Richard Therrien

Richard Therrien - Auteur
  • Richard Therrien

    Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.

  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 14 juin 2012 | Mise en ligne à 10h27 | Commenter Commentaires (24)

    Les enchères montent, dit RDS

    hockey

    Neuf mois après l’arrivée en ondes de TVA Sports, vous êtes nombreux à me demander comment se porte cette chaîne dans les sondages. Dans la semaine du 28 mai au 3 juin, la chaîne avait des parts de marché de 0,4% contre 0,2% pour RDS2, 0,3% pour RDS Info et 4% pour RDS.

    Rencontré hier à la présentation annuelle de RDS aux annonceurs, le président-directeur général Gerry Frappier a dit ne pas être contre la concurrence, mais il constate que depuis l’arrivée de TVA Sports, les enchères montent de façon spectaculaire sur les droits de diffusion des grands événements sportifs. «Ultimement, cette facture-là va être refilée aux consommateurs. Est-ce que le consommateur est gagnant? Moi, je pense qu’il est perdant», nous a-t-il confié.

    Il prend pour exemple le Masters de golf, acquis à gros prix par TVA Sports. «Nous avions fait une offre très au-delà de ce que nous faisions par le passé, et nous l’avons quand même perdu.» Selon lui, la nouvelle chaîne sportive de Québecor ne pourra pas payer ces prix à l’infini. «À long terme, si tu fais ça avec toutes les propriétés, tu vas te casser la gueule.»

    Gerry Frappier affirme que l’arrivée de TVA Sports n’a pas nui aux parts de marché de RDS. «La perte de parts de marché qu’a subie RDS dans la dernière année n’est pas reliée à TVA Sports, mais à la performance du Canadien», précise-t-il.

    Alors qu’on devrait le savoir depuis longtemps, on ignore encore quel sera le diffuseur des prochains Jeux de 2014 à Sotchi et de 2016 à Rio de Janeiro. Un consortium composé de RDS, CTV et CBC/Radio-Canada a déjà déposé deux offres qui ont été refusées par le Comité international olympique (CIO).

    «Il y a une grande différence d’opinions sur la valeur des prochains Jeux», explique Gerry Frappier. Selon lui, le CIO souhaiterait maintenir le prix des Jeux de Vancouver, exorbitant pour le pays hôte. «C’est difficile pour le CIO d’accepter un recul, mais c’est un recul absolument nécessaire pour refléter la valeur actuelle des Jeux.» Il confirme par ailleurs que V n’est pas candidat pour la diffusion des prochains Jeux.

    RDS et V diffuseront les Jeux de Londres du 27 juillet au 12 août. Ma chronique complète sur les Jeux ici.


    • Si la facture est refilée au consommateur, le consommateur il va annuler son abonnement, et le consommateur il va les regarder en anglais les événements sportifs.

    • C`est quand même drole que vous prenniez l`exemple du Master pour illustrer le propos car c`était aussi diffusé à TVA régulier et c`était mauvais à la limite du tolérable avec Pierre Rinfret qui n`a nullement le ton pour décrire le golf,avec Daniel je sais tout je suis au dessus du petit peuple Talbot et comble de la quétainerie avec une entrevue d`avant ronde de René Angélil.

      Tva sport ce sont des rejects des autres réseaux et plus le temps va passer, plus ils habiteront la cave des cotes d`écoute. Même RDS 2 est plus solide que Tva sports. Regardez la programmation de TVA sports et vous constaterez que même là ils sont la télé sportive des pauvres.

    • “…Est-ce que le consommateur est gagnant? Moi, je pense qu’il est perdant»

      Évidemment voilà l’approche financière. Approche qui donne le beau jeu à RDS.

      Faut-il s’en seuprendre. Mais ce qui est bon pur RDS l’est-il nécessaiement pour le consommateur?

      Posons la question.

      Moi je pense que le consommateur est gagnant quand il a accès à plusisuers sources d’informations sportives télévisuelles.

      Des sources appartenant obligatoirement à des propriétaires différents.

      Sinon, avec le retrait graduel et annoncé de la SRC dans le domaine du sport nous serons en présence d’un monopole contrôlé par Bell Média de Toronto.

      Monopole qui se dit non pas télédiffuseur mais aussi partenaire du Canadien de Montréal.

      je préfère payer un peu plus cher afin de m’assurer de ne pas être tributaire d’une seule source d’information sportive au Québec.

    • Sacré Gerry! Comme tous les autres chefs d’entreprises… Tsé la concurrence de l’offre qui fait perdre au consommateur!

      Ah, il est où le bon temps du monopole où on pouvait arroser le téléspectateur d’un produit moyen, au français parfois pourri, et produit à coût minime! Vive la concurrence! :-)

    • Frappier est trop intelligent pour vraiment penser que la facture sera refilee au consommateur. Il sait que c’est pas comme ca que ca marche, mais il a besoin de mettre le monde de son bord avec de la demagogie?

      Pourquoi?

      Parce qu’il sait que l’adversaire qu’il a devant lui est enorme, et est pret a mettre BEAUCOUP de moyens pour etouffer RDS. Si RDS ne reussit pas au moins a gagner la guerre de l’opinion publique, il a deja perdu.

      Les consommateurs ne peuvent pas ramasser la facture. Runner un poste de TV, ca vients avec des revenus (pubs, commandites, subventions, droits de diffusion des cablos) et des depenses (salaires, droits de diffusions, depenses courantes, etc).

      Si tes depenses depassent tes revenus parce que tu payent trop pour tes droits de diffusion, ton poste va faire faillite. Les droits de diffusion de RDS ne monteront pas. Ca leur fait deja assez mal de ne pas etre un poste gratuit. Personne ne paierait 9.99$ par mois pour avoir RDS (ou TVA Sports).

      Par contre, la journee ou PKP renegociera les droits du Canadiens, s’en emparera en entier pour une somme exhorbitante et tuera du meme coup RDS, il est fort possible que TVA Sports devienne a 9.99$.

      Je pense que le Canadiens devra faire attention a la negociation de son prochain contrat de diffusion (qui decidera du sort de RDS et probablement de TVA Sports). Le Canadien devrait exiger que le contrat de diffusion reste valide uniquement si le prix d’abonnement a la chaine reste le meme qu’a la signature, pour eviter que ses fans soient pris en otage.

    • Ho non!! RDS va devoir jouer sur ses marges de 25% de profit pour offrir un produit de qualité…!

      Mais quel insolence de brandir la menace de refiler la facture au consommateur avec un telle rendement!!!

    • Moi je crois le consommateur gagnant. RDS nous présente des émmissions sur la boxe alors que je préfêre le baseball sur TVA, rigth. TVA va commencer a manger des parts de marché sur RDS et tranquillement les bons analystes, descripteur, etc…. viendront. Je préfere encore RDS pour les meilleurs émmissions, mais si TVA obtient le hockey de futurs nordiques, leurs survits sera assuré. En attendant, un compétiteur qui ne fait pas l’affaire de RDS…. mais dans le fonds, plus de diversité pour nous :)
      J’ai meme écouter du volley ball de plage dernierement, pas il y a 2 ans qu’on aurait vu sa !

    • “Est-ce que le consommateur est gagnant? Moi, je pense qu’il est perdant”
      Il est perdant parce que la concurrence est vraiment mauvaise. Ils auront beau payer le gros prix pour l’évènement, l’animation à TVA Sport est tellement mauvaise que c’est impossible à écouter. Le Master était un exemple parfait.
      J’ose à peine imaginer ce que ce serait si les Canadiens passaient à TVA…

    • Les jeux de Londres à V !!!!!! Qui seront les commentateurs? JF Mercier, Alex Barette ? Misère

    • @ eddypalchak

      Je partage entièrement votre opinion concernant la concurrence, mais force est de constater que la présence de TVA Sports n’a pas incité RDS à améliorer la qualité de son produit médiocre.

      Par conséquent, elle demeure une télé amateur et bas de gamme, animée et produite par de parfaits incompétents.

      En fait, seuls les fefans moutons du Canadien aiment RDS, car on y fait preuve d’une complaisance gênante et d’une manière unique et simpliste de penser (ouf, j’ai réussi à écrire «RDS» et «penser» dans la même phrase).

    • Je pense que l’arrivée de TVA Sport a botté le derrière de RDS, qui s’enfonçait dans la complaisance depuis trop longtemps. Je suis abonné à TVA Sport uniquement à cause des matchs de l’Impact et la ligue des Champions en Europe, parce qu’à part ça, il n’y a rien de bien intéressant… Mais au moins, RDS a dû améliorer son offre.

    • Le consommateur a maintenant des options en français, et il est perdant car RDS n’a plus le monopole? Lolll avec un grand L!

    • Il y a vraiment du monde qui regarde TVA Sports ? Je fais le tour de mon entourage et pratiquement personne n’y est abonné. Ce n’est qu’une question de temps avant que ce réseau ne disparaisse de la carte, surtout s’ils offrent des prix de fou pour des événements sportifs.

      Évidemment, dans le pire des cas, Québécor n’aura qu’à augmenter (encore) les frais du câble et renflouer cette chaîne minable que j’ai eu “la chance” de regarder gratuitement pendant la période de promotion qui a suivi sa mise en ondes.

      Ça ou Call-TV…

    • Les chaines cablée ne sont pas en position pour refiler une augmentation à qui que ce soit. Le CRTC le refusera, vu qu’elles sont très profitables.

      Ce n’est pas une mauvaise chose qu’on se batte pour l’Impact ou les Alouettes. C’est frustrant de voir une partie des alouettes non-diffusée parce qu’on préfère les chaudrons du CH. Ou l’inverse pour les amateurs de Canadien.

      Cette situation va forcer les diffuseurs sportifs à sortir des créneaux traditionnels. On l’a vu avec l’impact. On risque de le voir pour le football universitaire, la lhjmq, la NBA ou la MLB.

      Ou pire, parce que Radio Canada a acheté les droits de l’impact pour des miettes (l’an passé), mais ne diffuse que sur internet (doh !).

      La surenchère forcera à faire des choix. Des choix qui forceront une meilleure mise en valeur du produit sportif. Depuis que L’impact est à TVA sports, la popularité du soccer augmente au Québec.

    • Déjà que RDS avait de la misère à remplir la programmation d’une seule chaîne alors qu’elle n’avait pas de concurrence…
      Si elle doit payer plus cher, est-ce que ca veut dire que les chaines vont continuer de nous présenter des émissions de remplissage de temps? Prenons le cas de RDS, un soir de match de hockey où nous avons droit à l’avant-avant match (le 5 à 7), l’avant match de 19h à 19h30, le match de 19h30 à 22h, l’après-match de 22h à 23h, la reprise du match “express” de 23h à 24h, une competition de saut périllieux en ski-doo de 24 à 2h, les nouvelles du match de 2h à 2h30, la reprise des nouvelles du match de 2h30 à 3h, la reprise du match de 3h à 6h, la reprise du bulletin de nouvelle de 30 minutes de 6h jusqu’à 9h, suivi d’une nouvelle reprise du match en matinée!!!

      Heureusement qu’il y a de la compétition maintenant!!!!

    • Normalement, le consommateur sort gagnant de la compétition mais dans ce cas-ci, il n’y a qu’un intérêt, le Canadien. Plus de compétition n’entraîne que plus d’infos diluées sur le Canadien. Un réseau serait nettement suffisant.

    • @eddypalchak

      T’as raison sur un point, le français moyen. Mais franchement TVA Sports n’a rien de mieux à offrir de ce côté. Est-ce le monde du sport qui veut ça?

      RDS n’a pas peur de la concurrence, il domine littéralement TVA Sports. C’est vrai qu’un monopole n’est généralement pas gagnant pour le consommateur parce que le niveau de qualité n’a pas à se maintenir aussi haut. Mais TVA Sports n’offre rien de plus que le basket de la NBA pour le moment.

      Alors quand Gerry Frappier mentionne que c’est le téléspectateur qui va payer la facture de cette concurrence. Il a entièrement raison.

    • @fleurdelyse76
      Vous êtes à côté de la track. Ce ne sont pas les chaînes spécialisées qui exigent des frais aux clients, mais les distributeurs. Je n’embarque pas dans l’explication…

      Qui plus est, le soccer a commencé à gagner de l’intérêt bien avant le germe d’une idée que TVA Sports pourrait un jour exister. Si cette chaîne existe c’est pour une seule raison. PKP a pris la gageure que les Nordiques reviendront. Sans cela, c’est une chaîne sans aucune chance de survie.

    • Ben oui mon Gerry, les monopoles y’a pas mieux pour les consommateurs…

      Je suis d’accord par contre que si on inclut en plus les chaines anglophones, l’offre semble dépasser un peu la demande. Je pense que la seule chance de rentabilité à long terme pour TVA sport, c’est le retour des Nordiques.

    • Au Québec, la couverture médiatique sportive profite d’une très grande importance, grand bien nous fasse. Quoique, sommes-nous pour autant bien informés?

      En dehors du Canadien, point de salut ! – http://legrandclub.rds.ca/profils/31240/posts/139012

    • @ eizei 10h45: Exactement! Commentaire assez arrogant de Frappier sur le fait de refiler la facture. Sait-il seulement que TSN et TSN2 sont offerts ensemble dans le même ”pack”, alors que si tu veux le ”kit RDS”, c’est 3 choix distincts dans un forfait? Anyway, si ça devient trop cher pour le consommateur, il paraitrait que les évènements sportifs sont trouvables dans les Internets, gnac gnac gnac…

    • N’oubliez pas que certaine partie des Leafs et des Flames sont payante. Je pense que malheureusement avoir 100% des parties du CH “gratuitement” pourrait etre chose du passee

    • @bassdan

      C’est pas RDS qui décide du package dans lequel il est offert aux consommateurs, mais le distributeur. Bell, Vidéotron, Cogeco, etc.

    • RDS n’a pas vraiment à s’inquiéter car à part pour les séries éliminatoires de la NBA (qui en passant a deux bons descripteurs)… TVA Sports n’a pas vraiment de quoi compétitionner.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité