci.

      Jamais n’est-il arrivé que l’on apprenne quoi que ce soit de ces débats sauf évidemment c’est-qui-le-plus-tueur-de-la-gang. De Kennedy à Mulroney, puis Charest et consorts il ne m’en reste qu’un profond ennui. Ben oui, le premier show avec Kennedy avait déjà été la scène de vacheries sous la ceinture et, si j’ai été ravi de son élection, je me serais bien passé de ses méthodes de TDC.

      Déjà une campagne est un show un peu idiot qui dure quelques semaines alors que nous avons quatre ans pour nous bâtir une opinion. Le moment de la campagne devrait permettre à l’électeur de situer ses derniers choix sur des sujets un peu plus chauds et définir ses propres volontés face aux candidats en présence dans sa circonscription, pas à se faire une opinion de but en blanc.

      Admettons qu’humainement on ne peut demander à tout le monde de se sentir concerné sur tout au long d’un mandat, alors la période de campagne devient forcément un moment intense de réflexion chez les plus honnêtes envers eux-mêmes et de réactions plus sèches chez les moins concernés. Ça fait partie de la démocraite, ça me va même si je rêve de mieux.

      Mais le débat des chefs! Rien jamais ne permet de situer la moindre politique ni même le moindre indice de la façon de réagir des chefs s’ils sont confrontés à une situation difficile en cours de mandat. Ce mauvais Occupation Quadruple ne fait ressortir que le pire côté de chacun des panélistes avec la régularité de deux pelletées de raisins secs. Ben oui ça fait sortir la merde mais certainement pas mon vote.

      Je n’accorde pas de note à qui que ce soit. Pour le show je vise assez juste avec un -200 plutôt généreux étant donné son poids profondément antidémocratique et je ne vise ni l’organisation, ni les animatrices mais bien la pertinence de cette connerie abyssale. J’espère arriver à le faire interdire à l’avenir sans avoir la moindre idée des moyens pour ce faire.

    • Je suis incapable d’être objectif quant à Pauline Marois; elle représente tout ce que j’abhorre en politique.

      Quant aux autres, c’est plus facile.

      Jean Charest n’avait pas la tâche facile, son gouvernement étant en place depuis 9 ans.

      Il s’en est tout de même bien sorti.

      Françoise David était aussi à l’aise que Gilles Duceppe dans le débat en anglais; pas de pression, elle a très bien paru.

      Quant à François Legault, on dirait qu’il travaille pour Lépine-Cloutier ou Urgel Bourgie.

      J’aime bien les débats et celui de ce soir s’est déroulé suivant une formule intéressante.

      Peut-être une animatrice de trop.

      Le débat ne change pas mon vote.

    • À lire certains commentaires, je peine à croire que plusieurs aient apprécié la performance de Legault.

      “On va faire le ménage”
      “Pendant que le Québec marche, les autres provinces courent”
      “Chaque Québécois aura son médecin de famille”

      OUI, MAIS ENCORE….?????

      Ça me désole un peu de savoir que ce genre de phrase simpliste sans contenu, sans matière, sans explication, puisse plaire encore aujourd’hui, en 2012. Je trouve que la politique évolue bien peu. Ou est-ce le peuple lui-même qui est devenu à ce point désillusionné par la politique qu’il est rendu inutile de lui présenter des explications qui ont du sens?

    • Les femmes on mené la partie. Marois a mené la première partie du débat et David la deuxième.
      Legault c’était pathétique comment il s’adressait aux citoyens qui qui ne connaissent pas le système, Charest était absent et nous a répété sa cassette préférée. Tout deux avec des chiffres manipulés.

      Clairement Marois est la plus consciente du travail ministériel.

    • Gagnants : Legault et David

      Perdants : Marois et Charest…. ils sont insupportables.

    • Je n’ai pas aimé du tout ce débat. Madame David a le mieux performer à mon avis. Madame
      Marois coupait continuellement la parole aux autres et continuait à parler en même temps que les autres et de plus a adopté une attitude cavalière (pour se montrer plus près de son peuple, probablement, en s’appuyant de biais sur le pupitre) elle a montré une attitude suffisante et arrogante. De plus, l’animatrice n’a pas été à la hauteur car en aucun temps elle n’a rappelé cette madame, à l’ordre. Madame Latraverse lui a jeté des regards à plusieurs reprises, je pense qu’elle aurait fait un meilleur travail que madame Dussault car celle-ci a beaucoup toléré madame Marois. Je suis très déçue de ce débat que je trouve nulle et je suis certaine que bien des électeurs n’ont pu se faire une idée suite à ce débat.

    • Gagnant? Les quatre! Perdant? Nous-autres! Je pense qu’on est huit millions…

    • Haha, je m’en doutais un peu étant donné que Jean Charest, il ment comme un arracheur de dents mais sa commission Moisan, implique également le Parti Libéral du Québec.

      Hooon!! Mais c’est bizarre, hein?! Ça, il n’a en pas parlé! Vraiment un maître à sortir un rapport ou des chiffres d’un peu nulle part, sachant que la plupart des personnes n’y connaissent rien et ne vont pas vérifier après le débat. Plus capable de faire confiance à quelqu’un qui ment à tous les Québécois en pleines ondes (Je ne sais pas pour vous, mais je me souviens bien de son ‘La Caisse du Dépôt n’a pas perdu 40 milliards.’).

    • C’était la première fois que j’entendais Mme David parler de souveraineté. Enfin le temps car son parti Québec Solidaire pour la souveraineté du Québec ???, en a jamais parlé en six ans d’existence.

      Je ne comprends pas pourquoi Radio-Canada a invité Mme David à ce débat alors que Monsieur Aussant d’Option Nationale fut complètement ignoré. Pourtant, leurs partis respectifs ont chacun un député à l’Assemblée Nationale. Cherchez l’erreur.

      Quant au choix du gagnant, je dirais qu’ils ont été bons tous les quatre, mais la formule du débat a causé des temps morts, surtout lorsque le temps était venu pour un chef de poser ses questions à Mme David et son parti qui n’ont aucune chance de gagner avec 3% ou 4% du vote selon les sondages.

      L.Boivin,
      Longueuil

      L.Boivin,
      Longueuil

    • F. David n’a fait que radoter des généralités vertueuses contre lesquelles personne ne peut être en désaccord. Facile de «gagner» un débat quand tu lâches des banalités du genre «on va s’occuper de 99% de la population».

      F. David et les amuseurs de Québec Solitaire n’ont aucune substance et, surtout, aucune crédibilité politique. Leur programme est un ramassis de bons sentiments dégoulinants financés avec de l’argent de Monopoly qui pousserait dans les arbres.

      Faudrait que les Québécois arrêtent de se laisser séduire par la pensée simpliste de jovialistes moustachus ou d’anciennes hippies des années 60.

    • je n’ai pas encore vu le débat (enregistré) et ce qui ressort c’est les mots suffisance, condescendance, arrogance. Laissez moi deviner…Jean Charest?

      La pôvre Pauline ferait n’importe quoi pour être élue … pour offrir un autre gros salaire à Mr Blanchet …(quel adon c’est son mari!!!). Comme électeur je suis très enthousiaste d’offrir mon vote à quelqu’un qui ne vit que pour s’enrichir à mes dépends!! Allo la Terre.

      PS: Ne perdez pas votre temps à déterminer les gagnants en se fiant au blogue, tout le monde sait que les partis ont des ti-clins payés 12$ de l’heure pour venir polluer les blogues et faire leur propagande :-)

    • Charest: Maîtrise encore très bien ses dossiers. Ne pouvait toutefois pas répondre de façon franche au sujet de Tomassi. A sorti une belle petite surprise avec le dossier Moisan. Peut-être 1 ou 2 sourires de trop, mais bon.

      Legault: Pas de bavures alors que beaucoup de gens s’attendaient à un Legault désorganisé et nerveux. Message simple, formule “Harperienne”, c’est-à-dire un message compact. Il a évité de s’éterniser. Bref, une performance correcte. Pas de quoi pour entrer dans la légende, mais il savait ce qu’il devait faire.

      David: Belle découverte ce soir. Parle davantage de façon philosophique plutôt que pragmatique, mais a été digne, pertinente et authentique. Peu de gens voteront pour QS, mais beaucoup de gens ont du respect pour elle suite à ce débat.

      Marois: A soulevé certains points, mais manque beaucoup d’authenticité et de sincérité lorsque l’on compare avec Françoise David. Refusait de répondre aux questions de Monsieur Legault. Elle a bien fait de talonner Charest sur certains dossiers, mais il n’y a pas d’authenticité qui transpire de cette personne.

      Pourquoi 2 animatrices de débat? C’était lassant, à la longue.

      À mon humble avis, les gagnants ce soir sont Legault et David. De temps en temps, il sont parvenus à s’écarter des chicanes PQ-PLQ.

      Je n’ai pas perdu mon temps ce soir. Le débat a été courtois.

    • M. Legault a passé sa soirée à parler de ménage. À un moment donné, c’est bien de marteler son message, mais il y a des limites. Surtout quand on interrompt les autres et qu’on se fait rappeler à l’ordre. Trop d’agressivité nuit.

      À part Mme David, qualité très moyenne côté expression orale. Que d’erreurs!

      J’ai bien ri quand M. Legault a dit: « Laissez-moi vous poser une question. Un, allez-vous… Deux, croyez-vous que…» Pas fort pour un comptable ne pas avoir compter jusqu’à un.

      Et pour les médecins, arrêtez de grâce d’en parler: on en a marre! On a compris que M. Legault trouve qu’ils n’en font pas assez. On a aussi compris qu’on aura tous un médecin et qu’il faudra deux mois pour avoir un rendez-vous.

      Enfin, Mme Marois a marqué des points en obligeant M. legault à reconnaitre qu,il n,a rien vu d’illégal au PQ quand il y était. Ça devrait calmer M. Duchesneau…

      Carol Vadnais

    • Il faut voter pour le parti qui a le plus de chance de battre les Libéraux de Jean Charest.

      Il faut cesser de s’attarder sur l’image… Quant à la corruption, il est bien évident que

      les partis ‘naissants’ n’ont rien à se reprocher mais en votant pour eux, c’est remettre

      les Libéraux au pouvoir. M. Charest a sorti le rapport Moisan des boules à mites. Un seul

      scandale au PQ contre les multiples des Libéraux que sortiront de la commission Charbonneau.

      On comprend pourquoi Jean Charest s’est empressé de déclencher des élections avant que

      le rapport sorte.

    • Charest KO !

      Encore une fois Charest s’est fait mettre KO ! Il est vrai qu’il était au tapis, avant de commencer le premier round…

      Surtout à cause, du conflit étudiant qu’il a initié et alimenté, du plan Nord, et de la corruption qui continue de régner dans son parti fédéraliste.

      Charest est allé de nouveau au plancher durant l’émission, par des opposants qui, malheureusement, n’ont pas révélé une puissance de frappe très énergique.

      La nervosité de tous les participants à ce “débat d’idées” était palpable.

      Michel Notredame

    • Bonjour,

      La honte du Québec riche c’esr que 245 000 de ses enfants ne mangent pas à leur faim et cela à chaque jour. Mme Françcoise David le sait et pas les autres aspirants à la limousine et au grand luxe.

      Gaston Langlais – Gaspé.

    • Pour moi, François Legault est le perdant. C’est lui a le vent dans les voiles dans les sondages, mais il n’a pas su donner cette impression. Il n’a pas fait d’erreur grossière mais il était un peu peewee dans ses tactiques, j’avais un peu l’impression d’être devant un premier de classe invité à un débat de professeurs et qui essaie d’en montrer en suivant les Clift Notes d’un guide de débat.

      M. Charest est un politicien remarquable. Il a presque gagné ce débat, sauf que le Québec sait déjà qu’il ne cède pas sa place quand vient le temps de politicailler. Je crois donc que la plupart des gens réagiront comme ils le font devant un vendeur redoutable qui leur a déjà fait acheter un humidificateur pour piscine intérieure…

      Pauline Marois était posée et convainquante, elle n’est pas naturellement douée pour la politicaillerie mais pour moi c’est un défaut qui se prend bien en ce moment. Il a montré son expérience et a parlé avec beaucoup d’aplomb la plupart du temps. On verra après les autres débats mais je ne crois pas qu’elle a perdu beaucoup de plumes et crois qu’elle est susceptible de continuer de mener dans les intentions de votes chez les francophones.

      Quant à Françoise David, elle s’en est bien tirée mais prenait une place démesurée et avait aussi beau jeu. Facile de donner l’étoile à une personne qui n’a pas de bilan à défendre ni de chance de prendre le pouvoir… trop facile.

      Je crois donc que Charest et Marois sont les vrais vainqueurs, avec avantage Pauline, mais il faudra voir les autres débats.

    • Dans l’ordre :

      1. Françoise David
      2. Jean Charest
      3. François Legault
      4. Pauline Marois

      Marois n’a RIEN dit de concret toute la soirée. À part picosser sur ses adversaires, elle n’a rien fait. On ne sent pas, au PQ, une volonté de changer les choses au Québec. On nous propose une suite au régime Charest, sans grand bouleversement… sauf un sapré référendum.

    • Les PERDANTS: les VOTEURS.
      Aucune des 4 potiches parlantes n’a parlé de la grève étudiante, de leur façon de rembourser de façon sérieuse le déficit qu’on laissera à nos enfants (même que pour David il n’existe qu’en seconde ligne), des moyens de financer le virage écologique et le transport en commun, de l’administration de la justice…

    • Déterminer un vainqueur après un débat du genre demeure un exercice hautement partisan . En ce qui me concerne je suis souverainiste , je voterai pour le PQ et pourtant je ne commencerai a jouer aux meneuses de claques pour me faire aller les ponpons pour Pauline Marois. La raison étant que je ne vote JAMAIS pour un individu mais plutôt pout une équipe et un programme qui me rejoint le plus . Pauline n’ est pas une ” équipe ” comme John James Charest ( malgré son autorité quasi maniaque sur ses brebis ) François Legault et Françoise David ne sont que des individus chefs de parti .

      J’ai écouté le débat sans réellement espérer qu’ un miracle se produise et que je sois touchez par une espèce d’ illumination partisane . Et je me demande comment des gens qui ne suivent pas la politique peuvent faire leur choix après un exercice aussi futile qu’ un débat de performance . Gouverner ce n’ est pas un trip de deux heures .

    • Pauline Marois ou l’art de ne pas répondre aux questions. Toute question portant sur l’économie incluant des chiffres est esquivée par une belle envolée lyrique pleine d’insignifiantes généralités. Est-ce que cette dame va répondre aux questions clairement un jour. Mme David m’a agréablement surpris, discours clair précis, cohérent. Si j’étais souverainniste mon choix irait vers elle. M. Charest nous a démontré qu’il était encore habile comme politicien mais toutes ces années aux pouvoirs nous ont démontré que ce n’est qu’une belle façade. M. Legault semble avoir le mérite de vouloir apporter des idées nouvelles. La Marois, a défaut d’avoir des arguments chiffrés, nous a martelé toute la soirée qu’il est un adepte de la pensée magique mais je crois sincèrement que les québécois sont murs pour quelqu’un qui semble vouloir brasser la cage.

    • Madame David. Très sympathique et pas agressive. Tout le contraire du programme de son parti

      @inandout
      Très d’accord avec vous. Ce ne sont pas les indécis qui passent leurs opinions ici.

      @stridulation
      Dans on adresse finale, elle en a parlé de la souveraineté. Ce discours était préparé. Donc Charest ne l’a pas forcé du tout à en parler.

      @bouclier
      D’habitude, ça prend de l’assurance pour accuser.

    • Il me semble que votre jupon dépasse grossièrement. Je ne voterais jamais pour Legault, mais il a fait un bon débat. Pauline Marois n’avait pas l’air naturel et s’est fait tasser dans plusieurs domaines dont l’environnement (pétrole, amiante) et la souveraineté. Charest a été au neutre et la grande vedette de la soirée a été Françoise David. Je me situe au centre sur l’échiquier politique, mais Madame David m’a rappelé Jack le souriant tout au long du débat : souriante, bien informée, sereine, calme, ferme mais polie…

    • Françoise David a beaucoup suscité mon intérêt pour QS. J’apprécie sa philosophie et sa candeur. Elle sort grande gagnante à ce niveau. Quant aux trois autres… bof. Il n’y a rien à dire sinon qu’ils n’ont pa avancé d’un poil. Legault manquait d’assurance, Marois manquait de sincérité et Charest manquait d’humilité. Décevant tout ça.

    • Marois avait l’air d’une enfant d’école. Agressive, arrogante certaine qu’elle détenait tout le monopole de la vérité et qu’elle était la seule à être une bonne Québécoise étant donné que son référendum est fin prêt. Son tailleur ne lui allait pas du tout, sa coiffure est affreuse. Cheveux beaucoup trop courts, couleur insignifiante, tout ca manque de punch. Elle manquait d’assurance et a passé sa soirée à se défendre. Le fait qu’elle refuse de présenter un bilan joue contre elle. Qu’est-ce qu’elle nous cache? Mais Marois a toujours été sournoise, pas trustable pour deux cennes.

      Charest avait l’air fendant, mais je pense que c’est de la nervosité. Il s’est bien défendu et a bien attaqué. Legault a fait très bonne figure. Il va gruger des votes autant chez les Libéraux que chez les Péquistes. David avait rien à perdre, elle a gagné le débat même si je suis loin d’être d’accord avec ses idées.

      J’ai trouvé le débat de RDI avec les invités de Patrice meilleur que le vrai débat, mais on constate que Drainville est tout aussi arrogant que sa chef. Il aspire à tasser Pauline, il est mieux de se lever de bonne heure. Il n’est pas du tout sympathique comme gars. Déplaisant au cube.

      Tellement tanné des chicanes avec le Fédéral. Ca n’a pas de maudit bon sens. Pauline veut prendre soin de tout le monde comme une bonne grosse mama italienne, mais elle ne dit jamais combien tout ca va couter. C’est ben beau prendre soin de monde, mais à quel prix. Et quand va-t-on finir par comprendre que pour bien prendre soin du monde, il faut bien les payer. Quand on voie qu’un préposé aux bénéficiaires gagne 12$ l’heure, c est decourageant en maudit.

      J’ai hâte de voir les duels de TVA.

    • Il n’y a que des gagnants, les politiciens en tout cas… Non mais, qui d’entre eux est un perdant? Pour le Premier Ministre en place, qu’a-t-il à dire sinon démontrer qu’il a rempli le cahier des charges? Et les autres, que peuvent-ils dire sauf des promesses farfelues ne sachant absolument rien des finances publiques réelles?

      Ils ont tout gagné à date et même s’ils perdent l’élection, ils seront encore là à collecter leur paye en braillent leur perte mais, sont tous gagnants…

      Il y a aussi le citoyen un peu con qui embarque dans le cirque; elle est pas bonne, lui est mieux, es-tu mal habillée, hahaha, ils ne se rendent pas compte de l’illusion dans laquelle ils baignent, comme dans leur propre sauce…

      Voyons donc, ce débat n’en a pas été un. Rien de ce qui touche le salarié, le chômeur, l’assisté social, la mère célibataire, le travailleur pauvre ou le vol d’Anticosti et les contrats accordés aux multinationales en cachette ou le vrai problème en éducation n’a été abordé, encore moins comment leur démocratie de broche à foin apportera le bonheur et la paix qui, malgré qu’ils sont les bases du bien-être des humains, sont finalement devenue une utopie pour rêveurs.

      J’ai une question pour nos cheufs de pacotilles… Quand allez-vous comptabiliser les votes blancs et les abstentions ??

      Il y a un GROS perdant, le citoyen devant ce cirque ridicule, cette insulte à l’intelligence qu’on ose nommer “démocratie”…

    • Difficile de dire qui est le perdant ou le gagnant. Jean Charest, que je n’aime pas, a été la cible de toutes les attaques et il s’en est bien tiré.

      La co-porte-parole David a réussi à marquer des points, ce qui fera mal à Marois. Jean Charest a eu raison de la remercier. Pour lui, c’est du bonbon.

    • Les perdants? Le public, qui aura perdu son temps à regarder quatre politiciens passer le peuple à la mortaiseuse avec une recette éculée. Une perte de temps exaspérante, qui n’amène rien. Tines, j’aime mieux les débats des candidats. Au moins, on peu toucher à des plans réels, au lieu de garrocher des platitudes.

    • Selon moi, Mme David a été la plus agréable à écouter. Souriante et calme elle a su débattre respectueusement ses idées. M. Legault, parlait par dessus les autres, résultat, on ne comprenait rien des échanges. Mme Marois a changé de metteur en scène, enfin, et a perdu cet éternel ton acrimonieux et indigné qu’on lui connaît lors de la période des questions. Si elle devient Première ministre, j’espère qu’elle continuera ses cours de théâtre. M. Charest a été égal à lui même.

    • La plupart des analystes politiques disent que Françoise David s’est démarquée du milieu à la fin du débat, et je suis plutôt d’accord avec ça. Pour sa part, Mme Marois s’est aussi très bien débrouillée, pendant l’ensemble de l’exercice, sauf en ce qui concerne les questions du financement du PQ (Commission Moisan) et du référendum, qui est une épine dans son talon. Quant à François Legault, il a été hésitant plusieurs fois et continuellement sur la défensive… mais, à certains moments, il a quand même fait quelques bonnes attaques contre les deux vieux partis. Finalement, Monsieur Charest connaît très bien ses dossiers et est toujours excellent dans ce genre de débat parce qu’il lance des données et des statistiques qui désarçonnent ses adversaires… mais il s’est permis quelques petites déformations de la réalité et son sourire narquois montrait une trop belle assurance par rapport à son bilan médiocre des 9 dernières années.

      Par ailleurs, je vois, ici, que la plupart des premiers commentaires trahissent les tendances politiques de chacun et j’en conclue que les allégeances politiques déforment leur perception et entrainent chez eux un manque d’objectivité.

      En définitive, c’est pourtant CLAIR que le débat n’a fait AUCUN VAINQUEUR parce qu’aucun des chefs ne s’est vraiment planté… Toutefois, la participation de Mme David a permis aux auditeurs de mieux connaître ce que propose Québec Solidaire et de se faire du capital politique car, avant le débat, QS était plutôt méconnu du public…
      Et je ne voterai pas QS, en passant…

      André Félix Delisle

    • Moi aussi avoir entendu les inepties de Legault & Charest j’aurais été agressif et leur aurait coupé la parole.

    • Aucun gagnant, mais plus grande perdante de la soirée : Anne-Marie Dussault qui était nerveuse, bafoulle ses interventions, parfois inaudible, incapable de gérer le temps de façon équitable.

      Emmanuelle Latraverse aurait dû être la seule animatrice.

    • Perdant: nous autres de dieu!!!
      Gagnant: vous autres!! ca vous fait de quoi ecrire…
      Et c’est vrai que la petite Latraverse etait looooooonnnnnngue….

    • Francoise David a bien faite mais elle ne se fesait pas attaquer et elle ne se fesait pas coupé la parole. C’etais beaucoup plus facile pour elle d’avoir l’air detendu que les autres chefs , c’est normal.

      Mr Charest etait comme d’habitude , detendu. Il affichait son sourrire de sarcastique et d’arrogant , son erreur a ete de ne pas denoncé les propos de Mr Jean Tremblay. Il a patiné de reculons quand le sujet a ete abordé.

      Mme Marois m’a decu , elle n’a donner aucune raisons aux indecis de ce ranger de son coté. Elle a ete evasive sur la souveraineté… et c’est suposer etre la raison d’etre de son parti. On a aussi apris que les radicaux souverainiste pur et dur seront ceux qui deciderons le referendum… donc le 5 septembre une petition sera lancé , pour sur. Sommes nous pret par contre ? je ne crois pas.

      Mr Legault en etait a son premier debat , il avait l’air tendu. Il n’a pas vraiment ete gagnant mais n’a pas ete perdant non plus. Il a reussi a expliquer quelques details de son programme mais il n’a pas expliquer comment il compte couper partout sans que les services aux citoyens ne soit reduient…

      En resumé mme David est sortie celle qui a pu expliquer le plus son programme… personne ne la coupait et personne ne lui posait de questions qui fesait mal. Les 3 autres chefs se sont parler un sur l’autre , ils ne se laissaient meme pas repondre desfois , c’etais assez agassant. Donc les grands perdant sont les spectateurs . Je doute fort que quiconque ai changer d’idée sur leur vote , et je doute aussi que les indecis ont fait leur choix apres ce debat.

    • @kasimir35

      Vous commentez le “look” de Pauline? Vraiment? Exemple édifiant du double-standard : à moins que ce soit réellement affreux, on ne commente jamais l’habillement, la peignure et le choix de teinture des hommes… Franchement…

      Je ne porte pas Pauline Marois dans mon coeur, mais pour des raisons politiques ( le PQ pas assez à gauche, et trop sournois dans sa stratégie souverainiste), pas pour des raisons esthétiques.

    • Un mot au sujet de l’animatrice Anne-Marie Dussault, qui a été égale à elle-même: hésitante, mal préparée, nerveuse, insécure, ricaneuse et bafouillante.

    • “….tout le monde sait que les partis ont des ti-clins payés 12$ de l’heure pour venir polluer les blogues et faire leur propagande :-)“

      -habsforever123

      Dans le mille… et ceux de Québec solidaire sont probablement syndiqués aussi…

    • Je ne sais pas qui a gagné le débat, mais je sais qui va perdre après l’élection: le payeur de taxes et d’impôts. Quatre partis de gauche qui veulent votre argent!

      Voyons ça:

      Charest: maintient de l’impôt élevé, plus augmentation de tarifs de toutes sortes.
      Legault: augmentation d’impôts sur les dividendes et les gains en capital.
      Marois: Charest + Legault + tout ce que la CSN va lui dire de faire.
      David: The sky’s the limit.

      Pour la première fois de ma vie, je vais annuler mon vote. Il n’y a aucune autre option valable. Payeurs d’impôt québécois: aux canots de sauvetage!

      PS L’avantage de vivre au Canada, c’est qu’on peut y déménager librement n’importe quand. Mais attention, n’attendez pas trop… vous pourriez vous retrouver dans le pot à homards!

    • M. Therrien, je trouve que votre résumé de la soirée tombe pile poil avec ce que j’ai ressenti.

      David a tellement rafraichit le débat que c’était jouissif de l’écouter.
      elle semblait mal a l’aise au début, mais a su remonter la pente pour venir jouer dans la cour des grands.

    • Dans ce débat des chefs, chez les femmes, c’est madame David qui remporte la palme par son professionnalisme dans un tel exercice de communication. Chez les hommes, Legaut et Charest sont ex-equo parce que tous les deux ont été assez moyen au plan des communications. Comme Premier Ministre, Jean Charest a manqué de conviction et sa détermination manquait d’étincelles pour nous convaincre.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Marois a été exécrable. Marois a affichée (peut-être sans le vouloir) ses trois problèmes qu’elle traine depuis des lunes…et Charest le sait:

      1) Face à la population, il faut à tout prix qu’elle continue à dire que le parti est souverainiste quand elle est très consciente qu’une bonne partie de son caucus ne l’est pas!

      2) Elle est pognée avec la question du fameux référendum que sa gang de purs et durs (Lizée, Duchesne, Drainville…) veut absolument tenir mais dont elle ne veut pas entendre parler car elle sait que ça va lui couter son rêve de devenir première ministre!

      3) Elle n’a pu apporter ne serais-ce que le début du commencement d’une preuve des allégations de corruption dans le parti Libéral tandis que Charest, lui, avec sa sortie du rapport Moisan a visé dans le mille!

      Ne votez pas pour cette femme, car ce serait une calamité pour le Québec. Lorsqu’elle a parlée de Stephen Harper…Je me suis demandé ce que le PM du Canada venait faire là dedans?

      P.S: En fait le seul qui a réussi a sortir une preuve touchant la corruption à l’encontre du PQ (rapport Moisan) (Quand on sait que ça fait 3 ans que Marois accuse le PLQ de collusion, copinage…)…C’est Jean Charest!

      C’est quand même Monsieur Legault avec sa solide prestation et sa probité qui l’a emporté mais je dirais que Jean Charest n’est pas très loin. Quant à madame David, celle-ci a admirablement bien remplie son rôle mais malheureusement, elle ne fait pas partie du jeux principal!

      Quand je lis les péquistes de ce blogue qui osent prétendre que Marois a bien performée…LOL

    • Certainement que Françoise David a été la plus digne dans ce débat. Mais en même temps elle est tellement inoffensive pour les autres partis que Legault se servait de leur face-à-face pour attaquer Charest ou Marois.

      Je les aime ses idées; plus de travailleurs sociaux, plus d’emplois en culture, non à l’exploitation des ressources, développer les énergies vertes…personne n’est contre la vertue, mais je ne crois pas que la province serait bien gérée avec QS.

      Attaques personnelles, non respect du cadre de la discussion. J’ai trouvé que ça faisait pitié.

    • A lire les commentaires ça va pas fort pour Pauline Marois….

      A mon avis c’est bien mérité pour madâââme langue de bois! Apparemment le PQ n’a plus rien à dire, ne veut rien changer, c’est le parti de l’immobilisme par excellence.

      La CAQ c’est pas sérieux c’est évident, prendre des milliards par ci et les mettre par là et VOILA, miracles, nos problèmes se règlent, franchement ils nous prennent pour des débiles… (et il a “oublié” de dire qu’il veut (comme le PQ) augmenter les impôts sur les gains de capital et dividende, un vrai suicide économique)

      Le PLQ c’est triste à dire, incroyable même, tout pourris qu’ils soient ils restent au moins responsables et prévisibles, le moins grand risque et sans doute le moins pire des choix.

      Au moins, à défaut de régler les problèmes (de pire en pire) du Québec cette élection saura au moins nous distraire.

      Bonjour les grecs, en s’en vient….

    • Pauline Marois ne répondait pas souvent aux questions. Elle faisait constamment des détours. Il me semble qu’on n’a pas besoin de contourner les questions quand on est intègre.

      Mme Marois était en territoire allié à la SRC, mais elle n’était pas du tout convaincant.

      Elle menait avant le débat. Maintenant c’est à revoir.

    • Françoise David aurait pu être remplacée par un stand -dee grandeur nature et elle aurait gagnée ! Ne serait-ce que pour sa sagesse et son sang-froid, elle est la gagnante. Pour ce qui est des trois stooges… Same old same old. Les grands perdants sont les électeurs. Aucune vision, zéro en culture et en environnement ! Ayoye ! Oèu cé qu’on s’en va politiquement ??????

    • Le rapport Moisan hehehe

      Une preuve de béton… Et il y a encore des gens qui croient que Legault/CAQ et Marois/PQ ne sont pas corrompus? :)

      1- David
      2- Charest
      3- Legault
      4- Marois

    • @AlainGaudreault-Genest, parlant d’analyse biaisée, vous nous annonceriez que vous travaillez pour la CAQ que je ne serais pas surpris…

    • @gl000001

      Ce n’est pas qu’elle ait parlé de souveraineté le problème – tout le monde sait que le PQ est souverainiste, ce n’est pas une nouvelle – mais que Charest ait réussi à la pousser dans les câbles sur la question de la priorité de la souveraineté et sur la tenue d’un référendum dans son prochain mandat, sachant que les électeurs ont d’autres priorités et ne veulent rien savoir d’une nouvelle aventure référendaire.

      Monsieur Charest – et monsieur Legault – savent mieux lire l’électorat québécois que Mme Marois, c’est clair.

    • “Bonjour les grecs, en s’en vient….” pbrasseur

      ===

      Nos ti-dretteux qui seraient tellement heureux si ça aillait mal à ce point au Québec.

      Pauvre type.

      Jean Émard

    • “Ne votez pas pour cette femme, car ce serait une calamité pour le Québec.” pager

      ===

      Tu nous a pourtant, toi aussi, habitué à penser qu’une calamité, quelle qu’elle soit, te ferais grand plaisir. Tu craches tellement souvent sur le Québec que personne ne va vraiment penser que tu ne te réjouirait pas dans d’une telle éventualité ? :)

      Jean Émard

    • @stridulation
      Je comprends votre point de vue. Merci

    • Je n’enreviens toujours pas de lire les commentaires des gens sur l’intégrité de M. Charest. Après tout ce qu’on entend depuis des années, le plus haut taux d’insatisfaction d’un PM dans l’histoire du Québec (et de démissions de députés) et sa piètre gestion de la crise étudiante, peu importe de quel côté on est, il y a encore des gens qui ont confiance en ce gouvernement. Le rapport Moisan: de la poudre aux yeux (coup bien monté d’ailleurs, à l’image du manipulateur qu’il est) pour détourner l’attention des millions $ que ses alliées (ex: Tomassi) ont ramassé pour eux et pour le parti libéral. On aura le gouvernement qu’on mérite et si Charest revient, le reste du Canada pourra continuer d’écrire dans ses magazines d’actualité que le Québec est la province la plus corrompue du pays, et qu’en plus, les électeurs aiment ça.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité