Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 19 juin 2012 | Mise en ligne à 16h01 | Commenter Commentaires (135)

    Un Labeaume en furie

    L’adoption d’un règlement municipal limitant la tenue des manifestations à Québec a semé la pagaille aujourd’hui à l’hôtel de ville.

    Une caméra de Radio-Canada a capté la scène, montrant un maire Labeaume en furie, que tente de maîtriser son entourage. Puis, un manifestant pousse légèrement un membre du personnel, qui semble se jeter par terre, avant que la police s’empare du manifestant pour le menotter.

    Le maire laisse tomber plusieurs sacres au cours de la séquence.


    • L’homme en complet a de sérieux problèmes d’équilibre ou bien il s’est jeté par terre ? Et ensuite l’homme en chemise blanche pousse un policier…? L’hôtel de ville de Québec est un endroit bien étrange.

    • Du vrai théatre d’été pauvre Régis cette fois ci il a l’air d’un vrai cave et que dire de sa marionnette de service qui tombe par terre par une simple pousser c’est une vrai joke.

      J’espere que le citoyen arreté va poursuivre Labeaume et le twit à la chemise blanche.

    • Wow, difficile de faire plus ridicule comme scène. L’homme chauve qui tombe, le type le frôle à peine, et est ensuite arrêté pour voies de fait? Voyons donc, j’espère qu’il va contester, ça ne peut pas être plus flagrant de mauvaise foi. Et c’est l’entourage de Labeaume qui ouvre les hostilités, en poussant le type au départ…

    • Lol le type a la chemise blanche pousse un policier et c’est le jeune qui se fait arreter!

    • Assiste-t-on a un match de soccer? Parce que le gars qui gît par terre, “sérieusement blessé”, semble avoir de réelles qualifications pour joindre l’équipe portugaise, espagnole ou grecque.

      Les scènes de violence sont du côté des élus ici. Le citoyen n’a strictement rien à se reprocher.

    • La gauche dans toute sa splendeur, toute du monde avec des cheveux longs, des barbes longues, ca se rase pas ce monde-la pour protéger l’environnement, ca bouscule le monde, l’autre barbu qui dit je veut porter plainte contre Monsieur, va au poste de police si tu veut faire une plainte, c’est pas dans le lobby de l’hotel de ville qui faut faire ca. Des exaltés. Ils m’énarvent.

    • le gars chauve en complet qui se jette par terre va avoir l’air fou à la grandeur du Québec. même les joueurs de l’Euro “fake” mieux que ça

    • Quelle farce monumentale. Et les policiers qui n’ont rien vu arrêtent l’étudiant.

    • Et on voit très bien ici la signification d’une police politique. Sur la simple directive de Régis Labeaume, les 2 agents interpellent et détiennent le citoyen alors qu’ils ne semblent pas avoir assisté à la scène, et donc n’ont aucune preuve d’un acte criminel ou d’une infraction.

      De l’autre côté, s’ils avaient bel et bien assisté à la scène, ils verraient que celui-ci n’a commis aucune infraction.

      Je ne lancerai aucun slogan, je risque de ne pas passer la nétiquette, mais vous pouvez lire dans mes pensées…

    • L’homme chauve est un conseiller municipal… Il aurait eu un deux minutes au hockey pour plongeon. L’homme à la chemise blanche est l’agresseur du début à la fin du vidéo, mais les policiers l’écoutent pourtant sans poser de questions. Troublant… j’ai mal à mon Québec!

    • De la grande comédie du bonhomme qui se laisse tomber par terre alors qu’on l’a à peine toucher.

      Et que dire des policiers qui embarquent un individu sans même avoir été témoin des événements.

      Un vrai cirque. À l’image de teddybear le clown.

    • Encore un étudiant qui sème le bordel. Ils nont rien d’autre à faire? C’est franchement désolant de voir ca.

      So what que Labeaume sacre, tout le monde sacre. Vous auriez du entendre les humoristes hier soir, 20 sacres à la seconde et tout ce beau monde sort de l’Econe nationale de l’humour subventionnée avec nos taxes à l’os.

      Vraiment très édifiant tout ca.

    • Vous n’avez rien compris, il s’agit d’une bande anonce du cirque de Québec
      Un spectacle qui promet
      Avec, le clown empereur et ses drôles de sujets,
      la voie X du peuple et ses complaintes,
      le pourvoyeur, son occupation, son emprise, ses stars, et son coyote
      les bourgeois droitiste de la fonction publique (parlant au nom de l’univers),
      le Parle-ment, le ventericole et ses marionettes…
      Le tout offert avec les restes du buffet de Tomasi…

    • Les vrais acteurs burlesques sont rares de nos jours. Assisterait-on à l’éclosion d’une nouvelle étoile, d’un nouveau Buster Keaton?

    • Cette altercation a eu lieu après que Labeaume et ses conseillers ont décidé d’une loi régissant les manifestations à Québec, entre autre contre la violence. On devrait prêcher par l’exemple à l’hôtel de ville.

      Notez l’article 3° ainsi que 19.5, interdiction de gêner la circulation des citoyens sur une place publique( comme l’hôtel de ville par exemple?)

      « 19.2. Il est interdit à une personne de tenir ou de participer à une
      manifestation illégale sur le domaine public.

      Une manifestation est illégale dès que l’une des situations suivantes prévaut :

      1° la direction du Service de police de la Ville de Québec n’a pas été informée
      de l’heure et du lieu ou de l’itinéraire de la manifestation;

      2° l’heure, le lieu ou l’itinéraire de la manifestation dont a été informé le
      Service de police n’est pas respecté;

      Page : 3 de 5

      Numéro : AJ2012-074

      3° des actes de violence ou de vandalisme sont commis.

      « 19.3. Il est interdit de se trouver dans un parc entre 23 heures et 5 heures
      le lendemain.

      « 19.4. Il est interdit de participer ou d’être présent à un attroupement sur
      le domaine public entre 23 heures et 5 heures le lendemain.

      « 19.5. Il est interdit de gêner la circulation des citoyens sur un trottoir, une
      place publique ou un passage piétonnier ou de les priver de l’utilisation normale
      d’une partie du domaine public. ».

      Le présent règlement entre en vigueur conformément à la loi.

      Alors récapitulons:

      à 0:06 seconde, le monsieur à la chemise blanche pousse le spectateur, et là on entend Labeaume gueuler après le spectateur et le traiter de nom pendant qu’un autre monsieur tente de calmer le jeu et surtout de calmer Labeaume.
      Ensuite à 0:11 seconde, le monsieur en chemise blanche se fait traiter de violent ce qui semble allumer Labeaume, le 3ieme monsieur dit: Laisse faire ça laisse faire ça, et entraîne Labeaume et le monsieur à la chemise blanche à sortir de la salle.
      À 0:14 seconde: le spectateur dit: j’aimerai porter plainte contre le monsieur à la chemise blanche pendant qu’un 4e homme en complet cravate lui barre le chemin, l’homme ensuite le pousse avec son poing pour le tasser de son chemin je présume, mais voilà que ce costaud gaillard tombe par terre!
      Le spectateur se rend bien compte que c’est de la comédie et dit: ha ha ha ha
      Le spectateur réitère son désir de porter plainte contre le monsieur à chemise blanche, Labeaume se dirige vers l’homme, retenu par ses hommes qui le tire vers l’arrière et là entre en scène le monsieur à chemise blanche qui sans aucune retenue va dire aux policiers que cet homme, ce spectateur qui voulait porter plainte contre lui a agressé un élu!!!!

      Voilà comment on se sort d’accusations de voie de faits à l’hôtel de ville de Québec!!!!

      Je comprend maintenant pourquoi les politiciens détestent que les étudiants aient leur iPhone…

    • ce qui me fait le plus rire, c est les bouffons qui filme avec leur cell pour ne rien manquer..

    • Pourquoi il manque le debut de la video?

    • Depuis le premier jour de son élection je trouve que les citoyens de la ville de Québec sont dirigés par un bum de ruelle. Un bum c’est ça. Ça sacre, ça a toujours raison et ça veut toujours se battre. 80% de la population l’aime ! Quelle ville !.

    • @le_gaspesien

      ”Un vrai cirque. À l’image de teddybear le clown.”

      Amen.

    • Depuis des mois, les étudiants plaignards et autres ridicules porteurs de carrés rouges jouent hypocritement aux martyrs dès qu’un policier leur fait une grimace. C’est amusant de voir qu’ici, les rôles sont inversés.

    • Une grande farce. Un homme en chemise blanche qui touche quelqu’un qui tente de s’adresser au maire, un cravaté qui simule une chute et des policiers qui arrêtent un individu et lui passent les menottes sans n’avoir rien vu. L’arrogance des élus et de ceux qui croient avoir tous les droits.

      J’espère qu’on identifiera le cravaté simulateur et que les policiers auront une réprimande. On n’arrête pas un citoyen sur simple demande d’un membre de l’entourage d’un maire. C’est très indicateur comment le pouvoir gère cette crise de confiance envers nos élus.

      teddybear: l’exalté a une chemise blanche.

    • Quand on voit l’allure des gens qui se se sont présentés pour manifester ….

    • Du Labaume à son meilleur, Napoléon qui sacre comme un chartier, méchant caractère, une vrai bombe à retardement. Le tout a commencé par un membre de l’équipe Labaume qui pousse un homme dans la grande salle. Du vaudeville. Quel chatouilleux ce Labaume, surveillez bien toutes ses poursuites!!!!

    • M. Labeaume se comporte en extrêmiste de droite sans le savoir. Et naturellement ça fout le bordel.

    • @ Teddy bear: Va mon pauvre type ! Retourne dans ton confort et ton insignifiance pour te gratter le nombril…

      La politique municipale est et demeure un cirque, rarement à l’attention des citoyens.

      F. Moisan

    • Le type arrêté doit bien rigoler en voyant cette vidéo!!! et le maire et ses conseillers beaucoup moins… Difficile de porter des accusations contre cette personne par la suite!

    • ____ On voit clairement le gorille chauve qui bloque l’accès à la porte au citoyen avant de faire son plongeon. Son geste est totalement calculé. Il faudrait être totalement idiot pour ne pas voir que les premiers à faire des gestes violents sont les politiciens. On croirait voir une parodie de Sarkozy ! Régis Labeaume ne fait que sombrer toujours de plus en plus bas. Quelle homme méprisable.

    • L’homme en chemise blanche est le chef de cabinet du maire Labeaume, Louis Côté.
      L’homme qui chute comme un joueur de soccer au mondial est le conseiller municipal Steeve Verret.
      L’opposant qui interpelle le maire Labeaume s’appelle David Gagnon.
      Le petit caractériel agressif qu’on doit contenir tellement il est fréquemment incontrôlable est évidemment Régis Labeaume.

    • Vous ne parlez pas du conseilé de Labeaume qui pousse le manifestant en premier et qui pousse ensuite un policer vers le manifestant pour qu’il l’arrête?

    • Quelle farce, la police qui arrête quelqu’un pour des incidents qu’elle n’a pas vu. Ensuite, quelle honte de voir quelqu’un plongé de la sorte pour condamner un étudiant qui décrie légitement le fait de se faire pousser par l’entourage du maire. Dégueulasse. Au moins, il a une preuve vidéo pour contester son arrestation…

    • La grosse go-gauche plein de poil et la barbe longue avec leur cri… de ta… de iPhone qui passe le journée a filmer toute pis rien pis qui pense énerver la police en les filmant… Commencer à retourner vos iphone au magasin, vous aller sauver 300$ ce qui va payer l’augmentation des frais pour vos études… Vous faite tellement perdre de temps au Québécois.

      LA MAJORITÉ SILENCIEUSE NE CÉDERA PAS SUR LES FRAIS DE SCOLARITÉ.

    • On veut des noms! C’est qui le type rasé car incapable d’assumer sa calvitie naissante qui le laisse tomber par terre à la Claude Lemieux ou à la Plekanec? C’est qui le goon avec la chemise blanche qui bouscule en premier et pousse même le policier pour l’inciter à arrêter le “manifestant”?

      @ Teddy l’Ourson,

      Je suis mort de rire, vous êtes une caricature de vous-mêmes. Vous me donnez le goût de réécouter Elvis Gratton, avec ses “maudits barbus de pouilleux de socialistes”. En passant, je vous fais remarquer que l’homme ayant les cheveux les plus longs dans ce clip porte une belle cravate et est membre de l’équipe de Labeaume.

    • Complètement loufoque! On voit très bien le « ptit » monsieur en veston bleu marine se jeter littéralement par terre alors qu’on l’a à peine toucher. Quelle comédie de bouffons! Et le maire qui sacre… Wow, quel bel exemple pour notre jeunesse! Digne des pires « bullies » de nos écoles…

    • .
      De Montreal où j’habite, j’ai toujours trouvé Labaume plutôt sympa. C’est terminé.

    • @teddybear
      Monsieur, vous avez un sérieux problème de comportement, vous tenez des propos injurieux, je croirais lire Camil Samson, un obscure individu en manque de jugement.

      @richard therrien
      pourquoi laisser des ignares écrire des inepties sur votre blogue, n’a t-il pas un modérateur ?

    • Quand on regarde le grand bonhomme qui regarde de ses six pieds Régis Labeaume, c’est encore une fois de l’intimidation. Et après ça, il fait l’innocent et ses copains qui filment avec leur iPod en espérant avoir quelque chose à mettre sur YouTube. Pour les carrés rouges, c’est business as ususal.

    • Le plus comique est de voir toutes ces casseroles vides qui refuse de payer davantage, mais qui filment pour la plupart la scène avec leur téléphone intelligent.

    • Ridicule. À commencer par gars en shorts au cheveux long qui veut porter plainte contre le petit monsieur à la chemise blanche qui lui donne une minuscule poussée. Et là l’autre gars qui se jette littéralement par terre comme un joueur de soccer…

      Pis Labeaume, sacrant comme un bûcheron, qui veut se battre avec le type qui fait 2 fois sa grandeur. Par chance pour lui que ses conseillers l’ont retenus.

      Et pour finir le même gars à la chemise blanche qui pousse un policier. Va dont pousser ton crayon dans ton bureau.

    • Cours: Police politique 101

      La chemise blanche (ou brune?) pousse le policier vers un citoyen (qui a été bousculé auparavant par lui-même) et il somme ce policier d’arrêter le citoyen bousculé.

      La police passe à l’action.

    • Regis est le king. Il me fait trop rire. Au moins il n’est pas amorphe comme john james plus loin à Québec.

    • Belle leçon de démocratie à la Lebaume…Bravo gens de Québec!!

    • Beau plongeon!

    • @teddybear

      Vous êtes cute dans votre servitude.

    • on voit bien qui la police sert et protège, zéro action contre le gars à chemise blanche qui a commencé le bal

    • et on voit bien que le type chauve tente de tasser l Homme dans le cadre de porte

    • Le maire de qwebecor city nous donne un bel exemple de la police au service de la politique. On voit ce que ça fini par devenir dans d’autres pays. La démocratie n’est pas acquise. Il suffit de quelques gorlos comme le maire de province pour tout faire dérailler. Avec Charest et Harper le trio est complet. Labeaume 1ier nous démontre encore une fois qu’il ne peut s’élever au dessus des pâquerettes et qu’il garde le discour au niveau de celles-ci. Édifiant! C’est normal que nounours embarque la dedans, c’est juste à son niveau. Misère!

      Sylvain Pelletier

    • Comment les gens de Québec peuvent-ils élire et aimer cet homme? Expliquez-moi, quelqu’un…

    • “j’ai mal à mon Québec!” aimeelles

      ===

      C’est quoi le rapport ?

      Jean Émard

    • ramenez Bernard Hopkins, on va voir si Régis sera encore chaud.

    • @oeildefaucon

      19 juin 2012
      17h03
      M. Labeaume se comporte en extrêmiste de droite sans le savoir. Et naturellement ça fout le bordel.

      ___________________________________________________________

      Et pourtant Labeaume est un gauchiste péquiste de longue date…..

    • Carton jaune au mec en costard pour simulation! N’importe quoi ce plongeaon, c’est même risible.
      En même temps, quand on dit que cette ville est un village….

    • Ridicule, surtout le chauve. C’est qui ce futur champion du plongeon?

    • Le plongeur et le tough à la chemise blanche devraient être poursuivis, je donne un premier 50$ au pauvre gars arrêté pour se payer un avocat…

    • Labaume est le André Arthur de la politique municipale , il est le maire trash de la province.

    • aller consulter le code criminel avant de dire des conneries il y a eu voie de fait du moment ou que tu touche a quelqu un c est un voie de fait.

    • On a besoin d’un petit cours de droit ici.

      Les policiers n’ont pas besoin d’être témoin d’une scène pour procéder à une arrestation. Ils ont besoin d’une plainte et/ou d’un soupçon crédible.

      Les policiers recueilleront des témoignages.

      Ceux-ci viendront en Cour, et un juge décidera si l’accusé est coupable hors de tout doute raisonnable.

      Donc, le “dividu” qui traite le Maire de petit clown (selon R-C, qui n’est pas de droite on peut en convenir) en pleine salle de conseil, donc en manque total de décorum, n’a pas été “accusé” par les policiers, il a été intercepté, puis il sera conduit devant un juge si des accusations sont effectivement portées. Le “dividu” ne sera pas envoyé aux camps. Nous sommes au Québec, vous pouvez tuer vos enfants, violer à répétition et vous n’irez pas en prison. Le “dividu” va probablement écoper d’une amende de 200$ pour “avoir troubler la paix”, amende qu’il pourra contester devant un honorable juge.

      C’est un juge qui décidera, pas des blogueurs, pas le journalistes et surtout pas le nombre de casseroles qui appuieront le “dividu” lors de la très certaine “manif de soutient aux opprimés du Québec-État-policier” que Québec va se taper ce soir …

      Eh misère …

      Luc Giguère

    • Le grand barbu qui se fait à peine toucher par le Monsieur à la chemise blanche n’arrête pas de brailler

      “Je veux porter plainte” Je veux porter plainte”

      Par contre, quand lui-même pousse le Monsieur en habit bleu et se fait interpeller par la police (et on le voit très bien le pousser) et bien là, les étudiants braillent en coeur:

      “Injustice , injustice”

      Que le Monsieur en habit bleu soit tombé facilement ou non – là n’est pas la question. Le geste posé par le barbu (dans le dos du gars en plus) est bien plus violent et répréhensible.

      Les étudiants : ils écoeurent tout le monde, poussent, cassent et injurient mais si un d’entre eux se fait dépeigner c’est tout de suite : je veux porter plainte !

    • En vertu du Code criminel, le chef de cabinet du maire Labeaume devrait également être poursuivi:

      «L’infraction de voies de fait simples (articles 265 et 266 Code criminel) consiste à employer la force sur une autre personne sans son consentement. Il peut s’agir d’un simple toucher de la main, de cracher sur la personne ou encore de la frapper : le degré de force utilisé importe peu. Les voies de fait peuvent aussi consister en la menace d’utiliser la force, ou encore en importunant une personne à l’aide d’une arme.»
      http://www.avocatcriminel.ca/blogue/voies-de-fait/

      Il pourrait invoquer la légitime défense, mais on s’entend pour dire qu’il avait l’air de quelqu’un qui a pété les plombs…

    • Bonsoir Monsieur Thérien

      Le maire est toujours en furie. J’assiste toujours au conseil de ville et j’y étais encore ce Lundi et le maire pique des colères à chaque fois que Jean Guilbault parle, Anne Guérette et Yvon Bussières.

      Labeaume fait toujours des points d’ordre qui n’en sont pas et le président Laliberté le laisse faire car il en a peur.

      Si vous avez eu le déshonneur d’écouter le conseil de ville de Lundi vous auriez-vu un maire menacant les employés municipaux (cols bleus) s’il n’allaitpas à sa rencontre de vrai Boss. c’est dégradant de voir ça

    • On reconnait très bien la propagande de la go-gauche ici.
      Vous avez, du coté gauche, un mal léché qui ne connait ce qu’est un barbier et à droite, notre cher Régis. Mais regarder bien à 0:05 comment tout le monde se tourne soudainement vers le gars qui est en short serré pendant une séance. Bien sur, on entend rien, l’image est floue.

      Vous ne me ferez pas crois que le gars à dit “Félicitation Mr Labeaume”. Le gars à probablement murmuré aux passant des jolies mots d’amour, ce qui lui a valu d’être repoussé. Mais ça, on ne le saura pas.

      Ces vidéos amateurs, faites avec des iPhone à 300$ par des étudiants qui se plaigne de payer trop cher, ça faut ce que ça faut.

      Le gars n’était pas a sa place, son attitude déplacé. Mais bon, la go-gauche et leurs amis vont cracher sur l’autorité plutôt que de respecter cette dernière.

      Vivement plus de gens comme Labeaume qui ne se laisse pas marcher sur les pieds!

    • @pmdrouin “Comment les gens de Québec peuvent-ils élire et aimer cet homme?” Comment les gens de Montréal peuvent-ils élire et aimer Gérald Tremblay? Des questions sans réponses.

    • J’en reviens pas.. et encore moins des commentaires que je lis!! ah mais c’est vrai, y’a juste les z’humoristes et les carres rouges qui ont le droit de dire et faire n’importe quoi…

    • Que l’homme tombe facilement ou non n’est pas la question !! Cela ne change absolument rien!! Les deux hommes ont commis des gestes répréhensible. Par contre, l’attitude hautaine et provocatrice de l’homme au carré rouge est inadmissible. Chacun a droit a son opinion, mais les échanges doivent être effectué dans le respect de chacun. L’homme a carré rouge se lève au moment où le maire passe, il le regarde d’un air menaçant, et lui lance des bêtises ! Si cette personne aurait le moindrement de respect, rien de cela ne serait arrivé. Je n’ai aucune pitié pour lui. En plus, il saute sur l’occasion pour porter plainte à cause qu’il se fait pousser….et il pousse qqun. Voici une personnes conséquente de ses gestes ……….

    • Si jamais Alexandre Despatie n’est remis des ses blessures à temps pour les J.O., le grand “slack” à cravate pourrait prendre sa place.

    • Des singes…

    • le chauve en complet mérite un carton jaune et une place dans l équipe italienne de soccer

    • @gulliver
      Et la chemise blanche qui pousse le policier qui n’a rien vu qu’en faites vous?
      Gilles Ménard

    • Voilà ce que cela donne quand charest diabolise les protestataires. Les gouvernements municipaux font la même chose. C’est un cadeau pour Charest et les petits maires puisqu’on ne parle pas de corruption.

    • Tous le monde sait, ou savait, que l’on ne contrarie pas Napoléon. :-)

    • 2e option: Est ce que la police va porter plainte contre le M. à la chemise blanche?
      Après tout, il a bousculé un agent en le poussant vers le manifestant.
      P.S. On mentionne un doublon ici, ce qui n’est pas le cas.

    • @LEON.

      La majorité silencieuse….t’es sur ?? T’as qu’a regarder les commentaires ici et ailleurs pour savoir de quel côté elle est…Yvon Deschamps , les humoriste…D’après moi, on essaye de te faire a croire qu’elle est avec toi. Laisse moi deviner, tu ecoute seulement Quebecor, ou tu viens de Quebec et tu gobes tout ce que les animateurs de radio te disent. T’es tellement naif.

    • **du moment ou que tu touche a quelqu un c est un voie de fait**

      -Un avocat de la firme Pee wee et Associés.

    • Je n’endosee aucunement le geste du manifestant mais j’ai vraiment pouffé de rire en écoutant les conseillers du maire Labeaume (et lui-même) répéter avec émoi: “T’es un osti d’malade. C’est quoi ton problème? Maudit malade!”

      J’me demande ce qu’ils auraient dit du chauffeur de taxi de Montréal qui a roulé sur ses assaillants!

    • J’ai écouté la vidéo plusieurs fois et on voit bien le manifestant pousser avec son poing employant une force plus qu’excessive. Il a tenter de le cacher mais regarder attentivement ça parait, le plongeon n’est pas un fake. Pousser quelqu’un dans le dos, faut vraiment être looser!

    • Je m,en allais mettre un commentaire contre Labeaume..mais après avoir visionner le vidéo 1000 fois au moins… on vois clairement que le barbu , pousse à 2 mains le bonhomme en habit…

      Regardez toujours son bras gauche du barbu… ne le lachez pas, vous aller le voire aussi.

      Bref un autre geste stupide de la part des rouges !!! 50 rouges venus contester sur 650000 habitant… ca prouve que le peuple en a plus qu’assez

    • Pas possible, le chef de cabinet Louis Côté (chemise blanche) qui pousse avec mépris le policier pour lui ordonner d’arrêter le citoyen. Au-dessus de ses affaires le gars!

    • “Comment les gens de Québec peuvent-ils élire et aimer cet homme? Expliquez-moi, quelqu’un…”

      Vous êtes allé à Québec récemment?

      Régis Labeaume a autant de classe qu’un orang-outang, mais bordel! s’il se présente comme premier ministre du Québec, je vote pour lui, peu importe la parti qu’il représentera.

      Il a la poigne de fer qu’il faut pour remettre de l’ordre dans cette lamentable province qui s’en va droit dans le mur!

    • Sa me fait bien rire les gens qui donnent l’argument des téléphones intelligents pour les étudiants en grève… J’ai un téléphone intelligent avec un forfait à 20$ par mois, pas de téléphone maison et mon cellulaire m’a couté 0$ avec un simili-contrat de 1 an et demie… Arrivez en 2012.

      Et aussi la fameuse majorité silencieuse… Je ne suis plus étudiant, je n’ai jamais été manifesté et je suis contre la hausse (c’est possible?)… Je ne suis probablement pas le seul. Les jeunes ne doivent pas payés pour l’imcompétence du gouvernement actuel…

    • Intéressant comment chaque action de la gauche, soit toujours interprétée comme “légère” alors que les opposants agissent toujours en pures crapules!

      Je ne peux m’empêcher de sourire dans ces précieux moments…

    • Comme l’a déjà «titré» Granier-Deferre, voilà «Une étrange affaire».

      J’ai d’abord regardé à vitesse normale une couple de fois puis j’ai fait jouer la bande en super ralenti. Voici ma perception:

      Je n’ai pas compris le geste du chef de cabinet du maire, (la chemise blanche) qui a poussé le citoyen alors que ce dernier avait les deux mains sur les hanches et n’était pas physiquement menaçant puisque de côté. Peut-être a-t-il invectivé le maire mais ça n’est pas une raison pour le bousculer, même légèrement.

      Le citoyen décide ensuite de marcher vers la sortie en affirmant vouloir porter plainte contre la «chemise blanche». L’homme chauve, (un conseiller municipal) a l’air de se placer volontairement devant le citoyen pour ralentir sa marche. Arrivé dans l’embrasure de la porte, le citoyen allonge le bras droit, ferme la main, appuie son poing dans le bas du dos du conseiller et pousse. Difficile de dire s’il a poussé fort mais le conseiller se retrouve par terre.

      Un dérapage verbal et physique suit, dans une certaine cohue et inclus quelques expressions à caractère religieux. Le citoyen est arrêté pour voie de fait. Il va sans doute lui aussi porter plainte. Et pendant ce temps, un étage plus bas, un petit groupe de citoyens à «carrés rouges» manifeste et bouscule lui aussi.

      Décidément, la démocratie prend parfois de bien drôles de virages. Un autre dossier à suivre dans un épiphénomène (les droits de scolarité) qui a monté en graine pour cause de mauvaise gestion par l’État et aussi de prise en charge par quelques excités comme la CLASSÉ et la CLAC.

    • @pmdrouin

      “Comment les gens de Québec peuvent-ils élire et aimer cet homme? Expliquez-moi, quelqu’un…”

      Comptez le nombre de bombes fumigènes, le nombre de voitures renversées, le nombre de commerces attaqués et le nombre de gens intimidés et violentés à Montréal depuis le début du conflit étudiant, maintenant faites le même décompte pour la ville de Québec …

      … vous avez votre explication!!

    • Si l’homme à la chemise blanche n’est pas arrêté et poursuivi pour voies de fait contre un policier, des poursuites contre le Service de police de Québec sont de mises. La corruption n’est pas que dans la construction on dirait.

      Quand au plongeon, sans commentaire.

    • Rien pour redorer le blason des étudiants et leur réputation de braillards…

      Le grand insignifiant qui insulte les élus au passage et qui se transforme en victime aussitôt la petite poussée reçue (et cette poussée était inacceptable, j’en conviens) fait plutôt pitié. Ça me fait penser au petite gars de 5 ans qui picosse, qui picosse pis qui picosse jusqu’à ce sa grande soeur ou son grand frère pogne les nerfs et réplique un peu plus fort pour essayer de faire comprendre au plus jeune que la patience commence à manquer. Finalement le petit gars de 5 ans se met à pleurer et dire qu’il n’a rien fait.

      Quand t’insultes les gens, attends-toi à avoir une réplique de temps en temps. Même si cette dernière était discutable pour ne pas dire inacceptable, jamais je vais prendre cet insignifiant en pitié. Après il pousse l’autre gars (qui semble effectivement en beurrer épais sur sa chute) plus fort que la poussée originale qu’il a reçu mais dans son cas, à ce que je lis, c’est pas grave, c’est l’autre qui fake.

      Comme je disais au départ, les étudiants font face à des préjugés tenaces et ces images me montrent que pour une partie d’entre eux ces préjugés se confirment. Ils ne sont jamais responsables de rien même si tout commence avec leurs insultes. C’est toujours la faute des autres. Ils ne veulent pas s’endetter pour étudier mais veulent bien le faire pour se payer un téléphone intelligent avec le forfait qui vient avec pour pouvoir filmer leurs frasques. C’est ça qui me frappe dans ce clip. En plus, à entendre quelques manifestants en entrevue après l’évènement, ils parlent pour la “population” mais ils sont juste 50 du même échantillon de cette dite population. Tsé quand on parle de nombril…

    • Bravo quel beau cirque.
      Ce Steeve Verret qui se lance par terre comme un mauvais acteur.
      Je suggère aux lecteurs de lui envoyé quelques conseils par courrier électronique.
      Ainsi qu’a toute cette merveilleuse équipe de bouffons.

    • Le citoyen n’a pas comme tel “invectivé” le maire. Il a dit “clown”, tout simplement (selon des conseillers municipaux). Le chef de cabinet du maire (chemise blanche) démontre sa paranoïa et son absence de contenance indigne de lui: c’est pas parce que quelqu’un dit “clown”, que le maire est menacé. Si les élus de Québec n’étaient pas de telles mauviettes, ils auraient continué leur chemin sans avoir peur de l’homme qui était sans doute de mauvaise humeur et grand de taille, mais pas menaçant! Et l’autre mauviette pas capable de se tenir debout!

    • @therichrocco

      Tu as l’air bon dans les chiffres toi !
      Donne nous le compte de tes énumérations…

    • Franchement, quelle histoire! Tout ça parce qu’on a osé “effleurer” un citoyen qui, lui, se permettait d’insulter le maire. Pauvre “petit”, on l’a rudoyé, on lui a fait un gros bobo. Il n’est pas content le petit bébé et il veut que le gros méchant soit puni. Tout ça pour que ses petits copains puissent, au moyen de leurs “iphone”, créer une belle histoire sur youtube. La stratégie est tellement évidente qu’elle ne convainc plus personne et qu’elle incite plutôt les citoyens qui auraient pu être tentés de sympathiser avec eux sur certains points (mais pas pour le gel des frais de scolarité), mais qui en ont ras le bol de leurs enfantillages, à se réjouir qu’on leur tienne tête. De plus en plus de gens commencent à penser comme Jacques Villeneuve.

    • “Que le Monsieur en habit bleu soit tombé facilement ou non – là n’est pas la question. Le geste posé par le barbu (dans le dos du gars en plus) est bien plus violent et répréhensible.”
      -gulliver 19 juin 2012 20h04

      Dans le mille! Et le grand barbu qui prend son air menaçant, en se levant du haut de ses 6′2″ les deux mains sur les hanches, pour mieux fusiller du regard le maire Labeaume dès qu’il passe près de lui, et qui vient brailler ensuite…absolument dérisoire comme comportement. Vieillis un peu le grand…

    • On dirait une scène du film “Elvis Gratton” de Pierre Falardeau, lors de la visite de Gratton à Santa Banana et le petit colonel.

      L. Boivin, Longueuil

    • L’infraction de voies de fait simples (articles 265 et 266 Code criminel) consiste à employer la force sur une autre personne sans son consentement. Il peut s’agir d’un simple toucher de la main, de cracher sur la personne ou encore de la frapper : le degré de force utilisé importe peu. Les voies de fait peuvent aussi consister en la menace d’utiliser la force, ou encore en importunant une personne à l’aide d’une arme.

      les torts de chacun:

      david gagnon: intimidation + voie de fait
      la chemise blanche: voie de fait
      steve verret: (pas de colonne…)
      la police: police politique
      régis: (jappe comme un caniche qui a peur…)

    • Dans le même ordre d’idée des commentaires capillaires (poil de barbe et longueur de cheveu) des mononc’s désoeuvrés intervenant sur ce blogue :

      Les têtes grises et au crane parsemé sont plus promptes à la violence.

      Les chauves au visage glabre sont d’une nature fragile, voire anémique.

      Les poilus et les barbus sont d’une nature généreuse et ne se laissent pas faire.

      Question : à qui vous identifiez-vous ?

    • chutanne : “De plus en plus de gens commencent à penser comme Jacques Villeneuve.”

      Villeneuve ne “pense” pas : il dejecte, sans s’instruire et sans réfléchir, ce qui lui tient lieu de “pensée”.

    • Un vidéo expliquant pourquoi certains supportent le Parti Libéral du Québec.

      http://www.youtube.com/watch?v=HH5fVD-1_I4

    • J’ai regardé la séquence à plusieurs reprises et, je me demande comment vous pouvez insinuer qu’il s’est jeter par terre de lui-même. On ne peut pas le voir car il tombe derrière la porte!!!! La porte empêche tout plan de vue de la chute au sol….

      De plus, si vous portez attention à l’homme qui pousse M. Verret, remarquez attentivement sa main droite (19eme seconde). Il l’appuie contre le dos du conseiller, et lui donne un coup sec lors de la pousée. À partir de là, on ne voit rien car la porte est dans le champ de la caméra.

      Je n’essaie pas de prendre la part d’un l’un ou de l’autre, car je n’étais pas sur place. Je ne fais que constater ce que l’on voit sur la vidéo, contrairement à 98.9% des gens qui ont écrit avant moi sur ce blogue,et qui je suis certain n’étaient pas sur place également. Donc, avant de dire que le conseiller verret y est allé d’un plongeon digne de la FIFA, assurez-vous d’avoir vu la séquence correctement.

    • @Chutanne

      Décidemment, l’esprit d’analyse n’est pas votre fort…vous êtes totalement dans le champ avec votre observation à 5 cennes.

      La liberté d’expression fait partie de notre société, si Labaume en avait assez des insultes, le citoyen aurait pu se faire montrer la sortie poliment…pas besoin de violer l’intégrité physique.

      Le citoyen est professeur de Français au Cegep de Ste-Foy.

      Et il a surement déjà fait beaucoup plus que plusieurs pour notre société (en éduquant les jeunes) que plusieurs sur ce blogue (moi y compris).

      Il semble que l’équipe Labaume est voulu faire un jolie spectacle…la première présentation est plutôt râtée!

      Sérieusement, Labaume déçoit de plus en plus. Amer et arrogant!

    • ____ @ Chutanne

      Oui de plus en plus de gens sont des abrutis écervelés qui se complaisent dans le confort et l’indifférence. Félicitations vous en faites partie. On vous passe des lois limitant vos libertés sous votre nez et vous prenez encore la défense du pouvoir en place. Belle preuve de pensée individuelle. PEUPLE DE MOUTONS ! Vous ne valez même pas qu’on vous défende, restez dans vos défécations intellectuelles.

    • Ces 2 minutes de vidéo sont une représentation parfaite de comment le conflit étudiant en est arrivé là. Même les réactions face à cette vidéo pro-étudiants vs pro-maire. “Tu me pousses”, “je veux porter plainte”, “je te pousses”, “tu me fais arrêter”, une belle gang de bébés des deux bords.

    • @Chutanne: Avec vous, cela fait donc deux personnes.


      Sur ce, quelle scène ridicule. Je n’en reviens pas qu’on retrouve des commentaires blâmants les étudiants d’avoir des téléphones intelligents. Je ne suis pas étudiant et j’ai un téléphone public mobile intelligent: un forfait a 35$ par mois. Le téléphone m’a coûté moins de 75$. Et de voir des élus se comporter comme une bande de roitelets mérovingiens avec extra-testostérone, ça me semble autrement plus scandaleux que la longueur de barbe des gens.

      Ces arguments de troisième main, plus capable!

    • Le grand insignifiant hirsute en culottes courtes et ses acolytes ont peut-être élaboré leurs techniques d’activisme en visionnant un classique du genre, soit le sketch « The Annoying Peasant » de la série « King Arthur and the Holy Grail » (Le roi Arthur et la quête du Graal), réalisé il y a quelques décennies par le groupe humoristique britannique Monty Python.

      Voici une version de cette vidéo qui comprend des sous-titres en anglais (ce qui peut être utile si on saisit mal l’accent britannique) :

      http://www.youtube.com/watch?v=5Xd_zkMEgkI

      Vers la fin de la vidéo, après que le roi Arthur ait perdu patience, on peut entendre l’un des paysans de la commune anarcho-communiste s’exclamer :

      « Now we see the violence inherent in the system. »

      « Come see the violence inherent in the system. Help ! Help! I am being repressed. »

      « Did you see him repressing me ? »

      Les paysans de la commune anarcho-communiste ne disposaient peut-être pas de téléphones intelligents avec caméra intégrée, mais le parallèle avec la séquence des événements de mardi à l’Hôtel de ville de Québec est tout à fait saisissant…

    • Bande de sautés, incapables de manifester sans tout foutre en l’air. Pas surprenant qu’on doive vous encadrer étroitement, comme un troupeau. N’importe quoi pour impressionner vos semblables sur Twitter et Facebook.

    • euh… tant qu.a tout mélanger. selon ta logique le bozo a québec est meilleur maire que toutes les gandes villes du monde. labaume gère un village pas une ville. c.est clair que ca chauffe moin dans un village
      ÉPAS*!!

      AZEM papazian,montréal.
      —————————————————————-

      therichrocco

      19 juin 2012
      23h12
      @pmdrouin

      “Comment les gens de Québec peuvent-ils élire et aimer cet homme? Expliquez-moi, quelqu’un…”

      Comptez le nombre de bombes fumigènes, le nombre de voitures renversées, le nombre de commerces attaqués et le nombre de gens intimidés et violentés à Montréal depuis le début du conflit étudiant, maintenant faites le même décompte pour la ville de Québec …

      … vous avez votre explication!!

    • comme le dirait un ex-politicien bien connu: “On a le plusse bon maire dans la plusse belle ville avec la plusse belle dette.”

    • @luckystopper

      Le bozo en question qui s’est levé a traité le maire de clown. C’est un anarchiste bien connu à Québec. S’il y a eu du grand théâtre, ça s’est fait des deux côtés.

      @luckystopper

      “Tu as l’air bon dans les chiffres toi !
      Donne nous le compte de tes énumérations…”

      Vraiment pas besoin d’aller dans les détails … c’est pas mal zéro incidents à Québec.

    • zephyr2000 «on vois clairement que le barbu , pousse à 2 mains le bonhomme en habit…

      Regardez toujours son bras gauche du barbu… ne le lachez pas, vous aller le voire aussi»

      ___

      Justement, le bras gauche ne touche pas au chauve qui va tomber. Il pointe du doigt le maire.

    • @ teddybear

      Quoi qu’en dise les autres exaltés au carré rouge , je suis d’accord avec vous. Ces fanatiques ne semblent n’avoir rien d’autres à faire que de provoquer et foutre le trouble partout où ils vont. Ils se drapent dans LEUR drapeau de démocratie ( et gare à ceux qui ne l’approuvent pas car sinon , violence et intimidation ! ) et jouent les martyrs pour mieux se créer un capital de sympathie pour leur cause de plus en plus contestée et perfide.

      J’adooorree les “outrés” à iphone filmant le tout . Misère que ça fait parano et névrosé!

      On , la majorité silencieuse , est pas mal écoeurés de vous autres les petits outrés… Faites donc des citoyens responsables de vous et cessez de foutre le bordel social. Assumez-vous en tant que citoyens qui apportent quelque chose de constructif au niveau social ( puis svp laissez nous tranquille avec vos revendications d’enfants-rois) et allez dons travailler pour payer vos lots de taxes et impôts afin de payer tous ces beaux programmes sociaux qui socialisent de plus en plus cette province…

      M. Fleury

    • Est-ce qu’il y en a qui sont surpris de savoir que le “citoyen opprimé” en question, est professeur en Littérature ?

      … pas moi.

    • @chutanne (?), on a pas toute la vidéo… Insulter une autre personne est aussi condamnable que la bousculer.

    • Typique des rouges (et de cette génération), on provoque, on étire l’élastique et quand il pète, on se plaint et on dit que c’est la faute de l’autre.

    • Ce que vous ne savez pas, c’est que le barbu s’est déplace d’un extrême de la salle à l’autre pour insulter le maire, ensuite le coneiller municipale qui est tomber était blessé, il saignait, son étuit de téléphone l’ayant couper dû à la chute et une échimause à la tête.

    • M. Therrien, pourquoi vous mêler de politique? Il reste des heures d’émissions de télévision québécoise insignifiantes à commenter…

    • tipoporapido

      19 juin 2012
      18h39

      “Belle leçon de démocratie à la Lebaume…Bravo gens de Québec!!”

      Euh….en quoi ça a un lien avec la démocratie? Et c’est quoi cette généralité envers les gens de Québec? Tu as été brainwashé bien comme il faut toi.

    • La guerre civile au Québec: bicarbonate de soude, casseroles, langage anachronique (dictature, gestapo…), et quidams surexcités.
      Une province totalement déconnectée du monde actuel.

    • Ce conseiller politique ne doit pas sortir lorsqu’il vente un peu fort. Quelle bande de clounnes, nos politiciens!

      Décourageant…

    • @ kanaille (19h56, 19 juin)

      Vous n’êtes pas très fortiche en droit pénal d’après ce que je vois. Le libellé d’une infraction ne suffit pas, dans le cas des voies de fait, à condamner quelqu’un. Encore faudrait-il une intention coupable. Les images que je vois ne laissent pas facilement présumer cela.

      Bref, les voies de fait ne sont pas des infractions de responsabilité absolue …

    • 19.3. Il est interdit de se trouver dans un parc entre 23 heures et 5 heures
      le lendemain.

      19.4. Il est interdit de participer ou d’être présent à un attroupement sur
      le domaine public entre 23 heures et 5 heures le lendemain.

      Oublions les claques sur la yeule pis regardons le règlement en tant que tel. Ça n’augure rien de bon avec la St-Jean et le festival d’été qui approche. En droit un attroupement c’est 3 personne ou plus au même endroit dans un même but. Ainsi légalement un groupe d’amis qui sort d’un bar pour rentré chez eux, s’ils sont plus que 2 c’est un attroupement, et ils pourraient être arrêtés avec ce nouveau règlement.

      Bien sur les policiers n’iront pas arrêter tout le monde, mais ça ouvre très grand la porte au dérapages, ça laisse place a des arrestation arbitraires.

      Sur la rive sud, le soir de la St-Jean, la police tolère ceux qui dorment dans les parcs. Ils aiment mieux ça que des gars chauds sur la route. C’est de ce coté que je vais resté cette année.

      Et de toute façon encore cette année le party sera à l’eau avec la belle température de c** annoncée…

    • 20 juin 2012

      Un conseil de ville loufoque

      J’assiste régulièrement au conseil de ville de Québec et c’est devenue, depuis un certains temps, un lieu d’insultes et de loufoqueries. J’admire le courage des trois conseillers indépendants qui osent encore donner leur opinion même s’ils se font rabrouer et ridiculiser jusqu’à se faire insulter.

      Si tu ne penses pas comme le maire Régis Labeaume tu es un grand talent et surtout tu n’as pas droit de le dire devant un conseil de ville qui se veut démocrate. De ce fait, comment voulez-vous qu’un citoyen puisse se sentir à l’aise lorsqu’il n’a qu’une minute pour poser une question mais que la réponse dure de 3 à 5 minutes. De plus cette période réservé aux citoyens au conseil de ville de Québec ne dure que 30 minutes sur les 5 heures du conseil.

      Qu’est ce que ça va prendre pour ramener de la démocratie et de l’harmonie au conseil de ville? Je suis d’avis que le maire récolte le fruit des graines qu’il a lui-même semée.

      Jocelyn Boily

    • Pendant ce temps, on apprend que cest a Montreal qu’il y a le moins de gens qualifies pour les sciences et pour le travail de pointe et ce en Amerique du Nord….bizarre que les facultes de genie, sciences, sante, administration n’ont jamais ete en greve. Ils doivent etre trop stupide pour comprendre la CAUSE ! Lets go science sociale :)

    • Le gars se laisse pas tomber, il est carrément pousser par le pouilleux, a 19 secondes c’est évident., il le pousse dans les reins.

    • La réflexion, la penser est de plus en plus prohiber….faire de la caricature et être une caricature et de vivre seulement en fonction des caméras avec un phrase clip ! Ce qu’il nous reste de la politique …

    • Voila le village de Quebec dans toute sa splendeur!

    • @chutanne

      Nul doute qu’à Québec, vous êtes une méchante gang à penser comnme Jacques Villeneuve. Cekla dit, n’oubliez jamais une chose: se faire traiter de bébé gâté par Jacques Villeneuve, c’est un peu comme se faire traiter de malade mental par Luka Rocco Magnotta. Vous pensez déjà comme Gilles Villeneuve. Pis comme lui, vous allez vous sacrer dans le mur.

    • (Nouvelle version super-extra-aseptisée-modérée…)

      “Que le Monsieur en habit bleu soit tombé facilement ou non – là n’est pas la question. Le geste posé par le barbu (dans le dos du gars en plus) est bien plus violent et répréhensible.”
      -gulliver 19 juin 2012 20h04

      Dans le mille! Et le grand barbu qui prend son air menaçant, en se levant du haut de ses 6′2″ les deux mains sur les hanches, pour mieux fusiller du regard le maire Labeaume dès qu’il passe près de lui, et qui vient brailler ensuite…absolument dérisoire comme comportement.

    • Ben oui ! Le gars s’est accroché dans les fleurs du tapis…incroyable de lire les comentaires.

    • Labeaumeville, c’est devenu un cirque… les arguments de Iphone à 300$ et contre la gau-gauches sont ridicules. Du tout cuit dans le bec de la part de la radio-poubelle! Bravo les arguments constructifs.

      Et aussi aller juger les gens selon leur cheveux qui sont longs ou courts, c’est de la petite généralisation minable et des préjugés gratuits qui me sidèrent à chaque fois que je débarque dans cette ville (ou qu’on les lit sur ces pages).

      Si tu as l’air un peu en dehors de la norme, tu es hippie, gau-gauche, enfant-roi, fif ou juste étrange… Eux sont des bons payeurs de taxes…

      Élevez svp votre niveau d’argumentaire, vous aurez peut-être éventuellement de la crédibilité. D’ici là, fermez-là!

    • Quand t’es fier de ta ville, t’as pas le gout de voir une bande de lâches d’indignés venir fouttre le bordel. C’est sur que quand t’as rien à perdre, tu peux te permettre de passer 2 jours en prison pour avoir cassé la vitrine d’un honnête commercant qui travaille beaucoup plus que toi.
      Mais il doit être riche, alors il mérite de se faire vandaliser. Vous êtes la honte du Québec. Vous êtes loins des travailleurs et des bâtisseurs qui ont fondés le Québec. C’est beaucoup plus facile de détruire que de construire, de chialer que de proposer. Essayez donc d’être constructif un peu.

    • bobidoc

      19 juin 2012
      23h47

      Dans le même ordre d’idée des commentaires capillaires (poil de barbe et longueur de cheveu) des mononc’s désoeuvrés intervenant sur ce blogue :

      Les têtes grises et au crane parsemé sont plus promptes à la violence.

      Les chauves au visage glabre sont d’une nature fragile, voire anémique.

      Les poilus et les barbus sont d’une nature généreuse et ne se laissent pas faire.

      Question : à qui vous identifiez-vous ?
      Très bien dit,merci!
      Gilles Ménard

    • @bobidoc
      Je m’identifie à votre troisième choix,je suis un vieux shnouk de soixante ans au cheveux et barbes longues marginal de ce système depuis toujours et jamais je n’embarquerai,
      je fume toujours mon joint en manifestant avec mes jeunes.
      Mes enfants sont instruits et mes petits enfants le seront .
      Mort au néo libéralisme et vive la simplicité volontaire ,Vive le Québec libre et Vert.
      Gilles Ménard

    • Bien sur on fait tout afin de provoquer les gens,ensuite on veut faire le martyr. On voit clairement une personne barbu pousser un homme chauve ,moi ca me répugne ce genre de tactique.Nous avons affaire ici a des gens a caractère indésirable et répugnant. C’est sur que ce sont des gens assez radicaux. Je sais qu’ils cherchent un grand bouleversement social.

    • On peut tu être VERT, pro environnement, pour l’économie locale, contre le plan nord et les gaz de shistes. Pour une saine gestion, contre la corruption et le gaspillage.
      Pis être contre le socialisme, les syndicats et le gaspillage des finances publiques.
      Surtout, vouloir voir les plans d’un Québec souverains parce qu’on ne fait absoluement pas confiance au PQ. Parce que c’est ce que pense les gens de Québec, a mon avis.
      On est contre le gaspillage pis on veut surtout pas d’un gouvernement socialiste qui va nous taxer encore plus pour dilapider ca vers un paquet d’organismes.

    • “Son attaché de presse, Paul-Christian Nolin, a expliqué de son côté que David Gagnon avait été très méprisant à l’endroit du maire Labeaume en le traitant de « clown ».”
      Non mais, c’est juste la pure vérité ! :-)))

      Blague à part, voici un parfait exemple du très démocratique et non moins charismatique maire Labeaume:
      “David Gagnon aurait souhaité que les citoyens puissent s’exprimer avant l’adoption du règlement, ce qu’il n’a pas été possible de faire. La conseillère indépendante Anne Guérette avait proposé que les citoyens soient entendus, mais sa suggestion a été rejetée. Tous les conseillers d’Équipe Labeaume ont voté contre la proposition à l’exception de Patrick Paquet et Geneviève Hamelin. (…) Le citoyen rappelle que le conseil municipal est un lieu où le public a le droit de s’exprimer.”

    • @gulliver : Vous défendez l’indéfendable.

    • therichrocco : L’argument de la peur pour justifier le statut quo. Bravo, fallait y penser.

    • Village.

    • J’n’en peux plus, de ce nabot !

      « Je me méfies des personnes qui ne sont pas grandes, ce sont souvent de petites gens «

      DKCA © 2008

    • Dès la petite école on se fait dire de les insultes sont “juste des mots” et qu’il ne faut pas répondre physiquement. Le grand a peut-être parlé fort et été insultant, mais il n’a pas tenté de s’approcher du maire, il ne s’est que levé. Il n’y avait donc aucune raison de le pousser à deux fois et on aurait évité le reste de cette farce.
      Question: Si un citoyen avait poussé le maire dans les mêmes circonstances, que serait-il arrivé? Est-ce que le code criminel prévoit des exceptions pour la longueur des cheveux ou le statut social. Svp: avant de répondre veuillez oublier que vous penchez à gauche ou à droite, ça n’a aucun rapport.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2009
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité